Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Portugal

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Politique Internationale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
viveleroy
Vicomte

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2012
Messages: 349
Localisation: Cher
Religion: Catholique traditionaliste
Masculin

MessagePosté le: Mer 13 Mar - 13:53 (2013)    Sujet du message: Portugal Répondre en citant

L’énorme manifestation au Portugal que les médias français ont oublié de relater…   
C’est comme si trois millions de personnes avaient manifesté à Paris… Mais l’information a échappé aux médias français.
Près de 500 000 personnes ont manifesté à Lisbonne et dans une trentaine de villes du Portugal – un pays six fois moins peuplé que la France – pour protester contre les mesures d’austérité.
6 mars par Chris
Témoignage d’un participant à la grande manifestation de Lisbonne ce week end, membre du mouvement « Que se fixe a troïka », « Insulte supprimée ».
On a bien fait d’y aller. Et on n’était pas les seuls. On avait l’impression d’être un million. La télé a dit plutôt 500 000. Ce qui n’est déjà pas si mal. C’est le quart de la population totale de Lisbonne. Mais je suis persuadé que nous étions à peu près le double.
D’abord parce qu’ils ne savent pas compter autant de monde. Ensuite, parce que même s’ils savaient, ils ne tiendraient pas à ce que ça se sache. Enfin parce que c’est la télé qui l’a dit. La télé ne dit jamais la vérité, c’est comme une barrière physique, un verrou de fabrication. La vérité est interdite à la télé et quand nous l’aurons tous compris, nous pourrons enfin nous informer.
Ça, c’est ce que je sais. Et puis il y a ce que j’ai vu. Oh, j’ai déjà vu autant de monde dans les rues d’une ville, mais c’était au Brésil, au Carnaval à Rio et à Salvador. Mais personne là-bas n’oserait prétendre qu’il n’y a qu’un demi-million de foliões (fêtards. Mot employé surtout au Brésil pour désigner ceux qui participent au Carnaval de rue).
Et j’ai vu aussi le regard des gens. Ce regard qui déborde de fierté, et de la conscience que le peuple est puissant s’il le décide. La conscience de participer à quelque chose de plus grand que soi, quelque chose d’extraordinaire et d’historique. Ce regard que l’on ne rencontre pas dans toutes ces manifs syndicales qui rassemblent pourtant 100 000 personnes, ce qui est déjà énorme pour ce petit pays.
Mais de toute façon, même si nous n’étions que 500 000, ça fait quand même plaisir et ça redonne du cœur à tous ces gens qui commençaient à désespérer.
Même si on se base sur les chiffres minimisés de la télé, on arrive à un total de plus d’un million et demi de personnes. Oui parce que dans toutes les villes du Portugal, les gens manifestaient, hier. Et, par exemple, à Porto, la télé parle de 400 000 personnes.
Nous étions bien plus nombreux dans la rue que ceux qui ont voté pour ce gouvernement.



Manif nationale, donc, appelée par le mouvement « Que se lixe a troïka  (1) auquel se sont joints tous les autres mouvements, partis et organisations. La grande centrale syndicale CGTP et même, je crois, toute l’intersyndicale, mais nous n’avons pas vu leurs grands cortèges traditionnels. Soit qu’ils ne s’étaient pas constitués, soit qu’ils aient été absorbés par la masse de cette population en marche.
C’était magnifique.
Nous sommes allés sur la place du Marquês de Pombal, où était prévue la concentration de départ. Nous y sommes arrivés par l’avenida da Liberdade qui est la grande artère que la manif descend ensuite. Je n’avais jamais vu ça mais elle était déjà pleine, noire de monde. Du monde qui montait au rassemblement et formait déjà une énorme manif, ou plutôt une foule immense comme au carnaval car il n’y avait ni pancartes, ni banderoles. En faisant le tour de la place, on a pu constater que c’était la même chose dans les autres rues et avenues arrivant sur le Marquês.
Ensuite, par contre, il y en avait. Et de toutes sortes. Du drapeau portugais aux inscriptions les plus surréalistes, en passant par les insultes aux ministres et les appels à la révolution. Nombreux étaient ceux qui arboraient un œillet rouge, en référence à la révolution des œillets d’avril 1974. Il y avait même des effigies des capitaines d’avril, des gars déguisés en capitaine, avec une mitraillette en carton, etc.
Le lapin à toutes les sauces, car le premier ministre s’appelle Coelho (lapin en portugais) et quelques autres animaux, comme un cheval avec des oreilles de lapin. Oui, en France on le met dans le bœuf, eux, c’est dans le lapin. Il y avait, devant un distribanque, un gars en costard et masque de cochon (très réaliste) et tenant un cigare gros comme un barreau de chaise. Tout le monde le prenait en photo. C’est comme ce gars, qui est venu un peu avec nous, sous la banderole du MSE (Movimento Sem Emprego : Mouvement des Sans Emploi). Celui-là avait un masque à gaz, avec le filtre au bout du tube cannelé, on se croyait dans les tranchées de la guerre de 14, ou à Malville en 77.
D’innombrables pancartes individuelles, de toutes les couleurs, pour la plupart dénonçant le gouvernement ou se plaignant individuellement. Mais aussi, nombre de phrases positives du style « Chega de desepero, agora é a luta ! » (fini le désespoir, l’heure est à la lutte).
Les banderoles se partageaient entre l’humanisme et le politique. « Eu tive um sonho : ser feliz no Portugal » (J’ai fait un rêve, d’être heureux au Portugal), en référence certainement à Martin luther King Junior.
« O povo ! Unido ! Jamais sera vencido ! »
« Assassinio não é so tirar a vida » (le meurtre, c’est pas seulement ôter la vie)
« Matar a alma é almacidio » (âmicide au lieu d’homicide)
« Exigimos trabalho e dignidade » (nous exigeons du travail et de la dignité)
Et puis certaines lueurs de conscience fulgurante comme :
« A minha dor é uma arma ! » (ma douleur est une arme).
La marche a été bien sûr ponctuée de toutes sortes de slogans, du style :
Esta na hora ! Esta na hora ! Do governo ir-se embora !
Essa divida ! Não é nossa !
Quem deve aqui dinheiro ! E o banqueiro !
Fora ! Fora ! Fora jà daqui ! A fome, a miseria e o FMI

!
C’est le moment ! C’est le moment ! De changer de gouvernement !
Cette dette n’est pas la notre (chanté ad libitum)
Celui qui doit de l’argent, c’est le banquier !
Dehors ! Dehors ! Dehors et tout de suite ! La faim, la misère et le FMI !
Un qui faisait un franc et interminable succès :
Deixa passar ! Deixa passar ! Estou na rua para o governo derrubar !
(Laissez passer ! Laissez passer ! Je suis dans la rue pour faire tomber le gouvernement)
Nous avons d’ailleurs essayé de modifier un peu :
Tem que ficar para o governo derubar (il faut rester pour faire tomber le gouvernement)
Ou mieux encore : Deixa passar ! Deixa passar ! Estou na rua para o sistema derrubar !
Mais il faut reconnaître que ça n’a pas été tellement repris. Il y a encore une bonne dose de suivisme et de routinisme, même chez ceux qui ont la réputation d’être la gauche extrême !!
On a quand même réussi à lancer 2 ou 3 fois le fameux :
« Espanha, Grécia, Irlanda Portugal ! A nossa luta é internacional ! »
Un truc vraiment très bien et en plus lancé par un gosse à côté de nous avec son mini mégaphone : « A prisão parà canalha, o poder para quem trabalha ! » (la prison pour la canaille, le pouvoir pour qui travaille !). Ce gamin, qui devait avoir entre 12 et 14 ans, n’a pas arrêté de toute la manif. En tout cas, nous l’avons vu et entendu pendant plus de trois heures.
Mais ce qui a été présent tout le long, et même sonorisé sur le palco (la scène, le podium), c’est cette chanson de Zeca Afonso, Grândola, Vila Morena, qui a été émise à la radio le matin du 25 avril 74 pour signaler le départ de l’insurrection et qui, depuis, symbolise pour tous les habitants de ce pays, la Révolution des œillets.
 ……………………………….
Note :
(1) La « troïka » désigne la triplette Banque centrale européenne, Commission européenne et Fonds monétaire international, qui impose des conditions économiques très dures au Portugal.
Source :

Média presse



Source : Reporterre
_________________
Vive Dieu, Vive la France, Vive le Roi
http://vivejesus.unblog.fr


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 13 Mar - 13:53 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 608

MessagePosté le: Mer 13 Mar - 14:55 (2013)    Sujet du message: Portugal Répondre en citant

La réponse par la violence internationanle de gauche aux erreurs d'actionnaires peu scrupuleux montre le ras le bol, et a cours terme un ablation du cancer du systême économique tertiaire appliqué en Argentine, et en Islande.


L' économie libérale met en rapport direct, l'argent et l'homme, l'Avoir et le Besoin. Nait ainsi une collaboration, de servitude, accouplant le circuit naturel de la production des biens en vue de leur consommation, au circuit profiteur de l'argent prêté et rendu avec usure.

Toute la science économique libérale est l'organisatrice de ce parasitisme du circuit capitaliste sur le circuit économique, pour son profit maximum.

1. Il était prévisible que les exploités du système, prolétaires, tiers monde, prendraient connaissance du jeu du parfait tricheur, pour gagner à leur profit. Lutte pour les salaires et avantages sociaux, augmentation du prix du pétrole et des matières premières… Vient le temps où tout le monde est devenu aussi fort au jeu, aussi dénué de scrupules, aussi axé sur le profit que la classe capitaliste.



2. Issue dramatique. Le cynisme du capitalisme s'étale: l'argent règne, domine tout. C'est provoquer la vengeance de ses dupes, la révolte de ses esclaves. Il leur suffira de dénoncer l'hypocrisie du système et de le renverser, au cri de Liberté ou au nom de la supériorité de l'Islam, par le soulèvement des masses humaines ou par la force des armes. Grèves générales, révolutions, insurrections des banlieues, actes de terrorisme, dictatures, nationalisation des biens étrangers.


3. Le néo-capitalisme, en présence de ces « chocs exogènes », imagine de les traduire en « coûts collectifs » et de payer le prix pour les réduire. En vain. Il faudrait pour lutter contre les idées et les armes révolutionnaires, un « supplément d'âme », un esprit d'héroïsme militaire, un sens civique, une solidarité, autant de forces et de vertus que le libéralisme a tuées. Ces valeurs non marchandes, dites « externalités » parce qu'elles sont extérieures au marché, le néo-capitalisme rêve de les « internaliser », de les inciter à renaître à prix d'argent : on paiera pour la natalité, pour l'honneur militaire, pour la prière à l'Église, pour la construction des mosquées, pour la soumission aux lois, pour la générosité sociale !

Le capitalisme, se trouve pris entre un ennemi qui ne se vend pas, et son besoin de ressources vitales et philosophiques qui ne s'achètent sur aucun marché. Il doit avoir recours aux politiciens et à l'armée, pactiser avec eux ou s'effondrer dans le feu et et le sang.
_________________


Revenir en haut
nanabel
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mar 2013
Messages: 79
Localisation: nancy
Religion: catholique
Féminin

MessagePosté le: Mer 13 Mar - 16:33 (2013)    Sujet du message: Portugal Répondre en citant

Comment contenir les foules en colère quand les états n'ont plus de chefs ? Il y a bien des représentants à la tête de chaque pays européens, mais leur souveraineté a été transférée à la commission européenne. Le plus triste dans cette Europe est de constater qu'il y a parmi les 27 pays 7 monarchies, mais comme elles sont toutes parlementaires, elles se sont toutes soumises à l'idéologie républicaine. 

Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 608

MessagePosté le: Mer 13 Mar - 16:44 (2013)    Sujet du message: Portugal Répondre en citant

je vous conseille de parcourir, puis de réfléchir sur les éxposés du site proche
http://www.viveleroy.fr/ -Louis-XX,32- .html
_________________


Revenir en haut
Léandre de Brisaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 428
Localisation: Bugey Blanc
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Sam 16 Mar - 16:23 (2013)    Sujet du message: Portugal Répondre en citant

nanabel a écrit:

Il y a bien des représentants à la tête de chaque pays européens, mais leur souveraineté a été transférée à la commission européenne.

Sans compter que dans la plupart des cas, ces représentants ne sont pas souverains non plus...
_________________
«Être ouvert à son temps, ce n’est pas en accepter benoîtement les dérives et les propositions contre
nature.» Louis XX, le 31 mai 2015


Revenir en haut
Melchior
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2013
Messages: 31
Localisation: Vivarais
Masculin

MessagePosté le: Ven 29 Mar - 23:11 (2013)    Sujet du message: Portugal Répondre en citant

Finalement, par son petit exposé, HENRYK introduit une touche optimiste. Les néo-esclaves de l'empire serait capable de se prendre en main.
_________________
SERVAT ODOREM
"Il y aura toujours plus de liberté dans la plus autoritaire des monarchies que dans la plus libérale des démocraties libérales."


Revenir en haut
Michaël
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2013
Messages: 174
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Dim 31 Mar - 18:53 (2013)    Sujet du message: Portugal Répondre en citant

Merci Vive le Roy pour cette information TRES importante. 
_________________
pour Dieu et pour le Roi de France héritier légitime.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:57 (2016)    Sujet du message: Portugal

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Politique Internationale Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com