Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Des partis et élections en "République"
Aller à la page: <  1, 2, 357, 58, 5977, 78, 79  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Politique Française
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
henri
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2014
Messages: 223
Localisation: SUD
Masculin

MessagePosté le: Mer 15 Avr - 23:09 (2015)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Un parti qui s'appelle "les républicains" est une astuce pour court-circuiter les autres prétendus républicains : il s'arroge un "label" en forme de "marque déposée", voici qui est assez culotté pour des gens sans ..... Cette estampille, ma fois, nous sommes un certain nombre à ne pas songer à la lui disputer !.   
_________________
Dans l'attente de la Restauration !.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 15 Avr - 23:09 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
henri
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2014
Messages: 223
Localisation: SUD
Masculin

MessagePosté le: Mer 15 Avr - 23:28 (2015)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

En effet, l'intérêt du vote est à considérer en fonction de son objet , par conséquent la notion de "vote obligatoire" implique une désignation précise de la qualité des scrutins qui y seraient soumis, et donc une sorte de hiérarchie officielle, or les députés ne me semblent pas, constitutionnellement , mandatés pour déterminer de plein droit une telle hiérarchie et on peut parler d'abus de pouvoir ! ..... S'ils continuent dans cette voie, les pseudo "représentants du peuple" risquent d'avoir un jour ou l'autre à s'en expliquer, et face au vrai Peuple, et non aux quelques journaleux complices qui sont leurs interlocuteurs habituels.
_________________
Dans l'attente de la Restauration !.


Revenir en haut
Léandre de Brisaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 427
Localisation: Bugey Blanc
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mer 15 Avr - 23:48 (2015)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Ils n'ont plus qu'à changer de logo pour en faire un avec un éléphant et des étoiles et ça sera comme aux USA  Mr. Green
_________________
«Être ouvert à son temps, ce n’est pas en accepter benoîtement les dérives et les propositions contre
nature.» Louis XX, le 31 mai 2015


Revenir en haut
FLF_BZH
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 1 933
Localisation: Dugeleh Breih — Duché de Bretagne
Masculin

MessagePosté le: Jeu 16 Avr - 00:33 (2015)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Effectivement, mais là, on les confondrait (encore plus, si plus est possible!) avec les éléphants de la savane socialiste !
_________________
http://www.royalistesbretons.fr/


Revenir en haut
FLF_BZH
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 1 933
Localisation: Dugeleh Breih — Duché de Bretagne
Masculin

MessagePosté le: Jeu 16 Avr - 00:38 (2015)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Avec le vote obligatoire contre amende, nous serons tels des dhimmis dans les pays rongés complètement par le mahométisme (sur ce point-là, nous avons encore un peu de marge): on nous fera payer notre objection de conscience contrerévolutionnaire pour refus d'urner.
_________________
http://www.royalistesbretons.fr/


Revenir en haut
debonvouloiretloyaute
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 41
Localisation: Bretagne
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Jeu 16 Avr - 09:16 (2015)    Sujet du message: vote obligatoire Répondre en citant

Wink


les politiciens républicains au pouvoir sont comme tout le monde, ils voudraient être aimés... et ils s'aperçoivent qu'ils ne le sont pas, ou plus, des français. 


... Alors, ils font appel à leurs vieux réflexes qui suggèrent la contrainte du vote au lieu de la liberté. (toujours une hideuse réponse républicaine, antichrétienne par essence).


Evidemment, ils sont de plus en plus inquiets sur la méfiance qu'inspire la république à leurs électeurs. Ils savent que ce n'est pas 50% d'abstention à prendre en
compte au second tour des élections départementales 2015 mais bien plus car, eux, ils n'oublient pas les gens qui n'ont  pas pris la peine de s'inscrire sur
les listes électorales avec les mêmes raisons que ceux qui ne votent pas.


Ce sont 65% des français, 2/3 d'abstentionnistes, la France qui souffre généralement, qui tournent le dos à la démocratie révolutionnaire, à la république et à ses élus. 


Pas étonnant que les élus "de la Nation" se posent (enfin) la question de leur légitimité. C'est la 1ère étape qui est enclenchée, même inconsciente, du relèvement  la FRANCE. Pour la réponse, ne comptons pas sur eux mais sur nous !


Continuons de nous former aux sein des Cercles légitimistes, en nous inscrivant, en faisant des étudiants et jeunes professionnels s'inscrire à l'université d'été 2015 des légitimistes, pour diffuser par subsidiarité les repères de la France du "fils aîné" de l'Eglise, "lumière des nations.


Cette action politique des catholiques a débouché, au début de l'ère chrétienne,  sur l'édit de Milan en 313 puis au baptême de Clovis en 496, et bien plus tard à l'apogée de la civilisation française et occidentale au XVII siècle.


Les pentes sont faites pour être remontées. Dans la durée seule compte la formation politique légitimiste est féconde. N'attendons rien de l'activisme électoral, sinon d'ajouter encore de la ruine révolutionnaire à la ruine républicaine où nous sommes.


VIVE DIEU, VIVE LE ROI TRES CHRETIEN

_________________
Debonvouloiretloyaute / Ad majorem Dei gloriam !


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
propatria
Vicomte

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 373
Localisation: Limousin
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Jeu 16 Avr - 10:16 (2015)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Un très bon texte DEBONVOULOIRETLOYAUTE ,peu-ton croire réellement que l'on puisse imposé la LIBERTE par la contrainte ou la dictature ou le totalitarisme, les libertés se vivent tous les jours ,ce que nos Rois avaient compris en octroyant à leurs peuples des CHARTES dans le domaine de leur compétence ,nos Chouans ont eu vite fait de comprendre ce qu'était la liberté républicaine ou ce qu'elle cachait(destruction des corps intermédiaires ,destruction de la religion ,constitution civile du clergé ,conscription etc.)il ne faut donc pas s'étonné de la réaction de la CHOUANNERIE .Mais il semble quand même assez étonnant que les peuples aient pu avalez la couleuvre en 250 ans ,le système du vote ne pouvant d'ailleurs amenez aucun changement ou liberté d'organisation (car tous républicains se référent à la UNE et INDIVISIBLE )
Quand au moyen légaux (citation de MAURRAS ) le résultat n'a pas été convainquant ,les institutions de la république étant pervers ils arrivent toujours à "RETOMBE SUR LEUR PIEDS" .
_________________
« La Contre-révolution ne doit pas être une révolution contraire, mais le contraire de la Révolution. »


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Rodolphe von Thierstein
Les Chevaliers de la Couronne et de la Foi

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2011
Messages: 720
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Chrétien catholique
Masculin

MessagePosté le: Jeu 16 Avr - 22:43 (2015)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Au fond, si l'Etat commence à nous obliger à voter c'est bon signe, parce que cela signifie que le système électoral est mort. Comment peut-on prétendre avoir un corps de citoyens quand celui-ci, tellement dégoûté, las ou médiocre ne prend même plus la peine d'aller aux urnes ? Le pouvoir va devoir se crisper et entrer dans une phase coercitive après seulement un demi siècle de Ve République ! La réalité ne coïncidant plus avec le discours, le mythe de l'expression générale, venant du citoyen-affranchi s'effondre, et la République se désavoue d'elle-même. Certes, l'illusion peut durer longtemps, à notre échelle, mais ne sera pas éternelle si un ce régime d'élection forcée continu. On peut au moins espérer que quelques esprits ouvrent par la même (vraiment) les yeux, ce serait toujours cela de gagné. Après reste à savoir si cette mesure sera réellement prise, j'ai souvenir qu'elle traîne depuis longtemps et est invoquée régulièrement.
_________________
Plus fideli quam vitae- Défiance et Fidélité.


Revenir en haut
henri
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2014
Messages: 223
Localisation: SUD
Masculin

MessagePosté le: Jeu 16 Avr - 22:54 (2015)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

La durée : grave problème !; il y a au minimum actuellement dans le Royaume une dizaine de millions de gens qui, avec ou sans papiers, ne participent pas de nos racines culturelles, et chaque jour des quantités d'allogènes viennent grossir leurs rangs ! ..... C'est là une donnée qui n'est pas seulement politique, mais de fait identitaire, il faut savoir admettre les faits réels si l'on veut dominer "la chose" ..... En conséquence je suis un monarchiste légitimiste fidèle à Louis XX mais si une opportunité d'abattre la Gueuse se présente, je la saisirai immédiatement, sans trop "chinoiser" entre un aileron de requin ou un nid d'hirondelles !.  Pour en revenir au "vote obligatoire" (en projet), je note qu'en principe pour voter il faut s'inscrire sur une liste électorale, prouver sa nationalité, son lieu de résidence, etc ..... (sauf pour ceux qui atteignent 18 ans, je crois), et si l'on déménage réitérer les formalités pour pouvoir voter dans la nouvelle commune ! donc il y a nécessité d'une démarche volontaire, et quasi contractuel entre deux parties : le "citoyen" et l'Etat républicain ou son représentant local !. S'il y a "contrat" donc, il faut accord des deux contractants, et si l'on est inscrit, on doit avoir le droit de se désinscrire. Il faudra saisir la CNIL et le Conseil constitutionnel, voir Ester en Justice pour Abus de pouvoir en cas de tentative de coercition.     
_________________
Dans l'attente de la Restauration !.


Revenir en haut
Rodolphe von Thierstein
Les Chevaliers de la Couronne et de la Foi

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2011
Messages: 720
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Chrétien catholique
Masculin

MessagePosté le: Jeu 16 Avr - 23:41 (2015)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

henri a écrit:
La durée : grave problème !; il y a au minimum actuellement dans le Royaume une dizaine de millions de gens qui, avec ou sans papiers, ne participent pas de nos racines culturelles, et chaque jour des quantités d'allogènes viennent grossir leurs rangs ! ..... C'est là une donnée qui n'est pas seulement politique, mais de fait identitaire, il faut savoir admettre les faits réels si l'on veut dominer "la chose" ..... En conséquence je suis un monarchiste légitimiste fidèle à Louis XX mais si une opportunité d'abattre la Gueuse se présente, je la saisirai immédiatement, sans trop "chinoiser" entre un aileron de requin ou un nid d'hirondelles !






Oui, mais pas plus que la Révolution ne s'est faite un jour, le processus contre-révolutionnaire ne va foudroyer le système actuel sur place, soyons réaliste. Si on retient habituellement 1789 comme date de l’événement, il faut se souvenir que la République ne s'installe dans les esprits que sous la IIIe ! Cela nous fait cent ans d'incubation, au bas mot (je ne compte pas les Lumières), comment peut-on prétendre faire le processus inverse en un clin d’œil ? Quant aux fameux sans-papiers (ou avec, en effet), dont pour un nombre affolant d'entre eux on ne souhaiterait pas les voir poser le pied sur notre sol, ce n'est pas cela qui doit nous conduire à confondre les morceaux d'un cadavre de requin avec les œuvres des oiseaux du ciel, qu'ils soient huit ou douze millions. Ils ne sont que les effets de causes plus profondes qui doivent être éradiquées, avant de trouver un remède à la situation. Tout ce qui concerne l'identité concerne le politique, ne nous trompons pas, et il ne s'agit pas de griller ses cartouches en mettant la charrue avant les bœufs et de fait nous tromper d'enseigne.
_________________
Plus fideli quam vitae- Défiance et Fidélité.


Revenir en haut
FLF_BZH
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 1 933
Localisation: Dugeleh Breih — Duché de Bretagne
Masculin

MessagePosté le: Ven 17 Avr - 01:14 (2015)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

henri a écrit:

Pour en revenir au "vote obligatoire" (en projet), je note qu'en principe pour voter il faut s'inscrire sur une liste électorale, prouver sa nationalité, son lieu de résidence, etc ..... (sauf pour ceux qui atteignent 18 ans, je crois), et si l'on déménage réitérer les formalités pour pouvoir voter dans la nouvelle commune ! donc il y a nécessité d'une démarche volontaire, et quasi contractuel entre deux parties : le "citoyen" et l'Etat républicain ou son représentant local !. S'il y a "contrat" donc, il faut accord des deux contractants, et si l'on est inscrit, on doit avoir le droit de se désinscrire. Il faudra saisir la CNIL et le Conseil constitutionnel, voir Ester en Justice pour Abus de pouvoir en cas de tentative de coercition.     

Effectivement, ceux qui atteignent 18 ans sont inscrits d'office, ceci étant l'effet du recensement que l'on doit faire à 16 ans (et on n'a pas trop le choix). Pour être radié d'une liste électorale, voici ce que j'ai trouvé sur le site de la CNIL par exemple:

Citation:

L’inscription sur la liste électorale est obligatoire, mais il doit s’agir d’une démarche volontaire de l’électeur. Une fois inscrit, l’électeur ne peut être radié que s’il ne remplit plus les conditions pour y figurer (nationalité française, capacité juridique, jouissance des droits civiques, domicile sur la commune concernée).
Source: http://www.cnil.fr/elections/electeurs/

Donc, par exemple, me concernant, inscrit depuis mes 18 ans, pour ne plus être compté même comme inscrit, j'attends le jour où je serai officiellement habitant d'une autre commune et je ne ferai point la démarche ! Il n'y a pas d'autre moyen que cela et les autres éléments susmentionnés donc pour être un "citoyen" complètement fantôme.
_________________
http://www.royalistesbretons.fr/


Revenir en haut
Prince de Talmont
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2014
Messages: 107
Masculin

MessagePosté le: Ven 17 Avr - 08:30 (2015)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Melchior a écrit:

Il existe aussi la possibilité de voter tranche de beurre.


Qu'est-ce donc? Une gaudriole? pas du tout.


Vous découpez une tranche de beurre pas trop grosse, pas trop fine, vous la placer la vieille des élections au congélateur. Au dernier moment vous la glisser dans un papier d'aluminium. Pour le transport, vous envisagez un mini sac isolant et dans l'isoloir vous placer la tranche de beurre dans l'enveloppe et hop, dans l'urne. Arrivez trois à quatre heures avant la fermeture pour que le beurre puisse se répandre sur le gros tas d'enveloppes précédentes qui je vous le rappelle doivent être archivées à la préfecture pour les siècles des siècles.


Et voilà, Vive la République Laitière!
Super idée Smile
Est-ce qu'il n'y a pas moyen de l'améliorer encore de façon à rendre entièrement illisible l'ensemble des bulletins ?


Revenir en haut
debonvouloiretloyaute
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 41
Localisation: Bretagne
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Ven 17 Avr - 09:06 (2015)    Sujet du message: vote obligatoire Répondre en citant



Mad    NON au vote blanc !


la république (vitrine politique du concept de la révolution y compris sanglante, selon nécessité) fonctionne selon la loi du rapport de force arrêté un moment donné, sanctionné par le vote
des députés de la Nation (seule souveraine) réunis dans l'hémicycle de l'Assemblée Nationale.


Il en ressort que le député/sénateur, le Conseiller départemental ou le maire ne sont pas les représentants des personnes de leur environnement,  mais les Elus du peuple pour faire la Loi garante de la souveraineté de la Nation. 
En fait, l’Élu est au service de son parti, des partis républicains -s'il y a front commun, république en danger, etc... ;  ( l'hémicycle est un nuancier de partis républicains au service  des idéologies de la Révolution de l'Homme autonome, "sans Dieu ni maître") 


Par suite, aucun parti républicain n'étant mauvais pour la Révolution qu'il sert, peu importe la couleur du bulletin que vous mettez dans l'urne pourvu que vous votiez.


Si aucun parti ne rencontre l'assentiment de l'électeur, peu importe POURVU QUE LE CITOYEN accepte le principe et la qualité du nombre de VOTANTS AU SUFFRAGE UNIVERSEL ce qui renforce  et justifie la souveraineté de la Nation,  sans rapport à la personnalité de celui qui se présente au suffrage ou élu.      (d'ailleurs combien de français connaissent leurs élus ?) 


LE VOTE BLANC cautionne tout autant la république, en légitimant le SUFFRAGE UNIVERSEL, que le vote exprimé ou nul.


Seule l'abstention remet en cause le système, et pour preuve ces jours-ci où le Président de l'Assemblée Nationale se lance dans une campagne pour le vote obligatoire.


RÉSUMÉ :
Peu importe comment est la route, où va la voiture, qui la conduit, la seule chose qui importe est que le moteur tourne et qu'il y ait de l'essence dans le réservoir : le moteur, c'est le suffrage universel ; l'essence c'est le vote républicain, votre participation au vote pour leur donner un semblant de légitimité. 




_________________
Debonvouloiretloyaute / Ad majorem Dei gloriam !


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
FLF_BZH
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 1 933
Localisation: Dugeleh Breih — Duché de Bretagne
Masculin

MessagePosté le: Ven 17 Avr - 19:56 (2015)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Le nom envisagé provoque des complications ; voyez ici par exemple:

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/coulisses/2015/04/17/25006-2015041…
_________________
http://www.royalistesbretons.fr/


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 716

MessagePosté le: Ven 17 Avr - 20:01 (2015)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Je me demande ou est le pouvoir, et ce que coute les essais politiques de ce gouvernement, avec un premier ministre qui n'as pas été élu, qui donne 100 millions d'euros pour la déchristianisation,(geste caché sous le concept d'antisémitisme) un chef d'état au plus bas dans les sondages, avec une ministre Mme Taubira qui perd pour la troisième fois son secrétaire particulier.

Ils viennent nous parler de devoir de voter alors que c'est un droit. Pourquoi ne pas proposer un vote universel,  en faisant voter toutes nos anciennes colonies, après leur avoir donner leur indépendance...
_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:35 (2017)    Sujet du message: Des partis et élections en "République"

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Politique Française Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 357, 58, 5977, 78, 79  >
Page 58 sur 79

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com