Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Appel au projet

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Sujets divers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
nanabel
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mar 2013
Messages: 79
Localisation: nancy
Religion: catholique
Féminin

MessagePosté le: Jeu 7 Nov - 16:23 (2013)    Sujet du message: Appel au projet Répondre en citant

Bonjour à tous !

Le journal "Les Echos" annonce une hausse de la TVA, qui passera à 20 % au 1er janvier prochain. La Tva réduite de 7% passera à 10 %. Tout cela engendrera forcément une hausse générale des prix. On sait déjà que la viande et le poisson ne font plus partie des menus des familles les plus démunis, mais cela risque de s'étendre aux revenus moyens.

C'est pour cette raison que nous sommes quelques amis à avoir réfléchi au moyen de pallier cette hausse sur le panier de la ménagère. Nous avons questionnés nos différents entourages et avons constaté 2 types de problèmes.

D'une part, pour les petits budgets, avoir une alimentation variée, non industrielle et bon marché est aujourd'hui impossible. Cultiver son potager n'est plus un loisir pour un grand nombre de retraités, mais un besoin. Les repas traditionnels deviennent un luxe qu'on se permet qu'une fois par semaine, voire une fois par mois pour les plus démunis.


D'autre part, pour les budgets plus aisés, préparer des repas traditionnels, nécessite du temps, difficilement compatible avec des activités sociales et professionnelles surchargées. Trouver les meilleurs produits devient problématique quand les artisans ferment les uns après les autres. Les recettes familiales sont de plus en plus réservées pour les jours fériés (en famille ou entre amis). En semaine, c'est du vite fait, vite digéré, avec le moins de vaisselle possible.


Finalement, que l'on dispose d'un petit ou suffisant budget, on retrouve les mêmes emballages dans les poubelles : produits surgelés, conserves, barquettes traiteurs. Il n'y a que les marques qui changent.


Nous avons noté que parmi les revenus les plus modestes, beaucoup de personnes possédaient un savoir-faire culinaire issu de leur héritage familial et que beaucoup d'entre-eux se mettent aux fourneaux dès qu'ils en ont l'occasion pour mitonner des petits plats ou faire de la pâtisserie dont les recettes se transmettent de génération en génération.


Nous avons ainsi relevé quelques exemples de recettes traditionnelles, dont les savoir-faire se sont transmis par héritage familial :


toasts d'apéritif variés ; assortiments de mini pizzas, quiches, feuilletés ; surprises des enfants ; chips chinoises ; petits légumes au vinaigre ; mini pâté en croute ; ….


soupe de légumes du potager ; terrine de sanglier ; quiche lorraine traditionnelle ; rouleaux de printemps chinois ; pâté de lapin aux champignons ; œufs meurettes dijonnais ; jambon persillé ; cakes aux olives ou au lard ; salade vosgienne ; œufs ou assortiments de légumes en gelée ; poireaux vinaigrette ; concombre ou céleri à la crème ; tourtes de légumes ou de viande ; …


blanquette de veau aux oignons grelots ; bœuf bourguignon mariné ; choucroute à la bière ; couscous marocain ; soupe chinoise aux nouilles traditionnelles ; Poulet de ferme désossé farci ; ragoût de dinde aux petits légumes ; quenelles de veau aux olives sauce tomate ; pot-au-feu mijoté ; truites aux amandes grillées ; gigot d'agneau flageolet ; paella traditionnelle ; choux, tomates ou courgettes farcis ; gratin dauphinois ; lasagnes ; petit salé aux lentilles ; ratatouille ; épinard à la crème ; langue de bœuf cornichons sauce tomate ; nems chinois sauce aigre douce ; ….


charlotte aux fraises ou framboise ; far breton ; quatre-quart aux amandes ou raisins secs ; tartes et tartelettes variées ; gâteau au yaourt ; madeleines au citron ; profiteroles ; pain aux épices ou fruits confits ; gaufres ; beignets de carnaval ; galette à la frangipane ; macarons nancéiens ; mousse au chocolat ; œufs à la neige ; confitures variées ; compotes de fruits du verger ; ….


liqueurs de fraise, d'orange ou de cassis ; guignolet ; génépi (très rare) ; jus de fruits de saison ; ….


Nous avons ensuite pensé à une formule qui pourrait permettre à la fois aux familles de revenus modestes de cuisiner de bons produits et aux autres de pouvoir profiter des savoir-faire des précédents. Nous avons imaginé une sorte de groupement associatif qui donnerait la possibilité aux adhérents de se constituer un compte "crédit alimentaire" qui servirait de contribution aux paiements des achats de ceux qui se proposent de cuisiner et de partager leurs créations par le biais d'un blog participatif présentant un catalogue de plats disponibles (livrables le jour même) avec un "coin cuisine" animé de vidéos et de photos mises en lignes par les participants, auquel on ajouterait un forum qui pourrait servir de lien permanent entre les adhérents, les participants et les organisateurs.


Nous recherchons des personnes qui voudraient agir sur leur pouvoir d'achat, mais qui ne trouvent pas de solutions individuelles à leur problème. Si vous avez des suggestions ou des questions ou si vous êtes intéresser par le projet, n'hésitez pas à commenter. Nous réfléchissons sur la forme juridique que pourrait prendre ce groupement : soit associatif, soit coopératif, soit un groupement d'intérêts collectifs. En effet il serait possible d'aller plus loin que le simple partage des frais en agissant également sur une optimisation du compte "crédit alimentaire". 


Petite cerise sur le gâteau.... cette initiative pourrait être une occasion pour nous, de faire connaître nos idées à travers la tradition culinaire.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 7 Nov - 16:23 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Sam 9 Nov - 22:29 (2013)    Sujet du message: Appel au projet Répondre en citant

Voilà une liste complète des bonnes vieilles recettes issues de notre terroir, ces plats sont tous très appétissants. Bien que votre projet ne se place pas au coeur de nos préoccupations, votre appel aux intéressés est lancé !
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 608

MessagePosté le: Sam 16 Nov - 10:23 (2013)    Sujet du message: Appel au projet Répondre en citant

Rodolphe von Thierstein écrit:
Euh, en vérité avant la romanisation les Gaulois vivaient dans un milieu tout à fait similaire à celui d'une campagne médiévale, il y avait certes plus de forêts, mais ils pratiquaient et maîtrisaient tout à fait bien l'agriculture dans un environnement de bocages. Ce n'était pas l'Âge de Pierre ! La chasse ne constituait qu'un appoint et était une pratique de loisir noble.

Avez vous des choses a nous dire lâ dessus, et le but de ma question est: Quel agriculture avaient t'ils et quels plats cuisinaient ils?
_________________


Revenir en haut
Rodolphe von Thierstein
Les Chevaliers de la Couronne et de la Foi

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2011
Messages: 720
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Chrétien catholique
Masculin

MessagePosté le: Sam 16 Nov - 16:10 (2013)    Sujet du message: Appel au projet Répondre en citant

Pour vous répondre précisément Henryk, il faudrait que je lise des livres sur ce sujet, néanmoins de ce que je sais, c'est qu'on estime que la forêt représentait environ 5% du faciès paysager de la Gaule "libre". En réalité les fermes d'époques romaines sont des reprises de grands domaines gaulois et on constate une mutation agricole au IIIe siècle avant Jésus-Christ, l'agriculture s'intensifie et se double d'un fort essor démographique, si bien que l'on estime la population gauloise a environ 12 ou 18 millions d'habitants, ce qui est énorme pour l'époque. Les anciens Gaulois géraient leurs forêts en sélectionnant les essences de bois à faire pousser par exemple, il faut dire que la civilisation gauloise était très consommatrice de bois. D'ailleurs, des régions actuellement boisées étaient des lieux d'agriculture à l'époque gauloise. En terme de pratiques agricoles, les Gaulois ont inventé le marnage au IIIe siècle, qui consiste à apporter de la craie blanche pour rendre les sols plus fertiles, de plus ils faisaient des charrues d'excellente facture, enfin ils inventent la faux au IIe siècle. On améliore aussi les techniques de conservation des denrées, avec le fumage et le salage par exemple. Les Gaulois cultivaient des céréales : surtout du blé (engrain, amidonnier, épeautre et froment), mais aussi de l'orge et du millet. On trouve aussi des légumes : lentilles, haricots, fèves, pois et des prunes (la liste n'est pas exhaustive). On élevait pour la viande des bovins, des chèvres, des moutons, des porcs, parfois des chevaux et des chiens, les volailles également mais pas tellement pour la viande. Naturellement ces données variaient selon les régions. La chasse était une activité destinée aux nobles, et ses produits ne représentent environ que 1% des viandes consommées par la population. Le peuple buvait de l'hydromel et de la cervoise, les nobles buvaient du vin que l'on importait de Rome surtout, et pour des prix très élevés, ils ne le coupaient pas d'eau, contrairement à l'usage des Grecs. Enfin il faut dire que le réseau routier tracé par les Romains est largement repris sur celui qui existait avant la conquête de César. Il ne faut pas s'étonner que de nos jours les toponymies de la France sont souvent d'origine gauloise, car les Gaulois ont aménagé notre territoire et ont grandement contribué à lui donner le visage qu'il a aujourd'hui.


Je met un lien vers un article Persée sur l'agriculture dans le Nord de la Gaule, si cela vous intéresse. http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/pica_0752-5656_2003_num_1_1_2354
_________________
Plus fideli quam vitae- Défiance et Fidélité.


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 608

MessagePosté le: Dim 17 Nov - 15:09 (2013)    Sujet du message: Appel au projet Répondre en citant

Quelques types de blés et leurs origines
Lentilles (Lens)
Pour les plats cuisinés voir Marmiton.org
vérifiez les prix des ingrédients conseillés! Toutes les recettes proposées ne sont pas toutes pour les petits budgets ou pour des plats économiques, ou incluant la réutilistion de restes de repas.
Cela vaut également pour les soupes et les sauces.

Quelques recettes d'un vieil intervenant, du Forum...
_________________


Revenir en haut
nanabel
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mar 2013
Messages: 79
Localisation: nancy
Religion: catholique
Féminin

MessagePosté le: Mar 19 Nov - 11:59 (2013)    Sujet du message: Appel au projet Répondre en citant

Quand les armées romaines débarquent en Gaule, vers - 58, ils pensaient rencontrer des sauvages hirsutes et grossiers. Mais ils furent bien surpris de voir un peuple raffiné, courtois, inventif et déjà bien civilisé. Par exemple, les gaulois apprirent aux romains comment bien se tenir à table, assis et non couché ; à utiliser une cuillère pour prendre la nourriture dans les plats et non les doigts ; à s'essuyer dans une serviette au lieu de sa manche (la serviette servait surtout à emporter les restes à la maison, lors de festins de villages (les fêtes de villages étaient fréquentes et marquaient les saisons).

Les gaulois ne connaissaient pas la vigne, mais faisaient fermenter l'orge et connaissaient déjà le houblon. La bière était servie tiède, brune ou blonde suivant les régions, et ils en faisaient une consommation quasi quotidienne. Mais quand les romains apportent la vigne, les gaulois inventent le tonneau de bois qui donne au vin une saveur et une robe si légères qu'il n'était plus question de le couper avec de l'eau ou de l'aromatiser comme le vin grec et romain. Cependant le vin était plutôt une boisson de noble.


En déplaisent aux fans d'Astérix, les gaulois ne mangeaient pas de sanglier. La chasse était interdite sur les domaines seigneuriaux. Mais mêmes les nobles ne chassaient pas les sangliers, préférant des gibiers plus originaux, comme la cigogne, le paon, le lièvre ou plus difficiles comme l'ours, le cerf ou le loup. La chasse était un loisir de seigneur, ce qui n'empêchait pas les gaulois de s'adonner à leur sport favori : le braconnage.


Les gaulois élevaient des cochons. Le cochon était véritablement la viande la plus consommée et les gaulois l'accommodaient à toutes les sauces et sous toutes les formes (bouilli, fumé, rôti, braisé, salé, en andouillette, en boudin, en triperie, en charcuterie, mais surtout en jambon). Tout est bon dans le cochon ! (Le cochon gaulois avait une robe noire est assez longue, ce qui explique peut-être la confusion des auteurs d'Astérix, avec son cousin le sanglier.) Ils élevaient également, chèvres, moutons, oies, canards, poules et bien sûr bovins et chevaux. Si le coq est l'emblème gaulois, donné par les romains, c'est probablement que ces derniers ont été très surpris par de voir des volailles parquées dans des poulaillers. En effet, le poulailler est une invention gauloise et peut-être que le cri de ce foutu coq gaulois au lever du soleil devait déranger ces messieurs habitués au lever tardif. Mais ce n'est qu'une supposition de ma part.


Dans les potagers gaulois on trouvait surtout des oignons. Pas un plat sans oignon y compris dans la bière pour lui donner un petit goût piquant. Fèves, choux, navets, betteraves, asperges, pois, poussaient également dans les potagers. Les champs étaient réservés aux céréales ; blé, seigle, orge, froment. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, les lentilles et les haricots, tout comme la vigne, les olives, ou les poires, ont été importés par les romains, probablement en provenance du Liban.


Les gaulois faisaient une grande consommation de baies sauvages, qu'ils séchaient et stockaient dans des pots en terre près des fumoirs à cochon. La châtaigne et le gland était également utilisés dans les cuisines tout comme la pomme, la framboise, et toutes sortes de prunes.


Bien que les gaulois savaient lever le pain, ils préféraient la galette fabriquée à partir d'une bouillie de céréale (blé, froment, seigle) cuite sur la braise, qui accompagnait leurs repas quotidiens.


Voilà à peu près ce que pouvaient manger les gaulois. En ce qui concerne la manière de préparer la cuisine, les archéologues n'ont malheureusement que très peu d'indices. Juste quelques traces recueillies sur des fragments d'ustensiles et récipients (nombreux et variés), mais qui n'ont pas suffi à reconstituer des recettes complètes avant la romanisation. Donc on ne sait pas vraiment ce qu'il y avait au menu sur les tables familiales gauloises. Tout ce que l'on peut dire, c'est qu'à la vue du nombre et de la spécification des ustensiles utilisés, ainsi que la diversité des ingrédients retrouvés sur des sites de fouilles, les gaulois avaient certainement un goût très raffiné pour la bonne chair.


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 608

MessagePosté le: Mar 19 Nov - 14:29 (2013)    Sujet du message: Appel au projet Répondre en citant

j'aimerais savoir le nom d'autres plantes comme le pissenlit ou l'ortie qui devaient se manger courammment. Voir plantes perpétuelles, sujet déja ouvert


Les orties (Urtica) de la famille des Urticacées qui regroupe une trentaine d'espèces de plantes herbacées à feuilles velues: Grande ortie (Urtica dioica, 50 cm à 1 mètre, vivace) et l'ortie brûlante (Urtica urens, moins de 50 cm, annuelle).
Les feuilles sont couramment utilisées comme reminéralisante, hémostatique, galactogène, dépuratives, diurétiques, anti-inflammatoires (douleurs rhumatismales). La grande ortie est utilisée à des fins alimentaires, industrielles (pour sa fibre) et agricoles (en tant qu'engrais vert et insecticide).

Les orties sont comestibles. Elles sont excellentes en soupe, soufflés ou en remplacement des épinards.


Pissenlits
Les feuilles (très riches en vitamine C et β-carotène), les fleurs et les racines des pissenlits dits « communs » ou « officinaux » sont également consommées (voir salade de barabans). Autres cuissons comme la salade.


Vérifier si votre organisme accepte ces plantes autochtones.
_________________


Revenir en haut
nanabel
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mar 2013
Messages: 79
Localisation: nancy
Religion: catholique
Féminin

MessagePosté le: Mar 19 Nov - 15:12 (2013)    Sujet du message: Appel au projet Répondre en citant

Henryk a écrit:
j'aimerais savoir le nom d'autres plantes comme le pissenlit ou l'ortie qui devaient se manger courammment. Voir plantes perpétuelles, sujet déja ouvert




Bien sûr, on pourrait aussi ajouter les champignons, la carotte ou les radis, mais également les poissons d'eau douce, la liste n'étant pas exhaustive....

Revenir en haut
Michaël
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2013
Messages: 174
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mer 20 Nov - 14:58 (2013)    Sujet du message: Appel au projet Répondre en citant

Merci pour votre article, Madame.

Mais personnellement je trouve le mot "gaulois" impropre et faux historiquement.

Avec une connotation méprisante et galvaudée de la part des idôlatres politiques.

Astérix, peut-être involontairement, a contribué à populariser ce terme faux.
Malgré mon admiration pour la qualité des dessins d'Uderzo
et la qualité de l'humour de feu Goscinny.

Ce seraient les envahisseurs romains qui auraient appeler les Celtes des "gallis"
c'est à dire des "coqs",
terme très méprisant en raison de la fierté légendaire des Celtes.

Je préfère le terme Celte si vous n'y voyez pas d'inconvénient historique.
Les différentes tribus Celtes étant fort nombreuses.
La Gaule n'existait pas en tant que pays, on ne peut pas parler des gaules, malgré César,
ni des gaulois,
mais des Celtes.

_________________
pour Dieu et pour le Roi de France héritier légitime.


Revenir en haut
Michaël
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2013
Messages: 174
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mer 20 Nov - 15:23 (2013)    Sujet du message: Appel au projet Répondre en citant

Concernant votre projet,
je serais plus intéressé par l'achat de plats,
cuisinés par des particuliers bons en cuisine, passionnés,
ou une toute petite entreprise avec une bonne cuisinière ou un bon cuisinier,
et qui accepteraient de vendre et de livrer à domicile.


Ce qui se fait déjà en province dans certaines régions
et permet aux gens à revenus modestes ne sachant pas
ou n'ayant pas le temps de cuisiner,
d'acheter en ligne des plats cuisinés avec des bons produits locaux, et non industriels,
à une cuisinière confirmée.


Ce genre de très petite entreprise se développe au niveau régional et local,
car les frais de livraison doivent rester très abordables,
et le délai de livraison doit rester très court,
car les produits frais cuisinés sont à consommer rapidement.

 

Je crois qu'échanger des recettes de cuisine existe déjà sur nombre de sites.



La commande et la livraison de plats cuisinés le jour même,
ou la veille au soir, 
avec des bons produits frais, biologiques, et cultivés localement,
est un créneau à développer,
à mon sens.


Les zones de banlieue de grande ville sont moins bien servies
que certaines campagnes.

Il y a un créneau à prendre pour concurrencer les plats industriels
souvent chers et mauvais pour la santé. 








_________________
pour Dieu et pour le Roi de France héritier légitime.


Revenir en haut
nanabel
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mar 2013
Messages: 79
Localisation: nancy
Religion: catholique
Féminin

MessagePosté le: Mer 20 Nov - 16:23 (2013)    Sujet du message: Appel au projet Répondre en citant

Michaël a écrit:


Mais personnellement je trouve le mot "gaulois" impropre et faux historiquement.
Ce seraient les envahisseurs romains qui auraient appeler les Celtes des "gallis"
c'est à dire des "coqs",
terme très méprisant en raison de la fierté légendaire des Celtes.
Je préfère le terme Celte si vous n'y voyez pas d'inconvénient historique.





Je n'y vois personnellement aucun inconvénient. Si j'ai bien compris, les gaulois étaient en quelque sorte des celtes romanisés. Je me demande juste comment les celtes appelaient-ils les territoires qu'ils occupaient ?

J'ai récemment appris que Vercingétorix n'était pas le nom d'une personne, comme je croyais, mais voulait dire le roi des rois en celte. Ce qui veut dire qu'on ne connait pas le nom du chef gaulois, ou plutôt celte, qui a combattu contre l'envahisseur romain. Etonnant, non ?


Revenir en haut
Michaël
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2013
Messages: 174
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mer 20 Nov - 21:37 (2013)    Sujet du message: Appel au projet Répondre en citant

un coq en italien se dit gallo.
des coqs se dit galli.


La question est comment se nommaient les différentes tribus Celtes entre eux ?
Et oui, comment nommaient-ils les territoires où ils vivaient ?


Le développement de leur agriculture était bien plus grand 
que celle des romains de l'époque, et le réseau routier, comme vous l'avez souligné fort bien tracé.


Vercingétorix était une personne, un noble chevalier issu de famille noble. 
Son nom de guerre veut dire le roi des Braves.
Il aurait gagné cette guerre contre un Empire, grâce à son sens de la stratégie, 
si les romains n'avaient pas détourné les vivres, les forçant à la famine.
Je ne sais plus son nom.


Lorsque les Francs envahirent les territoires Celtes par l'Est, ils ne combattirent et n'éliminèrenet pas tous les Celtes,
mais certainement des accords furent négociés. 
Et ils s'installèrent dans une partie des terres des tribus Celtes.


Ce qui fait que nous serions descendants autant des Celtes que des Francs. 




_________________
pour Dieu et pour le Roi de France héritier légitime.


Revenir en haut
Rodolphe von Thierstein
Les Chevaliers de la Couronne et de la Foi

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2011
Messages: 720
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Chrétien catholique
Masculin

MessagePosté le: Jeu 21 Nov - 20:30 (2013)    Sujet du message: Appel au projet Répondre en citant

Michaël a écrit:
Mais personnellement je trouve le mot "gaulois" impropre et faux historiquement.

Avec une connotation méprisante et galvaudée de la part des idôlatres politiques.

Astérix, peut-être involontairement, a contribué à populariser ce terme faux.
Malgré mon admiration pour la qualité des dessins d'Uderzo
et la qualité de l'humour de feu Goscinny.

Ce seraient les envahisseurs romains qui auraient appeler les Celtes des "gallis"
c'est à dire des "coqs",
terme très méprisant en raison de la fierté légendaire des Celtes.

Je préfère le terme Celte si vous n'y voyez pas d'inconvénient historique.
Les différentes tribus Celtes étant fort nombreuses.
La Gaule n'existait pas en tant que pays, on ne peut pas parler des gaules, malgré César,
ni des gaulois,
mais des Celtes.




L'association entre "Gallia" : la Gaule et "Gallus" : le coq est une erreur qui remonte à la Renaissance, confondant deux homophones qui n'ont rien à voir entre eux, ou au mieux qui n'ont qu'une origine commune. Le terme Celte est trop générique, c'est comme si, voulant parler des Allemands, je parlais des Peuples Germaniques. Il est vrai que le terme de "Gaule" ne dérive pas directement du latin "Gallia", et qu'il serait originaire d'un terme péjoratif germanique signifiant "étranger", les Germains désignaient ainsi les Romains également. On retrouve ce terme dans "Pays de Galles", "Cornouailles", "Wallachie"... Cependant, les territoires "celtiques" étaient nommés "Galatia" (d'où la Galatie en Turquie actuelle) en grec, la Gaule "Gallia" en latin et César parle des "Celtae" pour les habitants de la Gaule : tous ces noms sont les déclinaisons d'une origine commune, quelque chose comme "Kelto" qui signifierai "puissant", "fort" ou "furieux". On retrouverait cette origine dans les termes français actuels "gaillard" et "jaillir". Je suppose que comme les peuples germaniques furent souvent et pendant longtemps en guerre contre des peuples celtes, ils ont du utiliser les ethnonymes de ces derniers pour former un mot péjoratif, et qu'à la fin de l'Empire romain ce nom ait été attribué aux autochtones. Je parle donc de Gaulois parce que les habitants de la Gaule étaient tout de même des Celtes particuliers, bien différents des Celtes de Hongrie par exemple ou bien des soi-disant Celtes d'Irlande, dont le caractère celtique est en passe d'être remis en cause.
_________________
Plus fideli quam vitae- Défiance et Fidélité.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:19 (2016)    Sujet du message: Appel au projet

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Sujets divers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com