Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Des partis et élections en "République"
Aller à la page: <  1, 2, 37, 8, 968, 69, 70  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Politique Française
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lastic
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2011
Messages: 1 466
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Mar 13 Déc - 00:28 (2011)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Le Roi n'est au service de personne, hormis Dieu bien évidemment (contrairement à ce que j'ai écrit plus haut ; mea culpa).
Le Roi exerce une charge, il est investi par Dieu. Cette charge ne lui appartient pas, c'est pourquoi il ne peut disposer de la Couronne à sa guise. Il est la tête du corps qu'est le Royaume, matérialisée par le sacre.
_________________
Vera nobilitas virtute virescit - Droit quoiqu'il soit !


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 13 Déc - 00:28 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Léandre de Brisaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 428
Localisation: Bugey Blanc
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mar 13 Déc - 22:49 (2011)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Merci pour tout vos éclaircissements, certaines zones d'ombre demeuraient pour moi quand à la nature du pouvoir du Roy, elles sont à présent effacées Okay
_________________
«Être ouvert à son temps, ce n’est pas en accepter benoîtement les dérives et les propositions contre
nature.» Louis XX, le 31 mai 2015


Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Ven 13 Jan - 00:13 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

 
Citation:
Marine Le Pen se plaint de ne pas avoir ses signatures,


Marine Le Pen pourrait-elle être absente du premier tour de la présidentielle? Le FN aurait pour l'instant réuni "moins de 300 signatures" d'élus sur les 500 nécessaires, soit 70 à 80 de moins qu'en janvier 2007 selon LeMonde. Elle n'est pas la seule: Christine Boutin et Frédéric Nihous sont eux aussi à la traîne. Comme Eva Joly ou Hervé Morin, certains politiques estiment que la candidate FN doit pouvoir se présenter au premier tour, par respect du pluralisme. Les formulaires de parrainages doivent être adressés au Conseil constitutionnel au plus tard le 16 mars.   


Source :

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/marine-le-pen-se-plaint-de-ne-pa…
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Ven 13 Jan - 21:21 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Cette nouvelle campagne présidentielle présente comme un air de "déjà vu".
Les élections se succèdent, et le scénario reste toujours le même.

Mr. Green
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
P'tit royaliste
Vicomte

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2011
Messages: 338
Localisation: Rhône-Alpes
Religion: Catholique traditionaliste
Masculin

MessagePosté le: Ven 13 Jan - 22:27 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

REQUETE CARLISTE a écrit:

Marine Le Pen a regardé dans le rétroviseur et s'est aperçue que son père avait réussi à faire du FN un rassemblement hétéroclite de multiples courants de pensée bien souvent hostile les uns aux autres ! Il avait su rassembler sous son nom des nationaux-cathos ! Des païens, des fafs, des nationaux conservateurs !

Il est vraie que le FN a toujours rassemblé, beaucoup rassemblé.... Cela nous montre encore leur but est d'aveugler les gens afin de manipuler leurs pensées pour qu'il vote en masse.... En fait le plus gros mensonge des républicains c'est le vote. Derrière cette soi-disant "volonté du peuple" il y a une immense escroquerie et une énorme manipulation...


REQUETE CARLISTE a écrit:

La seule alternative ?!!! Et bien la Monarchie ! Mais comment y arriver....là est la question ! Convaincre nos amis du bien fondé d'un retour au royaume de France, que le combat stérile du jeu "démocratique" républicain est voué à l'échec. Convaincre de sincères royalistes trompés par les Orléans. Convaincre tous les amoureux de la France, que la république ne cherche finalement qu'à la dilution de notre terre dans un mondialisme apatride et une culture globalisée ! Dont on ne sait même pas si ils sortiront vainqueurs de leur combat contre l'islam qui lui est hostile mais dans lequel nous ne serons que des peuples de seconde zone ! Et nous assisterons à de nouvelles convertions de gens faibles ou ambitieux qui feront de notre pays une nouvelle Bosnie Herzégovine.....
Que le remède aux malheurs dans lesquels la France s'enfonce est la Monarchie ! Un nouveau sacre à Reims, Louis XX qui permettra un retour aux vraies valeurs dont notre peuple a été détourné depuis l'été 1830 !
Vive le Christ-Roi !
En effet c'est la seule et unique alternative. Nous devons montrer à tous les français la Vérité. Nous n'avons peut-être pas l'influence des politiques et leurs belles paroles mais nous avons notre cœur et encore plus que ça nous avons la foi grâce à la foi, aux actions que mène l'UCLF, à l’espoir que nous donne Louis XX, nous arriverons à ramener le roi en France..   
_________________
Mon âme est à Dieu,
Ma vie est au Roy,
Mon cœur est aux dames,
Seul mon honneur est à moi.

Rien ne se perd jamais !!!!


Revenir en haut
V.F.H.78
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 14 Jan - 19:23 (2012)    Sujet du message: Ces 30% d'électeurs prêts à voter FN Répondre en citant

Voici une analyse très intéressante sur le sujet que j'ai lu sur le site d'information atlantico :
 
Citation:



Les 30% d'électeurs "d'accord avec les idées" du FN sont un nouveau Tiers état

Ils sont de plus en plus nombreux, ces Français qui envisagent de voter FN. Dangereux ? Antidémocratiques ? Ils cherchent surtout à rompre avec un système politique qui n'a cessé de les décevoir. Et si, en pleine crise, l’inacceptable était finalement devenu envisageable et politiquement correct ?


Atlantico : Les intentions de vote pour Marine Le Pen augmentent tandis que le rejet de son parti s'affaiblit. Une enquête TNS Sofres vient de montrer que 31% des Français sont « d’accord avec les idées du FN ». Qu’est ce qui séduit de nouveaux électorats et les amène à se tourner vers le Front national ?
Dominique Reynié : Je crois que c'est directement lié à des éléments de structure et de conjoncture. La situation économique et financière depuis 2008 laisse penser que la thèse d’une non viabilité du système peut sortir renforcée. Il est beaucoup plus facile de porter un discours très critique à l’encontre de l’Union européenne dans un contexte de crise de l’euro que lorsque les choses fonctionnent correctement.
Les Français commencent à regarder le Front national et Marine Le Pen comme n’étant pas uniquement porteurs d’un discours protestataire. Le discours parait moins déraisonnable. L’écart entre l’intensité de la critique et la réalité du monde se réduit. Il n’y a pas de modération dans le discours du Front mais il y a une dégradation de la situation générale qui le rend plus audible.
 
Est-ce qu’un Français peut, aujourd’hui, voter FN et le dire dans une discussion sans que cela paraisse politiquement incorrect ?
L’impossibilité d’annoncer une intention de vote pour le Front national ou pour Marine Le Pen ne concerne plus que des milieux très particuliers qui ne sont pas du tout représentatifs de la population française. Depuis des années, les Français ont installé le Front dans les choix possibles. C’est notamment le cas depuis 2002. Une famille politique qui atteint le second tour à la présidentielle est forcément une famille politique qui est entendue par la population, même s’il s’agit d’un accident. Il y a une familiarité du public avec cet interlocuteur.
Par ailleurs, il y a une grande différence rhétorique entre le père et la fille. Le discours de cette dernière est beaucoup plus populaire, on s’y retrouve beaucoup plus facilement. Elle ne s’est d’ailleurs pas rendue coupable des petites phrases qui créaient le scandale par le passé.
 
Qui sont ces 30% de Français qui ne rejettent plus catégoriquement l’idée d’un vote pour le Front national ?
Je pense que le vote Front national est le résultat de plusieurs démarches différentes. La première est le fruit d’une pensée très batailleuse, presque anti-républicaine et anti-démocratique. C’est le socle historique en quelques sortes.
Mais il y a aussi une motivation protestataire. L’intention n’est pas nécessairement de construire un pouvoir alternatif mais de déstabiliser le pouvoir présent et de manifester ainsi sa propre colère. Cet électorat est une sorte de « hacker » politique qui cherche à « planter le système », sans avoir de vraie illusion. Du fait d’un sentiment d’impuissance face au système politique actuel, cet électorat, sans réellement croire au Front national, instrumentalise son offre. C’est une manière de faire payer aux responsables politiques les souffrances du quotidien. Il y a une forme d’amusement aussi dans la vision de l’affolement qu’entraîne l’arrivée possible de Marine Le Pen au second tour.
Il y a aussi un vote de conviction au sens gouvernemental du terme d’électeurs qui pensent que le Front peut faire au moins aussi bien que les partis de gouvernement actuels. Cette frange-là progresse : plus les partis de gouvernement sont en difficulté face à la situation et plus l’écart entre leurs performances et l’incapacité supposée du FN se réduit. On ne peut pas dire aussi facilement qu’hier que le Front n’est qu’un parti protestataire incapable de diriger la France aussi bien que des partis comme l’UMP ou le PS. L’argument de la compétence et de l’expérience joue de moins en moins alors que la crise s’aggrave.
 
Les derniers sondages montrent que les intentions de vote augmentent. Un tiers d’électeurs « d’accords avec les idées du FN », 30% d’électeurs qui ne rejettent pas l’idée de ce vote. Ces chiffres sont impressionnants mais sont-ils réellement supérieurs à ceux de 2002 ?
Cela ne fait aucun doute. Il y a bien un tiers de la société française qui regarde en direction du Front national. C’est un nouveau Tiers-Etat. Cette France en difficulté ne comprend pas comment l’Europe pourrait l’aider et cherche une nouvelle puissance publique de référence.
Les chiffres ne sont pas surprenants. Ils sont supérieurs à 2002. Le discours du Front national était alors encore peu audible. La dénonciation d’une incapacité financière ne trouvait pas l’écoute qu’elle a aujourd’hui en pleine crise. L’impuissance publique actuelle alimente l’ouverture d’une attention nouvelle au Front national.
Il y a une population plus nombreuse capable de s’intéresser aux thèses du Front national, voire d’y adhérer et de les soutenir. Depuis le premier succès aux municipales de 1983 jusqu’aux cantonales de 2011 au cours desquelles il a fait son meilleur score, le Front national a obtenu une vraie victoire : le nombre d’électeurs qui a voté au moins une fois FN a augmenté. S’il fait tantôt 15%, tantôt 20%, il attire surtout des électeurs différents à chaque fois. Il y a bien un quart des Français qui ont voté au moins une fois FN dans leur vie.
 
Lorsque médias et politiques dénoncent le « danger » FN, un parti « antirépublicain », quel est l’impact sur les électeurs ?
J’ai tendance à penser que plus nous avançons, moins ce discours atteint le public intéressé par le Front national. Il y a une rupture entre ces électeurs et les avertissements de personnalités perçues comme impliquées dans le monde qui est rejeté. Typiquement, la critique normative morale et politique atteint difficilement lorsqu’elle vient d’émetteurs considérés comme impliqués dans l’échec systémique. « Que me dites-vous du Front national, vous qui n’êtes pas capables de me rassurer sur mon avenir ? »
Il y a, à minima, une ignorance de ces discours et au pire, une amplification du phénomène FN. Une partie de l’électorat refuse d’entendre ces avertissements qu’elle trouve illégitime. En réponse, comme en 2002, ce discours peut valider la notion de vote de rupture.
Par ailleurs, depuis quelques années, les médias ont pour habitude de donner une place croissante à la dérision dans la présentation de la sphère politique qui affecte de manière asymétrique les différents partis. Les partis et les personnalités qui gouvernent ou peuvent gouverner sont systématiquement moqués à la moindre promesse non tenue ou à la moindre phrase de travers. Cette habitude épargne paradoxalement les partis populistes, installant un travail de sape qui décrédibilise de facto les partis de gouvernement plutôt que les partis protestataires de type Front national.

Propos recueillis par Romain Mielcarek




Revenir en haut
Rodolphe von Thierstein
Les Chevaliers de la Couronne et de la Foi

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2011
Messages: 720
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Chrétien catholique
Masculin

MessagePosté le: Dim 15 Jan - 00:48 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Je ne serais personnellement pas très étonné de la voir au second tour des élections, c'est même une assez forte probabilité, mais après pour être élue, cela sera certainement plus dur pour elle. Elle est avant tout l'agent perturbateur du "dialogue républicain", quand elle sera au second tour les politiques et les médias se lamenteront et en profiteront pour tirer de grandes leçons telles que "les français expriment leur mécontentement à cause de la crise, on les a oubliés, il faut plus de démocratie..." occasion pour révolutionner un nième fois la hiératique Révolution. Il y aura un sursaut républicain en créant la peur chez les gens, on fera croire ainsi qu'ils sont attachés à la Révolution. C'est l'art de retourner les situations de crise à leur avantage : de l'expression idiote et irraisonnée du mécontentement populaire contre le système (voter FN), on arrive à un moyen efficace d'asseoir celui-ci.
_________________
Plus fideli quam vitae- Défiance et Fidélité.


Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Dim 15 Jan - 09:38 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Rodolphe von Thierstein a écrit:
C'est l'art de retourner les situations de crise à leur avantage : de l'expression idiote et irraisonnée du mécontentement populaire contre le système (voter FN), on arrive à un moyen efficace d'asseoir celui-ci.



Okay
C'est très juste.

Le bulletin de vote n'est pas une arme, jamais il ne nous permettra de renverser la Révolution, ni même au minimum d'influer un tant soit peu sur la vie politique.
Mais pour le reconnaître et le comprendre comme vous et moi, faut-il encore que d'autres acceptent de se former politiquement à la pensée légitimiste, tout en étudiant bien l'histoire.
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
V.F.H.78
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 15 Jan - 10:50 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Rodolphe von Thierstein a écrit:
Je ne serais personnellement pas très étonné de la voir au second tour des élections, c'est même une assez forte probabilité, mais après pour être élue, cela sera certainement plus dur pour elle. Elle est avant tout l'agent perturbateur du "dialogue républicain", quand elle sera au second tour les politiques et les médias se lamenteront et en profiteront pour tirer de grandes leçons telles que "les français expriment leur mécontentement à cause de la crise, on les a oubliés, il faut plus de démocratie..." occasion pour révolutionner un nième fois la hiératique Révolution. Il y aura un sursaut républicain en créant la peur chez les gens, on fera croire ainsi qu'ils sont attachés à la Révolution. C'est l'art de retourner les situations de crise à leur avantage : de l'expression idiote et irraisonnée du mécontentement populaire contre le système (voter FN), on arrive à un moyens efficace d'asseoir celui-ci.
C'est effectivement le gros risque. Si c'est ce qui se produit, alors l'espoir de voir un jour la monarchie restaurée s'amenuisera un peu plus. Tant que les Français ne seront pas prêts à faire tomber ce système républicain bipolaire, alors rien ne sera possible. Le vote FN, au delà de notions partisanes bien-sûr (le propos ici n'est pas de faire de la publicité pour ce parti républicain nationaliste), au delà d'un vote de conviction, doit avant tout être un vote anti-républicain. Il ne s'agit pas d'amener le FN au pouvoir mais de changer de système. Si l'on amène les Français à tourner le dos au système classique républicain (voter FN aux élections présidentielles serait un premier pas dans cette direction, à condition de le faire aussi au second tour), peut-être alors envisageront-ils une autre solution. C'est à ce moment-là que les royalistes légitimistes pourront intervenir, auront un vrai rôle politique à jouer.
Après 142 ans de suite de régime républicain, on ne reviendra pas à la monarchie du jour au lendemain, il faut avoir lucidement conscience de cela.
Maintenant, il est bien évidemment très important de cultiver et de propager la pensée légitimiste afin, déjà, qu'elle ne se perde pas. Et puis ensuite que, le jour venu, elle s'impose comme une solution naturelle, évidente, aux Français.
En parallèle à cela, il est aussi très important que les Français reviennent aux valeurs chrétiennes sans lesquelles rien ne sera possible.


Revenir en haut
Washie
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2011
Messages: 538
Localisation: BRETAGNE
Religion: CATHOLIQUE

MessagePosté le: Dim 15 Jan - 11:59 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Les français sont tellement frileux qu'ils seront bien capables d'écouter les médias et autres politiques qui leur souffleront au second tour, dans le cas ou Marine remporterait le premier, de voter pour les mêmes...
Les valeurs chrétiennes ? ou sont-elles à l'heure actuelle ? Les Messes sont dites comme on récite, machinalement,  et rares sont les églises qui ont des
Messes priantes. Il ne faut pas s'étonner que de moins en moins de chrétiens se rendent à l'église pour assister aux Messe dominicales, l'Esprit n'y loge plus ou pratiquement plus.
Les fondement de notre civilisation sont complètement sapés par la répoublique, Eglise comprise, il faudrait beaucoup prier et oeuvrer afin de rétablir un semblant de civilisation alors que l'islam avance à grands pas et sans obstacles. Twisted Evil

VIVE LE ROY ! VIVE LOUIS XX !

_________________
Mon âme à Dieu, mon coeur au Roy !


Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN Skype
Lastic
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2011
Messages: 1 466
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Dim 15 Jan - 23:21 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Marine Le Pen a toutes ses chances d'être au second tour. Son élection sera en grande partie dépendante de l'influence qu'aura sur l'électorat le spectre des années 30.
Comme l'a très bien dit Rodolphe, le vote FN est un moyen extraordinaire pour le système pour subsister. Elle oblige celui qui veut "faire bouger les choses" à entrer dans le jeu électoral, et à en accepter les règles évidemment. C'est cela, le plus grave ! En plus de faire peur aux gens et les attacher encore plus aux institutions démocratiques, les croyant en danger.

V.F.H.78 a écrit:
Le vote FN, au delà de notions partisanes bien-sûr (le propos ici n'est pas de faire de la publicité pour ce parti républicain nationaliste), au delà d'un vote de conviction, doit avant tout être un vote anti-républicain.

Mais le vote FN ne peut pas être anti-républicain, par essence !!! Déjà, et vous l'avez dit, parce que ce parti est républicain. Même si il cachait ses intentions, le fait de voter pour ce parti n'est pas anti-républicain parce que, comme je l'ai dit, c'est accepter et se soumettre à la règle du suffrage républicain !

V.F.H.78 a écrit:
Il ne s'agit pas d'amener le FN au pouvoir mais de changer de système. Si l'on amène les Français à tourner le dos au système classique républicain (voter FN aux élections présidentielles serait un premier pas dans cette direction, à condition de le faire aussi au second tour), peut-être alors envisageront-ils une autre solution. C'est à ce moment-là que les royalistes légitimistes pourront intervenir, auront un vrai rôle politique à jouer.

Le vote FN n'aidera pas à la Restauration, jamais !!! Ce sont des ennemis de la Royauté Très-Chrétienne ! En politique, il faut savoir ce que l'on refuse, mais surtout ce que l'on veut. Nous légitimistes savons ce que nous voulons et attendons. Et comme nous sommes cohérents, nous ne nous encartons pas en votant pour le premier réactionnaire venu ! Surtout lorsqu'il est néo-païen et haineux envers Notre Seigneur.
Maintenant l'Opinion n'est pas légitimiste, sûr et certain. Mais les Français n'iront pas vers nous avec le FN. Vous savez le pouvoir attracteur puis décourageant de ces partis, vous savez aussi que les doctrines défendues sont révolutionnaires et contraires à la nôtre. Il ne sert à rien de ballader les gens de Charybde en Scylla. Il faut trancher les têtes de l'hydre monstrueuse qu'est la Révolution. Seul le légitimisme les coupe toutes en même temps.

V.F.H.78 a écrit:
Après 142 ans de suite de régime républicain, on ne reviendra pas à la monarchie du jour au lendemain, il faut avoir lucidement conscience de cela.
Maintenant, il est bien évidemment très important de cultiver et de propager la pensée légitimiste afin, déjà, qu'elle ne se perde pas. Et puis ensuite que, le jour venu, elle s'impose comme une solution naturelle, évidente, aux Français.
En parallèle à cela, il est aussi très important que les Français reviennent aux valeurs chrétiennes sans lesquelles rien ne sera possible.


Là nous sommes d'accord. Sauf qu'il est cruciale de demeurer, encore une fois, cohérent. Et de ne pas refaire les mêmes erreurs que depuis 142 ans et plus !
_________________
Vera nobilitas virtute virescit - Droit quoiqu'il soit !


Revenir en haut
Au Bon Royaume de France
carton rouge / en pénitence
carton rouge / en pénitence

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2012
Messages: 59
Religion: catholique pratiquant

MessagePosté le: Lun 16 Jan - 18:25 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant


 

Dans la conception Royaliste, la nation Française est caractérisée par un territoire géographique propre d’une communauté humaine, composée d’un pays, de provinces, d’un peuple qui n’existent que parce qu’ils s’incarnent en la personne du Roy de France pratiquant catholique. C’est ce lien filial qui unit le Roy à ses sujets par l’identité historique, culturelle, linguistique, et cultuelle catholique, en plaçant le Roy au-dessus de tous les partis politiques, et ayant le dernier mot en toute chose. Le Roy est le vecteur étalon d’un système des valeurs par lequel il règne et gouverne le peuple pour le bien commun de son pays. Le Roy est le seul garant de la paix politique et sociale.


Cunctis Nota Fides.


Revenir en haut
P'tit royaliste
Vicomte

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2011
Messages: 338
Localisation: Rhône-Alpes
Religion: Catholique traditionaliste
Masculin

MessagePosté le: Lun 16 Jan - 19:59 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Très belle parole, voila de quoi bien argumenter lors de débats....
_________________
Mon âme est à Dieu,
Ma vie est au Roy,
Mon cœur est aux dames,
Seul mon honneur est à moi.

Rien ne se perd jamais !!!!


Revenir en haut
P'tit royaliste
Vicomte

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2011
Messages: 338
Localisation: Rhône-Alpes
Religion: Catholique traditionaliste
Masculin

MessagePosté le: Lun 16 Jan - 20:46 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Lastic a écrit:
Le vote FN n'aidera pas à la Restauration, jamais !!! Ce sont des ennemis de la Royauté Très-Chrétienne !

Je suis d'accord avec Lastic, le retour du Roi ne se fera pas grâce à une élection....
_________________
Mon âme est à Dieu,
Ma vie est au Roy,
Mon cœur est aux dames,
Seul mon honneur est à moi.

Rien ne se perd jamais !!!!


Revenir en haut
Lastic
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2011
Messages: 1 466
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Lun 16 Jan - 22:10 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

P'tit royaliste a écrit:
Je suis d'accord avec Lastic, le retour du Roi ne se fera pas grâce à une élection....
Absolument !
En ce qui concerne le FN, c'est encore pis que cela. Le FN a dans ses rangs et dans son cercle d'influence des ennemis déclarés de la Royauté et du catholicisme. Hors de question de leur apporter un quelconque soutien !
_________________
Vera nobilitas virtute virescit - Droit quoiqu'il soit !


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:47 (2016)    Sujet du message: Des partis et élections en "République"

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Politique Française Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 37, 8, 968, 69, 70  >
Page 8 sur 70

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com