Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

système de soi disant santé en France : 1ère cause de décès

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Politique Française
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Michaël
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2013
Messages: 174
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mar 12 Fév - 23:38 (2013)    Sujet du message: système de soi disant santé en France : 1ère cause de décès Répondre en citant

Bonsoir


http://vimeo.com/36336770
 
http://ipsn.eu/  
 
La république de l’argent roi, l’argent idole, le coup d’état de la haute bourgeoisie financière, industrielle, commerciale internationale,
n’en finit pas de se goberger en détruisant en même temps la santé et la vie quotidienne des « ci-toyens ».
 
Et de se goberger largement non seulement avec le porte monnaie des gens mais également et également, avec le porte monnaie de « l’état providence »
donc l’argent de nos impôts, qui ne suffiront JAMAIS à payer toutes ces CORRUPTIONS
de plus en plus nombreuses.
Business is business.
Complice des grands laboratoires, une certaine Agence autorise la mise sur le marché de tel ou tel médicament 
(la majorité des décideurs de cette agence sont employés directement par les laboratoires),
testé UNIQUEMENT par le laboratoire qui le fabrqiue et le vend.
 
Quand des morts sont victimes du système corrompu, on change juste le nom de l’agence qui autorise 
on change quelques têtes, quelques fusibles, et on continue le système si lucratif.
 
Maladie is business.
 
Pour cacher leur lâcheté et leur incompétence,  certains politiques républicains
n’hésitente pas à culpabilisent leur citoyen républicain de base, régulièrement, en faisant semblant de leur faire croire qu’ils se soigent TROP. 


Aujourd’hui ce mensonge ne fonctionne plus,
sauf pour les addicts du lavage de cerveau de vingt heures, (et ils sont encore très nombreux).
 
Mais de plus en plus d’associations y compris des médecins et des spécialistes,
dénoncent ce système CORROMPU à tous les étages.
 
Multinationales de la molécule chimique, qui oblige à ingurgiter des médicamenst chimiques 
pour traiter les conséquences désastreuses des effets secondaires des médicaments chimiques
déjà ingurgités précédemment pour traiter les conséquences d’une maladie.
 
La chimiothérapie tente de traiter les CONSEQUENCES mais n’agit JAMAIS sur les CAUSES de la maladie.
Encore moins de prévention en amont.
 
Le résultat : des milliards de profits d’une poignée de fabriquants
Et des millions de malades dans un système organisé pour faire en sorte
que surtout les PATIENTS ne guérissent pas,
mais restent entièrement DEPENDANTS du système de consommation à outrance des molécules chimiques.


La RIPOU-blique dite francaise détient un record absolu dans ce système de BUSINESS bien verrouillé par le haut
pour empêcher au maximum les soins naturels qui ont pourtant donné toutes les preuves de leur efficacité depuis des millénaires,
pour la prévention et les soins thérapeutiques, et l’action efficace et ciblée sur la cause et non (seulement) sur la conséquence.
 
 


Extrait du texte du site   http://ipsn.eu/  
 
La médecine officielle cause souvent plus de tort que de bien.
Il est clair que les défaillances de notre système de santé constituent la première cause de décès et de maladie en France.
 
Selon une étude de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES), entre 350 000
et 460 000 événements indésirables graves se produisent chaque année à l’hôpital.


Ils sont essentiellement produits par des actes invasifs : médicaments, chirurgie, implants…
On pourrait en éviter jusqu’à 190 000.
 
On estime à 750 000 le nombre d’infections nosocomiales par an. (nosocomiales = causées par l’environnement hospitalier)


30% pourraient être évitées.


1 patient sur 10, rentrant à l’hôpital, subit un événement indésirable lié aux soins.
 
Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, 30 000 patients décèdent tous les ans d’accidents médicaux dans nos hôpitaux.
 
La Fédération Hospitalière de France estime qu’il y aurait entre 200 000 et 400 000 opérations chirurgicales inutiles en France, tous les ans.
 
144 000 patients sont hospitalisés inutilement chaque année en raison des médicaments prescrits, selon l’AFSSAPS.
 
Les médicaments prescrits sur ordonnance tuent plus que les accidents de la route, la pneumonie ou le diabète.


La plupart des effets secondaires sont pris pour de nouvelles maladies
ou de nouveaux symptômes aboutissant à l’administration de soins
et de médicaments supplémentaires ce qui augmente encore le risque de décès.




Le coût des effets secondaires représente 79 milliards d’euros
au sein de l’Union européenne.


Ils tuent près de 200 000 Européens tous les ans.




S’il y a autant de réactions négatives aux médicaments en France et en Europe,
c’est en raison du nombre de médicaments consommés et prescrits.


De nombreux patients se voient prescrire une foule de médicaments
aux dosages variés et aux effets contradictoires, qui peuvent interagir et provoquer des réactions bien plus graves lorsqu’ils sont combinés.


Nous avons atteint le point de saturation pour la prescription des médicaments.
 
Nous sommes arrivés au stade où toutes les eaux testées contiennent des restes mesurables de médicaments.


Les tonnes d’antibiotiques utilisés dans l’élevage de ferme, qui se répandent dans toutes nos rivières,
donnent aux bactéries présentes dans les systèmes de traitements des eaux,
une résistance accrue aux antibiotiques.


On retrouve ces bactéries dans nos réserves d’eau.


La France détient le record de la consommation de médicaments en Europe.


Les pharmacies distribuent tous les ans plus 1500 unités de médicaments, par patient
contre 1000 en Allemagne et 750 en Italie.


En 2010, 50 boîtes de médicaments ont été prescrites par personne en France,
ce qui fait plus de 3 milliards de boîtes de médicaments vendues dans l’année.
 
50 % des Français âgés de plus de 65 ans prennent entre 1 et 4 médicaments chaque jour
 
38 % de ces Français prennent de 5 à 10 médicaments par jour
 
1 % de ces Français prennent plus de 10 médicaments différents par jour.
 
“Les médecins français prescrivent quatre fois plus que les médecins Britanniques, Irlandais, Italiens ou Grecs,
et six fois plus que le danois, belge et allemand»
selon le chercheur Berthod Wurmser, un expert européen sur les questions de santé.
 
À âge égal, beaucoup de Français ont des problèmes de santé qu’ils n’avaient pas il y a 20 ans.
 
Les maladies dégénératives sont de plus en plus répandues.


L’incidence de plusieurs cancers a doublé.


12% des personnes âgées de 80 ans sont atteintes de démences séniles que l’on pourrait éviter.
 
Nos personnes âgées sont assommées de médicaments et ne s’en portent pas mieux.
 
Le système de santé en France privilégie le traitement de la maladie et non la prévention.


Si l’on en juge par les seules dépenses de santé, la France devrait être le pays où l’on vit le plus longtemps en bonne santé.
Mais ce n’est pas le cas.
 
Le pire c’est que nous savons pourquoi :
Le système de santé ne traite que les maladies.


Cette politique est liée aux stratégies de marketing ultrasophistiquées des grands laboratoires pharmaceutiques.


La fraude : autant par les patients que par les prescripteurs et par l’industrie pharmaceutique elle-même
Les prescriptions systématiques et erronées ;
Les procédures médicales et les hospitalisations inutiles ;
Les erreurs médicales, les infections développées à l’hôpital et les erreurs chirurgicales ou liées aux machines.
 
La médecine moderne ne s’occupe plus de la santé.
 
C’est une industrie mercantile de la maladie qui ne peut survivre que si des millions de personnes deviennent malades et le restent.




C’est une industrie qui refuse de prendre en compte des aspects vitaux de la santé comme :
le fait que le stress affaiblit le système immunitaire.


Ou que la nourriture industrielle, le tabac, l’excès de calories et le manque d’exercice sont des causes directes de la maladie.


Ou encore que le contact avec des milliers de toxines présentes dans notre environnement et dans notre alimentation, ont un lien direct avec nos maladies.
On nous dit de faire attention au soleil, mais de plus en plus de personnes meurent chaque année de cancer en raison du manque d’exposition au soleil.


Le marketing mensonger a changé nos habitudes alimentaires.


Les consommateurs se sont massivement tournés vers des produits alimentaires industriels ou mauvais pour la santé.
 
Tant que nous ne changerons pas l’orientation de notre système de santé,
rien ne changera.Nous devons mener une vie plus saine, faire plus d’exercice
et adopter des régimes alimentaires adaptés à nos systèmes immunitaires.




Nous devrions combattre la maladie, prévenir la maladie et éviter au maximum tous les dommages collatéraux pour les patients.


Mais une analyse attentive et objective des faits montre que ce n’est pas le cas.


Il est temps d’arrêter de bombarder notre organisme de médicaments
et d’aller chercher une bonne santé en vivant de manière saine et équilibrée.
 
Le temps est venu de reprendre le contrôle sur notre santé!
 
http://ipsn.eu/
_________________
pour Dieu et pour le Roi de France héritier légitime.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 12 Fév - 23:38 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Melchior
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2013
Messages: 31
Localisation: Vivarais
Masculin

MessagePosté le: Mer 27 Mar - 18:12 (2013)    Sujet du message: système de soi disant santé en France : 1ère cause de décès Répondre en citant

Et encore, cet article ne dit rien de la gigantesque escroquerie des vaccins qui touche les enfants dès la naissance leur laissant des séquelles pour la vie.
_________________
SERVAT ODOREM
"Il y aura toujours plus de liberté dans la plus autoritaire des monarchies que dans la plus libérale des démocraties libérales."


Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Ven 29 Mar - 11:13 (2013)    Sujet du message: système de soi disant santé en France : 1ère cause de décès Répondre en citant

Merci pour l'ouverture de ce sujet passionnant sur lequel il y a tant à disserter, tellement l'accélération des "évolutions" scientifiques et des "découvertes" de notre temps écartées de toute forme de moralité, se révèlent dangereuses pour le bien être non seulement de l'humanité, mais aussi pour l'équilibre naturel de notre planète. Certains nous répondront probablement que la médecine, la chirurgie ont beaucoup apporté à l'homme a qui la souffrance et parfois l'idée de la mort sont effrayantes. C'est peut être vrai dans un sens et dans quelques cas seulement, encore faudrait-il prendre le temps de faire les comptes, même s'il n'est pas bien difficile d'entrevoir déjà que les maigres avantages (bien souvent immédiat) ne procurent en définitive pas grand chose de positif face à la légion d'inconvénients qui se dévoile progressivement sur le long terme... Les expérimentations dans des divers domaines comme l'alimentation, l'avortement et le développement du nucléaire, ainsi que que leurs conclusions achèveront de convaincre j'en suis persuadé les quelques personnes encore douées de raison et de bon sens.
D'une manière générale, les premiers exemples qui me viennent à l'esprit à travers ses quelques lignes, et leur finalité me confortent dans l'idée que dès lors que l'on s'acharne à contredire la nature par la science à l'aide de doctrines fausses, il faut toujours s'attendre à un sérieux retour de manivelle... Ce qui m'amène souvent à affirmer que la pensée légitimiste reste la plus rafraîchissante au milieu de ce fatras de savants fous, la plus conforme aux lois de la nature et la plus respectueuse de la création. Finalement ne pourrions nous point en conclure, que la pensée légitimiste se trouve être la philosophie politique la plus écologique qui soit ?

Wink
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Geneviève Lemmer
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2012
Messages: 278
Localisation: Gironde

MessagePosté le: Ven 29 Mar - 12:22 (2013)    Sujet du message: système de soi disant santé en France : 1ère cause de décès Répondre en citant

Oh mais oui cher Mavendorf, dame nature reprend toujours ses droits ! Et c'est un bien, sauf qu'à un moment bien sur, les incompatibilités se heurtent et c'est la catastrophe.
L'argent est le moteur du monde, et depuis une vingtaine d'années, on a la sensation que cette réalité a doublé.
La science, la médecine ont progressé, certes. Il est évident que cette science a permis de voir la guérison de certaines maladies. Mais les labos pharmaceutiques, peu scrupuleux ont compris le gain qu'ils pourraient retirer de cette science, et guidés par l'appât de ce gain ont dépassé les limites. Mais les labos ne sont pas les seuls..


Revenir en haut
Melchior
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2013
Messages: 31
Localisation: Vivarais
Masculin

MessagePosté le: Ven 29 Mar - 13:03 (2013)    Sujet du message: système de soi disant santé en France : 1ère cause de décès Répondre en citant

Deux remarques supplémentaires.


Concernant l'écologie. Un soir à un dîner à Lyon, j'ai été heureusement surpris d'entendre une femme qui ne semblait en rien royaliste, s'exclamer: "Pour solutionner les problèmes écologiques, il nous faudra bien un Roi! (car il est l'époux de la terre)" Il y avait probablement de la provocation, mais cela m'a ouvert des perspectives qu'il faudrait peut-être développer.
Par ailleurs, les premières mesures écologiques furent prisent par le roi du Portugal concernant les forêts du Brésil et notamment le bois rouge. Elle sont probablement encore effectives.


En ce qui concerne la médecine, je voudrais transmettre une idée:
Pour le lobby chimico-pharmaceutique, l'être humain doit être chosifier au maximum pour ne plus devenir qu'un support de procédés chimiques et médicaux.
- artificialiser la naissance, avec les bébés éprouvettes, le "droit à l'enfant", la pillule. La nouvelle loi Taubira contre le mariage et l'assistance à la conception contre nature va dans ce sens.
- artificialiser la mort en légiférant sur la possibilité du suicide assisté, puis programmé est inéluctable.
- artificialiser toutes les étapes de la vie (enfance, adolescence, grossesse, coup de fatigue, ménaupose, vieillesse, handicap, dépression.....) sans jamais chercher les causes des maladies (modernité, déreligiosisation, perte de sens, stress, malbouffe, produits chimiques, médicaments, perte d'identité, réification de la vie, abandon des enfants au broyage étatique et médiatique...), permets de proposer toujours plus de solutions pseudo-scientifiques toujours consommatrice de produits chimiques (voir par exemple la revue Sciences & Avenir).
Le but est de créer une culture où le corps qui est l'horizon indépassable peut-être en toute chose amélioré. C'est ça le progrès! C'est ça l'avantage de la modernité! C'est donc vrai que l'Homme a dépasser les minables contingences divines!


Les résultats minables de la médecine sont donc parfaitement cohérents avec le lobby chimique (le troisième après celui du béton-nucléaire et celui de l'armement), mais parfaitement désiré. Plus les gens sont malades, plus il faut les soigner. De plus le corps étant le temple de l'âme, en le souillant, on avilie cette dernière.


Alors, oui, l'écologie est une véritable donne du légétimisme, mais aussi du christianisme. Le patriarche de Constantinople a réservé le premier jour du calendrier liturgique orthodoxe (1er septembre) comme le jour consacré à la sauvegarde de la planète comme don de Dieu.
_________________
SERVAT ODOREM
"Il y aura toujours plus de liberté dans la plus autoritaire des monarchies que dans la plus libérale des démocraties libérales."


Revenir en haut
Washie
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2011
Messages: 538
Localisation: BRETAGNE
Religion: CATHOLIQUE

MessagePosté le: Ven 29 Mar - 16:52 (2013)    Sujet du message: système de soi disant santé en France : 1ère cause de décès Répondre en citant

Agréable de voir que je ne suis pas la seule à ne pas vraiment aimer la médecine qui écoute beaucoup trop les laboratoires, pour les gains qu'ils recevraient ?...
Un de mes oncle était médecin (paix à son âme) et il nous mettait déjà en garde contre les "marchands de médicaments". Des années plus tard, il faut bien reconnaître que 
nous avons bien des exemples pour nous montrer qu'il ne faut pas toujours voir confiance.
Les plantes peuvent nous soigner ainsi que'le fait d'avoir une vie plus saine et moins agitée (si cela est possible bien sûr). Dieu a mis à notre disposition des moyens de nous
permettre de nous soigner sans nous empoisonner, les labos s'en servent déjà.
_________________
Mon âme à Dieu, mon coeur au Roy !


Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN Skype
Michaël
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2013
Messages: 174
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Ven 29 Mar - 20:35 (2013)    Sujet du message: système de soi disant santé en France : 1ère cause de décès Répondre en citant

Oui dès lors que l'argent usurpateur s'acharne à lutter contre la nature, 
les dégâts sont catastrophiques, à la démesure des milliards engrangés. 

L'argent sale de la maladie et de la mort.
Désolé d'être plutôt pessimiste sur le sujet.


Il est certain que la pharmacie du Bon Dieu est bien la meilleure
et les plantes nous ont été données pour nous soigner : racines, feuilles, fleurs.  


En Chine, pour citer un exemple, ils soignent des cancers uniquement avec des plantes.
Et avec succès.  


Ce sont surtout les progrès de l'hygiène qui ont permis de repousser certaines maladies
et non seulement l'invention des vaccins. 
Aujourd'hui les additifs chimiques dans les vaccins sont très dangereux.
Une dame suisse a dénoncé cela, et beaucoup de médecins Français osent le dire haut et fort 
maintenant et écrivent à ce sujet.
Pas toujours des cris dans le désert, malgré un système bien verrouillé, 
par la main mise des laboratoires sur les études des futurs médecins ,
et ensuite un démarchage des laboratoires pour influencer leurs prescriptions quand ils sont installés.

J'ai lu quelque part que leur enseignement leur apprend ce que sont les maladies 

et comment les soigner avec des molécules chimiques (qui ont toujours plusieurs effets secondaires,
lesquels changent selon chaque personne) 

et qu'ensuite il convient de prescrire d'autres médicaments à effets secondaires 

pour traiter les premiers effets secondaires.  


Mais traiter n'est pas toujours soigner, ni guérir.

Mais jamais leur enseignement ne leur apprend ce que c'est qu'être en bonne santé 
et surtout comment faire le plus possible de prévention pour le rester. 

Je connais une dame médecin qui a été généraliste, et qui maintenant, après formations complémentaires, 

ne soigne plus qu'avec homéopathie et naturopathie.



Les médicaments tuent chaque année et c'est un vrai drame. 


http://medicaments.wordpress.com/  


Et pour terminer sur une note plus joyeuse ce sujet hélas dramatique, 
la pensée légitimiste est sans conteste la pensée la plus écologique et naturelle qui soit
c'est la gestion la plus saine, la plus naturelle et propre de la patrie des pères (et mères).


 
_________________
pour Dieu et pour le Roi de France héritier légitime.


Revenir en haut
Christine13
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2013
Messages: 176
Localisation: Provence
Religion: Catholique
Féminin

MessagePosté le: Ven 29 Mar - 21:14 (2013)    Sujet du message: système de soi disant santé en France : 1ère cause de décès Répondre en citant

Bonsoir à tous,

J'ai appris depuis peu que certaines grandes marques de médicaments avait pour argument de vente, d'apater le médecin en lui offrant un voyage s'il prescrive le médicament voulu ou en expérimentation du moment. Ce qui revient à penser que nous sommes bel et bien des cobayes vivants, qui testent leurs médicaments. Ce qui m'offusque également ce sont ces médicaments que l'on retire subitement de la circulation et dont on nous dit après dix ans les risques encourus pour les avoir utiliser. Cela n'amène aucune révolte aux personnes consommatrices acceptant plutôt bien leurs sorts, celui de mourir en ayant voulut se guérir. Les vaccins sont aussi une bonne expérimentation est souvent à effet plus rapide car ils se diffusent directement, c'est le cas de l'epathite b, avérée dangereuse après l'avoir largement diffusée. Ma question est, que deviennent les victimes de ce système ? Vouée à une mort certaine dans les quelques années avenir, on peut parler alors de guerre bactériologique étouffée ou le mot est trop direct pour être prononcé ?


Vive le Roi 


Christine
_________________
Pour Dieu et le Roy !


Revenir en haut
Michaël
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2013
Messages: 174
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Ven 29 Mar - 23:25 (2013)    Sujet du message: système de soi disant santé en France : 1ère cause de décès Répondre en citant

un prêtre de mes relations qui a 70 ans passés,
m'a dit avoir été malade après avoir reçu le vaccin anti-grippe.
Je lui ai dis en plaisantant : tu vois ?
Si tu n'avais pas reçu ce vaccin 
tu n'aurais pas été malade.
Il est un ex étudiant en médecine et pourtant il croit dur comme fer à la médecine chimique. 
J'ai eu beau essayé de lui expliquer que les molécules chimiques fabriquées en laboratoire
sont toutes une copie des molécules naturelles, il ne croit pas à la nature.
Pourtant il est intelligent, mais beaucoup de gens sont formatés par le système
qui fait croire que sans médicaments de laboratoires pas de santé possible. 
C'est le contraire à mon sens.
Les plantes sont puissantes. 


Il existe un vaccin homéopathique contre la grippe
et en vente libre et sans AUCUN effet secondaire et de plus efficace.


Livres de Madame Nicole Delépine.


Les valeurs boursières pharmaceutiques sont devenues valeurs refuges. 
La mise à disposition très précoce de nouvelles molécules "dites innovantes" 
pour 1 milliard d euros annuel échappe au circuit sécurisé habituel du médicament.
Vendues à prix d or avant même les résultats des essais thérapeutiques,
elles mettent en péril l équilibre de la Sécurité sociale sans bénéfice majeur pour les patients
et posent la question du bien-fondé de ces décisions autocratiques au profit de Big Pharma.


Nicole Delépine dénonce le basculement de notre système de santé dans le capitalisme financier
et le despotisme bureaucratique,
et explique que la convergence d intérêts politiques et de lobbies médicopharmaceutiques
a conduit à une OPA sur le cancer. 
Nicole Delépine est responsable de l' unité d' oncologie pédiatrique de l' hôpital universitaire Raymond Poincaré à Garches (APHP).
Elle a publié aux mêmes éditions
Neuf petits lits au fond du couloir (2000),
Ma liberté de soigner (2006),
La face cachée des médicaments (2011).


http://www.amazon.fr/face-cachée-médicaments-Nicole-Delépine/dp/284186569X/…


http://www.amazon.fr/gp/product/284186684X/ref=s9_simh_gw_p14_d5_i5?pf_rd_m…
_________________
pour Dieu et pour le Roi de France héritier légitime.


Revenir en haut
Geneviève Lemmer
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2012
Messages: 278
Localisation: Gironde

MessagePosté le: Sam 30 Mar - 07:04 (2013)    Sujet du message: système de soi disant santé en France : 1ère cause de décès Répondre en citant

Bonjour à tous, pour répondre à Christine, c'est tout à fait exact, les laboratoires offraient des voyages aux médecins qui prescrivaient de préférence leur médicaments. Nous avons eu parmi nos amis plusieurs "représentants" de différents labos, cette pratique était courante. Elle l'est moins, certes, la crise touche tous les secteurs, même le milieu médical, même le milieu des laboratoires.
N'omettons pas, malgré tout, le fait que ces mêmes labos peuvent aussi nous soigner et nous guérir. En soi, ce n'est pas la médication qui est à condamner, c'est tout ce qui se passe autour, et tout l'argent que cela génère.
Personnellement, touchée par la maladie, je remercie la science de m'avoir permis d'être soignée. C'est bien du profit dont nous parlons........


Revenir en haut
viveleroy
Vicomte

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2012
Messages: 349
Localisation: Cher
Religion: Catholique traditionaliste
Masculin

MessagePosté le: Mar 2 Avr - 09:24 (2013)    Sujet du message: système de soi disant santé en France : 1ère cause de décès Répondre en citant

sur le sujet de la santé, voici un petit article tiré de Lecture Française, qui relate parfaitement l'hypochrisie des pouvoirs public vis à vis de la pillule :

lundi 11 mars 2013

La pilule tue !

LES POLITIQUES PRENNENT PEUR.


Depuis des décennies l'action des pouvoirs publics – de « droite » comme de gauche n'a cessé d'étendre et de faciliter la contraception, principalement la pilule vers les adolescentes. Le prétexte invoqué est l'excès « d'ivg » chez les gamines, ce qui prouve bien, au passage, combien le vagabondage sexuel encouragé par la contraception, est la véritable cause de ces fameuses « grossesses non désirées », pour lesquelles les pouvoirs publics pourraient bien mettre en œuvre une autre solution que l'avortement.

– la loi HPST du 21 juillet 2009 (Hôpital, Patients, Santé, Territoire : un drôle d'assemblage...) du gouvernement Sarkozy-Fillon avec Roselyne Bachelot comme ministre de la Santé, autorise, par exemple, les infirmiers à renouveler la prescription des contraceptifs. Et c'est la même Roselyne Bachelot qui a accordé le remboursement de ces fameuses pilules de troisième génération par la sécurité sociale.

– en 2010 le « kit-contraception », distribué gratuitement par la volonté de Ségolène Royal dans les écoles publiques, est financé par le Conseil Régional de Poitou-Charentes. Cette mesure est maintenant étendue à toutes les régions de France, pour un coût qui n'est pas précisé…

Avec le scandale des pilules de troisième génération, les ombres du Sang Contaminé et du Mediator ressortent brutalement du placard, menaçant les politiques qui commencent à serrer les fesses !

Une semaine après l'article du Monde, le 21 décembre 2012, l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament – celle-là même qui a autorisé sous Bachelot le remboursement des pilules – dans une lettre envoyée à 80 000 généralistes et gynécologues français, leur recommande de prescrire de préférence des pilules de deuxième génération : « afin de réduire les risques de thrombose ».

Marisol Touraine, ministre de la Santé du gouvernement Ayrault – fanatique partisan de la contraception et de l'avortement – semble désemparée et prend, fin décembre 2012, une mesure de gribouille, en décidant de mettre fin au remboursement des pilules de troisième génération, à partir du 30 septembre 2013, sans pour autant en interdire la vente. S'attirant la protestation du président de l'Académie de Pharmacie citée plus haut.

Le 11 janvier 2013, à l'occasion d'une conférence de presse, elle avance la date au 31 mars, dans l'affolement semble-t-il, histoire de faire quelque chose. Mais non sans rappeler – pour une fois à juste titre – sur l'air de « c'est pas moi, c'est elle », le rôle de Roselyne Bachelot en 2009.

A ses côtés le directeur de l'ANSM, Dominique Maraninchi, se révèle merveilleusement empêtré dans un discours contradictoire. Après avoir, début janvier, virilement affirmé qu'il souhaitait « voir baisser l'utilisation des pilules de 3e génération », il déclare, le 11, dans un discours d'anthologie : « On n'est pas dans une situation d'urgence. Sans cela on prendrait des mesures plus importantes… En soi elles (les pilules de troisième) ne sont pas dangereuses, mais ce qui est dangereux collectivement c'est si elles sont trop prescrites, ou mal prescrites… »! Refilant ainsi fielleusement le bébé au corps médical : « c'est pas moi, c'est eux »…

Marisol Touraine, en effet, laisse entendre son intention de mettre en place « un dispositif » où médecins et gynécologues pourraient avoir « à justifier leurs ordonnances ». Le spectacle est loin d'être terminé ! Mais pourquoi ne pas interdire purement et simplement ces pilules ?

Mais les bombes à retardement n'en finissent pas d'exploser, et l'étau de se resserrer sur l'Administration. Le 28 janvier 2013, l'ANSM se voit contrainte de confirmer l'enquête révélée par Le Figaro, à propos de la pilule Diane35 (3) du laboratoire Bayer (125 cas de thrombose en 25 ans, dont 7 décès), en tentant d'en minimiser la portée en ne retenant que 4 décès sur les 7… Minable procédé de défense, les 3 décès « rejetés » en quelque sorte correspondant selon l'Agence « à des pathologies sous-jacentes des patientes concernées ». Formule alambiquée pour noyer le poisson, sans expliquer que ces pauvres jeunes femmes avaient des varices, ce qui était bien leur droit, si je puis dire… mais ne change rien sur le fond.

Dominique Maraninchi, qui apparaît bien comme le fusible potentiel de Marisol Touraine, développe alors une argumentation dialectique très élaborée, mais un peu simpliste, pour justifier, envers et contre tout, la contraception hormonale : « Diane était mise sur le marché comme traitement de l'acné, pas comme contraceptif » ! Passez muscade…

Les suites judiciaires sont actuellement imprévisibles. Les plaintes ne font que commencer. Les politiques comme d'habitude s'en tireront probablement. Mais le dogme de la « bonne contraception » est sérieusement ébranlé. Nous ne pleurerons pas.

Restent les malheureuses victimes du « tout contraceptif », comme du « tout abortif », le chemin est le même. Nous prierons pour elles, pour leur familles, non sans cesser « en tant que médecins catholiques » de refuser de prescrire la pilule et de recommander la régulation naturelle des naissances (4), seule solution raisonnable que l'Eglise catholique a toujours préconisé.


Docteur Luc Perrel 
(janvier 2013) 



(3) Le 31 janvier 2013, la pilule Diane35 vient d'être retirée des pharmacies par décision de l'ANSNF. A titre d'information, voici sa composition : éthinylestradiol : 0,035 mg

acétate de cyprostérone : 2 mg

Le fait que Diane35 ait été mise sur le marché par le laboratoire Bayer avec comme seule indication le traitement de l'acné, signifie simplement la volonté du laboratoire d'élargir la diffusion de ses pilules. Ses effets contraceptifs – inhérents à sa composition – sont connus depuis le début de tous les médecins, qui la prescrivent pour cela, même si ce n'est pas écrit sur la boite, comme du ministère de la Santé et de l'Administration.

(4) NDLR : Sur la régulation naturelle des naissances et en particulier la méthode Billings, consulter la brochure du docteur Perrel, Eloge de la fécondité (Cahiers Saint Raphaël, 2009). Nous rappelons également le n° 266-267 de Lecture et Tradition (avril-mai 1999 : De la pilule au clonage, les méfaits de la bioéthique, par L. Perrel.






Extrait du n° 671 (Mars 2013) de Lectures Françaises
_________________
Vive Dieu, Vive la France, Vive le Roi
http://vivejesus.unblog.fr


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Washie
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2011
Messages: 538
Localisation: BRETAGNE
Religion: CATHOLIQUE

MessagePosté le: Mar 2 Avr - 16:50 (2013)    Sujet du message: système de soi disant santé en France : 1ère cause de décès Répondre en citant

Les vaccins contre la grippe pour 2012/2013 aurait été mal dosé, résultat : plus de grippes que l'année dernière, enfin, c'est ce qu'ils nous disent...
Faites confiance aux laboratoires !
Personnellement, je ne me fais jamais vacciner, il y a d'autres solutions naturelles elles !

_________________
Mon âme à Dieu, mon coeur au Roy !


Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN Skype
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:47 (2016)    Sujet du message: système de soi disant santé en France : 1ère cause de décès

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Politique Française Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com