Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Histoire hyperemoderne

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Histoire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Baudrier
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2013
Messages: 102
Localisation: Paris
Religion: néant
Masculin

MessagePosté le: Sam 20 Juil - 16:26 (2013)    Sujet du message: Histoire hyperemoderne Répondre en citant

J'avais demandé à un historien de me caractériser l'historiographie actuelle et voici ce qu'il répond :


Votre réponse exigerait de longues lignes et d'abondantes discussions, car il n'existe pas de définition canonique de l'histoire. Et tous les historiens ne travaillent pas sur les mêmes objets, ni au même rythme.
 
Il est vrai qu'ils se sont souvent détournés de l'érudition factuelle, dans la mesure où les faits dont ils parlent ont été établis. Dans le prolongement de l'histoire des mentalités et de l'histoire des représentations, ils s'intéressent à la manière dont les faits sont perçus par les contemporains ou par les générations suivantes, avec les déformations inhérentes à la transmission de l'informattion et à la mémoire du passé. 
 
Quant à l'événement, et à ce que l'on a appelé le "retour de l'événement", il se présente comme une réaction à une histoire privilégiant la longue durée, promue par "l'école des Annales". Pourtant, la "bible" de la longue durée, La Méditerranée et le monde méditerranéen à l'époque de Philippe II, ne néglige pas le temps court. La bataille de Lépante est l'événement central de l'ouvrage. 
 
En 1973, Georges Duby avait donné une superbe leçon d'histoire avec Le dimanche de Bouvines. Dans une première partie, il rappelait le déroulement de la bataille, précisant que les historiens le précédant avaient déjà largement établi les faits. Il s'était ensuite intéressé aux échos de la bataille chez les contemporains, c'est-à-dire la création de l'événement, puis il évoquait sa légende. Et dix ans plus tard, Pierre Nora dirigeait le premier volume des Lieux de mémoire.
 
Cette manière d'écrire l'histoire consiste donc non pas à abandonner l'établissement des faits, mais à les comprendre sous des angles variés. L'événement est non pas une donnée objective, mais une construction du réel par les contemporains, voire par les générations plus lointaines. René Rémond l'avait bien compris en s'intéressant particulièrement aux médias.

Pierre Baudrier 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 20 Juil - 16:26 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 611

MessagePosté le: Mar 18 Fév - 09:51 (2014)    Sujet du message: Histoire hyperemoderne Répondre en citant

Les  batailles de Bouvines et de Lépante sont l’œuvre de la main de Dieu. Les historiens républicains non catholique en font une mainmise cartésienne dans je ne sais quelle stratégie militaire.
_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:34 (2016)    Sujet du message: Histoire hyperemoderne

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Histoire Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com