Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Des partis et élections en "République"
Aller à la page: <  1, 2, 343, 44, 4568, 69, 70  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Politique Française
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Ven 29 Nov - 11:06 (2013)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Durandal a écrit:

Je regrette le ton inutilement méprisant et virulent que certains emploient pour taxer des Français patriotes.


Le ton utilisé sur ce forum pour déterminer la philosophie politique qui anime votre mouvement n'est pas plus méprisant que celui qui est utilisé à propos du Front National ou du parti communiste peu importe... Que ceci ne vous plaise guère ce n'est pas une grosse surprise en soi, n'importe quel révolutionnaire venant se perdre sur ce forum aurait approximativement la même réaction que la vôtre.

Durandal a écrit:


censés être proches d'eux.



Vous faîtes bien d'utiliser le mot "censé", ce qui veut dire "supposé". Nous sommes dans la "supposition", dans le vague, dans le flou, donc dans l'inconsistance. L'hypothèse n'a jamais été que je sache un gage de probabilité, bien au contraire même, si l'on regarde un peu plus attentivement l'histoire politique de notre pays. On se rend compte avec aisance que ceux qui se sont toujours donnés pour principe de base l'élaboration d'une nouvelle doctrine rénovée (le renouveau) pour se lancer à conquête du système, n'ont fait que lui apporter du crédit et prolonger ainsi l'esprit même de la Révolution.

Les exemples sont légions...

Durandal a écrit:


Si vous qualifiez le Renouveau français de "groupuscule", comment doit-on appeler les différentes structures légitimistes ?!


La tradition politique de nos ancêtres, la légitimité, parfaitement comprise et défendue ne sera jamais groupusculaire. C'est un trésor qui nous vient directement des siècles du passé, que nous avons la charge, l'honneur de respecter, et de transmettre aux générations nouvelles pour la plus grande gloire de Dieu.

Durandal a écrit:


Par ailleurs, dire et répéter que le Renouveau français est un mouvement républicain est mensonger.
C'est facile d'argumenter et de pérorer en se basant sur des mensonges, mais c'est malhonnête.



Une jeune femme soucieuse de mieux comprendre la différence entre Monarchie Traditionnelle et l'un des innombrables groupuscules nationalistes, est venue nous demander d'apporter des précisions sur cette divergence. Nous ne faisons que de répondre avec soin et précision à cette interrogation, il serait malhonnête de ne pas répondre avec franchise à la lumière de la Tradition politique de la France de Ste Jeanne d'Arc.

Ce n'est pas ici que vous trouverez cet esprit démocratique ambiant de compromission, il ne sert à rien de pactiser avec la Révolution même dans des proportions les plus insignifiantes. Les vrais contre-révolutionnaires, ce sont les légitimistes.

Durandal a écrit:


Concernant le mot "nationalisme" : il peut désigner plusieurs choses.
S'il désigne simplement la défense de la nation par exemple, on ne voit pas bien le problème. Ce n'est pas une idéologie en soi.


Nous y voilà donc encore ! La défense de cette NATION "souveraine", celle qui eut l'audace de décapiter la tête de notre bon Roi Louis XVI... Si un Français n'y voit pas un problème là dedans, c'est qu'il n'est plus digne de porter raisonnablement ce nom.

Durandal a écrit:


Le RF se base sur la philosophie réaliste, défend la civilisation classique et s'appuie sur la doctrine sociale catholique traditionnelle, et il fait un excellent travail.


La réalité c'est que notre France réelle, légitime, royale, catholique traditionnelle et Monarchique possède des lois indiscutables qu'il faut apprendre à connaître et à aimer. Il n'est pas possible de servir le Royaume de France et la fleur de Lys en tournant justement le dos aux valeurs qui les constituent.
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 29 Nov - 11:06 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Durandal
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 27 Nov 2013
Messages: 7
Masculin

MessagePosté le: Ven 29 Nov - 11:41 (2013)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

denahir a écrit:
Pour ce qui est de l'emploi du terme "groupuscule", je trouve qu'il est largement légitime..!
Surtout en voyant les dires de M. Durandal qui semble considérer que le légitimisme est chose récente...
Citation:
Bienvenue sur notre site Organisation nationaliste fondée en 2005, le RF s'appuie sur une communauté importante et soudée de militants et cadres.

Je n'ai pas dit que le légitimisme était chose récente.
Quel rapport entre l'ancienneté d'une structure et son caractère groupusculaire ? J'ai l'impression que vous ignorez le sens du mot groupuscule, qui est relatif à la taille d'un groupement et non à son âge !

Mavendorf a écrit:
Durandal a écrit:
Si vous qualifiez le Renouveau français de "groupuscule", comment doit-on appeler les différentes structures légitimistes ?!
La tradition politique de nos ancêtres, la légitimité, parfaitement comprise et défendue ne sera jamais groupusculaire. C'est un trésor qui nous vient directement des siècles du passé, que nous avons la charge, l'honneur de respecter, et de transmettre aux générations nouvelles pour la plus grande gloire de Dieu.


Relisez : je ne parle pas de courant, d'idées ou de tradition mais de structure. Et je repose donc la question.

Mavendorf a écrit:
Durandal a écrit:
Concernant le mot "nationalisme" : il peut désigner plusieurs choses.
S'il désigne simplement la défense de la nation par exemple, on ne voit pas bien le problème. Ce n'est pas une idéologie en soi.

Nous y voilà donc encore ! La défense de cette NATION "souveraine", celle qui eut l'audace de décapiter la tête de notre bon Roi Louis XVI... Si un Français n'y voit pas un problème là dedans, c'est qu'il n'est plus digne de porter raisonnablement ce nom.


Pourriez-vous être plus clair ? Est-ce le mot de nation qui vous pose problème ?!
Je ne défends évidemment en rien les Révolutionnaires.
Et je ne serais pas étonné que vous soyez plus révolutionnaire que moi.

Mavendorf a écrit:
La réalité c'est que notre France réelle, légitime, royale, catholique traditionnelle et Monarchique possède des lois indiscutables qu'il faut apprendre à connaître et à aimer. Il n'est pas possible de servir le Royaume de France et la fleur de Lys en tournant justement le dos aux valeurs qui les constituent.


A quelles valeurs tourne-t-on le dos ?!


Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Ven 29 Nov - 15:15 (2013)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Durandal a écrit:
Relisez : je ne parle pas de courant, d'idées ou de tradition mais de structure


A moins d'être complètement naïf, vous n'êtes pas sans ignorer que cette appellation (groupuscule) porte une connotation péjorative, qui certes vous convient peut être en ce qui vous concerne. A l'inverse, nous refusons de nous reconnaître dans ce genre de sous-entendu.

Pour le reste si votre idée était de comparer un effectif à un autre, sachez que la loi du nombre n'est pas pour nous source de grande fiabilité, ni de Vérité.

Durandal a écrit:

Est-ce le mot de nation qui vous pose problème ?!


J'ai déjà longuement épilogué dans nos pages sur ce thème, vous pouvez utiliser le moteur de recherche pour trouver des éléments de réponse à cette question.

Durandal a écrit:

A quelles valeurs tourne-t-on le dos ?!


Des valeurs vraiment essentielles et des plus simples, à commencer par la courtoisie et la politesse qui consiste à prendre connaissance des règles du fonctionnement de ce forum et à se présenter avant d'afficher vos premières publications. D'ailleurs à ce sujet, en cas du non respect de cette règle élémentaire vos prochains messages seront systématiquement supprimés. Ce n'est peut être pas dans vos habitudes, mais vous allez très rapidement vous rendre compte qu'ici c'est nous qui menons la danse.
Laughing

Avant de répondre à vos questions dans le détail, je vous laisse remédier à cette première défaillance, qui n'est pas pour mettre à l'honneur le mouvement dont vous vous faites le digne représentant.   
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
suzanne
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 29 Nov - 18:45 (2013)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

avant je ne connaissais que les orléans, maintenant avec la documentation sur votre site, je commence à mieux comprendre le litige avec la famille d'orléans. 

Revenir en haut
Durandal
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 27 Nov 2013
Messages: 7
Masculin

MessagePosté le: Dim 1 Déc - 13:29 (2013)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Bon, revenons à nos moutons.
Je vous invite toutefois à prêter moins attention à l'intervenant que je suis (et à son insoutenable grossièreté) qu'à la substance de ses propos. J'en ferai de même à votre endroit.

Mavendorf a écrit:
A moins d'être complètement naïf, vous n'êtes pas sans ignorer que cette appellation (groupuscule) porte une connotation péjorative, qui certes vous convient peut être en ce qui vous concerne.
Mavendorf a écrit:
Pour le reste si votre idée était de comparer un effectif à un autre, sachez que la loi du nombre n'est pas pour nous source de grande fiabilité, ni de Vérité.

Le terme péjoratif de "groupuscule" ne me plait pas, et justement je regrettais plus haut que vous l'employiez vous-même.
D'autant, comme je l'écrivais, que dénigrer une structure sous l'angle de son effectif - supposé faible -, n'est pas judicieux quand ses propres structures affichent beaucoup moins de monde...

Sinon, vous dites que le mouvement auquel j'appartiens tourne le dos aux "valeurs" qui "constituent" "le royaume de France et la fleur de lys" : pourriez-vous préciser quelles sont ses valeurs ?

Enfin, si je vous ai bien lu, la "défense de la nation" vous répugne. Il est dans ce cas logique que le mot "nationaliste" vous soit odieux. Mais quel intérêt d'avoir un roi qui lutterait contre sa nation (c'est à dire la communauté des Français) ?


Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Dim 1 Déc - 16:28 (2013)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Durandal a écrit:

Je vous invite toutefois à prêter moins attention à l'intervenant que je suis (et à son insoutenable grossièreté) qu'à la substance de ses propos.


J'en prends bonne note ! Nous retiendrons au moins l'obéissance (à défaut du reste peut être...), puisque vous vous êtes très rapidement acquitté de votre devoir en passant par la case présentation.

Durandal a écrit:

Le terme péjoratif de "groupuscule" ne me plait pas, et justement je regrettais plus haut que vous l'employiez vous-même.
D'autant, comme je l'écrivais, que dénigrer une structure sous l'angle de son effectif - supposé faible -, n'est pas judicieux quand ses propres structures affichent beaucoup moins de monde...

Mais justement, dans la conversation qui nous intéresse, je ne crois pas que ce terme était utilisé forcément pour dénigrer l'effectif d'une structure potentielle, mais plutôt les idées qu'elle véhicule. L'un des intervenants exprimait plus haut à juste titre, sa plus grande lassitude face à toutes ces nouvelles entreprises bâties sur du sable. En effet nous assistons une fois de plus à la constitution d'un nouveau mouvement baptisé cette fois "Renouveau Français" en remplacement de ses nombreux prédécesseurs, tous laminés par les icebergs de la Révolution et surtout par la reconnaissance de ses principes de mort. Nous voilà plongé dans une aventure similaire à toutes les autres, on refait la façade de la demeure et on repart sur un nouveau baudet...

Durandal a écrit:

Sinon, vous dites que le mouvement auquel j'appartiens tourne le dos aux "valeurs" qui "constituent" "le royaume de France et la fleur de lys" : pourriez-vous préciser quelles sont ses valeurs ?

La première, celle qui se trouve à l'origine de toutes les autres et qui va orienter notre conduite, notre action politique. C'est bien la fidélité.

Fidélité envers le principe et les lois fondamentales qui font la vraie France. Fidélité aussi envers celui que ces mêmes lois désignent (le Roy), si on ne s'entend pas à la base sur cette condition essentielle, alors c'est que nous n'appartenons pas tout simplement à la même civilisation. Et que par conséquent, les valeurs que vous prétendez défendre seront inévitablement étrangères aux nôtres, puisqu'elles puisent leur source dans une racine politique différente.

Durandal a écrit:

Enfin, si je vous ai bien lu, la "défense de la nation" vous répugne. Il est dans ce cas logique que le mot "nationaliste" vous soit odieux. Mais quel intérêt d'avoir un roi qui lutterait contre sa nation (c'est à dire la communauté des Français) ?

La nation dans son sens traditionnel, ce n'est rien d'autre que le Royaume (association de plusieurs provinces aux identités diverses). Le Roy en est la tête, c'est un contresens de dire que le Roy puisse trouver un quelconque avantage à détruire l'unité dont il est le garant (le corps). Absurde même, sauf pour les nationalistes et les petits chefs de brigades qui avancent cette idée fausse et révolutionnaire pour lui ravir la place, ou porter aux pouvoirs les champions de la Révolution, personnages infects de la même veine que Bonaparte et autres ambitieux. 

La caractéristique du nationalisme consiste à prendre dans la vraie France traditionnelle (l'ancien régime) les éléments ou symboles qui l'intéresse (Ste Jeanne d'Arc, fleur de lys à l'occasion..), pour se forger une doctrine politique nouvelle. En réalité, ils font un peu comme les protestants dans le domaine religieux, ils pratiquent le libre examen en expurgeant ce qui fait finalement la substance de la Tradition Catholique et Royale (à commencer par le Roy légitime). C'est la même méthode que les témoins de Jéhovah, et que toutes les sectes gnostiques.

Secte : dans le domaine religieux est vraiment l'appellation qui convient pour définir ceux qui se détournent de l'Eglise. Groupuscule fanatique et révolutionnaire : me semble parfaitement adapté pour définir ceux qui ont la même attitude dans le domaine politique, et peu importe l'effectif de base.
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
le limule
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 10 Déc 2012
Messages: 78
Localisation: Bruxelles
Masculin

MessagePosté le: Dim 1 Déc - 16:34 (2013)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

La nation est la "communauté des Français" et, bien entendu, vous savez mieux que quiconque ce qu'elle pense et ce qu'elle désire exprimer... Et bien voilà déjà un point sur lequel vous êtes sans doute révolutionnaire.
Ne croyez pas que je ne comprenne pas ce qui motive votre "combat", mais sa forme est la colère. Vos slogans rabâchés comme vos symboles grossièrement façonnés sont immédiatement lisibles par le système de domination, dans ce système, vous acceptez par votre soumission aux codes révolutionnaires de jouer le rôle qui vous est imparti.
Vous pourrez gloser sur nos valeurs, la vérité est que pour l'essentiel elles sont étrangères au système dominant, elles l'ont précédé et cette antériorité fait leur force, nous n'avons pas à nous définir par rapport à lui.
_________________
Nous sommes quatre gentilshommes de Guyenne qui combattons en lice, et courons la bague contre tous allants et venants : moi, Sansac, Essé et Chataigneraye.


Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Dim 1 Déc - 17:13 (2013)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Bravo le limule, vous visez juste !  Okay Se laisser guider par la colère est mauvaise chose, elle prend l'avantage sur l'intelligence, et pousse malheureusement cette jeunesse dans les nombreux sentiers de la Révolution.
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Noblesse de coeur
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 1 Déc - 18:24 (2013)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

lysblanc33 a écrit:

Donc bon, j'ai besoin de réfléchir ^^ Si je devais me définir, je dirais, royaliste de coeur et Rf de... (je sais pas trop quoi) de raison peut-être ?!

Alors écoutez votre coeur, et ne laissez pas mourir votre amour pour la famille royale. C'est un bien trop précieux qu'il faut absolument apprendre à protéger des idéologies qui lui sont contraires. En vous habituant tout doucement à d'autres choses, les mauvaises pratiques vous feront perdre à la fois votre amour et votre coeur.


Revenir en haut
REQUETE CARLISTE
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2011
Messages: 1 150
Localisation: Provence
Religion: catholique romain FSSPX
Masculin

MessagePosté le: Dim 1 Déc - 22:34 (2013)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Le Renouveau Français veut concourir à la création d'un État nationaliste, social et chrétien. Il rejette l'appellation d'extrême droite mais se revendique d'appartenir à la "droite nationale".

Durandal l'état que vous voulez installer en France, à déjà existé par ailleurs en d'autre temps... mais il n'a tenu dans le meilleur des cas que le temps de l'homme providentiel qui a réussi à s'imposer. Ensuite tel un château de carte le régime s'effondre. Quel gaspillage d'énergie pour se retrouver dans un système moderniste et révolutionnaire. 
Pour notre part, nous désirons le retour de la monarchie traditionnelle et catholique, nous ne cherchons pas un homme providentiel mais le retour du système royal qui fait de chaque souverain, le père de son peuple.
Nous ne cherchons pas l'excès, nous voulons simplement que notre roi soit le lieutenant du Christ. 
Dans votre cas, vous prenez dans l'histoire de France, ce qui vous intéresse comme dans un supermarché, un mélange où se retrouve pèle-mêle héritage de la monarchie, de l'empire et de la république.
Nous, nous voulons tout de l'héritage des rois de France. Nous prenons tout. Le positif et le négatif. 
Nous ne voulons rien de la révolution, de la république ou de l'empire. Voilà une de nos différences avec les orléanistes entre autres.
Les nationaux-catholiques n'ont rien compris (où alors c'est grave) : rester dans le régime républicain c'est aller inexorablement à la disparition de la France chrétienne. Et le sacré cœur sur le tricolore n'y changera rien. Ce système n'existe que pour faire de la France un laboratoire de l'universalité des peuples et détruire l'Eglise.

La seule solution contre révolutionnaire reste bien la restauration de la monarchie légitime !
Maintenant je comprends que votre mouvement puisse être attrayant pour certain, insigne, pèlerinage, communauté, catholicisme de tradition.... Mais pour ma part je considère que vous êtes une voie sans issue. De plus vous ne pouvez exister qu'en vous associant à d'autres mouvements qui sous bien des aspects n'ont de commun avec vous que le drapeau tricolore et le mot "nationalisme" auquel vous vous referez tous....
Quand à nous, nous n'avons pas besoin d'être nationaliste pour aimer la France. Et surtout notre France n'est pas tout à fait la votre, je pense que vous l'avez compris...
_________________
POUR DIEU, LA PATRIE ET LE ROI



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Solognot
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2012
Messages: 561
Localisation: Au bord du lac Léman
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Jeu 12 Déc - 09:06 (2013)    Sujet du message: Les élections municipales : une chance pour le bien commun Répondre en citant

"Que chaque citoyen, en allant voter, montre sa volonté de prendre sa part dans la recherche du bien commun."


Mgr Georges PONTIER, Archevêque de Marseille, Président

Mgr Pierre-Marie CARRÉ, Archevêque de Montpellier, Vice-président

Mgr Pascal DELANNOY, Évêque de Saint-Denis, Vice-président

Cardinal André VINGT-TROIS, Archevêque de Paris

Mgr Jean-Claude BOULANGER, Évêque de Bayeux et Lisieux

Mgr François FONLUPT, Évêque de Rodez et Vabres

Mgr Jean-Paul JAMES, Évêque de Nantes

Mgr Hubert HERBRETEAU, Évêque d'Agen

Mgr Stanislas LALANNE, Évêque de Pontoise

Mgr Benoît RIVIÈRE, Évêque d'Autun, Chalon et Mâcon



http://www.eglise.catholique.fr/conference-des-eveques-de-france/textes-et-…
_________________
Si vis pacem, para bellum


Revenir en haut
Solognot
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2012
Messages: 561
Localisation: Au bord du lac Léman
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Jeu 12 Déc - 09:07 (2013)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Seigneur, Que votre règne arrive !
_________________
Si vis pacem, para bellum


Revenir en haut
prorege
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2013
Messages: 19
Localisation: Dauphiné
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Jeu 12 Déc - 13:06 (2013)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Quelle est la position des légitimistes sur le vote aux élections locales? Si nous nous opposons au suffrage universel (adopté d'ailleurs grâce aux légitimistes en 1848), c'est pour son utilisation aberrante lors des élections nationales (présidentielles, législatives). Qu'en est-il au niveau local? Quels seraient les corps intermédiaires "territoriaux" dans la monarchie que nous défendons, en plus de la province (sans revenir bien sûr au parlementarisme du XVIIIe qui a causé la chute de la monarchie). Quelles seraient lors compétences?
_________________
"Il est plus facile, dit Dieu, de ruiner que de fonder, de faire mourir que de faire naître et de donner la mort que de donner la vie" Péguy


Revenir en haut
FLF_BZH
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 1 758
Localisation: Dugeleh Breih — Duché de Bretagne
Masculin

MessagePosté le: Jeu 12 Déc - 13:34 (2013)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

La plupart des élections locales, je pense plus particulièrement aux élections régionales, sont inutiles, les "collectivités locales" ont tellement peu de pouvoir, puisque tout ou presque se décide depuis Paris voire depuis Bruxelles. Donc ça ne sert vraiment à rien de se déplacer aux urnes. Et il manque de la subsidiarité bien organisée: aux problèmes régionaux, décisions prises à l'échelle régionale, à des problèmes plus locaux, traitement à une échelle plus locale, etc.
_________________
http://www.royalistesbretons.fr/


Revenir en haut
REQUETE CARLISTE
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2011
Messages: 1 150
Localisation: Provence
Religion: catholique romain FSSPX
Masculin

MessagePosté le: Dim 22 Déc - 22:40 (2013)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

L'Alliance Royale choisit en tout cas pour le 21 janvier 2014, le prince Sixte Henri Bourbon-Parme pour un hommage au roi Loiuis XVI place de la Concorde. Comme toujours l'Alliance Royale sera au milieu du gué autant du côté du Trone avec Sixte Henri Bourbon Parme que du côté de l'Autel avec l'abbé de Tanouarn. Toujours en demi-mesure sans jamais être à 100% dans la Légitimité..
_________________
POUR DIEU, LA PATRIE ET LE ROI



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:24 (2016)    Sujet du message: Des partis et élections en "République"

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Politique Française Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 343, 44, 4568, 69, 70  >
Page 44 sur 70

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com