Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Des partis et élections en "République"
Aller à la page: <  1, 2, 331, 32, 3368, 69, 70  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Politique Française
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
V.F.H.78
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 19 Juin - 20:46 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

J'entendais encore la semaine dernière Philippe et Nicolas de Villiers parler du Puy du Fou dans l'émission radio de Franck Ferrand. Ce sont vraiment des gens intéressants et passionnés. Leur formidable travail pour le Puy du Fou est un immense hommage à notre Histoire et à la Vendée, c'est la fierté de notre pays. Philippe de Villiers y a mis ton coeur et toute son âme. Entre moqueries, mauvais choix politiques, scandales familiaux et problèmes de santé, il faut reconnaître que ses dernières années n'ont pas été faciles.
Quel dommage qu'un homme comme lui, qui aurait dû être le héraut de la cause royaliste et légitimiste, ait choisi le camp républicain. Il y a sûrement un peu de naïveté comme vous dites. Mais bon, les valeurs du MPF restent sans doutes celles les plus proches des nôtres, même si, bien-sûr, ce parti reste républicain et donc dans l'erreur.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 19 Juin - 20:46 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Française
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2012
Messages: 139

MessagePosté le: Mar 19 Juin - 21:08 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

C'est une personne que j'apprécie énormément et je regrette que son combat contre sa maladie l'ait obligé de se tenir éloigné de la politique .

Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mar 19 Juin - 21:10 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Semper Fidelis a écrit:
du coup j'ai eu l'occasion d'échanger quelques mots avec le sus-dit vicomte... et j'étais stupéfait de voir sa naïveté par rapport aux institutions et aux réalités du monde politique.



Ceux qui choisissent d'évoluer dans le système démocratique, en côtoyant d'égal à égal des incompétents, se condamnent obligatoirement à devenir de plus en plus mauvais... Il y a un passage dans l'étude "Groupes réducteurs et noyaux dirigeants", qui démontre très bien ce processus.

http://www.viveleroy.fr/Groupes-reducteurs-et-noyaux,85.html




Citation:
Alors se produit un brassage d’idées, d’avis différents. Plus ils sont variés et nombreux, plus la connaissance de la réalité sera troublée. Peu à peu elle paraîtra incertaine. De cette confusion, alors, naîtront dans les esprits divers amendements, de nouvelles variantes, d’autres opinions. La confusion tend donc à croître.Ceux qui y voyaient clair tout à l’heure, ont déjà l’esprit barbouillé. D’aucuns ont envie de s’en aller...

Mais l’union commande... Il faut se mettre d’accord sur un fond qui soit susceptible de rassembler les suffrages. Pour cela, chacun doit faire un effort. Ceux qui ont plus d’expérience et d’intelligence du problème étudié sont donc sollicités d’abandonner une part de leur avis personnel, au moins dans le cadre du groupe.



C'est un passage doctrinal très intéressant du site Vive le Roy, qui nous fait mieux comprendre pourquoi nous devons inlassablement répéter toute la Vérité pour rétablir convenablement les choses dans le bon ordre, même si ce travail nous paraît parfois surhumain... Tellement surhumain, qu'à mon sens, il ne parviendra pas à ses fins sans certes l'action, mais aussi la prière et la foi.
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 608

MessagePosté le: Mar 26 Juin - 23:27 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

"Boisson du Nord"...

Il est des figures historiques devant lesquelles l'imagination s'arrête agitée, non parce que la gloire les a environnées de prestiges, mais parce que le crime les a frappées d'immortalité. De ce nombre est Jacques Artevelle.

L'histoire des révoltes d'un pays est presque toujours celle de la dégradation : là Flandre, au quatorzième siècle, était heureuse et florissante sous les monarques légitimes, lorsqu'une révolution, dite libératrice, vint charger de fers la province et y couronner l'infamie.

Une multitude aveuglée , vouée par avance à toutes les fureurs du premier audacieux disposé à en faire son marchepied et son jouet, avait mis Artevelle à sa tête. Ce chef, renversant la royauté héréditaire, était alors l'idole du peuple. Était-ce un factieux vulgaire, un misérable aventurier? Non ; Jacques ne ressemblait en aucune façon aux brigands populaires qui l'avaient devancé dans la carrière des forfaitures, Artevelle était de haut lignage ; on le disait même allié, par sa femme, à quelques familles souveraines. La noblesse de son origine, eût été un obstacle à ses projets de renversement et à la popularité qu'il ambitionnait, si le perfide, ayant médité, son plan d'insurrection pendant de longues années, n'eût su jouer, à la fois, à son profit, la noblesse et les basses classes , les princes et la bourgeoisie. Il avait donc jeté de côté ses titres féodaux pour s'emparer de l'esprit du vulgaire, et s'était fait peuple au sein du peuple.

Affectant la simplicité patriarcale et la bonhomie bourgeoise des vieux marchands de la cité, il avait pris l'étal de brasseur, et sa maison, devenue le rendez-vous de tous les ennemis de l'ordre social, était le foyer menaçant d'où devait partir, à l'improviste mais, Artevelle, astucieux mais sans grandeur d'âme, ni génie, mais il savait arriver peu à peu par les déceptions et la persévérance, où d'autre ne parviennent ordinairement que par la vaillance et l'audace. Son esprit prenait avec habileté la souplesse des circonstances.

Nul n'était plus prodigue de démonstrations citoyennes, lorsqu'il y avait un gain présumable à l'étreinte patriotique. Il ne rougissait d'aucune turpitude, pourvu qu'elle lui tournât à profit ; il ne reculait devant aucune souillure quand l'or était au fond de la fange. Il parlait beaucoup et disait peu, promettait tout et ne donnait rien. La profondeur de ses vues sur le mensonge et la déloyauté, comme moyens de faire brèche dans les monarchies, était chose en lui singulièrement remarquable, et personne ne s'entendait mieux que Jacques à fouiller dans les bassesses d'autrui pour en tirer butin à son compte.

Il avait fait entendre aux Flamands les paroles de la liberté avant d'arriver au pouvoir, mais ces paroles n'étaient en quelque sorte pour lui, dans le secret de sa pensée, que de vieux haillons sales et dorés que le jongleur politique secoue sur une nation pour lui donner, par un effet magique, l'accès de folie dont il a besoin ; et Jacques, chez qui les principes de révolution allaient battre en retraite devant les intérêts de monarque, ne devait pas tarder une fois sur le trône à tenir un langage inverse.

Le brasseur-roi haïssait plus que personne ces masses stupides, à affections sanglantes, qui s'étendent dans une révolution, comme la gangrène dans les plaies ; mais sacrifiant à la peur, le tyran, tout en se promettant de les exterminer, n'osait fouler trop tôt sous les pieds ceux qui l'avaient placé sous la pourpre. Il se croyait grand de succès, il ne l'était que de flétrissures. Le souverain né de l'insurrection avait reçu en partage une conscience assez large pour pouvoir y entasser les bassesses sans craindre qu'elles vinssent à y déborder par-dessus les crimes.

« Singulier vase d'iniquités! disaient les penseurs de l'époque; plus on l'emplit, plus il est creux !!!....."                                                                ...qui finit en "Biére"
_________________


Revenir en haut
V.F.H.78
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 4 Juil - 19:09 (2012)    Sujet du message: L'Alliance Royale aurait-elle choisi Louis XX ? Répondre en citant

S'arque-boutant depuis toujours sur son sacro-saint principe de ne pas "choisir le prince", se voulant oecuménique, le parti de l'Alliance Royale aurait-il transgressé ce principe en reconnaissant son allégeance à l'Aîné des Capétiens ? Possible.
Les représentants du parti royaliste étaient ainsi présents en nombre à la présentation des princes par LL.AA.RR. le duc et la duchesse d'Anjou le week-end dernier à l'Hôtel des Invalides. Dominique Fittremann, Laurent de Vargas, candidats aux dernières élections législatives, pour ne citer qu'eux. Chantal de Thoury, quand à elle, a publié un joli article sur son blog des royalistes du Nivernais-Berry, à peine ambigüe :
Citation:

En tant que déléguée de l'Alliance Royale, je rappelle que notre parti politique s'interdit de prendre position dans la question dynastique, pourtant je pense que tout royaliste ne peut que se réjouir de cette journée de Samedi, qui a vu le fils aîné des Bourbons, premier de toute la descendance capétienne répartie dans le monde, venir présenter à Paris sa descendance dans ce superbe palais des Invalides, batiment représentatif de la Charité Royale envers ceux qui par leur métier militaire ont servi la France et leur Roi en étant blessés au champ d'honneur. Le Prince Louis ne pouvait pas également pas mieux choisir que "les Invalides" comme palais symbolique pour montrer ce qu'est une des premières fonctions régaliennes du Roi qui est d'être "Chef des Armées".

En cela il remplit pleinement, le rôle qu'il s'est donné en prenant la présidence de l'Institut Duc d'Anjou en s'attachant à la conservation de la mémoire de la France Royale afin qui sait? de s'appuyer sur l'expérience du passé pour construire le présent et l'avenir.

Cette présentation des petits princes a permis aussi de mettre l'accent sans l'exprimer pour le moment de façon formelle, sur cette remarquable loi fondamentale du Royaume de France qu'est la loi de primogéniture mâle, qui a permis à cette dynastie capétienne de perdurer et à la France de jouir à la différence de nombreux pays, d'une stabilité politique propice à son développement harmonieux malgré les grandes crises qui l'ont traversée, jusqu'à cette cassure dont elle ne s'est toujours pas remise, de la Révolution Française.


Chantal de Thoury


Ne reste donc plus au parti royaliste qu'à assumer cette allégeance et, suite logique, adopter pleinement les principes du légitimisme.


Dernière édition par V.F.H.78 le Mer 4 Juil - 21:22 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Rodolphe von Thierstein
Les Chevaliers de la Couronne et de la Foi

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2011
Messages: 720
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Chrétien catholique
Masculin

MessagePosté le: Mer 4 Juil - 19:40 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

V.F.H.78 a écrit:
Ne reste donc plus au parti royaliste qu'à assumer cette allégeance et, suite logique, adopter pleinement les principes du légitimisme.

En somme, il lui reste tout à faire...
_________________
Plus fideli quam vitae- Défiance et Fidélité.


Revenir en haut
Thribette
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2012
Messages: 159
Localisation: France
Religion: Catholique
Féminin

MessagePosté le: Jeu 5 Juil - 10:07 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

On en dit l'inverse lorsque des membres orléanistes participent à des évènements de leur mouvance...

Revenir en haut
FLF_BZH
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 1 757
Localisation: Dugeleh Breih — Duché de Bretagne
Masculin

MessagePosté le: Sam 7 Juil - 14:52 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Oui, il n'y a vraiment rien à attendre de ce parti politique, qui sera toujours condamné à la marginalité, voire à une disparition future.
_________________
http://www.royalistesbretons.fr/


Revenir en haut
Comte de Chinon
Comte

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2012
Messages: 518
Localisation: Génelard
Religion: Catholique traditionaliste
Masculin

MessagePosté le: Sam 4 Aoû - 15:42 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Je sais très bien qui je côtoie et qui je peux être amené à côtoyer!!!!
Permettez moi de vous dire (mais vous le savez très bien) qu'à l'Action Française il n'y avait pas que des Catholiques convaincus et anti-libéraux! Ce n'en était pas moins une formation tout à fait respectable! à moins évidement que vous ne soyez pas d'accord!    Wink


Je n'épiloguerais pas sur ce sujet, car ça ne sert à rien! nous ne serons jamais d'accord! je vous entends déjà dire "libéralisme", mais je réponds Paix et Charité!   
_________________
Comte de Chinon
Capitaine-Lieutenant des Gendarmes de la reine



Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Sam 4 Aoû - 23:01 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Comte de Chinon a écrit:
Permettez moi de vous dire (mais vous le savez très bien) qu'à l'Action Française il n'y avait pas que des Catholiques convaincus et anti-libéraux! Ce n'en était pas moins une formation tout à fait respectable! à moins évidement que vous ne soyez pas d'accord!    Wink  


L'Action Française à la base est nationaliste et socialiste, ce n'est que plus tard que le mouvement s'affichera comme Monarchiste sous l'impulsion de Maurras. L'idée du "fameux" compromis nationaliste ne pouvait conduire qu'à l'échec, comme nous le prouve son effondrement, fruit de ses erreurs doctrinales... J'ajoute que le maître à penser de l'Action Française ne fait pas partie bien évidemment du corpus légitimiste, mais que sa philosophie politique est d'essence orléaniste (chez nous c'est Maistre et Bonald pour les auteurs les plus connus). Nous ne sommes pas "Royalistes parce que Nationalistes" comme à l'AF, mais "Royalistes parce que Catholiques et Français".


Comte de Chinon a écrit:
Je n'épiloguerais pas sur ce sujet, car ça ne sert à rien! nous ne serons jamais d'accord! je vous entends déjà dire "libéralisme", mais je réponds Paix et Charité!   



Effectivement dans le meilleur des cas je peux vous taxer d'adepte triste fanatique des théories libérales ; dans le pire (et surtout pour ceux qui agissent en connaissance de caused'imposteur aux principes politiques que vous avez la prétention de défendre. Mais j'espère très sincèrement cher ami, que vous ne me donnerez pas l'occasion d'en arriver à une telle extrémité, et que chemin faisant vous parviendrez à combler progressivement le gouffre qui nous sépare...
C'est une question de cohérence voyez-vous, je ne vois pas l'intérêt de faire avancer l'appareil politique de "Madame Françoise" (Le FN), et de porter au pouvoir des néo-païens révolutionnaires de la nouvelle droite, alors que pour les légitimistes il existe l'UCLF.

Pour ce qui est de la Paix et de la Charité, je suis toujours très étonné voyez-vous de voir de braves Catholiques hurler au blasphème lorsque celui-ci vient des gauchistes, et tomber dans le relativisme lorsque celui-ci vient des néo-païens "conservateurs"... Dans quel camp se situent ceux qui ignorent le prince plutôt que de l'aider ? Certainement pas dans celui de la jeune Lorraine ! Où sont les catholiques attachés à la tradition religieuse ? Pourquoi se détournent-ils de la tradition politique ? Comment peut-on être traditionaliste en religion et collaborer avec la Révolution en politique (nationalisme, libéralisme, socialisme) ? Comment osent-t-ils dimanche porter haut la bannière de la pureté, de la légitimité, de Jeanne d'Arc et lundi s'empresser de reprendre les trois couleurs des bourreaux du Roy et de la Vendée, le drapeau de la république ? Que ceux qui, pendant des années, ont détourné leur regard en passant devant le stand du "Docteur Merlin" pour aller assister à la messe sur la pelouse de Reuilly n'essaient pas de nous donner des leçons de civisme. Ceux qui se sont honteusement mis aux ordres des adeptes du GRECE ou du Club de l'Horloge ou qui nourrissent encore quelque nostalgie du nationalisme, que ceux-là se montrent plus humbles et sollicitent une formation conforme à la loi naturelle, œuvre de Dieu.
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
FLF_BZH
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 1 757
Localisation: Dugeleh Breih — Duché de Bretagne
Masculin

MessagePosté le: Mer 22 Aoû - 22:23 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

De plus, une partie des héritiers de cette mouvance ont régulièrement appelé à voter pour un candidat à chaque présidentielle; c'était même Chevènement en 2002 (avec une crise interne tout de même), et Le Pen en 2007, par exemple. Ils se refusent aux élections mais donnent quand même des consignes de vote. Englués dans la révolution et pas si monarchistes que ça, par conséquent.
_________________
http://www.royalistesbretons.fr/


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 608

MessagePosté le: Jeu 23 Aoû - 17:12 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

  =----->  qui je côtoie et qui je peux être amené à côtoyer!!! (2 èeeme citation)


Vous étes candidat aux élections?
_________________


Revenir en haut
Semper Fidelis
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2012
Messages: 737
Localisation: Vivarais
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Ven 24 Aoû - 06:53 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Il ne peux y avoir de paix ni de charité sans vérité.
Toutes prétendues paix et/ou charité qui ne reposent pas sur une absolue vérité sont illusoires et fausses.
_________________
« Le trône de Saint Louis sans la religion de Saint Louis est une supposition absurde ».

(Chateaubriand)


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Comte de Chinon
Comte

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2012
Messages: 518
Localisation: Génelard
Religion: Catholique traditionaliste
Masculin

MessagePosté le: Ven 24 Aoû - 16:55 (2012)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Henryk a écrit:
  =----->  qui je côtoie et qui je peux être amené à côtoyer!!! (2 èeeme citation)


Vous étes candidat aux élections?



Certainement pas!!!! Surprised
_________________
Comte de Chinon
Capitaine-Lieutenant des Gendarmes de la reine



Revenir en haut
V.F.H.78
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 17 Sep - 18:44 (2012)    Sujet du message: Droit de vote des étrangers Répondre en citant

... après l'hallucinante manifestation en toute impunité des 200 barbus salafistes devant l'ambassade des Etats-Unis à Paris...
 
Citation:

Vote des étrangers : l'engagement sera tenu

Le ministre chargé des Relations avec le Parlement, Alain Vidalies, a affirmé aujourd'hui dans un communiqué que l'engagement de campagne de François Hollande sur le droit de vote des étrangers serait "tenu", alors que 75 députés PS ont réclamé sa concrétisation rapide.

Le ministre explique que le sujet n'est pas inscrit à l'ordre du jour de l'automne au Parlement car "le calendrier parlementaire ne le permet pas", notamment en raison de la discussion budgétaire. Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a estimé aujourd'hui qu'il ne s'agissait pas d'une "revendication forte".


Source : Le Figaro


... la France est aujourd'hui plus que jamais au bord du vide. Seigneur Dieu viens-nous en aide...


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:50 (2016)    Sujet du message: Des partis et élections en "République"

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Politique Française Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 331, 32, 3368, 69, 70  >
Page 32 sur 70

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com