Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

"Monde & Vie"

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Politique Française
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Lun 11 Juil - 22:10 (2011)    Sujet du message: "Monde & Vie" Répondre en citant

Citation:
Dans "Monde & Vie" (février 2011), Eric Letty analysait la vision politique de Marine Le Pen :

"On pourrait la résumer en quatre mots : souveraineté, étatisme, laïcité, refus des communautés. Quatre qui n’en font qu’un : jacobinisme. [...] Le Front National a toujours eu une assise jacobine, mais différents courants de pensée – loin d’être tous jacobins – y ont longtemps cohabité. [...] Au risque de décevoir un courant de pensée «traditionaliste», toujours plus ou moins fâché avec l’héritage de la Révolution, elle professe sa foi républicaine : le FN, déclare-t-elle, «a montré sa maturité démocratique, mais plus encore, au cours de POLITIQUE ces années passées, il a montré qu’il était bien un grand parti politique républicain.» Avec insistance, elle s’appuie sur des «principes» tirés de la Déclaration des droits – qui sont, dit-elle, «au coeur de l’ADN de notre mouvement depuis son origine» –, sur la devise «Liberté, Egalité, Fraternité», exalte le drapeau tricolore, la Marseillaise qu’elle voudrait apprendre aux énarques, rend hommage par deux fois aux «hussards noirs de la République», les instituteurs rad-soc de la IIIe. [...]

A cet égard, Marine Le Pen campe peu ou prou sur le terrain idéologique d’un Chevènement, qui revendique lui aussi l’héritage du jacobinisme. Elle s’en rapproche par bien d’autres aspects de son discours. De là découle, en effet, la conception qu’elle se fait de la nation. Il s’agit bien ici de la construction idéologique forgée par la Révolution d’une France «une et indivisible», construction quasiment érigée en absolu, au point que même les événements fondateurs de l’identité chrétienne de la France sont mis au service de l’Idée: «Que visaient si ce n’est la construction et la consolidation de l’unité nationale le Baptême de Clovis, l’oeuvre des rois unificateurs, Henri IV et son "Paris vaut bien une messe"…» Le christianisme de Marine Le Pen sert la déesse Nation. C’est aussi ce qui explique les références, dans son discours, à une conception de la laïcité que ne renierait pas non plus Jean-Pierre Chevènement – ni François Bayrou [...] L’islam est le premier visé, mais pour s’opposer à sa montée Marine Le Pen n’envisage d’autre recours que la laïcité, conçue comme une religion de l’Etat – elle parle ailleurs d’une «morale d’Etat» qui devrait transformer nos gouvernants en «exemples d’éthique et de probité». La France, rappelle-t-elle, a été construite par l’Etat : «C’est l’Etat, à travers la constitution du domaine royal, puis la République, qui ont (sic) forgé la Nation.» On peut ergoter et faire valoir que le développement du sentiment national a accompagné la construction de la France [...]. Mais il existe une différence fondamentale entre l’Etat royal, qui compose avec les corps et communautés constituant le substrat français, et l’Etat jacobin qui les supprime d’un trait de plume au nom de «l’indivisibilité» de la Nation. C’est encore à ce dernier que fait référence Marine Le Pen lorsqu’elle annonce : «A l’inspiration du Comte de Clermont Tonnerre nous proclamons: "tout pour les citoyens, rien pour les communautés" : nous ferons inscrire dans la Constitution : "La République ne reconnaît aucune communauté".» Visant les «communautarismes» exogènes, en particulier le musulman, elle oublie, ou nie, qu’il existe aussi des communautés françaises.

Ici aussi, elle se situe dans l’héritage du jacobinisme et du radical-socialisme. Elle pousse pourtant plus loin à gauche en déclarant que «L’Etat doit retrouver son rôle régulateur en matière économique et se réapproprier le contrôle de certains secteurs stratégiques comme l’énergie, les transports et si nécessaire, les banques insensibles aux injonctions d’éthique.» L’Etat a certes vocation à contrôler les secteurs stratégiques ; mais en parlant d’une «réappropriation du contrôle», Marine Le Pen cultive l’ambiguïté : le mode de contrôle étatique, dans ces secteurs, c’était (et ça reste, par exemple à la SNCF) la nationalisation, même si ce mot n’apparaît pas dans le discours de la présidente du FN. [...] Marine Le Pen aurait d’ailleurs fait plaisir à l’ancien dirigeant communiste, en déclarant que «Grâce à ses institutions, son armée, son école, son université, ses entreprises, son patrimoine culturel, sa ruralité et ses paysans, ses services publics, son système de protection sociale, l’Etat est devenu la colonne vertébrale de la France que nous aimons, de la France que le monde a admirée». Voilà l’ensemble de la société française nationalisée, paysans compris. [...]"
 

_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 11 Juil - 22:10 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
REQUETE CARLISTE
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2011
Messages: 1 150
Localisation: Provence
Religion: catholique romain FSSPX
Masculin

MessagePosté le: Sam 13 Aoû - 21:33 (2011)    Sujet du message: "Monde & Vie" Répondre en citant

Tout ça pour ça!! Que de temps perdu ! Que d'énergie dépensée pour revenir à la case départ. Finalement pour rentrer dans le rang, Marine Le Pen devient une fervente supportrice de la République, la future Marianne. Son parti, le dernier rempart contre la désintégration d'un système, la défense d'une nation jacobine où tout le monde est identique et gentil. Que va-t-elle y gagner ? Une seconde place aux élections présidentielles, un strapontin ministériel ? Elle semble rêver à un parcours à la Fini (Italie). Ce qu'elle perdra : ses militants traditionnels et fidèles.
Son parti va se fondre dans le paysage politique, elle rentre dans le rang, en voulant plaire à tous, elle finira par déplaire aux siens.
_________________
POUR DIEU, LA PATRIE ET LE ROI



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Lun 15 Aoû - 08:30 (2011)    Sujet du message: "Monde & Vie" Répondre en citant

Beaucoup de temps et d'argent de perdus en diverses magouilles électorales en effet...

On se demande combien de temps faudra-t-il encore à une minorité suffisante de Français, pour comprendre que le remède à tous nos maux ne se « propose pas » à la manière d'un parti politique démocratique, mais qu’il est « un recours ». Et que ce recours pour la France s’appelle tout simplement : Monarchie Catholique.
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:57 (2016)    Sujet du message: "Monde & Vie"

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Politique Française Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com