Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Saints, Saintes et Bienheureux de l'Eglise Catholique
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Religion
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Véronique
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2011
Messages: 126
Localisation: Haute-Corse
Féminin

MessagePosté le: Jeu 4 Aoû - 10:17 (2011)    Sujet du message: Saints, Saintes et Bienheureux de l'Eglise Catholique Répondre en citant

Saint Jean-Marie Vianney, Curé d'Ars († 1859)

"Qu'il est beau, qu'il est grand de connaître, d'aimer et de servir Dieu, nous n'avons que cela à faire en ce monde. Tout ce que nous faisons en dehors de cela est du temps perdu"

(Saint Curé d'Ars Jean-Marie Vianney)

Source : A. Monnin, Esprit du Curé d'Ars, M.Vianney dans ses catéchismes, ses homélies et sa conversation, Paris, 1864, 7ème édition, 1873, p. 64-65


Corps incorrompu de saint Jean-Marie Vianney dans la basilique d'Ars. Diocèse de Belley. Son corps, exhumé au début du XXe siècle, est resté intact : il n'a pas subi la putréfaction.

On a dit de plus d'un personnage, de plus d'un Saint, qu'ils furent les prodiges de leur siècle. Ceci n'est peut-être vrai de personne autant que du curé d'Ars (Ain). Cet homme si humble vit, pendant une trentaine d'années, tout l'univers, pour ainsi dire, attentif à ses vertus et à sa gloire, et tout le monde chrétien à ses pieds; il est assurément l'une des merveilles de la sainteté et de l'apostolat.

Né à Dardilly, non loin de Lyon, trois ans avant la Révolution française, de simples cultivateurs profondément chrétiens, il fut d'abord berger et occupé aux travaux des champs. Dès ses premières années, il se distingua par sa candeur, sa piété, son amour pour la Sainte Vierge, et sa charité pour les pauvres. 

 
 
Il parvint au sacerdoce grâce à sa piété plus qu'à ses talents. Mais que d’obstacles à sa vocation sacerdotale ! Son père d’abord, qui avait trop besoin de bras pour la ferme familiale, la conscription dans les armées napoléoniennes, et jusqu’à l’examen final d’admission au sacerdoce : Jean-Marie Vianney ne parvenait pas à comprendre les questions, posées en latin. Mais la divine Marie veillait. Monsieur Courbon, premier grand vicaire du diocèse de Lyon à qui revenait la décision demanda simplement : « L’abbé Vianney est-il pieux ? A-t-il de la dévotion à la Sainte Vierge ? Sait-il dire son chapelet ?– Oui, c’est un modèle de piété !– Un modèle de piété ! Eh bien, je l’appelle ! La grâce de Dieu fera le reste ! »

Ainsi fut ordonné prêtre, en 1815, celui qui quelques années après, sera connu dans toute la France sous le nom de Curé d’Ars et qui fut l’apôtre ardent de l’Immaculée Conception dont il cachait jalousement les apparitions. Mais le saint Curé d’Ars voyait aussi Notre-Seigneur. Sous quels traits ? Il ne le révéla jamais, ni aucune des grâces extraordinaires dont il a bénéficié.

Après quelques années de vicariat, il fut appelé à la cure d'Ars, et, en apercevant le clocher de sa paroisse, il se mit à genoux pour prier Dieu et lui recommander son ministère. Son premier soin fut de visiter ses paroissiens; il les eut vite conquis par sa vertu, et l'on vit succéder aux abus de toutes sortes et à l'indifférence, grâce à son zèle, un esprit profondément chrétien, une parfaite observance du dimanche: la paroisse, sous l'impulsion d'un Saint, était devenue une communauté religieuse. 

http://www.geocities.com/sainte_philomene/Bientôt, des pays voisins, on accourut pour l'entendre, pour se confesser à lui et obtenir des miracles, qu'il attribuait à sainte Philomène, dont le culte tout nouveau croissait chaque jour en popularité; aussi l'appelait-il sa "chère petite Sainte".

Dix ans plus tard, la réputation du saint curé s'était étendue au-delà de la France, et l'on ne tarda pas à venir de plus loin; la paroisse d'Ars, jadis inconnue et solitaire, était devenue un centre d'attraction universelle; aux personnes pieuses se joignaient des impies, des incrédules, des débauchés; les conversions se multipliaient par milliers. Il passait régulièrement jusqu'à seize et dix-huit heures par jour au confessionnal, et le reste du temps en prédications, catéchisme et prières.

La nuit le démon lançait des assauts contre lui. Quand son lit prit feu, une nuit : "Le démon n'a pas pu brûler l'oiseau, il n'a brûlé que la cage" dit-il.

Un jour une personne corpulente lui dit : "Quand vous irez au Ciel, je tâcherai de m'accrocher à votre soutane", et le Curé d'Ars, qui n'avait que la peau sur les os à force de toujours tout donner et de refuser la nourriture un peu reconstituante que ses paroissiennes essayaient de lui prodiguer, de répondre : "Gardez-vous-en bien ! L'entrée du Ciel est étroite, et nous resterions tous deux à la porte".

Il reçut la visite de Lacordaire : "La plus célèbre visite qu'ait reçue le curé d'Ars est sans doute celle du père Lacordaire. Venant à Lyon en simple pèlerin, l'illustre dominicain arrive incognito dans une modeste voiture. Or, sous les plis de son manteau noir, quelqu'un aperçoit une robe blanche, et très vite les pèlerins d'Ars apprennent qui est le visiteur. Remous profond. Le lendemain, on voit le père Lacordaire écouter dans un humble recueillement le sermon du curé(...) Il ne le quitte qu'avec déchirement et va même, s'agenouillant devant lui, jusqu'à lui demander sa bénédiction. Après quoi, J.M.Vianney le prie de le bénir à son tour : et c'est bien une scène étrange et pathétique, éclairée d'un jour du Moyen-Âge, digne de saint François d'Assise et de saint Dominique". (Michel de Saint-Pierre, La vie prodigieuse du curé d'Ars). 
 
  
 
On rapporte plusieurs faits extraordinaires. Par exemple son intuition des faits psychologiques ou des pensées d'autrui, ses moments de lévitation etc. 
En 1929, il a été déclaré "patron de tous les curés de l'univers" par Pie XI.

Le 8 décembre 2008, Benoît XVI a ouvert une année jubilaire 2009 pour le 150e anniversaire de saint Jean-Marie Vianney", "année sacerdotale", "pour favoriser cette tension des prêtres vers la perfection spirituelle dont dépend surtout l'efficacité de leur ministère. Avec ce thème :"Fidélité du Christ, fidélité du prêtre". Durant toute l'Année sacerdotale, les reliques du saint-curé ont été exposées dans Basilique vaticane, amenées par Mgr.Guy Bagnard, Evêque Belley-Ars.
  
 
  
 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 4 Aoû - 10:17 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Véronique
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2011
Messages: 126
Localisation: Haute-Corse
Féminin

MessagePosté le: Jeu 4 Aoû - 11:57 (2011)    Sujet du message: Saints, Saintes et Bienheureux de l'Eglise Catholique Répondre en citant

Un lien pour vous recueillir devant la châsse où le corps de Saint Jean-Marie Vianney est exposé, en direct grâce à une webcam :

http://www.arsnet.org/chasse-du-cure-d-ars.php

Pensons à lui recommander tous les prêtres, et en particulier tous ceux que nous connaissons.


PRIERE POUR LES PRETRES

Dieu tout-puissant et éternel,
daignez regarder le visage de votre Christ,
l'éternel Souverain Prêtre 
et par amour pour Lui,
ayez pitié de vos prêtres.

Souvenez-vous, Ô Dieu miséricordieux,
qu'ils ne sont que de faibles et fragiles créatures.
Maintenez vivant en eux le feu de votre Amour.
Gardez-les près de vous 
pour que l'ennemi ne prévale pas contre eux
et pour qu'ils ne soient jamais indignes de leur sublime vocation.

Ô Jésus ! Je vous prie pour vos prêtres fidèles et fervents ;
pour vos prêtres tièdes et infidèles ;
pour vos prêtres qui travaillent proches de nous ou dans les missions lointaines ;
pour vos prêtres qui subissent la tentation ;
pour vos prêtres qui souffrent de la solitude et du délaissement ;
pour vos jeunes prêtres, pour vos prêtres âgés ;
pour vos prêtres infirmes ;
pour vos prêtres agonisants ;
pour les âmes de vos prêtres qui souffrent dans le purgatoire.

Mais surtout, je vous recommande les prêtres qui me sont les plus chers : 
le prêtre qui m'a baptisé,
ceux qui m'ont absous de mes péchés :
les prêtres aux messes desquels j'ai assisté
et qui m'ont donné votre Corps et votre Sang dans la Sainte Communion ;
les prêtres qui m'ont enseigné et instruit, m'ont encouragé et conseillé ;
tous les prêtres auxquels me lie une dette de gratitude.
Ô Jésus ! Gardez-les près de votre Coeur
et accordez-leur d'abondantes bénédictions pour le temps et pour l'éternité.

Ainsi soit-il !


Cardinal Mundelein, Archevêque de Chicago (1872-1939). 
 
 
 
 
 
 
 


Revenir en haut
Lastic
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2011
Messages: 1 466
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Sam 17 Mar - 23:58 (2012)    Sujet du message: Saint-Patrick Répondre en citant

Aujourd'hui, c'est la Saint-Patrick, la fête du Saint Patron et Evangélisateur de l'île d'Irlande !



C'est le début de cinq jours de fêtes là-bas.

Pour cette occasion, transportons nous l'espace de quelques minutes sur cette terre magnifique...


_________________
Vera nobilitas virtute virescit - Droit quoiqu'il soit !


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 608

MessagePosté le: Dim 18 Mar - 13:14 (2012)    Sujet du message: Saints, Saintes et Bienheureux de l'Eglise Catholique Répondre en citant

Une prière pour ces belles images... avec quelques vers ajoutés.

I bind to myself today
The strong virtue of the Invocation of the Trinity:
I believe the Trinity in the Unity
The Creator of the Universe.
I bind to myself today
The virtue of the Incarnation of Christ with His Baptism,
The virtue of His crucifixion with His burial,
The virtue of His Resurrection with His Ascension,
The virtue of His coming on the Judgement Day.
I bind to myself today
The virtue of the love of seraphim,
In the obedience of angels,
In the hope of resurrection unto reward,
In prayers of Patriarchs,
In predictions of Prophets,
In preaching of Apostles,
In faith of Confessors,
In purity of holy Virgins,
In purity of Holy Mary
In purity in thy hearts Jhésus and Mary
In deeds of righteous men.
I bind to myself today
The power of Heaven,
The light of the sun,
The brightness of the moon,
The splendour of fire,
The flashing of lightning,
The swiftness of wind,
The depth of sea,
The stability of earth,
The compactness of rocks.
I bind to myself today
God's Power to guide me,
God's Might to uphold me,
God's Wisdom to teach me,
God's Eye to watch over me,
God's Ear to hear me,
God's Word to give me speech,
God's Hand to guide me,
God's Way to lie before me,
God's Shield to shelter me,
God's Host to secure me,
Against the snares of demons,
Against the seductions of vices,
Against the lusts of nature,
Against everyone who meditates injury to me,
Whether far or near,
Whether few or with many.
I invoke today all these virtues
Against every hostile merciless power
Which may assail my body and my soul,
Against the incantations of false prophets,
Against the black laws of heathenism,
Against the false laws of heresy,
Against the deceits of idolatry,
Against the spells of women, and smiths, and druids,
Against every knowledge that binds the soul of man.
Christ, protect me today
Against every poison, against burning,
Against drowning, against death-wound,
That I may receive abundant reward.
Christ with me, Christ before me,
Christ behind me, Christ within me,
Christ beneath me, Christ above me,
Christ at my right, Christ at my left,
Christ in the fort,
Christ in the chariot seat,
Christ in the poop [deck],
Christ in the heart of everyone who thinks of me,
Christ in the mouth of everyone who speaks to me,
Christ in every eye that sees me,
Christ in every ear that hears me.
Holy Spirit, protect us,
Holy spirit, teatch us,
I bind to myself today
The strong virtue of an invocation of the Trinity,
I believe the Trinity in the Unity
The Creator of the Universe.
_________________


Revenir en haut
Rodolphe von Thierstein
Les Chevaliers de la Couronne et de la Foi

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2011
Messages: 720
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Chrétien catholique
Masculin

MessagePosté le: Dim 18 Mar - 21:48 (2012)    Sujet du message: Saints, Saintes et Bienheureux de l'Eglise Catholique Répondre en citant

En français :

Faed Fiada : « le cri du daim » 
Je me lève aujourd'hui
par une force puissante,
l'invocation de la Trinité,
la croyance en la Trinité,
la confession de l’unité
du Créateur du monde.
Je me lève aujourd'hui
par la force de la naissance du Christ et de Son Baptême,
la force de Sa Crucifixion et de Sa mise au tombeau,
la force de Sa Résurrection et de Son Ascension,
la force de Sa Venue au jour du Jugement.

Je me lève aujourd'hui
par la force des ordres des Chérubins,
dans l'obéissance des Anges,
dans le service des Archanges,
dans l'espoir de la Résurrection,
dans les prières des Patriarches,
dans les prédications des Prophètes,
dans les prédications des Apôtres,
dans les fidélités des Confesseurs,
dans l'innocence des Vierges saintes,
dans les actions des Hommes justes.

Je me lève aujourd'hui
par la force du Ciel,
lumière du Ciel,
lumière du Soleil,
éclat de la Lune,
splendeur du Feu,
vitesse de l'éclair,
rapidité du vent,
profondeur de la mer,
stabilité de la terre,
solidité de la pierre.

Je me lève aujourd'hui
par la force de Dieu pour me guider,
la puissance de Dieu pour me soutenir,
l'intelligence de Dieu pour me conduire,
l'œil de Dieu pour regarder devant moi,
l'oreille de Dieu pour m'entendre
la parole de Dieu pour parler pour moi,
la main de Dieu pour me garder,
le chemin de Dieu pour me précéder,
le bouclier de Dieu pour me protéger,
l'armée de Dieu pour me sauver
des filets des démons,
des séductions des vices,
des inclinations de la nature,
de tous les hommes qui me désirent du mal,
de loin et de près,
dans la solitude et dans une multitude.

J'appelle aujourd'hui toutes ces forces
entre moi et le mal,
contre toute force cruelle impitoyable
qui attaque mon corps et mon âme,
contre les incantations des faux prophètes,
contre les lois noires du paganisme,
contre les lois fausses des hérétiques,
contre la puissance de l'idolâtrie,
contre les charmes des sorciers,
contre toute science qui souille
le corps et l'âme de l'homme.

Que le Christ me protège aujourd'hui
contre le poison, contre le feu,
contre la noyade, contre la blessure,
pour qu'il me vienne une foule de récompenses,
le Christ avec moi,
le Christ devant moi,
le Christ derrière moi,
le Christ en moi,
le Christ au-dessus de moi,
le Christ au-dessous de moi,
le Christ à ma droite,
le Christ à ma gauche,
le Christ en largeur,
le Christ en longueur,
le Christ en hauteur,
le Christ dans le cœur
de tout homme qui pense à moi,
le Christ dans tout œil qui me voit,
le Christ dans toute oreille qui m'écoute.

Je me lève aujourd'hui
par une force puissante
l'invocation à la Trinité,
la croyance en la Trinité,
la confession de l'unité
du Créateur du monde.

Au Seigneur est le salut,
au Christ est le salut.

Que Ton salut, Seigneur, soit toujours avec nous.
Amen.
 

Saint Patrick, prière du style des incantations druidiques, destinée à protéger ceux qui vont partir en voyage. Appelée aussi « La Lorica de Saint Patrick ».
_________________
Plus fideli quam vitae- Défiance et Fidélité.


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 608

MessagePosté le: Lun 19 Mar - 08:37 (2012)    Sujet du message: Saints, Saintes et Bienheureux de l'Eglise Catholique Répondre en citant

Cher Rodolphe, du style des incantations druidiques est en trop...
_________________


Revenir en haut
Rodolphe von Thierstein
Les Chevaliers de la Couronne et de la Foi

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2011
Messages: 720
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Chrétien catholique
Masculin

MessagePosté le: Lun 19 Mar - 20:52 (2012)    Sujet du message: Saints, Saintes et Bienheureux de l'Eglise Catholique Répondre en citant

Heu... je regrette, j'avais copié puis collé le site où je l'avais trouvé.
Bon, cela fait peut-être un peu GRECE, mais c'est peut-être aussi une réalité objective, l'énumération de "Par la force du Ciel" à "Solidité de la pierre" est tout de même assez connotée, vous admettrez. Je ne crois pas que cela enlève le caractère purement chrétien de cette prière, puisque la Trinité est invoquée, pas Dagda.
Et puis, si il s'agissait d'un autre texte qui aurait été fait dans le style Grec, je suis sûr que personne n'aurait rien dit.
_________________
Plus fideli quam vitae- Défiance et Fidélité.


Revenir en haut
serge
Banni définitivement

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 152
Localisation: Languedoc Roussillon
Religion: PAX ET BONUM + Fraternité st Louis + FSSPX
Masculin

MessagePosté le: Lun 16 Avr - 13:59 (2012)    Sujet du message: ROME 16 Avril 1783 + LAUS CARITAS + Répondre en citant



« Pour Aimer Dieu il faut Trois Cœurs : l’un brûlant d’Amour pour Dieu, le second plein de Compassion pour le prochain, lui venant en aide aussi bien dans ses Besoins temporels que Spirituels, le troisième Rigoureux pour soi-même, s’employant sans cesse à Combattre Volonté Personnelle et Amour-Propre » saint Benoit Joseph Labre "le petit saint Français".
_________________
Serge Marc Marie-Antoine de Clermont-en-Beauvaisis, Tertiaire de La Pénitence par la Grâce du Bon Dieu
UT UNUM SINT SICUT NOS ✝ Catholique et Français, Toujours ✝ OMNIA INSTAURARE IN CHRISTO


Revenir en haut
serge
Banni définitivement

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 152
Localisation: Languedoc Roussillon
Religion: PAX ET BONUM + Fraternité st Louis + FSSPX
Masculin

MessagePosté le: Lun 16 Avr - 14:36 (2012)    Sujet du message: NEVERS 16 Avril 1879 Répondre en citant



"
C'est parce que j'étais la plus pauvre et la plus ignorante que la Sainte Vierge m'a choisie "



_________________
Serge Marc Marie-Antoine de Clermont-en-Beauvaisis, Tertiaire de La Pénitence par la Grâce du Bon Dieu
UT UNUM SINT SICUT NOS ✝ Catholique et Français, Toujours ✝ OMNIA INSTAURARE IN CHRISTO


Revenir en haut
P'tit royaliste
Vicomte

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2011
Messages: 338
Localisation: Rhône-Alpes
Religion: Catholique traditionaliste
Masculin

MessagePosté le: Mar 17 Avr - 10:34 (2012)    Sujet du message: Saints, Saintes et Bienheureux de l'Eglise Catholique Répondre en citant

Comme je l'ai déjà dit je reviens de Lourdes, c’était un pèlerinage exceptionnel....
Sainte Bernadette priez pour nous !!!!  

_________________
Mon âme est à Dieu,
Ma vie est au Roy,
Mon cœur est aux dames,
Seul mon honneur est à moi.

Rien ne se perd jamais !!!!


Revenir en haut
serge
Banni définitivement

Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2012
Messages: 152
Localisation: Languedoc Roussillon
Religion: PAX ET BONUM + Fraternité st Louis + FSSPX
Masculin

MessagePosté le: Mer 18 Avr - 12:48 (2012)    Sujet du message: Saints, Saintes et Bienheureux de l'Eglise Catholique Répondre en citant

Notre Dame ! REINE DE FRANCE, PRIEZ POUR NOUS !








_________________
Serge Marc Marie-Antoine de Clermont-en-Beauvaisis, Tertiaire de La Pénitence par la Grâce du Bon Dieu
UT UNUM SINT SICUT NOS ✝ Catholique et Français, Toujours ✝ OMNIA INSTAURARE IN CHRISTO


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 608

MessagePosté le: Mer 18 Juil - 09:36 (2012)    Sujet du message: La dernière sainte de sang royal français canonisée en 1950 Répondre en citant

Epouse du roi Louis XII qui la répudia, elle fonda à Bourges l'Ordre des Annonciades sur l''imitation des vertus de la Vierge Marie.



Appelée encore Jeanne de France, Jeanne est la seconde fille de Louis XI et de Charlotte de Savoie. Jeanne naquit le 23 avril 1464, et fut fiancée à son cousin Louis d’Orléans, un mois plus tard. Le mariage fut célébré en 1476. Jeanne était boiteuse, bossue dès l’âge de 5 ans, et fut exclue de la cour. Son frère devint le roi Charles VIII. A la mort de celui-ci, Louis d’Orléans devint le roi Louis XII. Il obtint l’annulation de son mariage. Jeanne se retira alors à Bourges, en 1500, et sur les conseils de St François de Paule, fonda l’ordre de l’Annonciade, malgré de nombreuses oppositions.


Fille, sœur et épouse du roi de France, la bonne duchesse de Berry a joué un rôle essentiel dans l’histoire de Bourges au XVe et XVIe siècles. Elle va en effet consacrer sa vie non seulement à l’administration de ce duché de Berry, reçu après la déclaration en nullité de son mariage avec Louis XII par le Pape César Borgia, mais aussi à sa vocation de fondatrice.

Elle crée l’ordre de l’Annonciade en 1502, fidèle à sa promesse d’enfant, d’honorer la Mère de Dieu. Européen bien avant l’heure, l’ordre atteint son apogée juste avant la Révolution, avec 50 monastères, en France, en Allemagne et en Belgique...


Fille de Louis XI, Jeanne a exercé ses responsabilités avec une opiniâtre recherche du bien public. Son ordre perdure aujourd’hui. (Diocèse de Bourges)


Aucun portrait authentique.  Pendant la Réforme, le sieur d'Yvoy et des huguenots, de bourges, iconoclastes et profanateurs avérés,  mirent à sac son monastère et brûlèrent ses reliques. (corps non putréfié, flot de sang) dixit les témoins sous serments, et comme jeanne d'Arc son corps fut abandonné et jeté à la voirie.

Qualifiée de sainte par Rome dès le XVIIe siècle, Jeanne de Valois n’a été canonisée que le 28 mai 1950.


_________________


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 608

MessagePosté le: Mer 1 Aoû - 20:53 (2012)    Sujet du message: St Ignace de Loyola Répondre en citant

          Íñigo López de Loyola, francisé en Ignace de Loyola (né en décembre 1491 à Azpeitia dans le Pays basque espagnol, mort le 31 juillet 1556 à Rome) est le fondateur et premier Supérieur général de la Compagnie de Jésus — en latin  (SJ pour Societas Jesu) — congrégation catholique reconnue par le pape Paul III en 1540 et qui prit une importance considérable dans la réaction de l'Église catholique romaine aux XVIe et XVIIe siècles, face à l'ébranlement causé par la Réforme protestante.

+++          +++             +++

Auteur des Exercices spirituels, il fut un extraordinaire directeur de conscience. La spiritualité ignatienne est l'une des principales sources d'introspection religieuse dans le catholicisme. À la tête des Jésuites, il devint le fer de lance de la lutte contre le protestantisme et un ardent promoteur de la Réforme catholique, aussi appelée Contre-Réforme. Il orienta sa congrégation vers l'œuvre missionnaire, en particulier vers les Indes et la Chine.
Il a été canonisé par le pape Grégoire XV le 12 mars 1622. Sa fête est célébrée le 31 juillet.
Eneko (Íñigo en castillan) est né dans le château de Loyola sur la commune d'Azpeitia, à 25 kilomètres au sud-ouest de Donostia-San Sebastián dans la province de Guipuzcoa, au Pays basque (Espagne). Son nom, Iñigo, vient de Saint Enecus (Innicus), père-abbé d'Oña; le nom Ignatius fut pris plus tard lorsqu'il résidait à Rome.

Dernier né d'une fratrie de 13 enfants, Ignace grandit au sein d'une famille de la petite noblesse basque, alliée traditionnelle de la maison de Castille. Il a seulement 7 ans quand sa mère, Marina Sáenz de Licona y Balda, meurt et il noue une relation forte avec son père, don Beltrán Yáñez de Oñaz y Loyola. Il connaît l'éducation du grand siècle espagnol qui éclot en cette fin du XVe siècle.
En 1506, à l'âge adulte, Ignace devient page de cour, puis gentilhomme et secrétaire au service d'un parent de sa mère, Juan Velázquez de Cuéllar, trésorier général (contador mayor) de la Reine de Castille, Isabelle la Catholique. Il mène pendant dix ans une vie de Cour, comme il le dit dans son Autobiographie : Jusqu'à la vingt-sixième année de sa vie, il fut un homme adonné aux vanités du monde et principalement il se délectait dans l'exercice des armes. Il se lie avec la princesse Catalina, sœur de Charles Quint, séquestrée par sa mère Jeanne la Folle à Tordesillas.
En 1516, la mort de Ferdinand d'Aragon à qui succède Charles Quint entraîne le renvoi de Juan Velázquez et donc l'éloignement d'Ignace. En 1517, Ignace entre dans l'armée du vice-roi de Navarre, récemment rattachée au Royaume de Castille (1512). Le 20 mai 1521, alors qu'il a atteint l'âge de trente ans, il participe au siège de Pampelune (Pays basque), la défendant face aux troupes franco-navarraises, qui avec l'appui de François Ier, cherchait à récupérer la couronne de Navarre au bénéfice de la famille d'Albret. Submergés par le nombre, les Espagnols voulurent se rendre, mais Ignace les exhorte à se battre. Une jambe blessée, l'autre brisée par un boulet de canon, il est ramené à son château et « opéré », mais sa jambe droite restera plus courte de plusieurs centimètres pour le restant de sa vie. L'empêchant définitivement de revenir dans l'armée espagnole.

+++         +++            +++       

Durant sa convalescence, faute de trouver les célèbres romans de chevalerie du temps, il lit de nombreux livres religieux comme une Vie de Jésus de Ludolphe le Saxon en quatre volumes ou la Légende dorée de Jacques de Voragine, richement illustréequi narre les faits et gestes de saints. Dans un mélange de ferveur et d'anxiété, il voit en songe lui apparaître « Notre-Dame avec le Saint Enfant Jésus », il rejette « sa vie passée et spécialement les choses de la chair ».


Il ne songe plus qu'à adopter une vie d'ermite et suivre les préceptes de saint François d'Assise et d'autres grands exemples monastiques. Il se décide à se dévouer entièrement à la conversion des « infidèles » musulmans en Terre Sainte, avec la prétention de les convertir tous au Christianisme, fidèle en cela à l'esprit du conquistador. Par ailleurs, Ignace, en signe d'expiation veut partir en pèlerinage et toute sa vie, il recherchera les sites consacrés à la dévotion chrétienne. Il devint pèlerin dans la tradition médiévale, « el pelegrino », ainsi qu'il titre ses souvenirs dicté à Luis Gonçalves de Camara à la fin de sa vie.


Après son rétablissement, il quitte en février 1522 la maison familiale pour rejoindre Jérusalem. Sur le chemin, arrivé au monastère bénédictin de Montserrat, près de Barcelone, il se confesse à un père d'origine française, le père Chanon, et passe trois jours en prières. Dans la nuit du 24 mars 1522, dans un geste de rupture avec sa vie ancienne de militaire, il accroche ses habits militaires et ses armes devant la statue de la Vierge noire. Vêtu d'un simple tissu, une espèce de soutane en toile, avec une corde en guise de ceinture, l’home del sac (en catalan), veut reprendre la route de Barcelone.
_________________


Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mer 29 Aoû - 17:49 (2012)    Sujet du message: Martyre de St Jean-Baptiste (Ier s.) - Mémoire Répondre en citant

 
Citation:
Saint Jean-Baptiste, inspiré par l'Esprit de Dieu, se retira au désert pour mieux conserver son innocence et cultiver les dons extraordinaires dont il avait été favorisé. Il y vécut, depuis son enfance jusqu'à trente ans, dans la pénitence, la prière et la contemplation. Sa trentième année, il parut dans le monde pour y prêcher la pénitence et donner le baptême, qui en était le signe, d'où lui est venu le nom de Baptiste ou Baptiseur.

Déjà le Sauveur lui-même avait reçu le baptême des mains de Jean-Baptiste, et celui-ci avait rendu à l'Agneau de Dieu les plus glorieux témoignages. La vie du saint Précurseur touchait à son terme ; il ne lui restait plus qu'à sceller de son sang la divinité de sa mission. Hérode, gouverneur de la Galilée, menait une vie irrégulière avec Hérodiade, sa belle-sœur ; saint Jean, à différentes reprises, blâma avec force un pareil scandale ; aussi Hérodiade cherchait-elle l'occasion de se venger.

Depuis trois mois déjà, le courageux défenseur de la vertu était en prison ; mais cette vengeance ne suffisait pas à une femme voluptueuse et cruelle. Un jour qu'Hérode, pour célébrer l'anniversaire de sa naissance, donnait un festin à tous les grands de sa cour, Salomé, fille d'Hérodiade, dansa devant le prince avec tant de grâce, qu'Hérode s'engagea par serment à lui donner tout ce qu'elle demanderait, fût-ce la moitié de son royaume. La jeune fille sortit et courut raconter à sa mère la promesse dont elle venait d'être l'objet : « Que dois-je demander ? dit-elle à Hérodiade. - Demande la tête de Jean-Baptiste » répond la haineuse femme. Salomé vint aussitôt annoncer à Hérode le choix qu'elle avait fait. Hérode était plus corrompu que cruel ; il regretta sa promesse, il fut attristé de la demande ; mais il mit un fatal point d'honneur à ne pas manquer à sa parole devant toute l'assistance, et il envoya un garde trancher la tête de Jean-Baptiste ; celui-ci vint présenter à la princesse, dans un bassin, la tête du martyr, qu'elle alla aussitôt montrer à sa mère. Quand cette nouvelle fut annoncée à Jésus, qui la connaissait déjà par sa science divine, il manifesta une profonde douleur.

Le crime ne resta pas impuni, car Hérode, vaincu par ses ennemis, perdit sa couronne et périt misérablement. La fin d'Hérodiade et de sa fille ne fut pas plus heureuse. Il est à remarquer que la plupart de ceux qui ont joué un rôle odieux, dans l'Évangile, ont subi dès cette vie le châtiment de leur impiété et de leurs crimes.
 

Source :

http://richemont.hautetfort.com/archive/2012/08/29/martyre-de-st-jean-bapti…
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mer 29 Aoû - 17:50 (2012)    Sujet du message: Saints, Saintes et Bienheureux de l'Eglise Catholique Répondre en citant


_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:18 (2016)    Sujet du message: Saints, Saintes et Bienheureux de l'Eglise Catholique

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Religion Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com