Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Démolition de nos églises
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Religion
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Dim 12 Mai - 18:33 (2013)    Sujet du message: Démolition de nos églises Répondre en citant

Bien tristes images et perspectives en effet... Nos églises sont menacées de disparition, certains refusent encore de le voir, mais ce processus est bien enclenché à présent. Il devient très difficile pour l'Eglise d'exercer son pouvoir spirituel direct sur les âmes (par les prêtres) et son pouvoir temporel indirect (par les rois et les chevaliers) depuis la chute de la monarchie. La république étant l'obstacle majeur à l'exercice de cette mission, comment s'étonner dans ce cas de ce qui arrive à notre pauvre patrie ?
Les catholiques doivent être les premiers à comprendre la nécessité de la restauration monarchique. Seule l'action contre-révolutionnaire peut contribuer à sauver avec efficacité les nombreuses âmes menacées par la république, et à écarter les cataclysmes qui menacent la société de destruction.
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 12 Mai - 18:33 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Geneviève Lemmer
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2012
Messages: 278
Localisation: Gironde

MessagePosté le: Lun 13 Mai - 12:10 (2013)    Sujet du message: Démolition de nos églises Répondre en citant

Monsieur Mavendorf, je me permets de déposer cette vidéo que je viens de recevoir, j'espère que vous ne la trouverez pas dérangeante.
Je suis tellement choquée que j'avais envie de partager :

De la presse Russe :
"Est-ce que les Rois de France qui sont enterrés dans la Basilique Saint-Denis près de Paris auraient pu savoir dans quel entourage ils allaient reposer"

http://francaisdefrance.wordpress.com/2013/03/11/la-france-se-convertit-a-l…

Vous jugerez.


Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Lun 13 Mai - 17:23 (2013)    Sujet du message: Démolition de nos églises Répondre en citant

C'est intéressant effectivement, les médias étrangers sont une bonne source d'informations. L'islam, le multiculturalisme, comme le mondialisme avancent à si grands pas que nous risquons d'être pris de court pour résoudre ces problèmes.
Trop nombreux sont ceux qui pensent pouvoir répondre à ce défi que pose l'islam, en utilisant le laïcisme (ce qui rime avec athéisme), les valeurs républicaines qui sont la négation des valeurs chrétiennes. Malheureusement ils se trompent. L'athéisme n'est rien d'autre qu'une sorte de "métareligion" qui ne dit pas son nom, ce n'est pas évident de l'admettre, mais cela vaut le coup d'examiner les choses sous cet angle pour avancer sur le chemin de la connaissance et la compréhension du monde naturel et spirituel.

Un athée ne peut pleinement concevoir ce qui trotte dans l'esprit d'un musulman et sa conception du monde. Entre les deux il y a tout un univers qui n'a pratiquement pas de passerelle réelle. Ne pas prendre conscience de cela risque de conduire les athées à de cruelles déconvenues. Si d'ailleurs les chrétiens sont si tourmentés à travers le monde, n'est-ce pas parce qu'ils constituent le dernier bastion qui s'opposera à la théocratie archaïque qu'est l'islam ? Il faut vraiment y réfléchir... Pour se faire il est indispensable de s'imprégner de la pensée chrétienne pour pouvoir mesurer les différences. Comme elle n'est plus apprise à l'école, chaque personne doit faire l'effort d'entreprendre cette démarche pour bien comprendre les choses, et La Chose qui est derrière les choses.

Pour le reste avez vous lu sur notre forum notre sujet sur la profanation des tombes royales ? Vous verrez que ce n'est pas la première fois que ce lieu est à l'épreuve...
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Lun 24 Juin - 18:38 (2013)    Sujet du message: Démolition de nos églises Répondre en citant

En dépit des décisions de justice, la démolition de l’église de Gesté va commencer

17/6/13 - Patrimoine - Gesté, église - Lorsqu’un meurtre menace d’être commis en pleine rue, il est d’usage que la police intervienne pour empêcher le crime. Il semble qu’en France un maire puisse, malgré des décisions de justice en sa défaveur, décider de détruire une église sans que la force publique ne s’interpose.


Source :

http://www.latribunedelart.com/en-depit-des-decisions-de-justice-la-demolit…
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
V.F.H.78
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 24 Juin - 19:13 (2013)    Sujet du message: Démolition de nos églises Répondre en citant

Désolé mon cher Mavendorf, mais le sujet se trouve déjà ici : http://royaume-de-france.clicforum.com/t1521-Destruction-de-l-glise-de-Gest…  Wink

Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mar 25 Juin - 21:40 (2013)    Sujet du message: Démolition de nos églises Répondre en citant

V.F.H.78 a écrit:

Désolé mon cher Mavendorf, mais le sujet se trouve déjà ici : http://royaume-de-france.clicforum.com/t1521-Destruction-de-l-glise-de-Gest…  Wink

Merci pour votre perspicacité cher ami, je vais finir par croire que vous connaissez mieux les couloirs du forum "Royaume de France" que moi même qui en suis pourtant l'administrateur. Cet exercice demande une grande assiduité, une adhésion, une fidélité qui ne saurait mentir.

Wink   
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 612

MessagePosté le: Ven 28 Juin - 08:16 (2013)    Sujet du message: Démolition de nos églises Répondre en citant

Du 20 juin 2013, dans le courrier picard parait un article signé Thomas Diévart qui démontre de manière éclatante que la destruction de l’église Saint-Jacques d’Abbeville était un acte volontaire décidé par Nicolas Dumont, maire socialiste d’Abbeville, dont la seule motivation était de détruire l’église sans nécessité.

des monuments historiques en 2008 était de 4,2 millions d’euros. Soit une différence avec ce qui a été fait de 700.000 euros, une somme qu’il aurait été facile de couvrir par des subventions et éventuellement une souscription (voir l’exemple de la commune d’Arc-sur-Tille).

Le coût de la restauration n’étant, de l’aveu même du maire, plus une justification valable pour avoir détruit ce bel édifice, on peut légitimement se poser la question de la raison de cet infâme vandalisme.

Est  également écrit dans cet article que les allées du square « forme[ront] une croix, orientée comme l’était l’église ». Enfin, « la Ville n’exclut pas de réinstaller sur la place [la cloche de l’église], encore faut-il trouver un moyen de la mettre hors de portée d’éventuels vandales ou mélomanes intempestifs. » Nicolas Dumont ayant peur des vandales! Voilà un mot de drôle.

On y lit qu’un square remplacera désormais l’église détruite. Et que, selon l’élu, cet aménagement « à la louche [...] coûtera 2 à 3 millions d’euros ». Si l’on rappelle que le budget prévu pour la démolition était au minimum de 500.000 euros (c’est le montant qui avait été provisionné par la ville), on constate que le maire envisage, sans sourciller, une dépense totale de 3,5 millions d’euros pour remplacer l’église par ce square.


Or, le devis pour la restauration de l’église établi par un architecte des monuments historiques en 2008 était de 4,2 millions d’euros. Soit une différence avec ce qui a été fait de 700.000 euros, une somme qu’il aurait été facile de couvrir par des subventions et éventuellement une souscription (voir l’exemple de la commune d’Arc-sur-Tille).
_________________


Revenir en haut
REQUETE CARLISTE
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2011
Messages: 1 150
Localisation: Provence
Religion: catholique romain FSSPX
Masculin

MessagePosté le: Dim 30 Juin - 01:43 (2013)    Sujet du message: Démolition de nos églises Répondre en citant

Église Saint-Jacques
Présentation
CulteCatholique romain
TypeÉglise paroissiale
RattachementDiocèse d'Amiens
Début de la construction1868
Fin des travaux1876
Style dominantNéogothique
Date de démolition2013
Géographie
Pays
 France
RégionPicardie
DépartementSomme
CommuneAbbeville
Coordonnées
50° 06′ 31″ Nord1° 49′ 42″ Est  
Géolocalisation sur la carte : Picardie






modifier 

L’église Saint-Jacques était une église paroissiale de style néogothique située àAbbeville dans le département de la Somme et la région Picardie.
L'édifice, construit de 1868 à 1876 à l'emplacement d'une église du xiie siècle, s'étant dégradé progressivement par manque d'entretien au début du xxie siècle, a été démoli de janvier à mai 2013. En juin 2013, un projet de square a été présenté par la mairie et approuvé par une trentaine de riverains présents. Ce projet ne verra pas le jour avant 2015.
Sommaire  [[url=http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_Saint-Jacques_d'Abbeville#]masquer[/url]]  
Histoire[modifier]


Vue de l'église depuis la grande-rue Saint-Jacques.
 
 

Une église semble exister à cet endroit depuis le xiie siècle, reconstruite en 14821.
Cette dernière église, vétuste, est démolie au xixe siècle. Un nouvel édifice est construit de 1868 à 1876par l'architecte Victor Deleforterie2dans un style néogothique. Sa première pierre est posée le4 mai 18703. L'édifice possède toutefois une cloche plus ancienne, Jacqueline, datant de 17371, et une autre, muette, datée de 16454.
Dégradations[modifier]
Faisant partie du rare patrimoine abbevillois épargné par les bombardements des deux guerres mondiales, l'église Saint-Jacques, non entretenue, subit des dégradations successives liées aux intempéries. Le 17 décembre 2004, une tempête fait chuter un élément (pinacle ou gargouille) du clocher, qui perce la couverture de la nef : la situation se dégrade alors rapidement. En 2008, l'architecte des monuments historiques remet un rapport chiffrant à 4,2 millions d'euros une restauration, dans une situation d'alternance où ancienne et nouvelle municipalité se renvoient la responsabilité de l'état de l'église2. Une partie du mobilier est déposée au musée Boucher-de-Perthes. À l'intérieur, il reste encore notamment l'orgue Mutin Cavaillé-Coll de 1906.
En 2010, une association se crée pour la sauvegarde de l'église Saint-Jacques5et une pétition est lancée6. Au printemps 2011, alors que les décisions et solutions tardent toujours, l'examen d'un témoin posé sur une fissure 4 ans plus tôt inquiète et le nombre de pierres tombées dans la nef est impressionnant7.
Démolition[modifier]


Démolition partielle du chevet (début février 2013).
 
 



La flèche a perdu la moitié de sa hauteur fin février 2013.
 
 

Le 31 janvier 2013, Nicolas Dumont, le maire d'Abbeville, a pris un arrêté de mise en sécurité pour danger immédiat, avec une démolition partielle et préventive8.
Le 7 février suivant, le conseil municipal a voté sa démolition9,10, estimée à 350 000 euros. Le nouvel aménagement de la place est encore à déterminer11.
De nombreuses questions subsistent quant à la sauvegarde de l'orgue, principalement12, mais aussi des gargouilles et de la grille, restée en bon état, qui entoure d'édifice. Si le coq et la croix surmontant la flèche du clocher ont été préservés13,14, le devenir de la tombe d'un prêtre, dans le chœur, fait débat de la même manière à la mi-février 201315. Après la destruction du chevet, les ouvriers s'emploient, fin février 2013, à réduire progressivement la hauteur de la flèche du clocher au marteau-piqueur16. Mais les pierres qu'ils font tomber à l'intérieur heurtent de temps en temps la cloche, ce qui ne contribue pas, bien au contraire, à apaiser la polémique assez vive17 créée par l'empressement municipal, jugé excessif, à diligenter la démolition sans avoir extrait de l'édifice l'orgue, la cloche, ni la totalité du mobilier18,19.
Le 18 mars 2013, l'orgue a été démonté par un facteur d'orgues belge mondialement reconnu. D'après lui, l'orgue aurait plutôt bien supporté la situation20. Le 25 mars suivant, lacloche Jacqueline a été extraite du clocher par l'entreprise chargée de la démolition. Le 2 avril, la destruction se poursuit avec la démolition de la façade ouest de l'église. Le lendemain, c'est au tour de la façade est d'être démolie20. Le 4 avril, la destruction de l'église proprement dite se termine par le transept et le chœur. Ne reste que le clocher, déjà amputé de sa flèche21. Celui-ci est démoli du 15 au 17 avril22. Les gravats laissés par la démolition de l’édifice sont retirés jusqu’à la fin du mois d'avril en attendant le réaménagement du site23. Le 27 avril, le parchemin de la première pierre est retrouvé et conservé par la mairie3. Le 2 mai suivant, les corps de l'abbé Paillart ainsi que des prêtres Roussel et Floury ont été exhumés au moment où les derniers gravats de l'église sont retirés24.
Une des cloches de l'église, datée de 1645, devait passer en vente publique en juin 2013 à Paris25. La mairie affirme que cette cloche est en main privée depuis la Révolution, mais La Tribune de l'art prouve qu'il n'en est rien, que la cloche a certainement été volée dans les décombres non surveillés de l'église et accuse la mairie de mentir pour cacher sa légèreté4.
Reconversion[modifier]
Le futur aménagement de la place laissée par l'église reste indéterminé après la démolition de celle-ci11. Le 18 juin 2013, un projet desquare est présenté par la mairie et approuvé par une trentaine de riverains26. Le projet est l’œuvre de l'architecte de la ville, Jean-Marc Demoulin, qui a suivi les désirs des riverains. Un parterre de gazon recouvre l'emplacement de l'église, reprenant la forme et l’orientation de cette dernière, à l'intérieur se trouvent deux allées formants une croix26. À l'emplacement du cœur, un mémorial sera érigé pour rendre hommage aux anciens combattants et à Achille Paillart, curé à l'origine de la reconstruction de l'église. La cloche Jacqueline devrait également être installé sur un campanile construit avec d’anciennes pierres de l'église26. L'aménagement prévoit également la création de parkings sur le pourtour du square, soit 42 places et trois autres, destinées aux personnes à mobilité réduite. Le projet ne devrait pas voir le jour avant 2015 et nécessitera un budget de deux ou trois millions d'euros26.
Voir aussi[modifier]
Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier]
Liens externes[modifier]
_________________
POUR DIEU, LA PATRIE ET LE ROI



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Baudrier
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2013
Messages: 102
Localisation: Paris
Religion: néant
Masculin

MessagePosté le: Dim 7 Juil - 02:04 (2013)    Sujet du message: Des églises françaises représentées en Turbo-Pascal Répondre en citant

Schweiger (Peter).- Gotik in Pascal : Rosenprogramme und andere Prozeduren für gotisches Masswerk in Turbo Pascal 4.0/5.0.- München : R. Oldenburg, 1992.- 188 p. ; 23 cm.- ISBN 3-486-21422-5
 
     Prévenons le lecteur de "L'Art gothique en Pascal" de P. Schweiger. Il lui faudra s'enfouir dans des procédures et sous-procédures à plusieurs niveaux, l'ultime unité de l'ouvrage appelant les cinq précédentes. En somme, c'est du Turbo Pascal.
     On atteint facilement la page 98 après avoir remplacé la variable "Grafikmodus" par "graphicMode" à la page 15. On voit défiler sur l'écran des bandeaux, rosaces et autres façades de Beauvais, Bâle, Montréal en France, etc. ; les programmes sont accompagnés d'illustrations qui en figurent le résultat. Mais à la page 98 il faudra - me semble-t-il - envoyer une partie du programme Nicolai (église Saint-Nicolas de Francfort) dans l'unité de procédures appelée. Le programme Vendome de la page 116 m'a également stoppé. Là aussi programme et unité de procédures doivent être adaptés l'un à l'autre mais la récompense est en gothique flamboyant. Pour finir, à partir de l'unité MASS.PRC, la dernière, la plupart des programmes doivent être corrigés, ne serait-ce que légèrement, et l'auteur ne propose pas de disquette. Généralement, il convient de modifier la valeur d'un rayon.
     L'auteur s'est limité par principe aux quatre opérations de base. Il le dit à plusieurs reprises. Mais nul doute qu'il ne faille s'intéresser à la géométrie pour inclure par exemple des pétales trilobés dans des cercles eux-mêmes inclus dans des arcades, ceci au-dessus de piliers, etc.
     Mr Schweiger avait d'abord publié une version de l'ouvrage en Logo et en cite la référence (1).
 
1) Peter Schweiger: Beschreibung gotischer Formen mit Logo, eine geometrische Mikrowelt. In: Beiträge zum Computereinsatz in der Schule, eine Schriftenreihe für Lehrer, Schüler und Studenten, hrsg. von Heinz Schumann in Verbindung mit Anton Brenner. Heft 2, Weingarten 1987.
               
                                                                                                                                             Pierre Baudrier


Revenir en haut
Svetozar
Comte

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2012
Messages: 920
Localisation: Russia
Masculin

MessagePosté le: Mar 20 Aoû - 05:57 (2013)    Sujet du message: Démolition de nos églises Répondre en citant

La démolition de la cathédrale du Christ Sauveur (1931). Comparez.


http://www.youtube.com/watch?v=PEuspCdDOsk


Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Sam 2 Nov - 11:36 (2013)    Sujet du message: Démolition de nos églises Répondre en citant

Une journée de novembre en Lorraine :

http://beaudricourt.hautetfort.com/archive/2013/11/02/une-journee-de-novemb…
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Geneviève Lemmer
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2012
Messages: 278
Localisation: Gironde

MessagePosté le: Sam 2 Nov - 11:51 (2013)    Sujet du message: Démolition de nos églises Répondre en citant

C'est un beau récit, une belle description que vous faites de ce lieu de notre religion.
En lisant, je me souviens d'avoir eu cette même impression lorsqu'en Bretagne nous avons visité plusieurs petites chapelles, perdues au milieu de nulle part. Malgré tout, j'avoue que les Bretons entretiennent assez bien ce patrimoine. Mais c'est le "nerf de la guerre" qui manque, hélas, trop souvent.
Combien d'Abbayes, de chapelles, de couvents sont trop à l'abandon? et le sont d'autant plus s'ils sont isolés.

Notre France est belle et riche, mais notre patrimoine souffre de cet abandon.


Revenir en haut
Floriancatho
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mar 2013
Messages: 63
Localisation: Orléanais/Alsace
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Sam 2 Nov - 11:58 (2013)    Sujet du message: Démolition de nos églises Répondre en citant

Magnifique article cher Mavendorf ! Smile
_________________
Fondateur du Cercle légitimiste Saint-Materne en Alsace. Séminariste de l'Institut du Bon Pasteur.


Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Sam 2 Nov - 13:03 (2013)    Sujet du message: Démolition de nos églises Répondre en citant

Merci ! Wink

Cette malheureuse Abbaye n'offre plus qu'un terrible spectacle de désastre et de désolation. En toute franchise, et sauf un miracle, je ne vois pas comment elle peut encore espérer être arrachée à cet inexorable processus de disparition.
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
REQUETE CARLISTE
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2011
Messages: 1 150
Localisation: Provence
Religion: catholique romain FSSPX
Masculin

MessagePosté le: Sam 2 Nov - 13:58 (2013)    Sujet du message: Démolition de nos églises Répondre en citant

 
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Aller à : Navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec Abbaye Notre-Dame de l'Étanche.
Abbaye de l'Étanche

Façade de l'église et du bâtiment des cellules
Présentation
CulteCatholicisme
TypeAbbaye
RattachementOrdre des Prémontrés
Début de la constructionXIIe siècle
Protection
 Inscrit MH (1984)[1]
Géographie
Pays
 France
RégionLorraine
DépartementMeuse
CommuneLamorville
Coordonnées
48° 58′ 23″ Nord 5° 38′ 0″ Est / 48.97306, 5.63333 / 48.97306; 5.63333  
Géolocalisation sur la carte : France



Abbaye de l'Étanche

Géolocalisation sur la carte : Lorraine



Abbaye de l'Étanche


modifier 

L'abbaye prémontrée Notre-Dame de l'Étanche (ne pas confondre avec l'abbaye cistercienne du même nom qui se trouve dans le département des Vosges) a été fondée au XIIe siècle à proximité du village de Deuxnouds-aux-Bois, Meuse, France.
Histoire[modifier | modifier le code]
Notre-Dame de l'Étanche a été fondée vers 1144 par Philippe, abbé de Belval dans un vallon écarté s'appelant d'abord Faverolles, à proximité de Deuxnouds-aux-Bois. Il s'agissait au départ d'un monastère double[2]. Les premiers donateurs sont Albéron de Chiny, évêque de Verdun, Bertrand le Loup et son neveu Albert, seigneurs de Faverolles. L'église aurait été consacrée en 1147. La première charte existante date de 1157.
Dans son voisinage, s'élevait aux origines un couvent de femmes, lui aussi de l'ordre de Prémontré, mais qui disparut par la suite.
Cette abbaye modeste possédait cependant le prieuré de Benoîte-Vaux, célèbre lieu de pèlerinage lorrain.
Détruite de fond en comble en 1632 par les Suédois, elle a été reconstruite en 1743 avec une aile à neuf cellules ; la chapelle a été terminée en 1770.
On retiendra les noms de trois abbés de Notre-Dame de l'Étanche :
  • Dom Dominique Callot, qui étudia la chimie et l'héraldique ;
  • Dom Edmont Maclot, connu pour sa piété et ses écrits ;
  • Dom Jean François Joseph Boucart, qui réunit un cabinet des médailles et une bibliothèque prestigieuse qui furent ensuite dispersés.

Son dernier abbé fut Joseph Prélat, nommé en 1786 et chassé par la Révolution en 1790.
La chapelle et le bâtiment conventuel ont été inscrits Monuments historiques par arrêté du 5 décembre 1984. Actuellement, Notre-Dame de l'Étanche est à l'abandon et son état se dégrade[3].


  • Intérieur de l’abbatiale.




  • Vue de l'abbaye.


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
Notes et références[modifier | modifier le code]
Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Notice no PA00106548 [archive], base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Bernard Ardura, Abbayes, prieurés et monastères de l'ordre de Prémontré en France des origines à nos jours : dictionnaire historique et bibliographique, Presses universitaires de Nancy, 1993, p.235
  3. Anthony Koenig et Noomane Fakhar, Une pétition pour SAUVER l'abbaye prémontrée Notre-Dame de l'Etanche à Lamorville (Meuse) [archive], consulté le 14 octobre 2013.


Sources[modifier | modifier le code]
  • Bernard Ardura, Abbayes, prieurés et monastères de l'ordre de Prémontré en France des origines à nos jours : dictionnaire historique et bibliographique, Presses universitaires de Nancy, 1993, 734 p.
  • Philippe Bonnet, Les constructions de l'ordre de Prémontré en France aux XVIIe et XVIIIe siècles, Droz, Genève, 1983, VIII-281 p. (Bibliothèque de la Société française d'archéologie, 15.) ;
  • Dictionnaire d'histoire et de géographie ecclésiastiques, vol. XV., Paris, Librairie Letouzey et Ané, 1963 (ISBN 2-7063-0157-0) , col. 1106 ;
  • Dom Augustin Calmet, Notice de la Lorraine, 1756, tome 1, col. 414

_________________
POUR DIEU, LA PATRIE ET LE ROI



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:47 (2016)    Sujet du message: Démolition de nos églises

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Religion Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com