Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

les Julio-Claudiens

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Histoire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Prodeo
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2011
Messages: 37
Localisation: Alsace
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Ven 5 Aoû - 23:57 (2011)    Sujet du message: les Julio-Claudiens Répondre en citant



Auguste, Tibère, Caligula, Claude Ier et Néron sont les 5 empereurs de la première dynastie romaine qui régna sur l'Empire romain (entre 27 av. J.-C. et 68)

La dynastie des Julio-Claudiens est la première dynastie de l’Empire romain. Les Julio-Claudiens ont régné sur Rome de 27 av. J.-C. à 68. Issus de deux familles patriciennes: la gens Iulia (Auguste, Tibère et Caligula) et la gens Claudia (Claude et Néron), ces 5 empereurs romains sont, bien que nullement ou indirectement liés par le sang, tous affiliés à Jules César (dictateur à vie) qui, pour sa part, n’a jamais porté le titre d’empereur. Les 5 empereurs de cette première dynastie romaine portent les noms d'Auguste (27 av. J.-C. à 14), Tibère (14 à 37), Caligula (37 à 41), Claude (41 à 54) et Néron (54 à 68). Les Flaviens ont ensuite pris le pouvoir à Rome.

Auguste, empereur fondateur de la dynastie des Julio-Claudiens

Né le 23 septembre 63 av. J.-C. à Rome (capitale de la Rome antique et de l’actuelle Italie) et mort le 19 octobre 14 à Nola, située dans l’actuelle région de la Campanie (Italie), Caius Octavius Thurinus dit Octave, puis Octavien et, enfin, Auguste a été le premier empereur de l’Empire romain et le premier empereur romain issu de la dynastie des Julio-Claudiens. Petit-neveu et fils adoptif de Jules César, il a régné de 27 av. J.-C. à 14. Fondateur de l’Empire romain, il est devenu l’empereur Auguste digne fils de César après l’élimination ou l’éviction de quelques célèbres rivaux: notamment Antoine ou Marc Antoine (membre du second triumvirat romain, il est vaincu à Actium en 31 av. J.-C.), Lépide (membre du second triumvirat romain, il est déposé en 36 av. J.-C.) et Césarion (fils de César et de Cléopâtre VII, co-pharaon d’Egypte avec sa mère, il est exécuté en 30 av. J.-C. sur ordre d’Auguste).

http://www.suite101.fr/content/empereurs-de-la-rome-antique--les-julio-clau…

L'empereur Auguste, fondateur de cette dynastie était manipulé par sa femme Livie. C'est elle qui dirigeait l'empire, elle fut la cause des malheurs de cette famille.
_________________
"Prodeo" en mémoire d'un ami disparu.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 5 Aoû - 23:57 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Sam 6 Aoû - 10:28 (2011)    Sujet du message: les Julio-Claudiens Répondre en citant

Prodeo a écrit:
L'empereur Auguste, fondateur de cette dynastie était manipulé par sa femme Livie. C'est elle qui dirigeait l'empire, elle fut la cause des malheurs de cette famille.


Livie voulait placer son fils Tibère à la tête de l'empire. Elle a éliminé progressivement ses "concurrents", a commencer par les gendres de l'empereur Auguste, les deux époux successifs de sa fille unique Julia.
Livia avait deux fils de son côté (Tibère et Drusus) d'un précédent mariage, avec l'empereur Auguste elle n'avait pas d'enfant légitime. Ce qui a sans doute produit une sorte de compétition des deux descendances dans la lutte pour le pouvoir.
Je ne pense pas que l'empereur Auguste eût conscience des ambitions politiques de son épouse, et de sa fascination pour le pouvoir. Tibère lui était un soldat, il aimait faire la guerre et ne pensait pas à devenir empereur. C'est vraiment Livie qui a forcé le destin de son fils, bouleversant l'ordre naturel de la monarchie et préparant la chute de cette famille.

C'était une monarchie théocratique, les empereurs vont jusqu'à se prendre pour des Dieux (Caligula). Elle n'était tempérée par aucune moralité saine qui lui soit supérieure (Bien qu'Auguste et Claude étaient plus à la recherche du bien commun que les autres). Elle s'est livrée à toutes sortes d'excès immoraux (infidélités, meurtres fratricides, assassinats, complots, empoisonnements).

Il faudra attendre encore 300 ans pour arriver à Constantin, et voir le christianisme triompher de la barbarie romaine.
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Prodeo
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2011
Messages: 37
Localisation: Alsace
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Sam 6 Aoû - 13:21 (2011)    Sujet du message: les Julio-Claudiens Répondre en citant

Mavendorf a écrit:

Je ne pense pas que l'empereur Auguste eût conscience des ambitions politiques de son épouse, et de sa fascination pour le pouvoir.


La disgrâce de Postumus, à la suite des décès de ses frères aînés n'est pas surprenante. Selon les versions, peu avant sa mort Auguste aurait tenté de réhabiliter son petit fils.

Mavendorf a écrit:
Bien qu'Auguste et Claude étaient plus à la recherche du bien commun que les autres.


Claude présente un profil des plus étonnants de l'histoire de cette dynastie. Nul ne pensait qu'il pouvait devenir empereur, il était bègue et boiteux, sa propre mère ne l'aimait pas à cause de son handicap. Puis, est tombé sur lui, ce que les autres ont toujours voulu obtenir.
A la mort de Caligula, c'est la garde prétorienne qui l'a proclamé empereur, alors qu'il était caché derrière un rideau.

Certes Auguste et Claude ont des points communs dans l'exercice du pouvoir, mais l'un était pour la Monarchie (Auguste) et l'autre avait une attirance pour la république (Claude) comme son grand père paternel.
_________________
"Prodeo" en mémoire d'un ami disparu.


Revenir en haut
Sire Hugo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 22 Sep - 21:01 (2011)    Sujet du message: les Julio-Claudiens Répondre en citant

Le Christ fut crucifié sous le règne de Tibère. De nombreux historiens accréditent la thèse selon laquelle Tibère aurait été un bon empereur. Vous vous souvenez de la petite histoire ? Ces hypocrites de Pharisiens voulaient une fois de plus tendre un piège à Jésus : ils lui demandent s'il faut payer l'impôt aux Romains impies. Jésus ne répond pas directement. Il demande d'abord à voir la pièce de monnaie qui sert à payer l'impôt. On lui en donne une. Il questionne alors : "De qui sont cette effigie et cette inscription ?" - "De César", rétorquent les Méchants. Et Jésus de conclure par la phrase bien connue : "Rendez donc à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu !".

Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Jeu 11 Avr - 23:07 (2013)    Sujet du message: les Julio-Claudiens Répondre en citant

Mavendorf a écrit:
Prodeo a écrit:
 

Il faudra attendre encore 300 ans pour arriver à Constantin, et voir le christianisme triompher de la barbarie romaine.


_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lastic
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2011
Messages: 1 466
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Mer 24 Avr - 21:51 (2013)    Sujet du message: les Julio-Claudiens Répondre en citant

Citation:

Il faudra attendre encore 300 ans pour arriver à Constantin, et voir le christianisme triompher de la barbarie romaine.  

J'aurais tendance à nuancer cette affirmation. Il n'est pas question de nier le caractère civilisateur et moralisateur de la religion catholique.
Cependant, lorsqu'on y regarde de plus près, Constantin lui même n'a "pas été tout blanc". Il a fait exécuté un de ses fils et sa femme ne l'oublions pas. Le contexte de l'époque peut aider à l'expliquer.
Par la suite, la violence politique, les guerres civiles et les usurpations continuent, malgré des grandes figures comme Théodose et ce jusqu'à la fin de l'Empire en Occident. La partie orientale s'en est mieux sortie, mais pas définitivement puisque l'empire byzantin verra un grand nombre de luttes cruelles pour le pouvoir.
Le christianisme a certainement moraliser les personnes, mais il n'a pas gommé les fragilités des institutions romaines.


J'en reviens au sujet, à savoir les Julio-Claudiens. Attention prudence sur ces empereurs. Il faut se méfier des sources littéraires à leur sujet (y compris pour Néron !), notamment un auteur comme Suétone (Vie des Douze Césars) qui a la fâcheuse tendance à diffuser des ragots sur eux.
Donc je ne pense vraiment pas qu'Auguste ait été manipulé par Livie, déjà parce que le personnage était trop habile pour se faire avoir. Ensuite il y avait une véritable coopération entre les époux pour le gouvernement. N'oublions pas non plus qu'Auguste s'est servi de la figure de sa femme comme exemple pour sa restauration du mos majorum.
Du côté de la succession, nul doute que Livie avait des ambitions pour son fils Tibère, mais ce ne sont que les morts prématurées de son frère Drusus d'abord, puis Caius et Lucius Caesar, eux préférés par Auguste car de la gens Julia, qui ont ouvert la voie à Tibère. On a bien accusé Livie d'avoir empoisonnés les concurrents, mais rien n'est sûr de ce côté-là, on ne se fonde que sur les accusations plus ou moins crédibles des historiens (Tacite ou Suétone) qui lui sont franchement défavorables. 
_________________
Vera nobilitas virtute virescit - Droit quoiqu'il soit !


Revenir en haut
Rodolphe von Thierstein
Les Chevaliers de la Couronne et de la Foi

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2011
Messages: 720
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Chrétien catholique
Masculin

MessagePosté le: Jeu 25 Avr - 11:45 (2013)    Sujet du message: les Julio-Claudiens Répondre en citant

Lastic a écrit:
Citation:
Il faudra attendre encore 300 ans pour arriver à Constantin, et voir le christianisme triompher de la barbarie romaine.  



La partie orientale s'en est mieux sortie, mais pas définitivement puisque l'empire byzantin verra un grand nombre de luttes cruelles pour le pouvoir.
Le christianisme a certainement moraliser les personnes, mais il n'a pas gommé les fragilités des institutions romaines.

En effet, jusqu'en 1453 les Romains n'ont jamais connu la stabilité d'un pouvoir, l'histoire de l'Empire des Grecs est constellée de luttes sanglantes et ceci bien après la christianisation. Il suffit de regarder l'histoire de l'usurpateur Phocas par exemple pour s'en rendre compte : http://fr.wikipedia.org/wiki/Phocas. De même, juste avant la Quatrième Croisade, Alexis IV Angelos et son père Isaac II furent emprisonnés par Alexis III, frère d'Isaac (qui par ailleurs eu en plus les yeux crevés). C'est Alexis IV, qui s'échappant de Constantinople demanda de l'aide à Philippe de Souabe, Boniface de Montferrat et à la République de Venise : il est rétabli avec son père. Après un règne très bref, ils sont renveersés par Nicolas Kanabos, qui lui même est renversé par Alexis V Doukas. Alexis IV est alors jeté en prison puis étranglé. Quant à Alexis V, il finira jeté du haut de la Colonne de Théodose par l'empereur Baudouin. On pourrait multiplier les exemples, mais c'est plutôt du à la conception du pouvoir et aux institutions qu'à la religion. On retrouvera cette violence politique chez les Romains, les Grecs puis les Ottomans. Paradoxalement, ces empire ont duré très longtemps (l'empire de Rome : 500 ans, celui des Grecs : plus de mille ans, celui des Turcs : 450 ans).

Après, c'est sûr que le règne de Constantin est une période faste comparée à celle de l'anarchie militaire et des Trente Tyrans, c'est une sorte de nouvel Auguste. La christianisation du pouvoir a en effet sa part, puisque -outre la foi personnelle de Constantin que je ne mets pas en doute- elle contribue à la solidification du Dominat, déjà bien mis en place par Dioclétien.
_________________
Plus fideli quam vitae- Défiance et Fidélité.


Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Jeu 25 Avr - 21:36 (2013)    Sujet du message: les Julio-Claudiens Répondre en citant

Lastic a écrit:

On a bien accusé Livie d'avoir empoisonnés les concurrents, mais rien n'est sûr de ce côté-là, on ne se fonde que sur les accusations plus ou moins crédibles des historiens (Tacite ou Suétone) qui lui sont franchement défavorables. 

Oui c'est juste vous avez raison, c'est probablement à nuancer, d'autant plus que Tacite était un opposant politique au régime impérial. Avez vous d'autres sources, d'autres pistes peut être à nous proposer pour poursuivre notre réflexion sur ce sujet ? 
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Rodolphe von Thierstein
Les Chevaliers de la Couronne et de la Foi

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2011
Messages: 720
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Chrétien catholique
Masculin

MessagePosté le: Jeu 25 Avr - 23:04 (2013)    Sujet du message: les Julio-Claudiens Répondre en citant

Mavendorf a écrit:
Lastic a écrit:
On a bien accusé Livie d'avoir empoisonnés les concurrents, mais rien n'est sûr de ce côté-là, on ne se fonde que sur les accusations plus ou moins crédibles des historiens (Tacite ou Suétone) qui lui sont franchement défavorables. 



Oui c'est juste vous avez raison, c'est probablement à nuancer, d'autant plus que Tacite était un opposant politique au régime impérial. Avez vous d'autres sources, d'autres pistes peut être à nous proposer pour poursuivre notre réflexion sur ce sujet ? 


Il y a Velleius Paterculus, mais lui à l'inverse est très laudatif à propos de Tibère et de sa mère, dans son livre II de l'Histoire Romaine : http://remacle.org/bloodwolf/historiens/velleius/livre2.htm 
_________________
Plus fideli quam vitae- Défiance et Fidélité.


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 609

MessagePosté le: Ven 26 Avr - 12:33 (2013)    Sujet du message: les Julio-Claudiens Répondre en citant

un extrait du "roman" de Maria Valtorta sur les relations de l'armée romaine et des hébreux.
_________________


Revenir en haut
Lastic
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2011
Messages: 1 466
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Ven 26 Avr - 14:59 (2013)    Sujet du message: les Julio-Claudiens Répondre en citant

Mavendorf a écrit:
Oui c'est juste vous avez raison, c'est probablement à nuancer, d'autant plus que Tacite était un opposant politique au régime impérial. Avez vous d'autres sources, d'autres pistes peut être à nous proposer pour poursuivre notre réflexion sur ce sujet ? 


D'autres sources, je ne pense pas. Rodolphe a proposé à juste titre Velleius Paterculus, qui permet d'avoir un regard très différent, bien que partial lui aussi. Il y a aussi Dion Cassius qui a écrit sur cette période mais avec un point de vue similaire à ceux de Tacite ou Suétone.
Le gros problème c'est que pour ce genre de problématiques, on est quasi-obligé de ne convoquer que les sources littéraires. Et en fin de compte, on n'en dispose pas d'un grand nombre, car au fil des siècles il y a eu des pertes importantes. On a donc perdu les œuvres de certains auteurs, qui ne sont connus que de nom ou par des citations (ou recopiages !) d'historiens postérieurs.

Il faut donc se contenter de ce corpus réduit et le soumettre à une analyse très rigoureuse, et proposer des interprétations. On est tenté de suivre ce que disent les historiens anciens car ils ont une écriture admirable, mais il ne faut pas se laisser embarquer et rester prudent, car ils n'ont pas la même façon de concevoir l'écriture de l'Histoire que nos "mentalités modernes".

Henryk a écrit:
un extrait du "roman" de Maria Valtorta sur les relations de l'armée romaine et des hébreux.

Pour les soldats et même pour les officiers romains, stationner dans cette région était tout sauf le Club Med, si vous me permettez l'expression. La région était si agitée et la mentalité des Juifs si différente qu'on peut concevoir le mépris et le ressentiment qu'ils éprouvaient.

 
_________________
Vera nobilitas virtute virescit - Droit quoiqu'il soit !


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:11 (2016)    Sujet du message: les Julio-Claudiens

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Histoire Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com