Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Des partis et élections en "République"
Aller à la page: <  1, 2, 360, 61, 6277, 78, 79  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Politique Française
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
FLF_BZH
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 1 969
Localisation: Dugeleh Breih — Duché de Bretagne
Masculin

MessagePosté le: Mar 19 Mai - 16:25 (2015)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Monsieur Républicain veut protéger son patronyme: voyez ici:

http://www.ladepeche.fr/article/2015/05/18/2106774-thierry-republicain-au-n…
_________________
http://www.royalistesbretons.fr/


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 19 Mai - 16:25 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Léandre de Brisaux
Les Chevaliers de la Couronne et de la Foi

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 424
Localisation: Bugey Blanc
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mar 19 Mai - 17:07 (2015)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Il devrait demander à changer, Monsieur Royaliste sonne mieux   Mr. Green
_________________
«Être ouvert à son temps, ce n’est pas en accepter benoîtement les dérives et les propositions contre
nature.» Louis XX, le 31 mai 2015


Revenir en haut
henri
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2014
Messages: 223
Localisation: SUD
Masculin

MessagePosté le: Mar 19 Mai - 21:30 (2015)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Personne ne choisit son patronyme (en principe) : nombre d'enfants abandonnés et recueillis se sont retrouvés avec des noms de mois, de saison, de chiffres, ou de désignations diverses et pour les prénoms des appellations par les parents légitimes suivant une lecture abrégée du calendrier (aux Antilles naître le 14 Juillet c'était risqué d'être prénommé "Fetnat" !. Mais ce "républicain" patronymique me semble un peu prétentieux, on dirait qu'il voudrait extraire de cette origine d'assez curieuse appellation une sorte de "noblesse", un peu comme certains "résistants" accolèrent leur surnom à leur nom pour en faire une sorte d'accordéon patronyme laissant supposer une certaine noblesse. En définitive, le réflexe est plutôt bon, dans le fond, car il atteste la survivance d'un esprit ancestral,..... il n'en demeure pas moins totalement illégitime. 
_________________
Dans l'attente de la Restauration !.


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 767

MessagePosté le: Ven 29 Mai - 15:44 (2015)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Cette doctrine d’Action française, en devenir, théorique dans les premiers temps, devait répondre aux tendances des esprits les plus déterminés que le groupe avait réunis. Historiquement, en effet, ce qui prédomina, avec MM. Maurras, de Montesquiou, Moreau, Vaugeois et Bainville, l’esprit naturaliste, athée, anticlérical, gallican, d’un opportunisme social documenté surtout chez Comte.

Ils posèrent au commencement, dès qu’on parla de monarchie, que la thèse du droit divin était faite de « sentiment » de « dévotion » de « mysticisme » enfin bonne à tenir au rencart, ou l’avait reléguée la gazette de France.
D’un trait de plume, on supprima du passé de la royauté et de son avenir possible toute allusion et de son avenir possible toute allusion quelconque à un ordre surnaturel.

De l’histoire et du droit ainsi amputé à l’aveugle, ils déduisirent une politique à laquelle ils se crurent autorisés à décerner l’épithète de réaliste : mettant ainsi d’abord et par définition, l’ordre surnaturel en dehors de l’ordre réel. Après quoi, pour faire cadrer avec ce système nouveau le témoignage et la doctrine de grands maîtres qu’ils invoquèrent, les Maistre, les Bonald, et jusqu'à Bossuet lui même, appliquant à ceux les lois qu’ils appliquaient aux faits, ils les laicisèrent, sans plus. Dieu chassé de l’Histoire et du droit, disparu de partout ailleurs : on le tint pour inexistant lorsqu’il s’agit d’imaginer la restauration désirée. Cela, répétons le, avec l’approbation, avec la collaboration des catholiques du parti.

La physique sociale, l’empirisme organisteur, suffisaient seuls, l’une à expliquer le passé, l’autre à préparer l’avenir. Ils se proclamaient dégagés des supertitions de nos pères et ne croyant pas plus à la déclarations des droits, qu’à la sainte Ampoule disait Lucien Moreau. D’ailleurs protestaient ils, nous ne retranchons rien de la tradition, nous  y ajoutons juste quelques contreforts.

Et beaucoup d’entre eux, quand il se disaient monarchistes, se croyaient et se croient les dépositaires d’un sentiment, d’une tradition, et, sans doute, du plus noble des sentiment, a l’instar des légitimistes. Mais n’avaient-ils pas oubliés le fondement de cette noblesse, la raison de cette sainteté.

Les catholiques du groupement acceptaient cela sans broncher. Ils allaient, semble t-ils, jusqu’à estimer légitime que l’on constituât en dehors de l’Eglise un nouveau pouvoir civil gallican. C’est au nom d ce pouvoir qu’ils se flattaient d’avoir « restitué » par les lumières de la raison laïque toute seule, la claire formule oubliée de la tradition monarchique.

Mais encore, cet abus cet à peu près rien qu’ils exluaient, qu’était-ce au juste ? Rien de moins à la vérité, que la considération des principes des lois des juristes du XIII et XIVe siècles, et des lois de la Couronne de l’hérédité légitime.
_________________


Revenir en haut
Chevalier-de-Moncaire
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2012
Messages: 93
Religion: Catholique Apostolique Romaine
Masculin

MessagePosté le: Jeu 4 Juin - 17:23 (2015)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

En principe je suis d'accord

*LE LEGITIMISTE*

* Pour Dieu, la Patrie et notre roi*
* nous faisons ce que l'on doit*
* Nous sommes des royalistes*
* qui aimons les véritables traditions*.
* Nous sommes monarchistes légitimistes*
* nous défendons envers tous la Religion*

*Nous avons qu'un seul drapeau*
* et nous voulons le voir très haut*
* flotter blanc, pur et immaculé*
* gage de notre historique passé*
* nous lui jurons éternelle fidélité.*

* Du vrai roi nous sommes loyales sujets*
* De Dieu est la juste souveraineté*
* nous manifestons avec fermeté*
* que l'on est pas de vulgaires .......*(sarcasme supprimé; Admin)
  J- A.Estades de Moncaire

Comte de Chinon a écrit:


Je sais très bien qui je côtoie et qui je peux être amené à côtoyer!!!!
Permettez moi de vous dire (mais vous le savez très bien) qu'à l'Action Française il n'y avait pas que des Catholiques convaincus et anti-libéraux! Ce n'en était pas moins une formation tout à fait respectable! à moins évidement que vous ne soyez pas d'accord!    Wink


Je n'épiloguerais pas sur ce sujet, car ça ne sert à rien! nous ne serons jamais d'accord! je vous entends déjà dire "libéralisme", mais je réponds Paix et Charité!   


_________________
Pour Dieu, la Royauté légitime et la Famille: PRESENT!


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 767

MessagePosté le: Lun 8 Juin - 12:34 (2015)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Nature de la soumission au vote, dans la servitude pour un énième parti

L'adhésion au vote rend plus dépendant que l’obéissance servile à un pouvoir légitime ou arbitraire.


N’est ce donc pas sur le mode asservissant que nous nous exécutons maintenant :

Il faut bien se garder, d’ailleurs, d’évaluer la bassesse des hommes par le degré de leur soumission envers le pouvoir souverain : ce serait se servir d’une fausse mesure.
Quelque soumis que soient les hommes aux volontés de l'urne, il y a une sorte d’obéissance qui leur est connue : ils ne savent pas ce que c’est que se plier sous un pouvoir légitime et arbitraire, qu’on honore, mais qu’on subit volontiers parce qu’il sert ou peut nuire. Car par l'opposition, cette forme dégradante de la servitude républicaine leur fut toujours masquée.

Par contre, le roi leur inspirait des sentiments qu’aucun des princes les plus absolus qui ont paru depuis dans le monde n’a pu faire naître, et qui sont même devenus pour nous presque incompréhensibles, tant la Révolution et le vote les ont  extirpés de nos cœurs jusqu’à la racine. Ils avaient pour lui tout à la fois la tendresse qu’on a pour un père et le respect qu’on ne doit qu’à Dieu.

En se soumettant à ses droits les plus tyranniques, et partisans, patriotes, ils cèdent à la contrainte, et jusque dans la plus extrême dépendance.

Pour vous, le plus grand mal de l’obéissance est la contrainte, pour nous, c’est le moindre. Le pire est dans le sentiment servile qui fait obéir à un projet de masse.

Ne méprisons pas nos Pères du Royaume, nous en avons le devoir.

Quel jeune, donc, aura, somme toute, bien raison de croire que le régime de la république est un temps de servilité et de manipulation, jusque dans l'enfance.

Soignez une séduction républicaine, un plaisir démocrate, cher lecteur, dont vous  voulez guérir. Lisez et relisez les pages du forum, c'est un travail de mémoire de temps et de volonté. Il n'y a pas besoin de recours à vos cours d'enfance.
_________________


Revenir en haut
Prince de Talmont
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2014
Messages: 108
Masculin

MessagePosté le: Lun 8 Juin - 14:12 (2015)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

L'islam ne progresse que sur le vide spirituel de notre pays, la seule solution pour diminuer l'islam est de grandir le catholicisme.

Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 767

MessagePosté le: Lun 8 Juin - 14:24 (2015)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Les seules armes du catholique pour le royaume de France sont la récitation journalière du chapelet et l'assistance le plus souvent possible à la Sainte Messe. Beaucoup de français ne connaissent pas la force de ses actes publiques ou privés, pour la conversion des athées ainsi que des non-chrétiens.
_________________


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 767

MessagePosté le: Dim 14 Juin - 01:58 (2015)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

L'un des chefs des quatre partis français s'est félicité je cite "de la responsabilité des électeurs irlandais" en faveur de la destruction de la famille réelle européenne. 

Ce même chef lambda de parti, que ne lui confère aucune réalité de prise de parole. rejettait le vote par référendum, en France sur la constitution européenne par cette même responsabilité des électeurs.

Il vient de prouver encore une fois que la politique bicéphale menée par la ruineuse cohabitation des partis autoritaires est inexistante, pour le bien commun. Encore et encore, nous ne sommes pas responsables des mots de trahisons contre la famille traditionnelle européenne, de quelques gouvernants.

Loi de réduction au plus petit dénominateur commun

Autour de la table ronde, les délibérants vont donc se trouver « unis » par la nécessité fictive d’élaborer leur « motion commune ».
Mais si tous les avis sont libres de se former et de s’exprimer, ils sont toutefois plus ou moins vrais, c’est-à-dire que les jugements formulés par les uns et les autres seront plus ou moins en concordance avec la réalité actuelle ou possible.
Autrement dit : l’intelligence, la formation ou l’expérience de certains participants est plus grande que celle des autres, quant au sujet étudié. Et ceux-là sont toujours les moins nombreux. Nous sommes ici en présence d’un phénomène statistique, couramment analysé par la distribution en cloche, dite « loi de Gauss ».
Ce petit nombre de gens compétents a donc une valeur de connaissance positive à apporter au groupe. Dans un contexte de vie normale, on dira que leur « avis fait autorité ».


Contre cette autorité absurde, esclavagiste, et avilissante, pour le bien commun, la personne royale est le seul rempart contre de telles billevesées personnelles et lucratives. Son devoir n'est pas de diviser, encore et encore, mais de rassembler, sur la place de la concorde chrétienne et royale, l'unité des coeurs et des âmes sous le pavillon du Sacré-cœur et des Lys.
_________________


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 767

MessagePosté le: Jeu 25 Juin - 17:04 (2015)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Je m'excuse auprès de Mavendorf de revenir sur ce sujet, mais L'action française va inaugurer une chaire "le Syllabus"(sic) dans l'éditorial commun. Est ce qu'ils ont  ouvert une seule fois le Syllabus, ou lu ce qu'il contenait, un peu comme l’œuvre de Bossuet, parce qu'ils lirait leur propre condamnation?

La levée de l'excommunication de l'Action Française, va-t-elle rapprocher les adhérents de la Foi ou de la légitimité, alors que cette levée de celle ci par Pie XII du les engager sur ce chemin de l'honneur de l'âme?  Par la suite, ils resteront loin de la foi et beaucoup retourneront dans les bancs d'un parti.

Ce melting-pot ne peut être soutenu, car il est dangereux pour des esprits simples. C'est pour cela, encore et encore, envers et contre tous, que je vous encourage à vous former à la lecture du site de vive le Roi, du Manifeste légitimiste, et des cahiers universitaires de l'UCLF.
_________________


Revenir en haut
FLF_BZH
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 1 969
Localisation: Dugeleh Breih — Duché de Bretagne
Masculin

MessagePosté le: Dim 5 Juil - 21:29 (2015)    Sujet du message: Staline II en homme providentiel (nouvelles mélanchoniques) Répondre en citant

"J'ai un devoir particulier". La suite ici:

http://www.ouest-france.fr/jean-luc-melenchon-2017-est-loccasion-de-renvers…
_________________
http://www.royalistesbretons.fr/


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 767

MessagePosté le: Lun 6 Juil - 13:44 (2015)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Ce chef de parti, alter égo des famille Lepen, Sarkosy, Jospin, Delors...  qui utilise une phraséologie égocentrique, ne chassera du pouvoir que l'ombre de lui-même, c'est à dire un chef de parti sans visage, lié a des intérêts extérieurs à la France. Cet homme est serviteur de l'O.C.I. bras armé du capitalisme, dans la dissolution des entreprises Lip etc..., à Besançon.
Il ne supporte pas que la population pauvre puisse s'élever aisément, et pour cela la lance dans une lutte des classes inutile et coûteuse, en temps, en argent, et en hommes, comme son alter-égo Mme le Lepen.

Souteneur du syndicalisme de basse classe, (ne pas confondre avec le syndic de l'ancien régime) il joue le jeu des échanges avec les syndicats patronaux, sous une étiquette de conflit, au détriment de l'ouvrier, non syndiqué qui refuse ses alliances d'asservissement aux magouilles de ses deux classes.

Pourquoi les communistes ont-ils si facilement accès à l'entrée des facultés, en France? C'est la règle évidente du combat politique que Lénine/Oulianov souhaitait (Tant pis si les 9/10 de la population soit détruite, pourvue que l'idéologie passe), qu'il faut animer par la haine de l'autre(choisir un ouvrier ou des ouvriers, bons exemples d'obéissance au patron,  hors du jeu des passions syndicales, dans l'usine, qui servira d'épouvantail à rumeurs, et de justificatifs haineux liés à la propagande.) et justifier l'écueil de l'aveuglement par la révolte, contre l'autorité légitime.

S'il a des devoirs particuliers, qu'il change de précepteur...




_________________


Revenir en haut
FLF_BZH
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 1 969
Localisation: Dugeleh Breih — Duché de Bretagne
Masculin

MessagePosté le: Jeu 9 Juil - 13:38 (2015)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

[Sujets fusionnés]
_________________
http://www.royalistesbretons.fr/


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 767

MessagePosté le: Mer 15 Juil - 11:13 (2015)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

Rappelons les quinze maladies de la Cité, que le Pape François explique à ses cardinaux, sinistre jeu des partis dans son état.




_________________


Revenir en haut
FLF_BZH
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 1 969
Localisation: Dugeleh Breih — Duché de Bretagne
Masculin

MessagePosté le: Mer 15 Juil - 13:57 (2015)    Sujet du message: Des partis et élections en "République" Répondre en citant

"Mouvement du 14 juillet":

http://www.ouest-france.fr/14-juillet-ils-revaient-dun-coup-detat-ils-ont-e…

http://www.mouvement-14-juillet.fr/
_________________
http://www.royalistesbretons.fr/


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:19 (2017)    Sujet du message: Des partis et élections en "République"

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Politique Française Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 360, 61, 6277, 78, 79  >
Page 61 sur 79

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com