Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Des partis et élections en "République"
Aller à la page: <  1, 2, 325, 26, 2768, 69, 70  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Politique Française
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
REQUETE CARLISTE
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2011
Messages: 1 150
Localisation: Provence
Religion: catholique romain FSSPX
Masculin

MessagePosté le: Jeu 17 Mai - 08:19 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

[size=18]
Citation:

Pressé de questions sur sa généalogie, Charles-Philippe d'Orléans a répondu qu'il avait certes "des ancêtres qui avaient participé à la construction de la France" mais que lui-même était "républicain" et entendait "participer lui aussi à la construction de la France en tant que député".
La boucle est faite! Ce rejeton orléaniste fait "honneur" à son aïeul le régicide Philippe Égalité! On peut se réjouir qu'il soit de la famille orléaniste. Moderne, people, parcours atypique, et finalement révolutionnaire puisque républicain! On ne peut que regretter que toute sa famille n'affiche pas si ouvertement leur attachement à la Marianne sanglante. Symbole de ce régime républicain destructeur de notre patrie, de notre histoire. Grand bien lui fasse de se déclarer "républicain"! Voilà un "prince" dont nous ne voulons pas.
_________________
POUR DIEU, LA PATRIE ET LE ROI



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 17 Mai - 08:19 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
REQUETE CARLISTE
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2011
Messages: 1 150
Localisation: Provence
Religion: catholique romain FSSPX
Masculin

MessagePosté le: Jeu 17 Mai - 08:49 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Mais bien sur! Pourquoi devrions nous apporter notre soutien à quelconque candidat de "droite" ou autre afin d'une hypothétique défense de nos valeurs chrétiennes! Comment pouvons nous croire qu'ils soient sincères alors que leur attachement à ce régime républicain signifie irrémédiablement qu'ils apportent leurs pierres à la destruction de notre patrie! Ça a commencé avec le martyre de notre famille royale, du peuple vendéen lors de cette sanglante et sinistre révolution. Puis avec leur idéologie des droits de l'homme venant défier et détruire l'Eglise Catholique. Combien de renoncement ces sois disant conservateur ont du accepter face aux plus extreme des républicains, combien de couleuvres à t il fallu avaler au nom du "progrès"! Cette course folle en avant, dirige par des forces occultes qui tirent les ficelles, ces politiciens qui se "combattent" devant les français pour leur faire croire qu'ils ont le choix dans l'isoloir de choisir. Alors qu'ils se retrouvent tous dans des salons feutrés ou dans des locaux secret au sein de loges déguisé en prêtre et frères de leur religion humaniste! Religion élitiste, religion secrète! Nos églises sont ouverte à tous, leur temple sont des lieux secrets! Alors oui, notre combat n'est pas le notre. Ne perdons pas nos forces pour apporter nos voix à leur mascarade électorale. Les républicains de droite ou de gauche, d'extrême ou du centre, n'ont qu'un seul but : la Destruction de notre Patrie! Destruction plus ou moins rapide selon les camps mais qui tendent au final à nous mener tous à l'abîme! Combien de sincères catholique français ont été bernés par le ralliement, puis par l'union nationale lors de conflits sanglant! Combien le sont ils encore lorsque nous voyons des organisations tente vainement de défendre notre héritage chrétien dans le cadre institutionnel d'un régime qui est contraire à leurs valeurs! À moins que ces organisations n'est pour unique but de canaliser des forces vives afin de mieux les contrôler par les services de police du régime, les serviteurs de l'ombre du régime républicain!
_________________
POUR DIEU, LA PATRIE ET LE ROI



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Thribette
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2012
Messages: 159
Localisation: France
Religion: Catholique
Féminin

MessagePosté le: Jeu 17 Mai - 16:17 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Personnellement je regrette l'attitude qu'ont tant d'Orléans, je préfèrerais nettement qu'ils reprennent leur place, c'est déjà beaucoup qu'elle leur reste.

Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 611

MessagePosté le: Jeu 17 Mai - 19:13 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Je pense que la "malice" des Orléans remonte à Louis XII. Depuis ils sont aveuglés par leur propre sensualité
_________________


Revenir en haut
Thribette
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2012
Messages: 159
Localisation: France
Religion: Catholique
Féminin

MessagePosté le: Jeu 17 Mai - 21:40 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Ce ne sont pas les mêmes Orléans!
Les Orléans issus de Charles V (dont Louis XII, qui n'a pas eu de fils) étaient des Valois, qui se sont éteints par les mâles (dynastes) avec Henri III.
Ensuite, il y a eu Gaston d'Orléans, père de la Grande Mademoiselle, qui n'a cessé de comploter contre son neveu Louis XIV, en particulier pendant la régence d'Anne d'Autriche, il n'a pas eu de fils.
Le titre a enfin été donné à Monsieur, frère de Louis XIV, qui bien qu'inverti a eu un fils de sa seconde épouse, la Palatine.
Les Orléans actuels sont leurs héritiers (j'avais écrit descendants, mon mari m'a fait corriger : héritiers...)
J'ai peut-être une idée de la source de leur malice, depuis que j'ai lu "La Demeure mystérieuse", de Maurice Leblanc : n'est-ce pas la Palatine qui leur a insufflé la haine de la descendance de Louis XIV? Puis, cette haine s'étant fortement atténuée, Hélène de Mecklembourg-Schwerin, qui a élevé seule le "comte de Paris"?


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 611

MessagePosté le: Jeu 17 Mai - 22:39 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Ce que je veux souligner c'est qu'après Charles VII (le début des favorites que Sainte jeanne d'Arc condamna), ce Roy en age de vivre et de faire des enfants avec celle qui deviendra Sainte Jeanne de France, va marquer de rouge le nom princier, et c'est le début du déclin anglais et Français.
_________________


Revenir en haut
Thribette
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2012
Messages: 159
Localisation: France
Religion: Catholique
Féminin

MessagePosté le: Ven 18 Mai - 09:37 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Le premier roi de France à avoir eu une maîtresse officielle, serait Charles V le Sage, époux de Jeanne de Bourbon, avec Biette de Casinel; mais ce serait une invention du XVIIe siècle. En revanche Odinette de Champdivers a bien été appelée auprès de Charles VI pour "service rapproché", ce me semble.
Certes c'étaient déjà des Valois.

Quant à Charles VII, il était l'époux de Marie d'Anjou, qu'un chroniqueur a qualifiée de "laide à faire peur aux Anglais même"; vous dites qu'il avait déjà une favorite à l'époque de sainte Jeanne d'Arc? Je ne le savais pas.

Sainte Jeanne de France était, elle, l'épouse de Louis XII, le premier des Valois-Orléans, et apparemment, il ne l'a jamais considérée comme telle et leur mariage a été déclaré nul. Certes Louis XII a eu beaucoup de torts envers sainte Jeanne...


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 611

MessagePosté le: Ven 18 Mai - 15:21 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Pour Charles VII, Agnés Sorel. mais c'est après 1429  
Louis XII a fait un procès infame dans l'humiliation de Sainte Jeanne de France. Dés le début du procés de nullité, il lui est jeté au visage, je cite"mal conformée, impropre au mariage, et incapable d'avoir des enfants"..../... on lui raconte dans mille détails que c'est pour fuir une femme dont il ne veut plus et s'aller pour une autre dont il a peut être tué le mari par empoisonnement a Rome. (opinion personnelle) et d'autre accusation plus indélicates encore.

Voir aussi le procès contre Rohan un Prince de Bretagne.
_________________


Dernière édition par Henryk le Ven 18 Mai - 17:03 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
V.F.H.78
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 18 Mai - 16:24 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Le fil a sérieusement dévié du sujet de départ...

Pour en revenir à Charles-Philippe d'Orléans donc, ce dernier a donné son point de vue sur le nouveau gouvernement et, au moins, le prince a de l'humour. Lisez ici : Communiqué de presse
A la fin de sa lettre, on peut noter une phrase pleine de paradoxes qui, je trouve, illustre parfaitement l'esprit "Orléans", tiraillé entre son adhésion à la République et ses obligations morales :
Citation:

Bien sur je salue la parité et la mixité, mais prenons garde a la dictature des quotas qui ferait de notre république une antichambre du communautarisme. Et a ce titre, la France doit-elle, elle aussi,  renoncer a ses racines chrétiennes ?


Revenir en haut
Thribette
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2012
Messages: 159
Localisation: France
Religion: Catholique
Féminin

MessagePosté le: Ven 18 Mai - 16:31 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Agnès Sorel, c'était à partir de 1444, alors que sainte Jeanne d'Arc est morte en 1431.
Or la puissante belle-mère de Charles VII, Yolande d'Aragon, est morte en 1442 et je m'étonnais que Charles VII, encore dépendant d'elle au surplus, ait trompé ouvertement sa femme en 1431...
Je ne réagissais pas au fait que Charles VII ait eu des maîtresses, cela je le sais bien, mais au fait que sainte Jeanne d'Arc aurait eu l'occasion de lui en faire remontrance.

Quant à Louis XII et sainte Jeanne de France, certes le premier a eu de grands torts envers la seconde, mais n'oubliez pas, tout de même, qu'il lui a été marié à onze ans (elle en avait neuf) dans le but de l'humilier, parce qu'elle était handicapée et qu'elle avait même été mise à l'écart de la Cour pour ce motif depuis quatre ans... certes il était pressé d'épouser Anne de Bretagne, avec qui il avait signé une promesse de mariage valable un an seulement, il devait donc obtenir rapidement la déclaration de nullité.
Je ne comprends pas cependant, comment vous pouvez accuser Louis XII d'avoir empoisonné Charles VIII (premier époux d'Anne de Bretagne, je ne pense pas qu'on puisse compter l'empereur Maximilien) à Rome, alors que celui-ci est mort après s'être cogné à la tête, en France?


Revenir en haut
Thribette
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2012
Messages: 159
Localisation: France
Religion: Catholique
Féminin

MessagePosté le: Ven 18 Mai - 16:34 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

En effet, VHF...

Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 611

MessagePosté le: Ven 18 Mai - 19:05 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Cette candidature directe, s'opposant dans l'idée à celle de l'Alliance Royale, comment peut il abaisser son rang à de simples requêtes électorales. Nous avons débattu du sujet sur les formes du vote, et pour reprendre le sujet, un fils de la branche cadette peut-il mettre son honneur sur des législatives, alors qu'il ne devrait être qu'un consultant pour ses subordonnés.

Du manifeste, je cite:

( Quand Léon XIII écrit que, parce que tout pouvoir vient de Dieu, l’Eglise maintient ses relations avec l’état français et que les Français doivent en conséquences admettre ce pouvoir, nous aimerions beaucoup que tous les défenseurs de l’encyclique nous expliquent pourquoi Pie IX, lorsque Victor- Emmanuel est entré dans les Etats Pontificaux et a établi son pouvoir sur Rome, pourquoi Pie IX l’a excommunié, a interdit aux Italiens de reconnaître ce pouvoir en leur interdisant de voter et d’aller siéger dans les Chambres : “...Pie IX a interdit aux Romains fidèles de prendre aux élections politiques une part qui serait considérée comme la reconnaissance de l’usurpation. Il a fait cette défense au lendemain du jour où l’usurpation dépouillait l’Eglise et depuis il l’a renouvelée dans toutes les circonstances. Le dimanche 11 octobre 1854, recevant le Cercle Sainte Mélanie, composé de femmes du peuple, il leur rappelait l’obligation pour leurs maris de se tenir éloignés des plébiscites et de tous les votes politiques.


Pie IX dit alors : ‘Je vous invite à faire en ce moment des prières extraordinaires. Toutes, vous savez que dans quelques jours ceux que l’on appelle électeurs devront s’occuper du choix des députés appelés à siéger dans une grande salle (...) Il faudrait jurer l’observance, la garde, le maintien des lois de l’Etat (...)Non, ces gens ne méritent pas l’appui et le concours des hommes d’honneur et encore moins des hommes de conscience. C’est pourquoi je conclus en disant qu’il n’est pas licite d’aller s’asseoir et prendre place dans cette salle’ ” .


Pie IX a interdit de reconnaître une usurpation du pouvoir légitime. Léon XIII n’a pas levé cette interdiction. Or le pouvoir établi, constitué, la forme du pouvoir en Italie, c’est la monarchie parlementaire de Victor-Emmanuel. Pourquoi l’excommunier (il a été excommunié aussitôt “son pouvoir constitué” sur les Etats Pontificaux, pouvoir seulement militaire, sans législation détestable, laquelle n’est venue qu’après cette nouvelle forme de pouvoir constitué) ? Pourquoi refuser de participer à la vie politique du pays ? Pourquoi ne pas reconnaître Victor-Emmanuel, la forme du pouvoir (quitte à rejeter la législation “ détestable ”), car “omnis potestas a Deo” ? (l’épître de saint Paul est d’ailleurs adressée aux Romains !)

Ce qui est valable en France, pourquoi ne le serait-ce pas en Italie ? Et ce, d’autant plus que le pouvoir légitime usurpé en Italie était un pouvoir aliénable, ce qui n’était pas le cas en France. Jamais un descendant de Louis XVI n’a vendu ses droits, bien que certains en aient reçu des propositions fort intéressantes, alors que le pouvoir légitime des Papes sur les Etats Pontificaux fut vendu pour 2 milliards de lires par Pie XI. Pourquoi en France un pouvoir inaliénable ne doit pas être défendu, et un pouvoir usurpateur doit être reconnu, quand un pouvoir aliénable en Italie vaut l’excommunication à l’usurpateur sous Pie IX, Léon XIII, saint Pie X, Benoît XV et Pie XI ? Pourquoi Léon XIII n’est-il pas “rentré dans l’édifice” avec les cardinaux, évêques etc. comme citoyens de l’Italie une ? Pourquoi ne sont-ils pas allés voter, voire se présenter sur des listes : ils eussent sûrement été élus, puisqu’ainsi le voulait la forme du pouvoir constitué (monarchie parlementaire), car “en pratique, la qualité des lois dépend plus de la qualité des hommes que de la forme du pouvoir ?”.  )




La noblesse comme le clergé, ne doivent pas  en arriver là!
_________________


Dernière édition par Henryk le Ven 25 Mai - 09:00 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Semper Fidelis
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2012
Messages: 737
Localisation: Vivarais
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Sam 19 Mai - 14:19 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

En moins de 30 secondes, un excellent résumé de ce que sont les partis républicains et les élections :


http://www.youtube.com/watch?v=xpCx_bmPyOQ&feature=share
_________________
« Le trône de Saint Louis sans la religion de Saint Louis est une supposition absurde ».

(Chateaubriand)


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
P'tit royaliste
Vicomte

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2011
Messages: 338
Localisation: Rhône-Alpes
Religion: Catholique traditionaliste
Masculin

MessagePosté le: Lun 21 Mai - 19:36 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Excellent résumé en effet, surtout le:
Et à l’intérieur c'est du vent !!!! Mr. Green Mr. Green Mr. Green Mr. Green Vraiment excellent !!!!!

_________________
Mon âme est à Dieu,
Ma vie est au Roy,
Mon cœur est aux dames,
Seul mon honneur est à moi.

Rien ne se perd jamais !!!!


Revenir en haut
V.F.H.78
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 24 Mai - 13:38 (2012)    Sujet du message: Alliance royale veut une monarchie à l'espagnole Répondre en citant

Présentant une quarantaine de candidats aux élections législatives, l'Alliance royale, parti royaliste oecuménique, semble vouloir un retour de la monarchie en France... mais sur le modèle de l'Espagne. C'est du moins ce que suggère Alain Alexandre de Neufermeil de Montry, un candidat de l'AR, dans une interview accordée au journal La Nouvelle République (quel beau nom) :
 
Citation:

(...) N'est ce pas paradoxal, de se présenter à une élection démocratique pour faire revenir un roi ? « C'est ce que dit tout le monde. Mais nous sommes dans une République, il faut donc passer par là pour revenir à la royauté. » Une royauté qu'il imagine plus ou moins compatible avec la constitution française actuelle, et se rapprochant du modèle espagnol plus que du modèle anglais. « Le roi ne serait pas là pour gouverner. Il serait là pour représenter la France, et pas un parti », explique t-il, même si cela contredit son premier argument. Quel roi, au fait ? « Alliance Royale n'entre pas dans les querelles dynastiques. On apporte juste l'idée générale. Ensuite, Dieu choisit le roi, et le peuple l'appellera. »


Un roi de "représentation" donc...


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:24 (2016)    Sujet du message: Des partis et élections en "République"

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Politique Française Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 325, 26, 2768, 69, 70  >
Page 26 sur 70

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com