Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Des partis et élections en "République"
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 668, 69, 70  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Politique Française
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mar 18 Oct - 17:52 (2011)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Qui accepte de se lancer dans la dissection méthodique de l'idéologie socialiste ?
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 18 Oct - 17:52 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lastic
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2011
Messages: 1 466
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Mar 18 Oct - 20:42 (2011)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Première remarque, l'ineptie que représente l'expression : "une campagne de vérité". C'est donc que M.Hollande détient la vérité et peut la prêcher infailliblement à la multitude bêlante ? On est au service de la Vérité, on ne la fait pas. Or aux dernières nouvelles, M.Hollande n'est pas le parangon de la défense de la doctrine du Christ-Roi.
Je ne sais pas pourquoi je dis ça, sachant que les socialistes sont les apôtres de la laïcité, du maçonnisme et du multi-culturalisme relativiste.
_________________
Vera nobilitas virtute virescit - Droit quoiqu'il soit !


Revenir en haut
Rodolphe von Thierstein
Les Chevaliers de la Couronne et de la Foi

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2011
Messages: 720
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Chrétien catholique
Masculin

MessagePosté le: Mar 18 Oct - 23:23 (2011)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Je ne sais pas si je vais pouvoir le disséquer, mais bon...

-Pour la compétitivité: création d'une Banque publique d'investissement, investissant dans la recherche et l'innovation, soutenant les PME et PMI  et dont les moyens seront mobilisés sous la forme de fonds régionaux en co-pilotage avec les Régions.
-Pour faire passer l'économie devant la finance, "nous baisserons l’impôt sur les sociétés de 33% à 20% pour les entreprises qui réinvestissent intégralement leurs bénéfices et l’augmenterons jusqu’à 40 % pour celles qui privilégient les dividendes des actionnaires ; nous instaurerons au niveau européen une taxe de 0,05 % sur les transactions financières ; nous lutterons pour la suppression des paradis fiscaux ; nous séparerons les activités de dépôt et d’investissement des banques ; nous créerons une agence de notation publique européenne."
-Création "d'eurobons" ( Mr. Green ): emprunts européens pour financer les investissements futurs (réseaux de transport d’énergie, réseaux numériques, biotechnologies...).
-Création de 300000 emplois pour les jeunes dans les domaines de l'innovation environnementale et sociale.
-Création d'une sécurité sociale professionnelle pour éviter les licenciements.
-Pour protéger l'Europe de la mondialisation: une augmentation des droits de douanes sur les produits provenant de pays ne respectant pas les normes internationales en matière sociale, sanitaire ou environnementale.
-Je cite: "Pour réduire l’endettement de la France, nous affecterons à la réduction de la dette la moitié des marges financières que nous dégagerons".

-Fusion de l'impôt sur le revenu et de la contribution sociale généralisée.
-"Pour revaloriser le travail, nous ferons en sorte que les revenus du capital ainsi que les bonus et stock-options soient soumis au même taux d’impôt que les revenus du travail, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui."
-Un nouveau pacte éducatif entre les professeurs et la Nation( Mr. Green ): Ils sont très vagues, que dire ? Priorité à la réussite en primaire, refonte des rythmes scolaires et des programmes, en développant un socle commun de compétences et de savoir.
-Pour les universités: "Pour l’enseignement supérieur et la recherche, nous donnerons la priorité à la réussite dans les premiers cycles universitaires, nous renforcerons l’encadrement pédagogique et nous donnerons les moyens pérennes nécessaires à l’autonomie et au rayonnement des équipes, des laboratoires et des Universités."
-Favorisation de la scolarisation à deux ans.

-Pour la santé, on "demandera" aux jeunes médecins d'exercer là où il y a moins de praticiens.
-Elévation de l'allocation pour les handicapés.
-Pour la sécurité publique, création de 10000 emplois policiers et "nous fixerons l’objectif que chaque acte de délinquance trouve une réponse immédiate, juste et proportionnée."-Pour lutter contre les discriminations ( Mr. Green ), on développera le CV anonyme.
-Le droit au mariage et à l'adoption, pour tous les couples !
-Le droit de vote sera ouvert aux étrangers, avec des programmes d'immigration votés tout les trois ans.
-Conforter les contrepouvoirs: "Pour conforter les contre-pouvoirs, nous garantirons l’indépendance de la justice (fin des instructions individuelles, carrières des magistrats non soumises au pouvoir politique) ; nous ferons voter une loi pour assurer le pluralisme effectif des médias et les responsables de l’audiovisuel public ne seront plus nommés par le président de la République."
-"Pour approfondir la démocratie, nous renforcerons le rôle du parlement, nous introduirons une dose de proportionnelle aux élections législatives, nous accorderons le droit de vote aux étrangers aux élections locales, nous transformerons le Conseil Constitutionnel en une véritable Cour Constitutionnelle indépendante, nous supprimerons leur dotation publique aux partis qui ne respecteront pas l'objectif de la parité, nous lutterons contre les conflits d’intérêt et nous imposerons une limitation du cumul des mandats."
-Pour encourager la démocratie locale Mr. Green , on continura la décentralisation, avec plus de pouvoir pour les collectivités territoriales...

Au final, le projet implique beaucoup de dépenses pour du social, et du social surtout pour les "jeunes", on comprend ce qui est entendu par là...
Beaucoup de points de leur programme sont évasifs, et bien sûr, la gauche escompte renforcer les pouvoirs régionaux, qui sont les principaux appuis de la gauche, et sont d'autre part, et cela va de paire, des gouffres à argent.
_________________
Plus fideli quam vitae- Défiance et Fidélité.


Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mer 19 Oct - 21:09 (2011)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Merci à Lastic et Von Thierstein pour ces premières réflexions.


 
Citation:


Je ne sais pas pourquoi je dis ça, sachant que les socialistes sont les apôtres de la laïcité, du maçonnisme et du multi-culturalisme relativiste.




Pour compléter, il faut ajouter que le socialisme est d'abord une revendication d'égalité parfaite dans la redistribution des biens acquis par le travail humain. C'est le but qu'il cherche à atteindre en vain, en combattant les inégalités naturelles. Le socialisme constatant l'inégalité croissante des classes capitaliste et ouvrière, dénonce cette injustice comme un vice caché du système libéral. Libéralisme et socialisme ne peuvent exister l'un sans l'autre, l'un prétend toujours combattre l'autre, la liberté républicaine vient prendre le contre-pied de l'égalité du même nom....

Les socialistes en justiciers plaident pour le pauvre peuple oppressé, abusé, volé, exploité par les riches libéraux... Cette idéologie révolutionnaire néfaste pour la société naturelle puise sa force dans la mobilisation de la masse contre l'injustice qu'elle dénonce, tout en se rendant complice de celle-ci. Les meneurs du parti socialiste se font les prophètes de l'utopie d'un monde meilleur.
Ces solutions tombent toujours dans l'absurde. Si le PS a réussi pendant longtemps à faire illusion, je pense qu'aujourd'hui il est de plus en plus disqualifié  aux yeux de nos contemporains, qui ne croient plus en ses formules magiques et ses discours électoralistes.   
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lastic
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2011
Messages: 1 466
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Mer 19 Oct - 21:57 (2011)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Le paradoxe dans cette affaire, c'est que malgré le fait que les socialistes sont sensés, dans le système républicain, défendre le peuple (ce terme a dans leur bouche un aspect péjoratif je trouve), c'est la droite qui passe aux présidentielles.
On peut l'expliquer par une certaine dépréciation du PS, mais la gauche remporte souvent les élections locales. Je pense qu'aux yeux des gens, la droite a un aspect plus "étatique", elle semble plus apte à gouverner. C'est certainement que la droite a su garder certains aspects de son héritage monarchiste, en le mêlant au plus abject des libéralismes (par exemple Fillon fut il me semble militant de l'AF il y a longtemps).
Aujourd'hui pourtant, c'est Hollande qui caracole en tête des sondages, et largement. Cela sera-t-il durable ? J'en doute un peu. Je verrai bien Sarkozy réélu, sachant que Le Pen ne sera pas élue.

Pour en revenir à l'idéologie socialiste en elle-même, on peut la classifier sans hésitation dans la famille des utopies. Et comme toutes les utopies, elle est très dangereuse.
Partant du principe hérité des Lumières que l'homme est bon par nature et que la société le corrompt, les socialistes pensent changer la société pour "libérer" l'homme. Or il ne peut y avoir de libération car c'est une idéologie matérialiste, souhaitant bâtir un système coupé de Dieu. Finalement le socialisme, tout en étant "ennemi" du libéralisme, est un libéralisme lui-même. On sait ce que cela a amené dans le communisme, qui n'est rien d'autre qu'un socialisme dur. Aujourd'hui, Hollande, Aubry et la bande ne sont pas des Pol-Pots dans l'apparence, dans le sens où ils n'ont pas des milices et ce genre de choses. Pourtant les massacres de ces régimes se retrouvent mais sur les âmes. La perversion de ces doctrines assure une belle moisson au Diable. On ajoutera en outre, la police de la pensée, la persécution (physique ?!) du catholicisme, le poids écrasant d'un Etat totalitaire, la ruine de la civilisation, une préfiguration du règne de l'Antéchrist en somme.
_________________
Vera nobilitas virtute virescit - Droit quoiqu'il soit !


Revenir en haut
Rodolphe von Thierstein
Les Chevaliers de la Couronne et de la Foi

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2011
Messages: 720
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Chrétien catholique
Masculin

MessagePosté le: Mer 19 Oct - 22:45 (2011)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Je crois d'ailleurs que le PS se garde d'être trop souvent au pouvoir, car ils sont incapables de le tenir, ils ruineraient le pays si bien qu'ils ne seraient plus crédibles. C'est ce qui s'est passé sous Mitterrand, il a ruiné le pays à coup de mesures sociales, depuis sa double réélection la gauche n'est plus passée, malgré le nombre de contestataires contre le gouvernement. Cependant, ce qui arrange bien les socialistes c'est que sous Mitterrand il y a eut deux cohabitations (1986-1988 et 1993-1995), ils peuvent se justifier en disant qu'ils ont été entravé par la droite, sinon la France serait mieux...
Le PS joue le rôle des défenseurs des opprimés face à une ploutocratie à accents réactionnaires (histoire de faire des amalgames) que représente la droite, en cela ils font figure de moteurs de la Révolution, éternels indignés, contre "l'anesthésie de la démocratie" que pratique la droite (mais qui en vrai permet de rendre réelle l'utopie, il la fait durer par une meilleure gestion et sont des faire-valoir de la Révolution) .
Si la gauche passe, la "routine révolutionnaire" est brisée. On peut s'attendre au pire en tout points (ce qui ne veut pas dire que la droite est bonne), voir à une certaine forme de "pulsion révolutionnaire".
_________________
Plus fideli quam vitae- Défiance et Fidélité.


Revenir en haut
Jean Bart
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2011
Messages: 38
Masculin

MessagePosté le: Jeu 20 Oct - 19:02 (2011)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

peu importe le résultat de l'élection présidentielle nous le savons, mais tout porte à croire que la gauche avec son candidat va prendre une grosse raclée. 

Revenir en haut
Lastic
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2011
Messages: 1 466
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Ven 21 Oct - 11:34 (2011)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Jean Bart a écrit:
peu importe le résultat de l'élection présidentielle nous le savons, mais tout porte à croire que la gauche avec son candidat va prendre une grosse raclée. 

Il est entendu que le résultat ne changera rien aux problèmes et que la France continuera de plonger.
Pour la râclée de la gauche, tout le laisse penser et tout laisse penser le contraire. Les sondages sont très favorables à Hollande, et il a été longtemps sous-estimé. Il n'est pas, dans le style, de la même trempe que Jospin ou Aubry. Mais ce ne sont que des sondages. Ceux qui sont donnés gagnants à 6 mois de l'éléction ne sont pas toujours les vainqueurs finaux. Il faut voir si Sarkozy sera capable d'inverser la vapeur. Il peut avoir le coup de pouce que représente la naissance de sa fille. Mais il va surtout devoir démonter le projet socialiste.

De toutes manières le premier tour sera un match UMP/PS, arbitré par les petits partis. Le score du FN importe dans le sens où il peut prendre des voix à l'UMP. Même si le FN passe le premier tour, il perdra automatiquement au second. Donc c'est bien un match UMP/PS puisque si le FN passe, c'est le premier des deux qui l'affrontera. Si on retrouve UMP et PS au second tour, et bien ce sera différent et Sarkozy a peut-être des chances d'être réélu. Personnellement je vois les chances des candidats comme du 60/40 en faveur de Sarkozy.
_________________
Vera nobilitas virtute virescit - Droit quoiqu'il soit !


Revenir en haut
V.F.H.78
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 21 Oct - 13:13 (2011)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Jean Bart a écrit:
peu importe le résultat de l'élection présidentielle nous le savons, mais tout porte à croire que la gauche avec son candidat va prendre une grosse raclée. 
Vous plaisantez? François Hollande sera le prochain président de la République Française, c'est une évidence. Jamais un président français n'avait été autant détesté que Nicolas Sarközy. C'est bien lui qui va prendre une grosse raclée aux prochaines élections. La naissance de sa fille n'y changera rien. Les Français sont très changeants. Ça dure depuis 1789, et ce n'est pas près de changer.
Par contre, vous avez raison de dire que peu importe le résultat des prochaines élections : que ce soit l'UMP ou le PS au pouvoir, le peuple sera toujours perdant. Tant qu'il ne comprendra pas ça, il sera malheureux. Seul un retour à la Monarchie permettrait de redresser la France, qu'elle puisse enfin retrouver son prestige d'autant et, surtout, ses valeurs.
Quant à l'hypothèse Marine Le Pen, il ne peut s'agir que d'un vote de contestation. Le FN est un parti incapable de gouverner. Au mieux, il arrivera au second tour et se fera, encore, écraser.
Les élections ne sont qu'un jeu de pouvoir entre politiciens véreux, tous avides de pouvoir et bien peu soucieux du Bien Commun.


Revenir en haut
Lastic
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2011
Messages: 1 466
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Ven 21 Oct - 13:47 (2011)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

V.F.H.78 a écrit:
Vous plaisantez? François Hollande sera le prochain président de la République Française, c'est une évidence. Jamais un président français n'avait été autant détesté que Nicolas Sarközy. C'est bien lui qui va prendre une grosse raclée aux prochaines élections. La naissance de sa fille n'y changera rien. Les Français sont très changeants. Ça dure depuis 1789, et ce n'est pas près de changer.

Vous y allez un peu vite en besogne. Ce n'est pas parce que les médias et les sondages donnent tous Hollande gagnant que ce sera le cas. Et vous l'avez dit vous-même, les Français sont très changeants, y compris au cours des éléctions. Ils seraient capables de se réadministrer une séance de torture. Ségolène était donnée gagnante et résultat elle a perdu. Si Sarkozy soigne sa campagne, il peut réussir. Il n'est pas apprécié, c'est vrai, mais il n'est peut-être pas si détesté que cela, ce sont surtout les médias qui le laissent entendre.
_________________
Vera nobilitas virtute virescit - Droit quoiqu'il soit !


Revenir en haut
V.F.H.78
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 24 Oct - 12:52 (2011)    Sujet du message: Marine se rapproche des ultra catholiques Répondre en citant

Alors qu'elle était en promotion pour la version italienne de son livre "A contre-flots" en Italie, Marine Le Pen, la présidente du FN, a été vue avec un certain nombre de politiciens de l'extrême droite italienne. Mais à Rome, était présent un certain prince Sforza "Lillio" Ruspoli. Ce vieux Monsieur est le descendant d'une des plus illustres familles nobles italienne, les Marescotti-Ruspoli. Son origine remonte à l'époque de Charlemagne. Ses ancêtres participèrent aux Croisades, furent Templiers, d'autres furent ensuite cardinaux. Quinze papes furent affiliés à cette famille. Les Ruspoli défendirent Rome en 1870. Toujours, ses ancêtres furent d'ardents défenseurs de la Papauté et de la Foi chrétienne. Sforza Ruspoli a présidé l'Association internationale pour la béatification de Pie IX.
Au journal 20 Minutes, le vieil homme a déclaré qu’il souhaitait aujourd’hui le rassemblement des forces afin de construire "une Europe des cathédrales", "une Europe chrétienne, qui ferait alliance avec les Russes orthodoxes".

Source : http://www.20minutes.fr/presidentielle/810740-presidentielle-2012-aile-dure…


Revenir en haut
Lastic
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2011
Messages: 1 466
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Lun 24 Oct - 17:09 (2011)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Une rencontre bien oecuménique ! Il y en a vraiment pour tous les choix. C'est un peu "Le Salon de l'Extrème-Droite".
Marine Le Pen cherche à mes yeux à se donner une dimension internationale, à montrer qu'elle peut avoir du succès ailleurs qu'en France. Certainement aussi un petit appel du pied aux catholiques "conservateurs", qui sont un électorat dont elle a cruellement besoin pour gagner quelques points aux élections.
_________________
Vera nobilitas virtute virescit - Droit quoiqu'il soit !


Revenir en haut
franciscain de bourges
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2011
Messages: 40
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Lun 24 Oct - 18:04 (2011)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5iBg3RgnTaGDU092-aibaB5TM…


 
Citation:
"Je suis opposée à voir revenir dans le FN des groupuscules radicaux, caricaturaux, anachroniques. Entre les catholiques intégristes, les pétainistes.............. Le FN ne servira pas de caisse de résonance à leurs obsessions", a-t-elle affirmé.


Maintenant que son parti est lancé, elle peut lâcher sans crainte les militants de la première heure. Le virage républicain bien pensant depuis la campagne de 2007 (avortement laïcité..), devrait ôter sérieusement aux catholiques l'envie de voter pour cette personne l'année prochaine.


Revenir en haut
V.F.H.78
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 24 Oct - 18:39 (2011)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Il est certain qu'elle va vite se retrouver confronter à un sérieux dilemme : donner satisfaction aux nationalistes républicains très attachés à la laïcité (voire anti-catholiques) et/ou essayer de faire venir les ultra catholiques conservateurs et royalistes orléanistes affiliés Action Française.
Il est normal qu'elle veuille ratisser large, mais on ne peut gagner de tous les côtés. D'autres ont essayé avant elles. D'autant plus que pour les électeurs catholiques, elle devra sans doute composer avec la candidature de Christine Boutin et ses chrétiens démocrates.


Revenir en haut
Lastic
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2011
Messages: 1 466
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Lun 24 Oct - 19:42 (2011)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

V.F.H.78 a écrit:
Il est normal qu'elle veuille ratisser large, mais on ne peut gagner de tous les côtés. D'autres ont essayé avant elles. D'autant plus que pour les électeurs catholiques, elle devra sans doute composer avec la candidature de Christine Boutin et ses chrétiens démocrates.


Oui, elle va chercher à ratisser large. Je pense qu'elle va essayer de favoriser la partie républicaine et laïciste de son électorat, parce que la laïcité est le seul argument placé "contre" les musulmans. Si elle veut empiéter sur l'UMP, elle n'a pas le choix. Pour la partie catholique, quelques rappels sur les racines chrétiennes suffiront et elle pourra compter sur l'absurde politique du moindre mal de certains.
Quant à Christine Boutin, elle a beau appeler son parti "Chrétien" (et démocrate, quelle hérésie !), elle ne lui fera pas concurrence pour la partie conservatrice des catholiques. Elle est trop moderniste pour beaucoup.
_________________
Vera nobilitas virtute virescit - Droit quoiqu'il soit !


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:19 (2016)    Sujet du message: Des partis et élections en "République"

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Politique Française Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 668, 69, 70  >
Page 5 sur 70

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com