Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Charles V (1338-1364-1380)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Rois de France
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 608

MessagePosté le: Lun 29 Juil - 18:57 (2013)    Sujet du message: Charles V (1338-1364-1380) Répondre en citant


Son père Jean l’exhorta à la prudence, en se retirant, libre, de la bataille de Maupertuis 19 septembre 1356, qui  l’opposait au Prince Noir car l’armée allait être mise en déroute. Prisonnier à Londres pendant 4 ans, le dauphin Charles gouverna en qualité de lieutenant général du Royaume. Les factieux du Royaume, Robert Lecoq, et Etienne Marcel lui reprochait son retrait à la bataille. Le dauphin utilisa l’expédient de l’altération des monnaies. Le prévôt des marchands, E. Marcel souleva le peuple de Paris.

Libérant le Roi de Navarre, Mgr Lecoq et E. Marcel obligèrent le dauphin de les recevoir. Celui ci ce rend au parlement, et se fait déclarer régent. Il sort ensuite de la Capitale, pour revenir en faire le blocus. Marcel au comble de l’orgueil, veut introduire le Roi de Navarre dans paris, de massacrer les partisans du Régent et de se faire couronner Roi de France par Mgr Lecoq. Averti du complot qui s’ourdissait, Jean Maillard exécute Marcel par un coup de hache mortel.

Le roi Jean traita avec Edouard, avec des conditions ruineuses pour le Royaume. Les conditions furent rejetées à Paris. Le roi anglais, rentre en France avec cent mille hommes sans obstacle. La disette des contrées atteint les troupes anglaises, et un orage, violent, tua beaucoup de ses cavaliers. Et ce fut la paix de Brétigny. Libéré, le Roi Jean se rend aux anglais après l’évasion de son second fils, des geôles anglaises. Il meurt à Londres en 1364.

Charles V monte sur le Trône, et harangue ses chevaliers. Du Guesclin, enfant bagarreur, tourne ses troupes contre Charles le  Mauvais. Il dit à ses hommes : « Pour Dieu, amis, souvenez vous que nous avons un nouveau roi de France. Que sa couronne soit étrennée aujourd’hui par vous. »

 Le comté de Longueville, octroyé de par le Roi, fut acquis les armes  à la main.


Post scriptum: élargisser la carte 4 fois

_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 29 Juil - 18:57 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 608

MessagePosté le: Mer 31 Juil - 19:12 (2013)    Sujet du message: Charles V (1338-1364-1380) Répondre en citant

Nous pouvons faire le parallèle de Louis XVI, avec Charles V lors de la Révolte de ce navarrais Charles le mauvais qui voulait prendre et ceindre la Couronne de France en 1358. Avec la complicité de l'évêque Le Coq, du Prévôt Marcel, Charles de Navarre massacrèrent férocement Regnault d'Acy. C'est là que le Prévôt Marcel enlève la toque du Régent et le coiffe de son propre chaperon bleu et rouge pour l'intimider et l'humilier,après le meurtre devant lui ses deux généraux. Marcel retourna place de Grève et fut ovationné par la foule. En signe de Réconciliation, tout le personnel du palais arborat le chaperon au couleurs de Paris. Charles le Mauvais s'installe à la porte de Nesles, dans un hotel. Le régent, mis au pied du mur d'amitié factice, prépare son évasion pour Senlis. L'un de ses écuyers, Philippe le repenti, trompé, est exécuté. Il réussit son évasion, (cette fuite de Varennes vers Bouillé réussie) prétextant un protocole avec la noblesse du Cambraisis et de Picardie.

Ce fut sous son règne que fut construit la Bastille.

Charles de Navarre, qui a ramené la querelle, rentre à Paris le 14 juin 1358 et s'y pose en chef. Mais une grande partie de la noblesse qui était à ses côtés contre les Jacques ne le suit plus : l'assassinat des maréchaux pour s'allier aux Parisiens l'eloigne du scéssioniste et reste derrière le régent qui a su gagner sa confiance.

Charles le Mauvais s’établit à Saint Denis. Il est fait capitaine de Paris par acclamation et Étienne Marcel envoie des lettres dans toutes les villes du royaume pour qu’il soit fait « capitaine universel ». L’objectif est de créer une grande ligue urbaine et d’opérer un changement dynastique en faveur du Navarrais.

On engage des archers anglais pour pallier les nombreuses défections de chevaliers qui ont quitté les rangs de l’armée de Charles le Mauvais et qui, avec le dauphin, assiègent Paris à partir du 29 juin. Ce dernier est encore renforcé par l’arrivée de nombreuses compagnies qui voient dans le pillage de Paris une bonne affaire. Le dauphin veut à tout prix éviter un bain de sang qui le discréditerait et souhaite une solution négociée. Il ne fait donc pas donner l’assaut et continue le blocus en espérant que la situation se débloque. Mais les mercenaires anglais qui défendent la capitale sont considérés comme ennemis et s’attirent l’inimitié des Parisiens. Le 21 juillet, à la suite d’une rixe de taverne qui dégénère en combat de rue, trente-quatre archers anglais sont massacrés. Les Parisiens en armes en saisissent 400 qu’ils veulent soumettre à rançon.

Le lendemain, Étienne Marcel, Robert Le Coq et Charles de Navarre réunissent la populace place de grève pour calmer les esprits, mais les choses leur échappent et la foule leur demande de la débarrasser des Anglais. Pour amadouer les Parisiens (8 000 piétons et 1 600 cavaliers en arme), les trois hommes les mènent par groupes distincts aux mercenaires stationnés à Saint-Denis. Ces derniers, prévenus, taillent les Parisiens en pièces et 600 à 700 meurent dans ces affrontements.

Leurs chefs soutenant les ennemis du pays contre le régent et contre la populace, les Parisiens se sentent trahis et se désolidarisent d’Étienne Marcel, d’autant que Charles de Navarre attend son frère Philippe qui doit arriver avec des renforts anglais. Le bruit court que Philippe de Navarre arrive avec 10 000 Anglais et les Parisiens redoutent qu’ils ne vengent leurs camarades et pillent la ville. Étienne Marcel doit leur ouvrir les portes.

L'échevin Jean Maillard, chef du parti royaliste de Paris, et Pépin des Essart convainquent les Bourgeois  de mander l’aide du régent. Le 31 juillet 1358, à l’aube, Étienne Marcel, surpris, devant la Porte Saint-Antoine, alors qu’il s’assure des accès à la capitale et est mis à mort sur place.

Le dauphin n’y croyant plus était en train de se diriger vers le Dauphiné quand on lui apporte la nouvelle. Il entre triomphalement dans Paris le 2 août : il a les mains propres et a donné son pardon aux Parisiens. Il n’y a que très peu de répression, seuls quinze personnes sont exécutées pour trahison (Étienne Marcel compris). L'héritier du trône veille à ne pas spolier les proches des exécutés tout en récompensant ses alliés (par exemple, des mariages avec les veuves sont organisés qui permettent de concilier les intérêts des uns et des autres).


_________________


Revenir en haut
Jean-Pierre
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2014
Messages: 20
Localisation: Ile de France
Religion: Chrétien
Masculin

MessagePosté le: Sam 1 Fév - 13:19 (2014)    Sujet du message: Charles V (1338-1364-1380) Répondre en citant

J'affectionne Charles V, premier Dauphin du Royaume pour son règne constructif, chassant les anglais en stabilisant le Royaume de France, malheureusement son fils le mis en grave péril.
_________________
" Montjoie Saint Denis "


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jean François Vion
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2014
Messages: 142
Localisation: Languedoc
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Sam 1 Fév - 19:54 (2014)    Sujet du message: Charles V (1338-1364-1380) Répondre en citant

Malheureusement, le pauvre souverain Charles VI fut atteint de démence , ses crises se firent à chaque fois plus fréquentes et ses périodes de lucidité plus courtes...
Les anglais, comme le duc de Bourgogne, surent en profiter....
_________________
Pro Deo, pro Patria , pro Regem


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 608

MessagePosté le: Sam 15 Fév - 10:14 (2014)    Sujet du message: Charles V (1338-1364-1380) Répondre en citant

Pensées de Charles V

En notre coeur, ineffaçablement est gravée mémoire de l'admirable gouvernement de notre très saint aïeul, prédecesseur patron, défenseur et spécial seigneur, le bienheureux Louis, fleur, honneur, lumière et miroir non seulement de notre famille royale, mais pour tous les français.

Quoique nous soyons Roi couronné, et que nous voyons toute la france soumise à notre pouvoir, nous n'avons que la force d'un homme et sans vous nous ne pourrions rien. Un Prince quelque puissant qu'il soit ne régnera paisiblement que par l'affection des ses sujets.
_________________


Revenir en haut
Luc
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2014
Messages: 82
Localisation: Québec
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Lun 7 Avr - 15:29 (2014)    Sujet du message: Charles V (1338-1364-1380) Répondre en citant


Charles V le Sage de Valois
(Vincennes, 21 janvier 1338 - Beauté-sur-Marne, 16 septembre 1380)
Prince de France Dauphin du Viennois (1350), puis Roi de France (1364)

Charles V monta sur le trône en 1364 et fut sacré a Reims le 19 mai. ll étais un Prince lettré, sage et prudent. C'est lui qui fixa le nombre des fleurs de lys figurant sur les armes de France à trois. (En hommage à la Saint Trinité). Sage, érudit, patient et déterminé. ll a réaffirmé la toute-puissance de l'État, modernisé son administration et mis en place une fiscalité efficace. ll a assénie la situation financière par la création du franc le 27 juillet 1364. C'est une pièce d'or pur valant une livre tournois. Ce qui fait coïncider, comme au temps de Saint Louis, la monnaie réelle et la monnaie  de compte. Cette assainissement financier a permis au Roi d'organiser son armée et de modifier Parie, d'est en ouest. ll a une sagesse intellectuelle, féru de culture, maîtrisant le latin et lisant les auteurs antique. ll a une grand quantité de livre et fait traduire Aristote, Platon et Saint Augustin. ll est le premier a mètre en avant la loi salique pour la succession Royale en France. Celle-ci exclut les femme de la succession au trône et empêche aussi les anglais de réclamer la couronne de France. On le surnomme '' Le père de l'impôt '' En effet, la rançon que la couronne de France devait verser pour la libération de son père Jean II le bon, qui avais été fais prisonnier lors de la bataille de Poitier le 19 septembre 1356, étai faramineuse, on parle de quatre millions d'écus d'or. Donc, les finance devienne au plus bas. Mais il leur faut poursuivre la guerre et la seule solution pour remédier a la situation étais de prélever des impôt au peuple. A la fin de sa vie, Charles V exigera dans son testament qu'on libère le peuple des impôts. Cependant son successeur s'empressera de n'en rien faire. Charles V décédé le 16 septembre 1380. (Que Dieu est son âme)           
 
--
_________________


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 608

MessagePosté le: Dim 25 Oct - 15:40 (2015)    Sujet du message: Charles V (1338-1364-1380) Répondre en citant

Charles V et Du Guesclin.


Ce prince, fils de Son Altesse Jean II et de la Reine Bonne de Luxembourg, reçût le titre de sage, à cause de son extrême prudence et de son habileté politique. Il répara dans la mesure de son pouvoir, les malheurs des règnes précédents. Il fut dynaste en France et Du Guesclin est son bouclier.


Du Guesclin est un pauvre chevalier breton, né au manoir de la Motte Broon, près de rennes. Disgracieux de visage et de manière, il se distingua de bonne heure par sa pétulance et son amour des batailles. Il sera audacieux et vaillant en face de l'ennemi. Il se trouvait à la tête de cent lances quand le dauphin fut Sacré à Reims le 19 mai 1364 et monta sur le Trône.


Bataille de Cocherel.
L'ennemi du Roi, Charles le Mauvais, fut attaqué pour les villes et châteaux du Comté d'Evreux par le chevalier.
Le vassal de Charles le mauvais, le captal de Buch (Jean de Graillly) était gascon.


Le résultat de cette campagne au bout de deux mois fut prompt et décisif. Les navarrais sont battus à Cocherel, près d'Evreux. Buch est fait prisonnier. La nouvelle de cette victoire arrive à Reims le matin même de son Sacre. Le règne commençait sous d'heureux événements. Charles le Mauvais demandait à traiter et fut conclus la Paix de Saint Denis, qui lui enleva ses fiefs de Normandie et lui octroya la Baronnie de Montpellier. Du Guesclin reçoit en récompense le comté de Longueville.


Bataille d'Auray
Bertrand passe en Bretagne avec mission de soutenir Charles de Blois, contre Jean de Monfort, le protégé de l'Angleterre ; la guerre entre ces deux compétiteurs durait depuis 24 ans. Charles de Blois fut vaincu à la sanglante bataille d'Auray en 1465. Charles de Blois meurt dans la bataille. Du Guesclin fut fait prisonnier.


Charles V reconnaît Monfort comme duc de Bretagne, et reçut son serment de vassal au traité de Guérande. 1365 (Grain de sel dans la vassalité anglaise)


A sa mort Charles V
-supprima une grande partie des impôts pour ces guerres
- laissa dix-sept millions dans les caisses du Trésor
-laisse l'armée permanente
-régularise les impôts
-fixe la majorité du roi à 13 ans.
-fait reconstruire le Louvre dont la tour du Libraire, ancêtre de la bibliothèque de France.
-fait construire le château de St Germain en Laye, de Creil, de Montargis, et la chapelle de Vincennes
-la forteresse de la Bastille fut commencée sous son règne.


Je trouve les rois heureux disait son Altesse Charles V qu'en ce qui ont le pouvoir de faire le bien.
_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:47 (2016)    Sujet du message: Charles V (1338-1364-1380)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Rois de France Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com