Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Théodore de Neuhoff... Roi de Corse !

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Histoire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Véronique
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2011
Messages: 126
Localisation: Haute-Corse
Féminin

MessagePosté le: Ven 22 Aoû - 03:21 (2014)    Sujet du message: Théodore de Neuhoff... Roi de Corse ! Répondre en citant

Anecdotique mais vrai.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Théodore_de_Neuhoff


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 22 Aoû - 03:21 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
FLF_BZH
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 1 758
Localisation: Dugeleh Breih — Duché de Bretagne
Masculin

MessagePosté le: Ven 22 Aoû - 13:24 (2014)    Sujet du message: Théodore de Neuhoff... Roi de Corse ! Répondre en citant

J'avais déjà lu ça il y a quelques mois je crois, c'est assez étonnant il faut avouer. Par contre, c'était une monarchie assez limitée car très parlementaire déjà (une diète qui avait un grand pouvoir). Aujourd'hui, et selon leur constitution de 1736, il ne semble plus y avoir de prétendant possible, mais dans la titulature complète du Roi d'Espagne, il est indiqué que ce dernier est également Roi de Corse notamment, ce qui est donc assez bizarre.
_________________
http://www.royalistesbretons.fr/


Revenir en haut
Véronique
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2011
Messages: 126
Localisation: Haute-Corse
Féminin

MessagePosté le: Ven 22 Aoû - 17:17 (2014)    Sujet du message: Théodore de Neuhoff... Roi de Corse ! Répondre en citant

Bonsoir FLF_BZH.
Etant très étonnée d'apprendre que le Roi d'Espagne soit également celui de Corse, je vous livre ci-dessous, le fruit de mes recherches :


Corse, Terre vaticane, de Michel Orsini, Editions Sud-Régie 1976

Ce livre extrèmement documenté sur l'histoire de la Corse est une thèse en Droit Canon soutenue à l'Université Pontificale du Latran à Rome le 27 février 1975.
Je l'ai trouvé dans la bibliothèque d'un ami corse, au milieu d'un magnifique paysage où les montagnes plongent dans le turquoise de la mer,et j'ai pensé qu'il intéressera quelques lecteurs.
La Corse, que les Grecs dans l'Antiquité peuplèrent (en même temps que les Etrusques),la baptisèrent "Kallista"(La plus belle). Après être restée des siècles dans l'Empire romain,c'est en Corse que l'empereur Néron envoya en exil le grand philosophe Sénèque. A la chute de l'Empire, la Corse suivit les vicissitudes des régions de l'Empire avec les invasions des barbares(Vandales, Lombards, Goths, Arabes, etc.) Pepin le Bref, roi des Francs et son fils Charlemagne, appelés par le pape pour le protéger, après des victoires décisives, constituèrent "Les Etats de l'Eglise".La Corse en fit partie avec le port de Luni.
Les papes confièrent l'administration de l'île à l'archevêque de Pise. C'est ainsi que la Corse fut pisane pendant quelques siècles(magnifiques églises de style pisan). Siècles de prospérité et d'équilibre. 
Au XIII° siècle la défaite navale de Pise face à la République de Gênes, met fin à l'administration pisane,et la Corse passe sous la domination des Gênois. Pour "légaliser" cette prise de possession par Gênes, le pape éleva l'Evéché de cette Ville-Etat en archevéché, et confia à l'archevêque de Gênes "l'administration" de la Corse. Administration toute nominale, malgré le contrôle des Visiteurs Apostoliques délégués par le Saint-Siège.
Les Génois, en effet, en étaient les vrais maîtres,avec leurs seigneurs, et condottieres. Ils construisirent des forteresses et des tours de guet (on en a recensé plus de 83 que l'on est en train de réhabiliter), défendirent l'île, mais aussi se montrèrent durs, et dominateurs. 
Les Corses se révoltèrent à plusieurs reprises, et au XVIII° siècle, la République de Gênes demanda à Louis XV l'envoi de troupes françaises pour l'épauler contre la rebellion, ce qui fut fait. Mais sitôt les Français repartis la révolte reprit contre Gènes, et les Corses, sous la conduite de Paoli, fondèrent à Corte, au coeur de l'île,une république avec une constitution, la première de l'ère moderne(avant celle des Etats-Unis). Paoli qui savait que Gênes cherchait à vendre la Corse, soit à l'Angleterre, soit à la France, demanda au Saint-Siège de faire valoir ses droits de propriété sur l'île. la nouvelle république resterait ainsi indépendante, sous l'"autorité" nominale du pape.
En 1764, Gênes vend la Corse au roi de France. Le marquis de Marbeuf en devient gouverneur. Le Saint-Siège n'élève aucune protestation.............................................. Mais le souligne Paul-Michel Castellani-Leandri, Président de "Corsu et fieru" dans CorseMatin du 13/02/2012 répondant à une interview :"Mais, devant le fait accompli, les papes n'ont rien dit… : Détrompez-vous. On retiendra la solennelle protestation de Clément XIV en 1770 : « Nous prions la France de conserver intacts les droits du Saint-Siège sur la Corse, car l'alto dominio sopra quest'isola appartiene al Romano Pontefice. » Le pape Grégoire VII dit à peu près la même chose: « L'île que vous habitez n'appartient, par droit et propriété, à aucun autre mortel et à aucun autre pouvoir que la Sainte Église Romaine. » D'ailleurs, tout cela perdure. Comme je l'ai dit, en vertu de l'article 340 du code de droit canonique promulgué en 1971, les évêques de Corse se rendent à Rome pour la visite ad limina non pas avec les autres évêques de France, mais en même temps que ceux des anciennes possessions pontificales"........................................................................

En 1769, naît Napoléon.
En 1789, des députés corses participent aux Etats-Généraux à Versailles, puis à l'Assemblée Constituante.
Ce livre passionnant contient le fac-similé de l'accord franco-génois de 1764.

Source : lecturepourtous.blogspot.fr/2009/08/corse-terre-vaticane-de-michel-orsini.html


Un article paru dans Corse-Matin, dans lequel un fait surprenant est porté à la connaissance de tous :


En tant que légitimes souverains, les papes de Rome, puis d'Avignon, puis à nouveau de Rome, prononcent chaque Jeudi Saint la même excommunication majeure contre tous ceux, quels qu'ils soient, « qui s'approprieraient indûment l'île de Corse », la seule terre à laquelle ils n'ont jamais renoncé tout au long des siècles.>>
http://www.corsematin.com/article/corse-terre-vaticane.582162.html


Revenir en haut
FLF_BZH
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 1 758
Localisation: Dugeleh Breih — Duché de Bretagne
Masculin

MessagePosté le: Lun 25 Aoû - 20:36 (2014)    Sujet du message: Théodore de Neuhoff... Roi de Corse ! Répondre en citant

En fait, traditionnellement, les titres du Roi d'Espagne étaient tout ceci:

roi de Castille, de León, d'Aragon, des Deux-Siciles, de Jérusalem, de Navarre, de Grenade, de Tolède, de Valence, de Galice, de Majorque, de Minorque, de Séville, de Sardaigne, de Cordoue, de Corse, de Murcie, de Jaen, des Algarves, d'Algésiras, de Gibraltar, des îles Canaries, des Indes orientales et occidentales, de la terre ferme et des îles des mers océanes ; archiduc d'Autriche, duc de Bourgogne, de Brabant, de Milan, comte de Habsbourg, de Flandre, de Tyrol et de Barcelone, duc d'Athènes et de Néopatrie, seigneur de Biscaye et de Molina, marquis d'Oristan et de Gozianos.
_________________
http://www.royalistesbretons.fr/


Revenir en haut
RIPITICCI
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 24 Fév 2015
Messages: 7
Localisation: lyon
Religion: catholique
Masculin

MessagePosté le: Ven 27 Fév - 06:07 (2015)    Sujet du message: La Corse Répondre en citant

Oui, je peux transmettre le texte du traité du 15 mai 1768, qui n'est pas un traité de cession de la Corse, puisque cession il n'en est pas question. En fait le quiproquo vient d'une lettre patente du 5 août 1768 qui dit:"....par une cession volontaire des droits de souveraineté": les droits de souveraineté (il n'y a pas l'article la), à cette époque, consistaient aux droits de justice et de lever des impôts. C'était relativement courant. Mais par une lecture rapide, on peut lire la souveraineté. De plus, en 1793, l'assemblée promulgue un décret qui dit: "Tous les traités existant entre la France et Gênes seront fidèlement exécutés". De toute façon, à la lecture du traité du 15 mai 1768, il n'y a pas de doute: ce n'est que l'exercice de la souveraineté et rien d'autre: sur le fonds, une opération de police.

Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 611

MessagePosté le: Lun 2 Mar - 15:06 (2015)    Sujet du message: Théodore de Neuhoff... Roi de Corse ! Répondre en citant

Ma véritable question est:
La Corse voulait-elle devenir une république bananière, comme celle de Venise ou de Florence avec les conséquences qui en découlent?

La Corse veut-elle par vassalité, au Roi d'Espagne ou de France, être sujette au Roi, ou a Naundorff.

Beaucoup de coutumes, était de parole, ou transmises comme telles, sous l'ancien régime. Je ne suis pas sûr que nombre de français en connaissent la Valeur.
_________________


Revenir en haut
RIPITICCI
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 24 Fév 2015
Messages: 7
Localisation: lyon
Religion: catholique
Masculin

MessagePosté le: Lun 2 Mar - 17:22 (2015)    Sujet du message: Théodore de Neuhoff... Roi de Corse ! Répondre en citant

Bonjour, il me semble que vous êtes à côté du sujet: la Corse voulait ou ne voulait pas, soit. Mais l'événement lui a été imposé. Elle l'a subi. La Corse était vassale de la République de Gênes. Sur le fonds, ce n'est pas le traité du 15 mai 1768 qui change quelque chose. La Corse a été instituée "Royaume" vers 1297, par le Pape. Le Royaume de France, en 1768, n'a que l'exercice de la souveraineté, genre de protectorat. Et rien n'a changé depuis, sauf erreur de ma part.

Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 611

MessagePosté le: Mar 3 Mar - 18:02 (2015)    Sujet du message: Théodore de Neuhoff... Roi de Corse ! Répondre en citant

Ou voulez vous en venir, puisque que nous sommes hors sujets, et que la Corse à subi la souveraineté France?
_________________


Revenir en haut
RIPITICCI
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 24 Fév 2015
Messages: 7
Localisation: lyon
Religion: catholique
Masculin

MessagePosté le: Mer 4 Mar - 08:04 (2015)    Sujet du message: Théodore de Neuhoff... Roi de Corse ! Répondre en citant

le Royaume de France, en 1768, n'a reçu que l'exercice de la souveraineté, et non pas la propriété elle-même. En lisant les instructions aux Ambassadeurs de France, t. 19, il est certain que la France, en 1778, pensait bien que Gênes ferait une demande de poursuites des subsides versés  par les Français; mais Gênes est restée silencieuse...et la situation est, elle aussi, demeurée dans l'état initial. L'appellation "Royaume de Corse" est reconnue par une lettre-patente du 5 août 1768. En 2015, la Corse est le seul territoire a n'avoir jamais été acquit par un traité de cession, et cette possession n'a jamais été reconnue, par écrit, par les puissances, même pas dans les traités de 1814-1815: France renvoyée dans ses frontières de 1790, et "Tout ce qui en dehors de la frontière désignée ne fait plus partie du Royaume de France"

Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 611

MessagePosté le: Mer 4 Mar - 18:21 (2015)    Sujet du message: Théodore de Neuhoff... Roi de Corse ! Répondre en citant

Voila un discours bien régionaliste et révolutionnaire. Vous maniez bien la langue de France, pour vos intérêts.

Pourquoi la Corse n'a-t-elle pas renvoyé les subsides, qui salissaient son honneur, puisque elle n'est pas française (subsides qui sont toujours versées d'ailleurs.  (Le bien d'autrui tu ne prendras point)

Avez-vous des fac-similé de traités, de par le Roi de France?


La France renvoyée dans ses traités de 1790 en 1815, par un despote qui voulait s'approprier les biens d'Europe. Un beau paradoxe? Et on ne va pas parler du droit successoral en Corse.


Que viennent faire ces droit de traités et le devoir coutumier dont vous taisez les ayant-droits dans un forum légitimiste?


_________________


Revenir en haut
RIPITICCI
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 24 Fév 2015
Messages: 7
Localisation: lyon
Religion: catholique
Masculin

MessagePosté le: Jeu 5 Mar - 06:02 (2015)    Sujet du message: Théodore de Neuhoff... Roi de Corse ! Répondre en citant

Rien de révolutionnaire: ce ne sont que les faits, facilement vérifiables. Vous-mêmes ne reconnaissez pas la Corse comme française. Relisez mon texte, et vous verrez que ce n'est pas la Corse qui reçoit les subsides mais Gênes. Vous traitez Louis XVIII de despote dans votre dernier paragraphe. Vous réagissez par rapport à des clichés!

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:36 (2016)    Sujet du message: Théodore de Neuhoff... Roi de Corse !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Histoire Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com