Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Questions sur le légitimisme
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Sujets divers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Sam 12 Avr - 23:02 (2014)    Sujet du message: Questions sur le légitimisme Répondre en citant

Prince de Talmont a écrit:
Cessez aussi de penser que je soutiens les Orléans.


Nous vous lisons, nous observons et nous en tirons les conclusions qui s'imposent, c'est bien suffisant pour en extraire une parfaite analyse. Et puis ce n'est pas tant une affaire d'hommes, mais de doctrine philosophique. La plateforme politique de l'A.R est d'essence orléaniste. Peu importe finalement qu'il s'agisse d'un orléans, où d'un usurpateur pétri de doctrine soralienne (guenonienne) que vous rêvez à titre personnel (comme un bon républicain) de placer sur le trône.

Nous connaissons par coeur cette démarche libérale, qui préconise en filigrane un changement de dynastie et ignore manifestement le rôle capital pour le bien commun des lois fondamentales du Royaume ; ce sujet est traité dans l'article : De la nécessité d'une bonne institution

Prince de Talmont a écrit:

Quel personnage me conseillerez-vous pour illustrer cette rubrique ?


Il ne m'appartient pas d'améliorer une structure oecuménique (type A.R ou civitas), qui repose sur des sables mouvants. Si vous voulez très sincèrement mon avis, je vous conseille tout simplement de fermer boutique. Vous vous épargnerez des efforts inutiles, cela sera tout autant bénéfique pour ceux qui auraient le triste privilège de découvrir la "royauté" sous une forme complétement absurde, grotesque, pitoyable et ridicule.

Laughing

Prince de Talmont a écrit:

Vous qui me taxez à tout bout de champ de libéral, j'ai l'impression qu'ici c'est vous qui tombez dans une grille de lecture très politiquement correcte et contemporaine.
Il ne s'agit aucunement de défendre le national-socialisme.


Vous êtes un bel hypocrite Monsieur. J'ai rarement vu en quelques mots pareilles contradictions. Vous minimisez (niez) d'un côté les effets d'un régime révolutionnaire (l'alliance du nationalisme et du socialisme), que vous condamnez en dernier ressort. La franchise, la droiture, la sincérité, l'honnêteté ne relèvent pas visiblement de votre domaine de compétence. Il faudra bien pourtant un jour prendre position, et savoir pour quel type de régime vous vous battez réellement.  

Prince de Talmont a écrit:

Le professeur Robert Faurisson n'est pas politisé et ne défend aucun de ces systèmes.


Non bien évidemment, il n'est pas politisé. C'est juste la référence de base des nazilllons de toutes les espèces confondues.

Prince de Talmont a écrit:

En tant que scientifique il m'intéresse car son travail a permis de mettre au jour la nouvelle religion totalitaire et mensongère qui copie les dogmes du catholicisme et tend à remplacer la dévotion à la Sainte Passion de notre Seigneur Jésus-Christ, par la dévotion à la fausse passion de ses assassins.


Bien sûr c'est un grand théologien, très "catholique" par ailleurs. Laughing A ce propos, je vous rappelle que votre mentor ne fait aucunement parti du corpus légitimiste. C'est bien la dernière fois que vous nous citez cette puanteur négationniste en référence, sous peine de vous voir administrer quelques sanctions restrictives en ce qui concerne votre navigation sur notre forum. Ici vous n'êtes pas en démo(n)cratie, les règles ne font pas, elles se respectent. 

Prince de Talmont a écrit:

Lisez donc la 2e épitre de Saint Paul aux Thessaloniciens si vous êtes troublé. Celle-là qu'on ne lit jamais entièrement dans les offices religieux de même qu'on n'y pris plus pour l'illumination d’Israël.


Parfois j'ai l'impression que vous nous prenez sincèrement pour des débutants. Ne vous inquiétez donc pas tant, nous sommes parfaitement informés des faussetés véhiculées par les "religions" ennemies de la nôtre. Ce dont à tort on se méfie moins, ce sont de ceux qui se déguisent en royalistes d'opérette pour travestir nos valeurs.

Bernanos à ce titre, disait que "les plus dangereuses erreurs sont celles où la proportion de Vérité reste assez forte pour qu'elles trouvent un chemin jusqu'au coeur de de l'homme". Plus crûment, disons que la soupe qui contient de l'arsenic est d'autant plus dangereuse qu'on y ajoute de bons légumes, car davantage d'honnêtes gens seront trompés (empoisonnés).

Prince de Talmont a écrit:

Aucun "maître à penser" ne figure sur la page des Veilleurs.


C'est vrai que ce n'est pas simple que d'avoir le courage de ses opinions.

Prince de Talmont a écrit:

Sur la bannière il n'y a que des flammes brulant dans la nuit, aucune tromperie la-dedans.


Sur la bannière ne notre forum, pour notre part nous avons affiché une jolie photographie de S.A.R Monseigneur Louis XX et de S.A.R la princesse Marie Marguerite. Nous, contrairement à vous, nous pouvons dire qu'il n'y a aucune tromperie, l'affichage correspond parfaitement au contenu.

Prince de Talmont a écrit:

Les gens comme Faurisson, Soral, Dieudonné, sont des francs-tireurs dont les fusils sont tournés vers nos ennemis.


Le mal ne se combat pas par le mal, mais par le bien. Le grand défi de cette caste révolutionnaire, est de tenter de réconcilier chrétiens et musulmans contre "l'ennemi public n°1" (Stratégie de la recherche du plus petit dénominateur commun, qui engendre mécaniquement une logique quantitative, au détriment de la qualité). C'est exactement la mise en pratique de la pensée de René Guenon, la tradition primordiale, celle des initiés ! D'ailleurs votre adhésion indéfectible à ce courant de pensée, est synonyme d'un assujettissement manifeste à la gnose traditionnelle.

La religion catholique se suffit à elle même, il faut faire preuve d'un réel manque de foi pour chercher la Vérité ailleurs.

Prince de Talmont a écrit:

Comme ils sont dans l'erreur (du moins pour l'instant), je ne m'embusquerai pas à leurs côté de peur qu'ils ne se tournent un jour contre nous. Mais je me garderai bien de leur tirer dessus, et s'ils viennent à manquer de munitions, pourquoi ne pas leur en fournir ?


C'est une blague ? Vous arrive-t-il de lire parfois les arguments qui vous sont opposés ? Si vous voulez leur fournir des munitions ; alors votre place avec eux dans les poubelles de l'histoire.

Prince de Talmont a écrit:

Pour en revenir aux veilleurs, j'étais allé à une veillée à Paris et j'étais atterré de n'entendre que du Kant, Heidegger et cie.


La déception, c'est ce qui arrive toujours tôt où tard, dès que l'on mène une action sur le socle libéral des sociétés de pensée.

Prince de Talmont a écrit:

Croyez qu'à Metz la tonalité est toute différente, grâce à ce que nous y apportons.


Venant de vous, permettez moi de douter fortement du degré de compatibilité de la "tonalité" du discours de Metz, avec le principe de fidélité qui est l'honneur des légitimistes. Comprenez qu'il n'est pas nécessaire que je m'inflige inutilement (avec une intensité relativement différente), ce que vous regrettez pour vous même juste au dessus (Kant, Heidegger)...
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 12 Avr - 23:02 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 609

MessagePosté le: Dim 13 Avr - 15:45 (2014)    Sujet du message: Questions sur le légitimisme Répondre en citant

Je vois que vous vous garder de répondre à nos questions, Mr X.

Votre suffisme ne nous intéresse pas, et le débat ici est d'informer non de désinformer par la paraphrase, la présomption comme vous le faites. Vous lassez les lecteurs par la dissension des vos propos et de vouloir jouer les néophytes, à la Levi.

Vous confondez partage des idées et carnage par les idées, surtout pour une semaine de la Passion. Je me répète: Abaissez vous à l'humilité, et à la charité, surtout si vous êtes chez les autres.

A bon entendeur...
_________________


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 609

MessagePosté le: Dim 13 Avr - 15:59 (2014)    Sujet du message: Questions sur le légitimisme Répondre en citant

D. Quel sens faut- il donner à l'hérédité royale ?
R. Cette hérédité ne signifie pas la propriété héréditaire des personnes ni des terres, mais la propriété du pouvoir. Les hommes n'appartiennent pas au roi ; ils ne peuvent passer, comme un héritage, aux membres d'une famille. Le roi n'hérite que du droit de les gouverner.

D. Quels sont les avantages de l'hérédité?
R. Elle assure l'ordre social. Dans notre pays, si agité par les passions des partis, l'élection des rois ou des présidents serait une cause de troubles, dont l'étranger profiterait pour intervenir dans nos affaires, nous affaiblir et nous ruiner.

D. Quels sont les inconvénients de l'hérédité?

R. Le seul inconvénient de l'hérédité, c'est qu'il peut naître des princes incapables ou mauvais. Encore cet inconvénient est-il très-faible dans une royauté tempérée, le roi ne gouverne pas seul. J'ajoute que, même dans une royauté absolue, les inconvénients de l'hérédité seraient moindres que ses avantages; et qu'enfin les peuples ont ordinairement les princes qu'ils se sont faits. Si un peuple reçoit de la providence de mauvais rois, c'est qu'il les a mérités.

D. Peut-il y avoir plusieurs royautés héréditaires dans une même nation?
R. S'il existe plusieurs royautés héréditaires, l'une de ces royautés sera la véritable ; on l'appellera légitime. Les autres, nécessairement fausses, faibles, contraires à la justice autant qu'au vrai bien du peuple, ne pourront le gouverner qu'en le trompant et auront à flatter ses mauvaises passions pour s'établir.

D. Qu'est-ce que le droit divin, et que signifie ce mot ?
R. Le droit divin signifie qu'étant conforme à la nature du peuple et à son bien, la royauté légitime doit plaire à Dieu, et que Dieu lui- même l'a instituée. Le gouvernement de droit divin se reconnaît donc à ce signe : qu'il convient à la nature du peuple, et qu'il tend à le
rendre juste.

D. Comment Dieu a-t-il institué la royauté de droit divin?

B. Dieu ne l'a pas instituée par des moyens extraordinaires ni surnaturels; mais il a institué
ce gouvernement selon l'ordre accoutumé de sa providence, par le concours naturel des choses, et en lui donnant tous les bons éléments qui l'ont formé.




D. Ce signe convient-il aux autres gouvernements?
B. Oui. C'est par qu'on distingue s'ils sont vrais. Tout gouvernement, pour être vrai, doit réaliser ces deux choses : le bien moral du peuple, que Dieu veut, et par lequel un peuple s'élève à Dieu, comme à sa fin suprême; son bien matériel.
_________________


Revenir en haut
Prince de Talmont
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2014
Messages: 96
Masculin

MessagePosté le: Lun 14 Avr - 17:15 (2014)    Sujet du message: Questions sur le légitimisme Répondre en citant

Henryk a écrit:



Vous confondez partage des idées et carnage par les idées, surtout pour une semaine de la Passion. Je me répète: Abaissez vous à l'humilité, et à la charité, surtout si vous êtes chez les autres.

A bon entendeur...

Voilà une excellente idée, d'autant plus que je vois que le débat se durcit, notamment à l'évocation d'une question qui n'avait rien à voir avec celle de départ.

Je pense que nous avons rebattu tous les arguments qui pouvaient être évoqués à propos de la doctrine légitimiste. De mon côté je vais continuer de creuser la question en prenant le temps de lire les textes dont Mavendorf m'a transmis les liens.
Au besoin je reviendrai vers vous si cela suscite en moi d'autres interrogations.

Je vous souhaite une semaine sainte très riche sur le plan spirituel, en union avec les souffrances de notre Seigneur.


Revenir en haut
REQUETE CARLISTE
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2011
Messages: 1 150
Localisation: Provence
Religion: catholique romain FSSPX
Masculin

MessagePosté le: Mar 15 Avr - 21:30 (2014)    Sujet du message: Questions sur le légitimisme Répondre en citant

Quand notre Forum est suivi par les providentialistes....
Pour qui roule Prince de Talmont?


Son fil de discussion repris par les providentialistes et où nous passons une nouvelle fois pour les "ultras" du royalisme...


Ce qui du reste n'est pas pour me déplaire.




Extrait d’un échange un peu vif entre un légitimiste et quelqu’un dont on pense qu’il n’est pas légitime à s’exprimer .by alaintexier

La raison de cette division (NDLRB. des royalistes) est à présent bien connue, il me semble...? Faut-il encore y revenir une fois de plus ? L'unité se fait autour du roi, il est le point central indissociable de ce qui constitue la France réelle. En fait c'est très simple à comprendre, et il n'y a rien de désolant.
D'un côté vous avez des royalistes sincères et dévoués aux lois fondamentales qui maintiennent vivante la tradition monarchique, c'est-à-dire qui sont fidèles à l'héritier de nos rois, pour que celui-ci règne selon les principes fondamentaux de la civilisation française ; et puis de l'autre côté vous avez les autres, ceux qui veulent un roi d'on ne sait quoi, des Français, de la République, etc. Les premiers sont les légitimistes dont nous sommes, les seconds les orléanistes et les libéraux dont vous êtes.
http://royaume-de-france.clicforum.com/t2026-Questions-sur-le-l-gitimisme.htm
  •  Observations de la Charte de Fontevrault. 
  •  Il est tentant  de  réduire la question de la succession au trône de France à deux  camps seulement et encore plus tentant de  considérer  que l'un ( celui auquel on apppartient à raison) et que l'autre  à nécessairement tort.... mais la réalité  du Roycoland  est autrement  plus  complexe.
  • Tourner en dérision les  positions de ses adversaires ceux qui veulent un roi d'on ne sait quoi, n'a  jamais  valu réfutation de leur point de vue.
  • L'accusation de "libéralisme" à l'encontre de tous ceux qui ne partagent pas la vulgate présentée  comme étant celle des Légitimistes ne tient , encore une  fois , pas lieu d'analyse.
  • Nos amis légitimistes prennent  bien soin de ne pas mentionner  l'existence et l'argumentation des survivantistes en général et des providentialistes en particulier, ce  qui est la preuve maniffeste  qu'ils les craignent et  que , pour rien au monde, ils ne leur feraient de la publicité.
  • Il est  pour le moins étrange de parler des lois fondamentales qui maintiendraient vivante la tradition monarchique alors  que  ce  sont précisement  certaines d'entre elles pour les légitimistes et d'autes pour les orléanistes  qui ont empéché  depuis 1848 toute restauration de la monarchie.
  •  Enfin on ne peut qu'être pantois devant le saut idéologique qui assimile de facto les lois fondamentales et les principes fondamentaux de la civilisation française 
  • Pour y voir  vraiment plus clair

_________________
POUR DIEU, LA PATRIE ET LE ROI



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mar 15 Avr - 22:13 (2014)    Sujet du message: Questions sur le légitimisme Répondre en citant

Le "patron" de la Charte de Fontevrault a surtout espoir, comme beaucoup de catholiques, que Dieu interviendra à nouveau dans l'histoire de France pour nous imposer un monarque selon ses envies. La mission de Ste Jeanne d'Arc n'a donc pas suffi ? Et elle est si ancienne, six cents ans que Dieu a confirmé les loi fondamentales ! Depuis, les braves "providentialistes" pensent qu'il a pu changer d'avis...

Le rejet de la loi naturelle (et donc par conséquent, de l'héritier légitime de nos rois), implique la remise en cause du surnaturel. C'est bien en ce sens que le providentialisme (refuge du royalisme libéral à court d'arguments) reste profondément révolutionnaire.
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Prince de Talmont
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2014
Messages: 96
Masculin

MessagePosté le: Ven 18 Avr - 12:57 (2014)    Sujet du message: Questions sur le légitimisme Répondre en citant

Je n'ai jamais caché mes interrogations à quiconque, requete carliste

Pour moi avoir recours à la Providence lorsqu'on ne distingue pas forcément clairement les plans de Dieu est une attitude non pas révolutionnaire, mais profondément chrétienne.


Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Jeu 24 Avr - 19:09 (2014)    Sujet du message: Questions sur le légitimisme Répondre en citant

Notre forum a pour objectif de faire connaître et aimer la tradition monarchique française. Ce qui implique "entre autres", la reconnaissance, puis la défense de la loi naturelle.

Prince de Talmont a écrit:

Pour moi avoir recours à la Providence lorsqu'on ne distingue pas forcément clairement les plans de Dieu est une attitude non pas révolutionnaire, mais profondément chrétienne.

Si cet argument peut très bien se concevoir en effet chez un ignorant, il ne tient plus dès que celui-ci prend réellement conscience de l'importance de la loi naturelle dans notre tradition politique. Cette donnée nouvelle offre par la suite deux attitudes possibles ; la première est celle de la fidélité sans faille qui se trouve contenue dans la doctrine politique et philosophique défendue par les légitimistes - la seconde est celle du rejet systématique de cette même loi, autour des bavardages démocratiques des libéraux, et autres adeptes d'une "providence" propre à masquer un libéralisme pratique bien identifié...

Mgr de Ségur a rappelé une vérité fondamentale niée par le providentialisme :

"Tout droit véritable est donc un droit divin, une communication du droit de Dieu. En matière de souveraineté, cette communication, pour être réelle, n’a nullement besoin d’être surnaturelle ni miraculeuse : il n’est pas nécessaire que le bon Dieu apparaisse en personne ou envoie un Ange pour dire à un peuple : « Voici le Souverain que je te donne ; voici la race royale qui te gouvernera. » Non, ce n’est pas ainsi que Dieu mène les sociétés et choisit les dépositaires de ses droits. Pour communiquer ses droits souverains sur tel ou tel peuple, le bon Dieu se sert de faits humains, parfaitement suffisants pour établir le droit divin : la naissance, par exemple, et le droit de succession..."
 
http://www.viveleroy.fr/Le-droit-divin-selon-Monseigneur,35

( Encore un article à lire Laughing , et des plus intéressants sur Monseigneur de Ségur )
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:51 (2016)    Sujet du message: Questions sur le légitimisme

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Sujets divers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com