Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

« La liberté d’expression », une chimère démocratique
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Politique Française
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Dim 12 Jan - 09:18 (2014)    Sujet du message: « La liberté d’expression », une chimère démocratique Répondre en citant

« La liberté d’expression », une chimère démocratique

Le déchaînement médiatique des derniers jours me pousse à sortir de ma réserve et à commenter à mon tour les récents événements et plus particulièrement cette polémique qui s'étale à longueur de journée sur les stations radios, les écrans TV et les réseaux sociaux via internet. Tout d'abord, il faut bien prendre acte que nous assistons depuis quelques années à quelque chose d'absolument nouveau, à un divorce progressif entre une petite partie des gens du showbiz (artistes, chroniqueurs, acteurs de cinéma, humoristes ; des personnalités par exemple comme Alain Delon, Gérard Depardieu, Eric Zemmour, Jean Roucas, Dieudonné...) et la ligne de conduite du système dominant actuel, dont ils ont pourtant tous abondamment profité. Les tensions les plus vives apparaissent et le « vivre ensemble républicain » semble sérieusement ébranlé, rattrapé par la situation précaire qu'il a engendré et ce réel qu'il n'a de cesse de nier. Cependant nous allons voir, que malgré les « fractures » nouvelles et les difficultés qu'elles soulèvent, tous ces hommes ou ces groupes d'hommes restent fortement imprégnés, conditionnés par l'esprit des « lumières » et les idéologies propagées par la Révolution (Libéralisme, socialisme, nationalisme).
Il est très difficile, voir impossible de comprendre cette énigme, ou plutôt les problèmes dans lesquels notre pays s'enfonce lamentablement, et de tenter même de la résoudre, si l'on pas compris au préalable les relations que le système politique actuel entretient avec les différentes « religions » (La vraie la religion Catholique, et toutes les autres, les fausses...).

En premier lieu il convient de rappeler que depuis la Révolution « française », et en raison de la place qu'elle occupait autrefois, du rôle essentiel qu'elle a joué dans le développement de notre civilisation sous la Monarchie Traditionnelle, l'Eglise Catholique reste la cible privilégiée de la république. Le processus de déchristianisation des deux derniers siècles, s'explique par la politique anticléricale violente menée par la franc-maçonnerie, sa main mise sur les consciences avec son « éducation nationale » puissante matrice à produire avec méthode un peuple matérialiste athée d'aveugles et d'ignorants.

Le judaïsme quant à lui, ennemi de l'Eglise Catholique, a toujours vu dans cette « Révolution française » un bon moyen de s'infiltrer dans la brèche ouverte par la franc-maçonnerie, de pénétrer dans les arcanes du pouvoir temporel et d'en tirer bénéfice, même si parfois il est avéré dans l'histoire que cette stratégie n'a pas toujours été payante et que cela s'est retourné contre lui. L'alliance du nationalisme et du socialisme (national-socialisme) par exemple, étant la facette de la Révolution lui étant la plus hostile.

Plus récemment l'islam a bénéficié lui aussi de la même manière des idéaux de 1789, c'est grâce à cela qu'il a constitué très rapidement un capital rapide non négligeable sur le sol européen et qu'il continue encore d'en tirer avantage, malgré les lamentations habituelles et la concurrence qu'il a entrepris avec le judaïsme dans cette course effrénée dans la « victimisation ». Les deux par ce phénomène, rendent la civilisation occidentale (sans se soucier de faire une distinction éventuelle entre les périodes de l'histoire et les différents régimes qui se sont succédé) coupable de tous les maux, en la condamnant à l'aide du joug maçonnique a une repentance perpétuelle allant jusqu'au violent rejet d'elle même, et donc à terme à sa propre disparition... Du jamais vu dans l'histoire, jamais les peuples européens ne sont allés aussi loin dans le masochisme et l'autodestruction.

Attardons nous un instant à présent sur ce que l'on appelle « la liberté d'expression », chose que nos adversaires sont totalement incapables de définir avec précision mais qu'ils revendiquent tous comme un « droit », facteur aggravant de la multiplicité des (prétendus) débats intellectuels sur nos écrans TV sans jamais apporter une réponse concrète. Il est bien évident que Dieudonné était plus sympathique il y a quelques années pour le système dominant, à l'époque où il se moquait dans ses sketchs de Jean-Marie Le-Pen, et plus largement encore, de ceux qui ont toujours manifesté de l'attachement pour le « conservatisme, ou la politique stérile des réactionnaires ». C'est au nom de cette « liberté d'expression » qu'une guerre intellectuelle a été savamment entreprise dans le but de détruire les dernières forces sensibles aux traditions de notre pays. Des gens, des humoristes par exemple ont été utilisés (parfois de manière inconsciente) pour conduire des campagnes d'intérêts financières ou communautaires pour réaliser cet objectif, de la même façon la politique d'immigration qui s'accompagne par l'effondrement démographique programmé des peuples occidentaux converge vers le but ultime recherché. Or, il apparaît que cette société multiculturelle, ce nouvel « el dorado » qui n'existe finalement que dans l'imaginaire d'une petite caste de privilégiés, se trouve une fois de plus en situation d'échec, face à ses propres contradictions, comme l'avaient prévu les Royalistes depuis très longtemps. Chacun peut s'apercevoir que cette « liberté d'expression » ne s'applique pas de la même manière en fonction des individus et des communautés, taillant une fois de plus en pièces le mythe maçonnique du tous « égaux ». En effet certains pions, purs produits de la dite « société nouvelle » comme Dieudonné, qui en est vraiment la caricature parfaite, finissent par entrer en révolte contre celle-ci. Un peu comme la créature du docteur Frankenstein, prenant opportunément conscience de ce qu'elle est, qui se détourne de sa trajectoire pour se retourner avec âpreté contre son maître... C'est quelque chose d'absolument nouveau, mais qui cependant présente une similitude dans l'histoire, qui correspond à ce cycle sans fin qui fait que depuis la rupture de 1789 les peuples passent tel un balancier de l'anarchie à la dictature. Il faut remarquer que des gens comme Dieudonné ou Alain Soral viennent de la gauche sociale, et qu'ils se trouvent dans une perspective de rapprochement avec la droite nationale. C'est tout le sens d'ailleurs du mouvement qui porte le nom Egalité / Réconciliation.
  • Egalité : pour créer une force politique nouvelle sous prétexte d'une égalité en vérité impossible, fondée sur la base du socle maçonnique illusoire des sociétés de pensée. En fait, on utilise les mêmes principes doctrinaux que ceux que l'on cherche à vaincre, pour arriver inévitablement au même résultat.
  • Réconciliation : dans le but de fédérer les tendances diverses les plus opposées de la Révolution autour du plus petit dénominateur commun. Fraternité utopique qui vole en éclats dès la première embûche.
Ces gens, malgré les apparences et les divergences réelles d'opinions, qu'ils se trouvent par ailleurs dans le camp du ministre de l'intérieur ou dans celui de l'humoriste déchu ; restent tous conditionnés par un seul est même mode de pensée philosophique qui est celui de la « Révolution française », dans laquelle tous puisent leur source. La simple observation des attitudes et des paroles des principaux protagonistes achève de nous en convaincre définitivement. Tout le monde a vu Valls bomber le torse à l'annonce de l'interdiction du spectacle qui prête à polémique, il a présenté d'ailleurs cette décision juridique comme étant une « victoire de la république », Dieudonné quant à lui a répondu à l'affront en invitant ses partisans du 09 janvier de Nantes à rentrer chez eux en chantant la « marseillaise »... !

Et le Royalisme dans tout ça ? Très simplement il convient de rappeler sommairement que nous ne sommes pas pour « la liberté d'expression », pas plus que pour la « démocratie » ces vieilles chimères maçonniques complètement folles. Car nous savons par la connaissance approfondie de l'histoire, les horreurs que ces monstres ont engendré pour le plus grand malheur de l'humanité, à commencer par les massacres de Vendée et la dictature du comité de salut public, la Terreur de Robespierre en passant par la Révolution Russe pour finir par les plus grands totalitarismes de l'époque contemporaine. Chimères que d'adhérer ou simplement prêter oreilles à toutes ces doctrines politiques erronées ! Les légitimistes se sont toujours prononcés en revanche pour le strict respect de notre tradition Royale et Catholique (et il y a déjà bien du grains à moudre pour celui qui se dévoue à cette œuvre avec sérieux), car ce sont elles posées sur la base ferme et inébranlable du socle des lois fondamentales du Royaume, qui seules seront en mesure aujourd'hui comme hier de sauver la France du marasme dans lequel elle semble une fois de plus s'engager. La France étant un pays de tradition catholique, il est bien normal et naturel qu'elle soit gouvernée par de bons catholiques. Le modèle du combattant légitimiste, reste le chevalier chrétien qui loin de toute forme de haine et de surenchères partisanes révolutionnaires, continue à cultiver l'amour de son pays, défenseur des justes droits de Dieu à commencer par l'exercice de son Lieu-Tenant.


Mavendorf


http://beaudricourt.hautetfort.com/archive/2014/01/11/la-liberte-d-expressi…
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 12 Jan - 09:18 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Christine13
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2013
Messages: 176
Localisation: Provence
Religion: Catholique
Féminin

MessagePosté le: Dim 12 Jan - 09:49 (2014)    Sujet du message: « La liberté d’expression », une chimère démocratique Répondre en citant

Bonjour à tous,

Bonne analyse Mr Mavendorf de la situation de la France qui s'enfonce dans des taxes, des lois, et qui brise tout les jours un peu plus le moral déjà bas des Francais, avec la perte de l'espoir de voir un jour enfin un renouveau que l'on nous promet chaque année et qui ne vient jamais hélas ! De septennat en quinquenat aucune amélioration, au contraire le sentiment de s'enfoncer un peu plus chaque jour, et maintenant bien sur sans la liberté de se plaindre comme tout gouvernement communiste.
_________________
Pour Dieu et le Roy !


Revenir en haut
Minervalis
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2012
Messages: 229
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Dim 12 Jan - 10:01 (2014)    Sujet du message: « La liberté d’expression », une chimère démocratique Répondre en citant

Quel que soit l'angle d'attaque, on en revient toujours au même problème:la Révolution a mis fin aux sociétés aux lois hétéronomes (inspirées par l'extérieur, en l'occurence la divinité) et inauguré le règne des sociétés aux lois autonomes (qu'elles se donnent elles-mêmes). Il est donc fatal que la république combatte énergiquement les religions, qui sont des concurrents législatifs redoutables parce que leurs lois ne sont pas susceptibles de changements et d'aménagements, alors que la république ne saurait proposer que des institutions mouvantes au gré des gouvernants et de leurs intérêts, dont le changement a l'idée de progrès pour alibi.

L'incontestable trait de génie de la Révolution a été de faire croire au peuple que c'était désormais lui le détenteur du pouvoir réglementaire et législatif et de lui donner ainsi l'ivresse que connaissaient les esclaves quand ils prenaient pour une journée, durant les Saturnales, la place de leurs maîtres, ivresse qui comprend,génère et excuse la "liberté d'expression". Dans mon jeune temps, il n'était pas rare d'entendre des gens proférer leur opinion et en justifier l'expression par"On est en République!". Or cette fameuse "liberté d'expression" non seulement n'a jamais été réelle, car il n'a pas été rare durant les deux derniers siècles, que les gens soient inquiétés sournoisement pour leurs seules opinions politiques du moment qu'elles n'étaient pas républicaines, mais n'a cessé de diminuer le plus officiellement du monde avec les lois mémorielles puis antiracistes.

"L'affaire" que nous connaissons aujourd'hui a l'insigne mérite de montrer enfin on ne peut plus clairement que la liberté d'expression n'est qu'une mascarade et la république qui s'appuye dessus une bouffonnerie bafouant ses principes affichés, dans un mouvement totalement hypocrite et schizophrène.


Revenir en haut
propatria
Vicomte

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 370
Localisation: Limousin
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Dim 12 Jan - 11:02 (2014)    Sujet du message: « La liberté d’expression », une chimère démocratique Répondre en citant

Il est vrai qu'il faudra beaucoup d'intelligence et de courage pour affronter les temps qui arrivent, mais pas avec la république et ses loges maçonniques car il s'agit bien de son œuvre afin de passer à une étape supérieure le gouvernement mondial ou l'internationale collectiviste maçonnique. Combattons et Dieu nous donnera la victoire.

Excellente analyse de Manvendorf,
Valls ou Dieudonné représentent le principe révolutionnaire, Dieudonné ou Soral et autres, essaient de faire croire qu'il existe une bonne république et que Valls est dans L'erreur, et leur nationalisme est un des moyen d'attirer les populations mécontentes et de sauver cette république par sa représentation nationale.
Les institutions républicaines sont mauvaises qu'elles soient nationales ou internationales, elle sont contre nature et bafouent le principe Divin à nous de le faire comprendre dans nos cercles et nous gagnerons.

A Dieu et au ROI !
_________________
« La Contre-révolution ne doit pas être une révolution contraire, mais le contraire de la Révolution. »


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Geneviève Lemmer
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2012
Messages: 278
Localisation: Gironde

MessagePosté le: Dim 12 Jan - 11:17 (2014)    Sujet du message: « La liberté d’expression », une chimère démocratique Répondre en citant

Très bonne analyse Mr Mavendorf.

J'ai peur de ce qui se passe pour mes enfants, pour les Français en général. Mais je veux parler de Français de coeur, de souche, pas de ceux de "papier".

Je n'aime pas Dieudonné, aussi s'il est sanctionné j'avoue que cela me laisse indifférente. Il y a plus grave que tous ces potins de rue qui ne sont là que pour cacher la vraie misère de ce gouvernement. A cette misère, Ô, comble de la honte, vient s'ajouter les frasques amoureuses du sieur Hollande ! Mais comment peut-on se couvrir de ridicule de cette façon ? Comment peut-on laisser les journalistes s'empresser de diffuser ces infos malsaines ?

La France est au bord du gouffre mais rien ne semble inquiéter l'équipe qui nous gouverne...


Revenir en haut
Pierre ISAAC
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 97
Localisation: La Valette du Var
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Dim 12 Jan - 12:18 (2014)    Sujet du message: « La liberté d’expression », une chimère démocratique Répondre en citant

La France est au bord du gouffre et les socialistes promettent aux Français "un grand pas en avant" !
_________________
A Dieu Mon Âme ! Ma Vie Au Roi ! Mon Cœur Aux Dames ! Mon Honneur À Moi !!! Vicomte Jean de La Varende


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Washie
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2011
Messages: 538
Localisation: BRETAGNE
Religion: CATHOLIQUE

MessagePosté le: Dim 12 Jan - 12:46 (2014)    Sujet du message: « La liberté d’expression », une chimère démocratique Répondre en citant

Oui la France est au bord du gouffre et il suffit d'une seule petite poussée pour qu'elle s'y précipite à moins que, les français réagissent et descendent
tous dans la rue et rappelle leur Roy !
_________________
Mon âme à Dieu, mon coeur au Roy !


Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN Skype
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Dim 12 Jan - 14:09 (2014)    Sujet du message: « La liberté d’expression », une chimère démocratique Répondre en citant

Minervalis a écrit:

Quel que soit l'angle d'attaque, on en revient toujours au même problème:la Révolution a mis fin aux sociétés aux lois hétéronomes (inspirées par l'extérieur, en l'occurence la divinité) et inauguré le règne des sociétés aux lois autonomes (qu'elles se donnent elles-mêmes). 

C'est exactement cela : la Révolution est le phénomène qui englobe vraiment tout le reste (les doctrines politiques erronées, les sectes, et toutes les hérésies), mais c'est aussi la chose malheureusement dont on parle le moins... Il n'y a que la légitimité qui replace toujours ce sujet au sommet de toutes les difficultés.
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Michaël
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 18 Jan 2013
Messages: 174
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Dim 12 Jan - 15:56 (2014)    Sujet du message: « La liberté d’expression », une chimère démocratique Répondre en citant

Bonjour à toutes et à tous, mes respects du Dimanche.


Merci cher Mavendorf pour votre excellent analyse objective.


Pour moi révolution est un synonyme de régression. 
Je voudrais juste apporter trois commentaires complémentaires à vos écrits, si vous le permettez.


1/ le sionisme est, (beaucoup plus que le Judaïsme) l'Ennemi juré de la Religion Catholique
car cette magnifique et sublime Religion Catholique, qui seule peut nous sauver,
est le dernier rempart de moralité qui reste à cette société dans laquelle nous tentons de survivre.


Donc, pour l'Internationale Financière le dernier rempart de moralité dans les consciences
est un obstacle à leur dictature, la construction politique 
de leur empire d'insatiables de pouvoir et d'argent,
à un point tel que c'est de la démence,  
(Banques internationales, Fonds d'investissement sans règles, 
vente d'argent à taux d'usure, vente de pétrole à prix démesuré,
fabrique et vente d'armement à échelle industrielle, 
idem pour les médicaments, les semences génétiquement modifiées, 
les produits chimiques pour l'agriculture, etc.). 
Vérifiez l'organigramme officiel de ces Banques Internationales sur leur site
et vous constaterez par vous-même que ce sont les mêmes groupes bancaires
qui sont à la tête de ces industries.


Le pire ennemi du Judaïsme et du Catholicisme est le Sionisme
qui a déjà assassiné des Rabbins ouvertement opposés à ce mouvement politique.
Et nombre de Juifs aujourd'hui se prononcent ouvertement contre le Sionisme
car ils ont compris que c'est leur pire ennemi, 
de leur Identité culturelle, et de la vie en Sécurité et en Paix.


2/ Concernant la seconde guerre mondiale nous avons des preuves irréfutables 
du fait que ce sont bien les Banquiers de l'Internationale Financière 
(Wall Street et La City de London) 
qui ont financé entièrement le fabrication et reconstruction du matériel de guerre 
allemand, et financé entièrement le dictateur fou national socialiste, 
car il servait leurs intérêts de persécuter pour détruire la religion Catholique, 
(en Allemagne d'abord, ensuite en Pologne, en France, etc.) 
et pour voler les Biens de leurs frères et soeurs Juifs d'Europe 
et ensuite justifier le retour en Canaan, 
qui sert aux Sionistes de prétexte à la Guerre perpétuelle, car la Guerre est un commerce très lucratif pour Eux.


Le National Socialisme fut utilisé par des riches Banquiers fortunés
(au dessus du Congrès des USA et à la City de Londres )
contre d'autres Juifs d'Europe et contre le Catholicisme.


Voir à ce sujet les travaux, avec nombreuses preuves à l'appui, de Antony Sutton 
historien américain d'origine anglaise.
http://livre.fnac.com/a5017721/Antony-C-Sutton-Wall-Street-et-l-ascension-d… 


Jusqu'à ce que leur protégé et financé, le dément National Siocialiste 
se mettre en tête de fabriquer sa monnaie tout seul 
indépendamment des Banquiers Privés.
Cela sonna le glas du feu et du sang sur le territoire occidental 
et les mêmes qui avaient financé le dément 
qui lui avaient vendu de l'argent (via deux banques allemandes leurs filiales directes), 
des armes, et du pétrole,
et qui se furent enrichis avec le travail des gens anciennement libres, rendus esclaves dans des mines 
(voir les contrats de Prescott Bush avec les nazis), 
les mêmes, disais-je, financèrent avec l'argent public le débarquement et la libération, 
et se posèrent en libérateurs, alors qu'ils furent les seuls financeurs de la boucherie. 


3/ Je suis entièrement d'accord avec vous pour dire qu'utiliser les idées et le vocabulaire révolutionnaire 
pour combattre les effets pervers de la révolution permanente qui paupérise toujours plus,
est un leurre et un manque total de discernement.
La révolution dite française est en réalité Anglaise et Réformée au départ 
avant d'être devenue l'instrument du Sionisme.
La philosophie des Ombres Noires est l'oeuvre du sournois ennemi de Dieu.


Révolution est devenu pour moi synonyme de révulsion et régression,
par opposition au Légitimisme qui est progression et abondance de Bien dans tous les domaines.
_________________
pour Dieu et pour le Roi de France héritier légitime.


Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Dim 12 Jan - 17:04 (2014)    Sujet du message: « La liberté d’expression », une chimère démocratique Répondre en citant

Michaël a écrit:

Je suis entièrement d'accord avec vous pour dire qu'utiliser les idées et le vocabulaire révolutionnaire 
pour combattre les effets pervers de la révolution permanente qui paupérise toujours plus,
est un leurre et un manque total de discernement.
La révolution dite française est en réalité Anglaise et Réformée au départ 
avant d'être devenue l'instrument du Sionisme.


C'est la Révolution qui se tient au dessus de tout le reste, comme je le disais en réponse à Minervalis, nul ne peut véritablement la maîtriser ou l'utiliser bien longtemps dans le but de servir ses petits intérêts personnels, aucun parti politique, aucun homme, aucune société de pensée.
C'est elle qui seule se débarrasse de ceux qu'elle utilise. Regardez l'histoire de la vie et de la fin de Robespierre par exemple. C'est une nuance qui a son importance.
 
Citation:

Si, arrachant le masque À la Révolution, vous lui demandez: Qui es-tu ? elle vous dira : « Je ne suis pas ce que l'on croit. Beaucoup parlent de moi, et bien peu me connaissent. Je ne suis ni le carbonarisme qui conspire dans l'ombre, ni l'émeute qui gronde dans la rue, ni le changement de la monarchie en république, ni la substitution d'une dynastie à une autre, ni le trouble momentané de l'ordre public. Je ne suis ni les hurlements des Jacobins ni les fureurs de la Montagne, ni le combat des barricades ni le pillage, ni l'incendie, ni la loi agraire, ni la guillotine, ni les noyades. Je ne suis ni Marat, ni Robespierre, ni Babeuf, ni Mazzini, ni Kossuth. Ces hommes sont mes fils, ils ne sont pas moi. Ces choses sont mes œuvres, elles ne sont pas moi. Ces hommes et ces choses sont des faits passagers, et moi je suis un état permanent.


Source : La Révolution, recherches historiques sur l'origine et la propagation du mal en Europe. Mgr Jean-Joseph GAUME

_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Dim 12 Jan - 21:43 (2014)    Sujet du message: « La liberté d’expression », une chimère démocratique Répondre en citant

D'ailleurs si nous voulons pousser un peu plus loin notre réflexion sur la Révolution, qui n'est rien d'autre qu'une révolte contre Dieu. Nous observerons que les causes spirituelles sont toujours le point de départ des causes matérielles (conséquences). Avec la Révolution tout n'est qu'inversion...

Mgr de Ségur dans la "Révolution expliquée aux jeunes" montrait bien à quel point la Révolution est l'aboutissement le plus parfait du Mal. Le mal parcourt l'histoire des hommes dès l'origine. Et là, on peut affirmer que la Révolution a pris racine dans le jardin d'Eden... Lorsqu'une conjonction de causes, qu'elles soient sociales, institutionnelles ou spirituelles, se met en place le Mal peut libérer toute sa violence et sa haine. La cause première c'est bien le péché originel qui se trouve dans l'homme. Ce n'est pas pour rien du reste que Notre Seigneur nous a préparé des secours comme la confession, la contrition et la pénitence justement pour réparer.
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
propatria
Vicomte

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 370
Localisation: Limousin
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Lun 13 Jan - 00:00 (2014)    Sujet du message: « La liberté d’expression », une chimère démocratique Répondre en citant

Mavendorf avait écrit nous ne somme pas démocrate , évidemment ! car si par hasard le peuple souverain votait et décrétait que Dieu existe et qu'il faut lui faire une place en politique , il nierait à la fois son immanence et sa souveraineté; si une majorité populaire admettait qu'il peut y avoir un autre pouvoir qu'elle même , elle attenterait à la souveraineté du peuple, puisqu'elle la partagerait. On peut tenir pour assuré que le vote ne pèserait pas lourd devant le dogme .Voilà pourquoi l'on peu dire que la république est antireligieuse . Puisqu'on ne peut sortir de cette contradiction, les démocrates essentiels ont été acculés à un choix et ce choix s'inscrit dans l'histoire. Les communistes motivés par le matérialisme marxiste et donc l'athéisme officiel, ont brutalement mis l'accent sur l'immanentisme du pouvoir et le refus de toute transcendance. Mais cela est si contraire à la nature humaine qu'ils ont dû imposer ce choix par la violence de la dictature .Dès lors ils tombent dans la contradiction : pour réaliser et faire passer à l'existence ,l'immanence de la démocratie essentielle ,les démocraties populaires sont contraintes d'abolir ou de manipuler les sentiments populaires. Pratiquement , les communistes se sont trouvés dans l'obligation d'inventer une autre instance pour le maintien du dogme :malgré les désirs du peuple on a rétabli une transcendance, CELLE du PARTI , gardien de l'orthodoxie au dessus du peuple qui n'est plus souverain ,ni a t'il pas une certaine ressemblance avec la république en France ?.
_________________
« La Contre-révolution ne doit pas être une révolution contraire, mais le contraire de la Révolution. »


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Léandre de Brisaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 428
Localisation: Bugey Blanc
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Lun 13 Jan - 00:05 (2014)    Sujet du message: « La liberté d’expression », une chimère démocratique Répondre en citant

Bel article qui ramènera certaines brebis égarées dans le droit chemin Okay


_________________
«Être ouvert à son temps, ce n’est pas en accepter benoîtement les dérives et les propositions contre
nature.» Louis XX, le 31 mai 2015


Revenir en haut
propatria
Vicomte

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 370
Localisation: Limousin
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Lun 13 Jan - 15:14 (2014)    Sujet du message: « La liberté d’expression », une chimère démocratique Répondre en citant

Les démocraties libérales , sœur ennemies du communisme , sont plus timides ou plus naïves .Dès le départ , à la religion du CHRIST incarné, et qui est aussi, à cause même de l'incarnation, une terrible leçon de réalisme existentiel, J.J. Rousseau substitue une vague religiosité peu gênante et teintée de panthéisme romantique. Son fils logique Robespierre invoque encore l'Etre suprême; et l'on ressort le vieil adage "Vox populi, vox Dei ",mais on laisse sans réponse deux questions indiscrètes : Quel peuple et quel Dieu ?
Il s'agit d'un peuple atomisé, découpé en citoyens VOTEURS fractions infimes du corps social, du gros animal Platonicien, support irréel d'une volonté générale utopique; MAIS CE NE SONT PLUS DES HOMMES REELS.
Le Dieu allégué est abstrait ,désincarné - c'est le Dieu des Philosophes-et il servira tout au plus d'alibi théocratique à la démocratie .Car il est facile de supprimer le Dieu incarné, mais les difficultés commencent lorsqu'il s'agit de le remplacer ;et même si l'on n'y sert que des objets de pacotille c'est déjà une TRAHISON de la parfaite immanence démocratique; et une trahison mensongère qui invoque une fausse transcendance. Les Etats-Unis d'Amérique libérés de la colonisation et, qui plus est de la monarchie, se veulent les leaders de la démocratie universelle qui est ,chez eux, une maladie congénitale; et W. Colby avoue cette fausse transcendance lorsque dans ses mémoires, il place le mythe démocratique AU-DESSUS du BIEN COMMUN de la nation Américaine et Colby était directeur de le C.I.A. sous l'idéaliste CARTER ! L'essence démocratique court en vain derrière son existence et ne l'a pas encore trouvée .
Je poserai donc pour conclure une question à M. ISAAC le CHAPELIER , pourquoi avez vous détruit les corps intermédiaires de métier par votre loi de 1791
_________________
« La Contre-révolution ne doit pas être une révolution contraire, mais le contraire de la Révolution. »


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
nanabel
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mar 2013
Messages: 79
Localisation: nancy
Religion: catholique
Féminin

MessagePosté le: Lun 13 Jan - 18:08 (2014)    Sujet du message: « La liberté d’expression », une chimère démocratique Répondre en citant

« La liberté d'expression, une chimère démocratique » ? Moi je dirai que la liberté tout court est une chimère.


Pour ceux qui ne sont toujours pas au courant, l'abolition de la république française a été proclamée le 24 décembre dernier. Pendant que les européens réveillonnaient, les technocrates signaient les pleins pouvoirs aux USA. Et il n'y a pas eu besoin, ni de coup d'état, ni de révolution, ni de déclaration médiatique pour alerter les populations d'un changement de régime.


L'inauguration de la fédération des états d'Europe sous commandement américain aura lieu au printemps prochain à Bruxelles d'où sera organisée la cérémonie des chefs d'états lors de la signature officielle de l'alliance entre l'Europe et..... l'Atlantique (?) qui est un océan comme tout le monde sait bordant plusieurs continents du pôle nord au pôle sud, mais dont les institutions internationales l'attribue aux seuls Etats-Unis d'Amérique du nord.


Après le coup d'état régicide de 1789, 100 ans de guerre civile, 2 guerres mondiales, la dislocation des colonies, la révolution culturelle de 68 et 30 ans d'agonie, la France se dissout dans la soupe de la gouvernance mondiale sous commandement américain. Prochaine étape, le retrait de la France au conseil de sécurité de l'Onu (et donc de toutes les institutions internationales) au profit d'un représentant de la fédération des états d'Europe. On parle déjà dans les bureaux de la commission d'un probable remplacement de la monnaie euro par un dollar européen d'ici 2 ou 3 ans (ce n'est pas encore officiel, mais les médias commencent à préparer les populations sur l'effondrement de l'euro). La langue officielle des pays fédérés est l'anglais ; il faudra encore quelques décennies pour l'imposer à toutes les populations. Il est prévu que d'ici quelques années, les nouvelles générations conserveront leur langue maternelle comme langue provinciale.


L'Ocde vient de publier son rapport annuel. La Chine est officiellement la 1ère puissance économique mondiale, loin devant les USA. Mais maintenant que l'Europe et les Etats-Unis ne forment plus qu'un seul bloc économique, politique et militaire, la Chine devra finaliser les BRIC (Brésil-Russie-Inde-Chine) pour conserver la 1ère place. Il ne restera plus à cette gouvernance mondiale qu'à se disputer les derniers territoires encore disponibles, à savoir, le continent africain et l'Asie-Mineure. C'est l'enjeu du 21ème siècle.


Voilà, l'Europe est dorénavant une filiale américaine. L'Europe n'a pas besoin de se doter d'un gouvernement et encore moins d'un président, puisque sa politique économique, culturelle et militaire est déjà organisée par les institutions bureaucratiques chargées d'appliquer les lois élaborées par des groupes d'affairistes internationaux sous couvert du congrès yankee. Donc l'Europe n'est ni une république, ni une monarchie et encore moins une démocratie. Quant-à la France, comme les 27 autres, c'est un ex-pays. On devra dire ex-France.


Alors maintenant la politique française se résume à régler des « affaires ». Et des affaires, ce n'est pas ce qui manque. Et même s'il n'y avait aucune « affaire » à régler les autorités en inventeraient pour les régler dans l'urgence. L'affaire Cahusac, pour ne pas parler de la corruption des ministres ; l'affaire des bonnets rouges, qui ne parle pas de l'oppression fiscale ; l'affaire du mariage pour tous, pour ne pas parler de la colère du peuple ; et l'affaire en cours sur la liberté d'expression, pour ne pas révéler la fin du rêve démocratique. Dieudonné est ce qu'on appelait sous l'ancien régime, un bouffon. Le bouffon n'était pas un comique, mais au contraire un personnage craint par les gens de cour qui avaient des travers inavouables. Il plaisait au roi de connaître ce qui se tramait dans les salons par les bons mots acerbes de son bouffon. Encore fallait-il qu'il excellât dans l'art du pamphlet et maniât les mots avec prudence pour ne pas risquer le cachot. Je crois que le bouffon Dieudonné, pour avoir commis un « lèse majesté », terminera sa carrière en prison.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:35 (2016)    Sujet du message: « La liberté d’expression », une chimère démocratique

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Politique Française Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com