Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Des partis et élections en "République"
Aller à la page: <  1, 2, 38, 9, 1068, 69, 70  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Politique Française
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Rodolphe von Thierstein
Les Chevaliers de la Couronne et de la Foi

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2011
Messages: 720
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Chrétien catholique
Masculin

MessagePosté le: Lun 16 Jan - 22:25 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Le FN est autant notre ennemis que les Bolchéviques au final. Si l'hydre révolutionnaire est notre vrai ennemis, alors nous devons être hostiles envers toutes ses têtes, que ce soit la cinquième ou la septième.
_________________
Plus fideli quam vitae- Défiance et Fidélité.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 16 Jan - 22:25 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
V.F.H.78
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 16 Jan - 22:38 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Lastic a écrit:
En ce qui concerne le FN, c'est encore pis que cela. Le FN a dans ses rangs et dans son cercle d'influence des ennemis déclarés de la Royauté et du catholicisme. Hors de question de leur apporter un quelconque soutien !
Le FN a aussi dans ses rangs nombre de catholiques, de royalistes, et même certains descendants de Vendéens, soldats de Dieu et du Roi.
Je ne dis pas qu'il faut voter FN, bien évidemment. Etant royaliste légitimiste, je ne suis pas républicain et encore moins nationaliste. je dis seulement que je pense que l'électorat frontiste pourrait être un terreau plus favorable au développement de la pensée légitimiste. Ce n'est pas infâmant de le constater.
Après il est certain que parmi ces électeurs possibles de ce parti d'extrême droite républicaine, il y a aussi un certain nombre d'ennemis de notre cause. Mais sûrement pas autant que dans tous les autres partis : des communistes néo-robespierristes et autres socialistes, ennemis jurés de la monarchie et de la chrétienté depuis la Révolution, en passant par l'UMP et ses représentants bien-sûr.


Revenir en haut
Rodolphe von Thierstein
Les Chevaliers de la Couronne et de la Foi

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2011
Messages: 720
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Chrétien catholique
Masculin

MessagePosté le: Lun 16 Jan - 22:50 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Méfions-nous néanmoins des taupes Nationalistes de tout poil...il y a à boire et à manger dans ces partis, il faut savoir séparer le bon grain de l'ivraie. Il y a trois types d'individus dans le FN : premièrement les républicains manifestant leur mécontentement (majoritaires) ; deuxièmement les Nationalistes entretenant à dessein des doctrines perverses ; enfin les futurs Légitimistes qui ne nous connaissent pas mais en ont assez du "système".
_________________
Plus fideli quam vitae- Défiance et Fidélité.


Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Lun 16 Jan - 23:58 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

V.F.H.78 a écrit:

Le FN a aussi dans ses rangs nombre de catholiques, de royalistes, et même certains descendants de Vendéens, soldats de Dieu et du Roi.








Ce ne sont plus des soldats de Dieu et du Roy, mais des traîtres à la cause qu'ils ont la prétention de défendre (dans le meilleur des cas des naïfs, je vous l'accorde). Il faut fuir ceux qui portent accessoirement le costume de la tradition pour mieux nous corrompre. Les légitimistes n'ont pas vocation à devenir les valets des ennemis de la chrétienté. 

http://www.viveleroy.fr/Allegorie-sur-la-bataille,20
V.F.H.78 a écrit:






Je ne dis pas qu'il faut voter FN, bien évidemment. 






V.F.H.78 a écrit:






Si l'on amène les Français à tourner le dos au système classique républicain (voter FN aux élections présidentielles serait un premier pas dans cette direction, à condition de le faire aussi au second tour), peut-être alors envisageront-ils une autre solution.






............... !

L'un de ces deux messages est de trop.

Lastic vous a parfaitement répondu, le FN est un parti politique démocratique et républicain dont vous ignorez les rouages, sinon vous ne tiendriez pas ce double discours. Comme toutes les créatures révolutionnaires, cette structure est en évolution constante de gauchissement.

La pensée légitimiste n'est puissante que dans l'application des ses principes les plus stricts, il est totalement impossible d'envisager de la diluer avec une idéologie ennemie. Il faut absolument vaincre les derniers résidus de naturalisme qui peuvent subsister encore chez vous, pour basculer complètement, définitivement et avec pugnacité dans la pensée contre-révolutionnaire.
C'est bien ce que craignent nos ennemis, à commencer par les félons orléanistes et nationalistes.



V.F.H.78 a écrit:






Je dis seulement que je pense que l'électorat frontiste pourrait être un terreau plus favorable au développement de la pensée légitimiste. Ce n'est pas infâmant de le constater.








Oui je suis d'accord globalement avec cette analyse, le terrain est peut être un petit peu plus favorable que le reste des associations de quartier du jeu électoral.
 
Reste que pour que les troupes suivent, il faut des chefs solides. Si le responsable d'une section légitimiste commence par inviter ses adhérents à soutenir un parti politique républicain, alors il peut plier tout de suite boutique parce que les gens qu'il enverra dans les roues du système se feront broyer par celui-ci et ne reviendront pas vers la légitimité...
Je le sais, parce que j'ai la chance de connaître des anciens du combat légitimiste qui en ont vu d'autres partir autrefois la fleur au bout du fusil dans des aventures politiques révolutionnaires, ceux là ne sont jamais revenus... Heureusement que, à chaque époque, la providence nous a donné des hommes solides sur lesquels nous pouvons aujourd'hui encore nous appuyer, pour entretenir et transmettre intact le flambeau de la légitimité aux jeunes.

Ce sont donc les "électeurs" frontistes qui doivent devenir légitimistes, et pas l'inverse... Et pour qu'ils deviennent légitimistes, et bien il faut former des hommes portant nos valeurs et capables de diriger des cercles.

Adopter une autre attitude politique que celle-ci, en revient tout simplement à signer l'acte de décès du Royaume des deux mains (ce que les vrais légitimistes ne feront jamais bien évidemment).
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Au Bon Royaume de France
carton rouge / en pénitence
carton rouge / en pénitence

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2012
Messages: 59
Religion: catholique pratiquant

MessagePosté le: Ven 20 Jan - 17:43 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant


L'idée d'un rassemblement des forces afin de construire "une Europe des cathédrales", c'est un bon début de rechristianisation de nos pays occidentaux pour ramener la Foi du christ au centre de nos vies et illuminer la jeunesse d'une Europe chrétienne. Des ponts d'amitié "avec les Russes orthodoxes", permettraient de revitaliser les peuples de l'Est d'une éthique chrétienne également. Un peuple redevenu chrétien ne peut appeler de ses vœux qu'un retour bien naturel à la Royauté !

 



Cunctis Nota Fides.


Revenir en haut
Lastic
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2011
Messages: 1 466
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Dim 22 Jan - 22:43 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

L'Europe des cathédrales ne peut s'envisager qu'avec les royautés légitimes, qui seules peuvent la mener à son aboutissement, avec l'appui et la pastorale ecclésiastique.
Si par rassemblement des forces on entend oecuménisme politique, alors c'est complètement vain et c'est ce qu'on appelle se tirer une balle dans le pied.
_________________
Vera nobilitas virtute virescit - Droit quoiqu'il soit !


Revenir en haut
Au Bon Royaume de France
carton rouge / en pénitence
carton rouge / en pénitence

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2012
Messages: 59
Religion: catholique pratiquant

MessagePosté le: Mar 24 Jan - 15:36 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Nous ne pensions nullement à un Oecuménisme politique, mais l'appui de la pastorale ecclésiastique pourrait revitaliser la ferveur de la Foi de nos Cathédrales en Europe !




Cunctis Nota Fides.


Revenir en haut
serge
Banni définitivement

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 152
Localisation: Languedoc Roussillon
Religion: PAX ET BONUM + Fraternité st Louis + FSSPX
Masculin

MessagePosté le: Mar 24 Jan - 18:43 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Intransigeance et Intégrité nous élèvent bien au-dessus de ces verbiages politiques et de ces clichés...

Notre Sainte Foy ne saurait nous laisser corrompre par des partis "ripoublikains", sataniques de surcroît ! NI NOUS TROUBLER DANS NOTRE COMBAT LÉGITIMISTE...

en tant que Tertiaire de la pénitence chez saint François, Fraternité Saint Louis - Morgon 69 - je vous transmet ces quelques lignes qui m'aident beaucoup dans ma petite vie, ici-bas ! Elles sont pleines de Sagesse et portent à la réflexion, loin, bien au dessus de la mêlée !

- Saint François – Admonitions -

11 [Que personne ne se laisse corrompre par le mal d'autrui]

Au serviteur de Dieu, rien ne doit déplaire, excepté le péché. Et de quelque manière qu'une personne pèche, si, à cause de cela, le serviteur de Dieu se trouble et se met en colère - non par charité -, il thésaurise pour lui une faute. Le serviteur de Dieu qui ne se met pas en colère ni ne se trouble pour rien mène une vie droite, sans rien en propre. Et heureux celui qui ne garde rien pour lui, rendant à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu.

22 [De la correction fraternelle]

Heureux le serviteur qui supporterait aussi patiemment venant d'autrui que de lui-même, la punition, l'accusation et la réprimande. Heureux le serviteur qui, réprimandé, acquiesce avec bienveillance, obtempère avec confusion, avoue humblement et satisfait volontiers. Heureux le serviteur qui n'est pas prompt à s'excuser et supporte humblement la honte et la réprimande d'un péché, là où il n'a pas commis de faute.

11 [Que les frères ne blâment ni ne critiquent, mais qu'ils s'aiment les uns les autres]

Et que tous les frères prennent garde de calomnier et de se quereller en paroles; bien plus, qu'ils s'appliquent à garder le silence chaque fois que Dieu leur en fera la grâce. Et qu'ils ne se disputent ni entre eux ni avec d'autres, mais qu'ils aient soin de répondre humblement en disant: Je suis un serviteur inutile. Et qu'ils ne se mettent pas en colère, car quiconque se met en colère contre son frère sera passible du jugement; celui qui dira à son frère: raca, sera passible du conseil; celui qui dira: fou, sera passible de la géhenne de feu. Et qu'ils s'aiment les uns les autres, comme dit le Seigneur: "Ceci est mon commandement, que vous vous aimiez les uns les autres comme je vous ai aimés." Et qu'ils montrent par des actes l'amour qu'ils ont les uns pour les autres, comme dit l'apôtre: "N'aimons pas en parole ni de langue, mais en acte et en vérité." Et qu'ils ne blâment personne. Qu'ils ne murmurent pas, qu'ils ne critiquent pas les autres, car il est écrit: Les diffamateurs et les critiqueurs sont haïs de Dieu. Et qu'ils soient modestes, montrant de la mansuétude à tous les hommes. Qu'ils ne jugent pas, qu'ils ne condamnent pas. Et, comme dit le Seigneur, qu'ils ne considèrent pas les plus petits péchés des autres; bien plus, qu'ils repensent plutôt aux leurs dans l'amertume de leur âme. Et qu'ils s'efforcent d'entrer par la porte étroite, car, dit le Seigneur: "Étroite est la porte et resserrée la Voie qui conduit à l'Éternelle  Vie, et il en est peu qui la trouvent."

LAUS DEO MARIA FRANCISCO
_________________
Serge Marc Marie-Antoine de Clermont-en-Beauvaisis, Tertiaire de La Pénitence par la Grâce du Bon Dieu
UT UNUM SINT SICUT NOS ✝ Catholique et Français, Toujours ✝ OMNIA INSTAURARE IN CHRISTO


Revenir en haut
V.F.H.78
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 2 Fév - 19:36 (2012)    Sujet du message: Patrick de Villenoisy prépare le terrain au roi Répondre en citant

Sans se jeter tout de suite dans les poncifs sur les motivations de l'Alliance royale et de rabâcher des propos lus mille fois, voici un entretien avec Patrick de Villenoisy, candidat de l'Alliance royale, accordé au journal Sud-Ouest (lu sur le blog du Christ Roi). Force est de constater que la langue de bois ne fait pas parti de la panoplie de M. de Villenoisy, c'est déjà ça! Ne reste plus à ce qu'il assume enfin sa fidélité légitimiste et vous verrez que tout n'est pas à jeter dans ses idées :

http://christroi.over-blog.com/article-entretien-de-patrick-de-villenoisy-a…
 
Citation:

Entretien de Patrick de Villenoisy à Sud-Ouest (02.02.2012)
 
ROI DE LA REPUBLIQUE
 


Il est le candidat des royalistes à l'élection présidentielle. Tout un paradoxe, mais tout un programme.
 
A 60 ans, Patrick de Villenoisy est le candidat de l'Alliance Royale pour la présidentielle. En cas de victoire, il promet de céder aussitôt sa place à l'héritier du trône de France. Il aurait déjà recueilli 110 signatures d'élus de la République.
 
Que les choses soient claires: Si vous êtes élu président de la République, vous abdiquez aussitôt en faveur de l'héritier capétien ?
Je resterai président le temps de transformer la Constitution, mais ensuite je rendrai le pouvoir au roi, oui. Qu'il s'agisse du prince Jean, issu de la maison d'Orléans, ou du prince Louis, un Bourbon, son cousin. Ils se connaissent, se téléphonent, à eux de se mettre d'accord.
 
Rêvez-vous d'une monarchie constitutionnelle à l'anglaise, ou plutôt d'un retour de la fleur de lys et des chaises à porteurs ?
D'un mixte avec les avantages des deux. Un roi qui règne vraiment, comme sous l'Ancien Régime, mais qui conserve aussi les bonnes choses que la démocratie nous a apportées. Le grand intérêt de la monarchie serait surtout de supprimer les phases électorales, où tout est paralysé.
 
Avec l'interdiction des élections, la monarchie se transformerait illico en dictature ?
Non, car, si les Français n'élisent plus le chef de l'Etat, ils continuent de voter pour les législatives, les municipales et les sénatoriales. A la condition toutefois que le Parlement ne puisse pas renverser le roi.
 
Emploi, libertés, égalité... en quoi la monarchie réussirait-elle mieux que la république ?
Ma candidature est basée sur la réconciliation des Français. Pour ne citer qu'une ou deux mesures - que Nicolas Sarkozy vient d'ailleurs de copier -, je propose par exemple de désolidariser les prestations sociales de l'emploi. Le système d'aujourd'hui est injuste, car il exclut ceux qui n'ont pas de travail, des marginaux jusqu'aux SDF.
 
Comme Eva Joly, vous supprimez évidemment le 14 juillet ?
Pas dans un premier temps, non. Nous ne voulons pas rayer l'histoire ni le drapeau tricolore. Nous assumons tout cela. En revanche il est probable que je donnerai plus de faste au 15 août.
 
En France, les militants royalistes sont souvent assimilés à l'extrême droite. Partagez-vous ses idées ?
C'est une affirmation profondément fausse. Nous sommes au-dessus des partis. Ni de gauche ni de droite, et encore moins d'extrême droite.
 
Vous ne disposez pour l'heure que d'une centaine de parrainages, et il n'est pas faux de dire que vous n'avez aucune chance d'être élu. Quelle est alors l'utilité de cette candidature ?
Je n'ai en effet que 110 parrainages, même si l'Alliance Royale a envoyé un mail à environ 20000 mairies. J'essaie pourtant de rappeler aux élus la philosophie de Voltaire: me parrainer ne signifie pas partager mes idées. Pour le reste, les royalistes prennent ainsi date avec les Français. Ceux-ci doivent comprendre qu'il existe une alternative politique radicale. Encore une fois, la monarchie permet le long terme, et le long terme est la meilleure solution pour s'attaquer aux grands défis auxquels la France est confrontée. Qu'il s'agisse des retraites ou de l'endettement, l'horizon est à trente ans. Comment voulez-vous qu'un président de la République soit efficace, alors qu'il n'a que cinq ou dix ans devant lui ?
 
Joly, Mélenchon, Hollande, Sarkozy, Le Pen... lequel ferait le meilleur roi ou la meilleure reine ?
Aucun! Choisir entre la droite et la gauche est à peu près aussi efficace que de changer de cabine sur le "Titanic".
 
Propos recueillus par Sylvain Cottin.
 
Source: Sud-Ouest du jeudi 2 février 2012, p 4.



Revenir en haut
Lastic
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2011
Messages: 1 466
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Jeu 2 Fév - 19:55 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Citation:
Je resterai président le temps de transformer la Constitution, mais ensuite je rendrai le pouvoir au roi, oui. Qu'il s'agisse du prince Jean, issu de la maison d'Orléans, ou du prince Louis, un Bourbon, son cousin. Ils se connaissent, se téléphonent, à eux de se mettre d'accord.
Citation:

Comme Eva Joly, vous supprimez évidemment le 14 juillet ?
Pas dans un premier temps, non. Nous ne voulons pas rayer l'histoire ni le drapeau tricolore. Nous assumons tout cela. En revanche il est probable que je donnerai plus de faste au 15 août

Citation:

J'essaie pourtant de rappeler aux élus la philosophie de Voltaire

Voilà dans ces trois citations de quoi jeter illico et sans se poser de question !


Il serait temps que M. de Villenoisy assume sa "fidélité" légitimiste ! Le fait même qu'il envisage sans rougir un prince d'Orléans sur le trône est un bafouement des Lois du Royaume, comme légitimisme on fait mieux. Belle fidélité que la politique du compromis et du sens du vent ! C'est donc sur un coup de fil que l'avenir du Royaume se jouera ?

La République Couronnée, on s'en passe, surtout quand on envisage de se servir de la Constitution de la Vème ! Le Parlement ne pourra pas renverser le Roi ? A d'autres, en 1789 les Etats Généraux n'avaient pas autorité pour imposer quoique ce soit au Roi, en théorie. On sait ce qui est arrivé au final en 1792 !
_________________
Vera nobilitas virtute virescit - Droit quoiqu'il soit !


Revenir en haut
Rodolphe von Thierstein
Les Chevaliers de la Couronne et de la Foi

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2011
Messages: 720
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Chrétien catholique
Masculin

MessagePosté le: Jeu 2 Fév - 20:29 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Bon, il essaye tant bien que mal de ménager la chèvre et le chou, pour la simple et bonne raison qu'il défend (plus ou moins) une vision politique qui n'a rien à voir avec des élections. Il est donc obligé de jouer sur le côté "conservateur-progressif" d'une sorte de monarchie qui "n'exclue pas mais rassemble", et à quel prix ! Il essaye en fait de concilier les lustres du règne de Louis XIV avec le "despote éclairé" de Voltaire, comptant ainsi faire des leçons de philosophie des Lumières aux Républicains, se croyant plus malin qu'eux et pour ne pas faire peur sans doute. Mélanger des principes Légitimistes et Révolutionnaires, je ne sais pas si c'est de la langue de bois, mais c'est certainement la politique de l'autruche. On arrive donc à une soupe politique assez indigeste, et de cette alchimie naîtra un golem de la République (qui elle reste). En somme un mélange forcé, contre-nature, irréalisable et non souhaitable (pour ceux qui connaissent, en zoologie on pourrait appeler cela un Rhinograde).
_________________
Plus fideli quam vitae- Défiance et Fidélité.


Revenir en haut
V.F.H.78
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 2 Fév - 21:43 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Merci beaucoup pour ces messages Lastic et Rodolphe, je dois avouer que ça m'a bien faire rire! (surtout le coup du "Rhinograde")

Bon, évidemment on sent bien "l'oecuménisme" de l'Alliance royale dans ces propos. Et puis de toutes façons avec seulement 110 signatures pour le moment, M. de Villenoisy est loin du compte. L'entreprise devrait donc s'arrêter d'ici peu.
Mais je dois dire que j'en ai déjà tellement marre d'entendre parler les deux autres (Sarkozy et Hollande) que de lire un discours politique comme celui-ci apporte tout de même un peu de fraîcheur... aussi contradictoire soit-il sur certains points. Il faut dire que l'exercice tend un peu à la schizophrénie pour un royaliste comme lui. Entre la République et la Monarchie, il faut choisir. Il n'y a, de fait, pas d'alternative entre les deux. Ce n'est qu'une fois libérée de tous ses "fers" républicains que la France pourra accepter le retour d'un roi sur le trône. D'ici là, il y a beaucoup de travail...


Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Jeu 2 Fév - 22:44 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

V.F.H.78 a écrit:

Sans se jeter tout de suite dans les poncifs sur les motivations de l'Alliance royale et de rabâcher des propos lus mille fois,




C'est vrai que l'on s'en passerait bien ! Mais hélas, les libéraux revenant constamment à la charge avec les mêmes erreurs, non seulement ils ne nous laissent guère le choix, mais surtout ils nous empêchent de passer à l'étape suivante...


V.F.H.78 a écrit:


Force est de constater que la langue de bois ne fait pas parti de la panoplie de M. de Villenoisy, c'est déjà ça!



Je ne reviendrai pas sur cette partie de votre message, la réponse de Lastic suffit amplement à vous révéler clairement l'inverse. Laughing


V.F.H.78 a écrit:


Ne reste plus à ce qu'il assume enfin sa fidélité légitimiste



Oui !!! Nous l'espérons tous ici.

D'autant plus qu'il reste encore des provinces vacantes et des cercles UCLF à construire, pour que la pensée légitimiste soit plus facilement accessible à tous.


Lastic a écrit:


La République Couronnée, on s'en passe, surtout quand on envisage de se servir de la Constitution de la Vème ! Le Parlement ne pourra pas renverser le Roi ? A d'autres, en 1789 les Etats Généraux n'avaient pas autorité pour imposer quoique ce soit au Roi, en théorie. On sait ce qui est arrivé au final en 1792 !

Quand on voit le libéralisme, le subjectivisme, le rationalisme, le naturalisme, et le relativisme on sait très bien à quoi s'en tenir. Les programmes politiques sont sans valeurs car non conforme à la nature réelle de la France, la vérité se trouve dans l'adéquation de l'intelligence (ce qui n'est pas une affaire d'idées ou de sentiments...) à l'objet.

Les légitimistes ne sont pas tous, malheureusement, attachés aussi fortement à la doctrine qu'à celui qu'elle désigne. Ce qui reste le principal problème de notre temps, et nous renseigne sur notre mission indispensable d'expliquer inlassablement la tradition politique française à d'autres. Ceux qui se tiennent hors des cercles adhérents à l'UCLF sont généralement victimes de l'esprit Révolutionnaire et de ses nombreux pièges.

 

Rodolphe von Thierstein a écrit:


Bon, il essaye tant bien que mal de ménager la chèvre et le chou, pour la simple et bonne raison qu'il défend (plus ou moins) une vision politique qui n'a rien à voir avec des élections. Il est donc obligé de jouer sur le côté "conservateur-progressif" d'une sorte de monarchie qui "n'exclue pas mais rassemble", et à quel prix ! Il essaye en fait de concilier les lustres du règne de Louis XIV avec le "despote éclairé" de Voltaire, comptant ainsi faire des leçons de philosophie des Lumières aux Républicains, se croyant plus malin qu'eux et pour ne pas faire peur sans doute. Mélanger des principes Légitimistes et Révolutionnaires, je ne sais pas si c'est de la langue de bois, mais c'est certainement la politique de l'autruche. On arrive donc à une soupe politique assez indigeste, et de cette alchimie naîtra un golem de la République (qui elle reste). En somme un mélange forcé, contre-nature, irréalisable et non souhaitable (pour ceux qui connaissent, en zoologie on pourrait appeler cela un Rhinograde).


A ceux qui rêvent d'un renouveau royaliste prenant en compte les deux siècles de Révolution démoniaque, nous ne pouvons que répondre qu'ils vont droit dans un mur, par orgueil, en niant la permanence de la Vérité politique Française. La leçon à tirer des deux derniers siècles est pourtant simple : rien ne dure sans l'appui de la pleine et entière Vérité française. Ce qui était naturel à nos ancêtres est devenu aujourd'hui un héritage à défendre, à garder intact de toute pollution révolutionnaire, c'est la mission des Légitimistes.

D'autres royalistes, bien avant ceux d'Alliance Royale ont cru qu'à coups de compromissions parlementaires, de compromission nationaliste et oecuménique, on pourrait à terme arranger les choses... Le réel ne cesse de leur crier l'inverse, c'est par la défense pleine et entière de la Vérité que nous pourrons rendre au Roy son trône. Le salut de la France passe par un retour au réel.

Finalement, il n'y a bien que deux formes de royalismes, dont l'antagonisme est principalement philosophique.
Le premier est hétéronome, par sa reconnaissance et sa  défense de la transcendance : c'est le combat contre-révolutionnaire du légitimiste. L'autre est fondé sur l'autonomie, il rejette cette même transcendance pour s'accommoder des droits de l'homme, c'est en cela qu'il est Révolutionnaire.
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Didier de Flavignac
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 30 Déc 2011
Messages: 66
Localisation: Flavignac en Limousin
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Mer 8 Fév - 19:59 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Nous détestons tous la révolution de 1789 et les régimes qui ont chassé nos Rois de France. Nous haïssons cela car par la violence et l'horreur un petit nombre de bourgeois se sont accaparés du pouvoir à leur profit sans chercher le bien de la France.
Pour en arriver là ou nous sommes, la république n'a pas hésité à tuer et écraser ceux qui osaient résister. Nos valeurs en ont fait la dure expérience.
Aujourd'hui nous ne pourrons placer notre Prince Louis XX sur le trône de France qu'en diffusant au maximum nos idées. L'Alliance Royale, n'est peut etre pas la panacée, mais elle est tenue en majorité par certains de nos amis Légitimiste. Une contre révolution sanglante pour imposer nos idées ne pourrait que nuire à notre combat. Un peu d'hypocrisie en se fondant dans le " sillage démocratique " permettra de diffuser au maximun nos idées. Et le système pourri de cette république tombera alors dans les bras de notre Prince. Faisons comme certains résistants pendant la II° GM , faignons d'être mais résistons.
Oui nous voulons une Monarchie où Dieu ait sa place mais comme disait un grand homme d'église ( dont je n'ai plus le nom désolé ) :" Pensons comme si Dieu éxistait et agissons comme s'il n'existait pas "







Revenir en haut
Rodolphe von Thierstein
Les Chevaliers de la Couronne et de la Foi

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2011
Messages: 720
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Chrétien catholique
Masculin

MessagePosté le: Mer 8 Fév - 21:10 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Vous faites des calculs peut-être justes, peut-être pas...
Il est possible que cela diffuse le royalisme, peut-être à notre profit, mais nous devons être intègres pour pouvoir dignement mener notre combat.
Le Mal calcule lui aussi, et il calcule vos calculs, il en va de même pour la Révolution, et elle broie tous ceux qui y mettent la main, comptant sur notre hypocrisie, on se dit "tant pis il faut bien" et voilà que l'on devient un parti révolutionnaire. C'est une démarche contradictoire et insoutenable, car qui veut combattre le système ne peut s'y intégrer.


Didier de Flavignac a écrit:
Oui nous voulons une Monarchie où Dieu ait sa place mais comme disait un grand homme d'église ( dont je n'ai plus le nom désolé ) :" Pensons comme si Dieu éxistait et agissons comme s'il n'existait pas "



Raisonnement faux si on l'interprète comme Alliance Royale, ainsi on affirme : "on n'a un principe qui vient de Dieu, donc du Bien ; mais dans les faits allons comme les autres, qui sont du Mal, puisqu'ils réussissent." En fait c'est plutôt ce raisonnement qu'il faut tenir : "on a un principe qui vient et dépend entièrement de Dieu, soit, mais ne calculons pas ses desseins, car il dispense ses dons comme il le souhaite, et on ne perce pas ses desseins, à moins qu'il les fasse clairement signifier." (Il faut néanmoins prier pour la France). 
En réalité, Alliance Royale applique la première phrase énoncée, qui est fausse ; mais est complètement contraire à la seconde, qui est juste, puisqu'elle calcule et spécule sur le Mal et son rôle que lui a assigné Dieu dans cette histoire.

Enfin méfions-nous, car la Révolution broie tout, car on finit toujours par penser comme on agit
_________________
Plus fideli quam vitae- Défiance et Fidélité.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:50 (2016)    Sujet du message: Des partis et élections en "République"

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Politique Française Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 38, 9, 1068, 69, 70  >
Page 9 sur 70

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com