Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Catholiques de tous les fronts ! Larguez les amarres !
Aller à la page: <  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Politique Française
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Philippe de L.
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2013
Messages: 46
Localisation: Comtat Venaissin
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Mer 9 Oct - 15:56 (2013)    Sujet du message: Catholiques de tous les fronts ! Larguez les amarres ! Répondre en citant

Je n'ai rien lit dudit sieur Soral, mais le tableau qui en est peint dans le dernier numéro de La Gazette royale me dissuade de m'y mettre...

En ce qui concerne ces universités d'été quelque peu éclectiques, il vaut mieux les éviter : c'est un peu comme l’œcuménisme ou le dialogue inter-religieux compris comme un irénisme béat et inconscient.
_________________
Tout pour l'honneur.


Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Mer 9 Oct - 15:56 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Dim 10 Nov - 00:18 (2013)    Sujet du message: Catholiques de tous les fronts ! Larguez les amarres ! Répondre en citant

Une information que nos amis rapatriés ne manqueront pas d'apprécier. Le vice président du Front National, Monsieur Philippot a rendu hommage au Général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises... Voilà de quoi dissuader définitivement ceux qui seraient encore tentés par le vote frontiste, preuve comme s'il en était besoin qu'il n'y a rien à attendre d'un parti politique démo(n)cratique, à part des trahisons.

 
Citation:
Le FN Florian Philippot sur la tombe du général de Gaulle


http://www.leparisien.fr/une/le-vice-president-du-fn-j-etais-je-suis-et-je-…



_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Geneviève Lemmer
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2012
Messages: 278
Localisation: Gironde

MessagePosté le: Dim 10 Nov - 08:56 (2013)    Sujet du message: Catholiques de tous les fronts ! Larguez les amarres ! Répondre en citant

Il l'avait déjà fait l'année dernière, Monsieur Philippot.
J'avoue que je ne sais quelle attitude avoir devant cette démarche.
Le FN ne représente pas uniquement les rapatriés, mais par sa position, il est exact que de nombreux rapatriés lui sont favorables. La démarche de Mr Philippot est peut-être personnelle?
Ce qui est à craindre c'est qu'on puisse penser à une récupération politique, au moment où notre France est bien malmenée.


Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Dim 10 Nov - 09:07 (2013)    Sujet du message: Catholiques de tous les fronts ! Larguez les amarres ! Répondre en citant

Un parti politique finit toujours par s'éloigner de sa base, pour partir à la conquête de nouveaux électeurs. Son souci n'est pas de défendre une Vérité, comme cette injustice qui a frappé autrefois les pieds noirs. Non, son souci c'est de rassembler un maximum d'électeurs potentiels, même si pour ça il doit sacrifier sur l'autel de l'injustice (de la république) un petit nombre de gens qui lui ont fait confiance au départ. Et ce mécanisme diabolique peut vous emmener loin, très loin...

Vous voyez, c'est aussi pour cette raison que nous sommes royalistes.
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
REQUETE CARLISTE
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2011
Messages: 1 150
Localisation: Provence
Religion: catholique romain FSSPX
Masculin

MessagePosté le: Dim 10 Nov - 16:35 (2013)    Sujet du message: Catholiques de tous les fronts ! Larguez les amarres ! Répondre en citant

Et oui modernisme et démocratisme  en politique, sont l'héritage que nous legue la révolution franc maçonne qui assassina la famille royale et l'institution monarchique. Il serait temps que les catholiques patriotes sincères ouvrent les yeux. Qu'ils comprennent que le "ralliement" était une fausse bonne idée qui mena le peuple français  dans l'impasse....
Seul un retour aux fondamentaux permettra de régénérer notre France avec le retour du roi.
Du bon grain et de l'ivraie, il faudra choisir lors de la moisson...depuis les malheurs qui sévissent sur notre pays, Dieu nous met à l'épreuve car il sait que d'autres épreuves encore plus terribles tomberont sur nous.
Il nous faut être fort et être en capacité de servir de refuge et de rempart quand nos amis égares par les sirènes du jeu politique se rendront compte de la stérilité du système républicain qui ne provoque que division et haine entre français....
_________________
POUR DIEU, LA PATRIE ET LE ROI



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
propatria
Vicomte

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 370
Localisation: Limousin
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mar 4 Mar - 18:19 (2014)    Sujet du message: Catholiques de tous les fronts ! Larguez les amarres ! Répondre en citant

Mavendorf a écrit:

Depuis très longtemps, les articles de la presse légitimiste relatifs aux infiltrations païennes et gnostiques dans les milieux catholiques ont fait couler beaucoup d'encre, contribué à faire vaciller les certitudes de bien de nos amis quant au bien-fondé de leur action menée au sein de partis politiques qui se révèlent être les vecteurs privilégiés de ces infiltrations. Des catholiques ont été convaincus par nos arguments, d'autres hésitent encore à rompre définitivement avec un passé qu'ils ne veulent pas renier. Pour les avoir rencontrés, correspondu avec eux, nous connaissons leurs réserves, les éléments qui les empêchent de "larguer les amarres". Catholiques de tous les fronts ! C'est à vous, que cette lettre s'adresse.
 
Le Front National a effectué sa percée au début des années 1980, suscitant immédiatement l'engouement de nombreux catholiques. On affirmait que Le Pen partageait nos idées, assistait à la messe à Saint-Nicolas du Chardonnet ! Bien des légendes se sont échafaudées à cette époque. Le Front National était ce mouvement de masse qui allait relever la France, la rendre à sa vocation première. Beaucoup se laissèrent abuser.
 
Nous ne côtoyions alors que les catholiques du mouvement frontiste, ne lisions que ses organes bienséants, ignorions tout des dessous de ce parti. Que nous révélait-on la présence de néo-nazis patentés dans l'entourage de Le Pen, nous nous insurgions contre les "calomnies" de la gauche caviar. Nous faisions front !
 
Bien vite cependant, il fallut se rendre à l'évidence : un piège machiavélique nous avait été une fois de plus tendu par la démocratie. Au moins avons-nous retiré de cette expérience la leçon suivante : il est toujours dangereux de faire des risettes aux nouveau-nés républicains dont le souffle exhale invariablement les mêmes germes mortels. De fait, le programme du Front National n'était recouvert que d'un très léger verni de christianisme propre à satisfaire à bon compte quelques dizaines de milliers de catholiques, suffisamment diffus néanmoins pour ne pas rebuter les millions de Français mécontents qui allaient lui apporter ses voix. Le Pen parlait volontiers de Dieu dans ses discours, des valeurs du décalogue. Il déclarait dans le même temps : "Depuis que le pouvoir ne se fonde plus en Dieu mais dans le peuple, c'est lui qui doit être l'objet de toutes nos considérations". Déclaration pour le moins surprenante de la part de celui que nous tenions pour un paroissien de Saint-Nicolas du Chardonnet. Plus surprenant encore était ce creuset d'idéologies antinomiques que constituait dès ses débuts le "laboratoire" frontiste. Dans les instances dirigeantes du parti se côtoyaient allègrement catholiques et membres de sectes antichrétiennes par définition (les responsables politiques affiliés à la secte Moon ne sont restés que quelques années au Front. Des membres issus du GRECE, prônant un retour aux cultes païens, en font toujours partie).
 
Bien entendu, les revues que nous lisions, les "intellectuels" que nous rencontrions taisaient ces accointances contre nature. Nous les tenons en partie pour responsables de notre trop longue ignorance. Il était pourtant criminel de passer sous silence l'existence de ces païens de plus en plus nombreux qui infiltraient les journaux tels Présent, National Hebdo…lus en toute confiance par des franges de nos milieux. Il était inadmissible, sous prétexte de ne pas causer de torts au "parti", de dissimuler aux jeunes gens les dangers qu'ils encouraient en allant écouter les conférences de l'idolâtre frontiste Pierre Vial…des billevesées qu'ils apprendraient à la lecture de la revue étudiante Offensive pour une nouvelle université…Inadmissible de laisser, hérétiques et blasphémateurs imprégner impunément les esprits des doctrines ésotériques de Guénon et d'Evola, de les laisser nous imposer des références littéraires ou historiques étrangères au véritable patrimoine contre-révolutionnaire. Lorsque quelques personnes s'avisaient de vouloir dire la vérité, on leur demandait "aimablement" de bien vouloir se taire…il ne fallait pas "exagérer" les faits au risque de diviser la "droite". On leur disait encore "ces païens ne sont pas nombreux, n'ont aucune influence". S'ils étaient si peu nombreux pourquoi ne pas les avoir alors renvoyés. Pourquoi les avoir laissés maîtres de tous les organes de formation et de réflexion du Front ? Simplement parce que loin d'être une composante conjoncturelle de la "droite nationale", le courant de pensée représenté par ces hommes en est une composante structurelle.
 
 Ces éléments ne sont-ils pas à même de vous convaincre qu'aucun salut n'est envisageable au sein de ces partis ?
 
L'un d'entre vous nous écrivait un jour que nous confondions politique et religion. Quel curieux argument ! Le devoir de tout catholique, sans cesse affirmé par le magistère de l'Eglise, n'est-il pas de travailler au triomphe du règne social de N.S.J.C. S'il faut distinguer pouvoir temporel et spirituel, on ne peut en aucun cas les séparer. Il est certainement envisageable de construire une cathédrale avec l'aide de non-croyants, impossible de vouloir l'édifier en compagnie d'individus cherchant à saper les fondements de notre œuvre tout en faisant perdre de vue aux bons ouvriers le plan initial dans le but de les conduire à ériger leur propre temple. Vous êtes traditionalistes et admettez sans difficulté que les politiques libérales et socialistes reposent sur des idéologies éminemment perverses, à la fois cause et conséquence de conceptions religieuses dénaturées et destructrices. Pourquoi vous ingénier alors à croire qu'il peut exister par ailleurs des partis "neutres" ? Ne vous leurrez pas vous-même en invoquant de mauvais arguments. Lorsque dans un article nous relations les propos de Le Pen affirmant que "l'Eglise avait négligé la figure de Lucifer, le porteur de lumière"(sic), plusieurs d'entre vous ont essayé de justifier le chef du FN. Le texte était pourtant là, cinglant, et personne ne s'est avisé de nous en fournir une explication de fond susceptible d'atténuer son caractère sciemment antichrétien. Pour des propos similaires Chirac, Jospin… auraient été descendus en flèche. Aucune circonstance atténuante (à juste titre) ne leur aurait été accordée. Mais Le Pen semblait pouvoir tout se permettre, ses paroles vous parvenaient comme aseptisées. Vous préférez ne retenir que les paroles doucereuses qu'il ne manquait jamais de prononcer quand il s'adressait à un public catholique.
 
Ne pouvez-vous constater que vous partagez là un esprit de parti dont sont aussi victimes, de façon différente, certes, mais comparable, les modernistes libéraux ou socialistes lorsqu'ils se laissent abuser par les tirades pseudo-chrétiennes de leurs élus soucieux de ne pas se mettre à dos une partie de leur électorat ?
Malgré tout ce que nous pourrons vous dire, il existe un facteur, un seul, qui inconsciemment peut vous empêcher de nous écouter. Vous savez ce qui se passe autour de vous mais chassez du mieux que vous pouvez les doutes qui parfois vous assaillent et ce, pour la simple et unique raison que vous ressentez à l'idée de quitter le front une douloureuse impression de vide. Cette impression n'est cependant qu'un mirage résultant de l'illusion révolutionnaire selon laquelle la richesse d'une doctrine politique ne se jauge pas à sa conformité avec l'enseignement traditionnel de l'Eglise mais au nombre de ses défenseurs.
A l'intérieur de nos cercles les adhérents ont pris conscience de ces problèmes est ont fait scissions d'avec ces groupement suite à notre travail d'étude à l'intérieur de ces cercles .
_________________
« La Contre-révolution ne doit pas être une révolution contraire, mais le contraire de la Révolution. »


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:21 (2016)    Sujet du message: Catholiques de tous les fronts ! Larguez les amarres !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Politique Française Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com