Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

In memoriam
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> L'Union des Cercles Légitimistes de France -> UCLF
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Ven 19 Aoû - 23:30 (2011)    Sujet du message: In memoriam Répondre en citant

In Memoriam: Gérard Saclier de la Bâtie





   
Gérard Saclier de la Bâtie nous a quitté     
   
(Extrait du numéro 108 de la Gazette Royale)     
   
Gérard Saclier de la Bâtie s’est éteint le dimanche 20 août 2006, après une longue maladie qui le tenait éloigné de nous depuis plus de dix ans. Homme de foi et de conviction, il se consacra très jeune à la diffusion de la doctrine légitimiste et ne manqua pas, sur le plan religieux, de s'engager résolument dans la résistance à la subversion qui envahit l'Eglise lors de la tourmente conciliaire.La fidélité à sa mémoire nous commande de poursuivre son oeuvre. Sermon prononcé aux obsèques de Gérard Saclier de la Bâtie



Bien Chers Amis, Mes Bien Chers Frères,     
   
    
   
Le décès de Monsieur Saclier de la Bâtie nous rassemble autour de son corps. Et face à l 'événement , quantité de sentiments, de réflexions peuvent surgir à notre esprit : Pourquoi la mort ? Pourquoi la maladie ? Pourquoi la souffrance ? Quel est le but de notre vie ?     
   
Autant de questions dont la réponse reflète l’état de notre âme face à Dieu, face à Sa sainte volonté exprimée par les décrets de la Providence. Je voudrais, cet après-midi, vous aider à vivre cette épreuve de la séparation avec les paroles de la Sainte Ecriture, Parole même de Dieu, et celles de la Mère Eglise, l’Eglise catholique, apostolique et romaine à laquelle appartient pleinement notre défunt.     
   
Je voudrais tout d’abord vous montrer l’attitude du vieillard Job, qui était un homme, nous ditl’écrivain sacré, “intègre, craignant Dieu et éloigné du mal”. Et cet homme, fort riche, rencontra en peu de temps, par permission divine, quantité d'épreuves. Il perdit tous ses biens et tous ses enfants furent massacrés. En apprennant ces nouvelles qui broyaient son coeur, Job adora Yahweh et dit : “Dieu a donné, Dieu a repris, que le nom de Dieu soit béni”, et l'écrivain sacré continue : “En cela Job ne pécha point, et ne dit rien d’insensé contre Dieu”.      
   
Voilà, mes Frères, le modèle de l’attitude chrétienne face au départ d’un être cher, de l’un des nôtres : la résignation aimante à la volonté divine, attitude de foi, de dignité, d’humilité. Mais, ne nous y trompons pas, mes Frères, l’acceptation de la Providence ne débouche pas sur le stoïcisme, sur l’insensibilité face à l’épreuve. Non, mes Frères, le catholique, comme tout homme, a un coeur, a une sensibilité qui souffre, mais il a la foi qui débouche sur l’espérance. Et c’est grâce à cette foi que saint Paul dans l’Epître aux Thessaloniciens (1 Tess. 4/13-18) peut nous écrire :     
   
“Mes Frères, nous ne voulons pas que vous vous affligiez comme les autres hommes qui n’ont pas d’espérance. Car si nous croyons que Jésus est mort et qu’Il est ressuscité, nous croyons que Dieu amènera avec Jésus tout ceux qui se sont endormis avec Lui”.  Pour Lui et pour nous, la mort n’est donc pas un anéantissement comme pour l’athée, une disparition totale. Mais elle est un rappel à Dieu, un passage de la vie terrestre à l’éternité, à la vie qui ne finira jamais.Ce qui faisait dire à sainte Thérèse de Lisieux :
“La mort, c’est la vie”. C’est pour l’âme en paix avec Jésus, en état de grâce, la fixation définitive dans le bonheur éternel de l’union à Dieu. Et c’est en cela, mes Frères, que malgré votre douleur, doit résider votre espérance".



Celui qui vous a quittés, qui vous a devancés, vous le retrouverez dans l’éternité si, comme lui, vous mourez en amitié avec Dieu, en état de grâce ; si, comme lui, vous savez éclairer votre comportement humain par votre foi authentiquement catholique. N’a-t-il pas, en effet, été à l’origine des Associations Saint-Pie V et de son Comité de Coordination lorsque la tempête moderniste s’est abattue avec violence sur la liturgie, expulsant les prêtres fidèles des paroisses et abandonnant les fidèles en plein désarroi. N’a-t-il pas, encore, été, face au cancer insidieux de la Révolution, le Président fondateur de l’Union des Cercles Légitimistes de France, illustrant cette belle parole de Pie XII :     
“La politique c’est, après la prédication de l’Evangile, la plus grande des charités.”      
   
Comme pour ses héros, les Vendéens, sa ligne directrice était :Pour Dieu et pour le Roi”.


    
   
C’est une ligne de conduite à maintenir avec ténacité si nous voulons que le lien entre Notre Seigneur Jésus-Christ, le Roi des Rois et la France soit rétabli. Mais il y a un autre point sur lequel je voudrais m’arrêter : la mort n’est pas instantanément l’entrée au ciel, ou d’une autre façon : les bienheureux, à moins d’être morts martyrs, ou d’avoir été de grands saints, ne sont pas rentrés directement au ciel. Il y a ce lieu de purification, ce lieu de souffrance dans lequel l’âme des justes achève d’expier ses péchés avant d’entrer au ciel. Il y a le Purgatoire. Votre défunt, comme tout homme, excepté la Très Sainte Vierge Marie, votre défunt a connu l’humaine faiblesse, conséquence du péché originel, a connu le péché. Il lui faut donc, pendant un certain temps, au Purgatoire, purifier son âme des dettes dues au péché. Et c’est là, mes Frères, que le dogme de la communion des saints va trouver son application.     
   
C’est là que votre attitude va être importante. Vous qui avez connu et aimé Monsieur Saclier de la Bâtie, vous pouvez l'aider par votre prière, par vos bonnes oeuvres, par vos pénitences, ou en faisant dire des messes. Vous pouvez l'aider à atteindre le plus rapidement possible la vision de Dieu, la vision béatifique. Car l’amour ne s’arrête pas à la mort. L’amour du prochain qui consiste à vouloir le plus grand bien pour lui, à savoir le Ciel, doit susciter en chacun d’entre vous cette générosité, ce dévouement pour l’âme de votre parent et ami. Par ma bouche, Monsieur Saclier de la Bâtie s’adresse alors à chacun d’entre vous, au plus intime de votre âme et y dépose ces paroles :     
“Si vous voulez me retrouver pour l’éternité, soyez fidèles à votre baptême, soyez fidèles à votre foi catholique et à tout ce que cela implique pour Dieu et pour le Roi. Soyez fidèles à vos ancêtres. En un mot, soyez fidèles à Notre Seigneur Jésus-Christ jusqu’au bout, quoi qu’il en coûte. Je vous y aiderai”.
Oui, “Dieu amènera avec Jésus, ceux qui se sont endormis avec Jésus”.     
   
Ainsi soit-il.     
   
Père Jean-Marie de la Fraternité de la Transfiguration.
Chanteloup, le 23 août 2006     
   


http://beaudricourt.hautetfort.com/archive/2011/08/11/hommage-a-gerard-saclier-de-la-batie.html   

_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 19 Aoû - 23:30 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Corentin
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2011
Messages: 10
Localisation: Quimper
Religion: Catholique romain
Masculin

MessagePosté le: Sam 20 Aoû - 00:40 (2011)    Sujet du message: In memoriam Répondre en citant

Le Ciel se réjouit.  Il a vécu sa vie (de la terre) ainsi qu'il convenait. Il vivra (sa vie du dessus) paisible. Bienheureux sois-tu!
_________________
Un gueux de Basse Bretagne


Revenir en haut
Danielle
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2011
Messages: 12
Localisation: Strasbourg
Religion: Catholique
Féminin

MessagePosté le: Sam 20 Aoû - 13:26 (2011)    Sujet du message: In memoriam Répondre en citant

Paix à son âme, je ne le connaissais pas mais il faisait partie des nôtres, légitimistes. Que le Ciel l'accueille avec des cris de joie !

Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Dim 18 Aoû - 08:41 (2013)    Sujet du message: In memoriam Répondre en citant

L'union des Cercles Légitimistes de France
vient d'apprendre le décès de

Monsieur l'abbé Christian Philippe Chanut

samedi 17 août 2013 à 14H45, après une longue et éprouvante maladie.

Agé de 65 ans, aumônier du mémorial de France à Saint-Denis.
M. l'Abbé Chanut avait été très proche, jusqu'à sa mort, de Mgr le Prince Alphonse
Le 9 février 1989, il avait prononcé l'homélie lors de la messe de requiem
qu'il avait lui même célébrée en la basilique Saint Denis, pour le repos de l'âme du regretté Prince.


L'UCLF vous conseille en ces jours de deuil, de
reprendre connaissance de cette homélie :

http://www.uclf.org/page48a.html 
 

_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Floriancatho
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mar 2013
Messages: 63
Localisation: Orléanais/Alsace
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Dim 18 Aoû - 08:53 (2013)    Sujet du message: In memoriam Répondre en citant

Triste nouvelle... Requiescat in pace.
_________________
Fondateur du Cercle légitimiste Saint-Materne en Alsace. Séminariste de l'Institut du Bon Pasteur.


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 609

MessagePosté le: Dim 18 Aoû - 10:40 (2013)    Sujet du message: In memoriam Répondre en citant

Reposez en paix, monsieur l'abbé...


 

Prône du 9 Février 1989

Mes biens chers frères alors que la terrible nouvelle se répandait à travers le monde,  des millions de catholiques, préparant leur messe quotidienne, lisait la parabole, tout au moins, écoutaient l’événement, de la résurrection de la fille de Jaïre. Sa fille est morte, à quoi bon déranger encore le maître ? Et nous étions tous, frappés, jusqu’au plus profond du cœur, par cette analyse. Le prince que nous avions aimé et qui nous avait aimé, le prince, qui avait incarné, ce qui secrètement était en nous, n’était plus, et nous nous prenions, et nous nous prenions à espérer que le seigneur qui n’avait qu’a toucher la Main comme à la petite file de Jaïre, et lui dire Talitakoum, lève toi, soulève toi, mais ainsi n’en allait pas de la vie. Car ce prince représentait quelque chose de cette parabole, c’est Zaîre le plus représenté. Et la petite fille s’est faite bien nouvelle, le prince à donné sa vie pour que nous vivions, Jaïre, chef de la synagogue, se précipitant aux pieds du Messie, abdiquait tous ces droits de Lévite, reconnaissait le christ comme Dieu, et dés lors il perdait tout. Ainsi, notre prince à tout abandonné pour que nous puissions vivre ! La position dans laquelle il était né, les possibilités de son intelligence, tout ce que, à quoi il pouvait prétendre, et sur quoi il n’a pas mis la main, parce qu’il nous était fidèle, et fidele à l’idéal de ses ancêtres. En étant fidèle à se seule position réclamée, et respectée, d’ainé des capétiens.

C’est lui, c’est lui qui a renoncé à tout, pour n’être que notre prince, pour n’être que notre roi. Et c’est lui encore qui nous a mené au pied de l’autel, qui nous mène devant le Christ Roi, qui le supplie, afin que nous puissions vivre, et puissions exister. Ne crains pas crois seulement ! dit jésus à Jaïre, ne craint pas croit seulement ! dit secrètement le Christ au prince. Et au moment ou il s’est mis à croire, à croire pour nous, alors nous avons survécu, alors nous avons existé, alors ce qui était secrètement enfoui, ce qui était caché au fond des mémoires et des cœurs, est apparu à la lumière, alors les foules sont venu vers lui, la guérison est entrée dans ce peuple, qui perdait son sang, en perdant ses traditions et en perdant son histoire. Nous voulons le croire, par la médiation du capétien, car arrêtée par rien comme Jaïre n’a été arrêté par rien, ni les moqueries de ceux qui sont autour et qui disent « Mais elle est morte » ni le discours respecté des gens respectables. Il lui dit « N’ennuies pas le maître ! Il n’y a plus rien à faire. Elle est morte. Eh bien oui nous étions morts, ou tout au moins nous dormions si profondément, que bien peu se tenait encore debout autour de la bannière fleurdelisée. Oui, le Seigneur a la prière du prince, a la vie du prince consacrée, a tendue la main, nous a réveillés, et nous a fait surgir. Et tenant la main de la petite fille, elle se leva, (Acclamations) elle se réveille endormie, ou bien vous réveillerez vous, l’esprit voudra t’il bien entrer dans le corps, comme il est entré dans le corps de la fille de Jaïre. Et pour nous pendant longtemps, la légitimité, c’était bien le prince, et il citait souvent, la devise que c’était attribué le compte de Chambord, son illustre prédécesseur : Ma personne n’est rien, mon principe est tout. Alors nous qui procédons de ce principe, l’abandonnerons nous, parce que la personne n’est plus visible à nos yeux ? Ou bien resterons nous fidèles, à l’hommage qui nous été rendu, à l’idéal et l’exemple qui nous à été donné. Fidèle jusqu'à la progression à l’intérieur du mystère de la Foi Car l’histoire que nous laissera notre prince c’est bien évidemment cette union, du cœur de la France et du Cœur de Jésus. Lentement mais surement, la grâce a fait son œuvre, lentement mais surement la grâce s’est saisi du cœur de prince et l’as amené jusqu’au cœur du mystère de la Foi. Nous avons tous été témoin de cette grande progression spirituelle que depuis l’autre accident, derrière, nous avons marché, entrainé par cette force, qu’est la force de la grâce. Lorsque, au mois de janvier dernier, dans cette basilique, nous avons vu surgir le prince, qui était à la fois le même, et déjà un autre, le regard s’était un peu éclairé, quelque chose s’était passé comme une sorte d’épousailles du cœur, avec la présence du Christ, et c’est vrai que tout alors était bien, c’est vrai que tout alors était beau, et c’est vrai que nous étions plein de bon cœur autour de lui ! Que de joie que de force  que de grandeur nous rassemble!!! Et je ne pense pas trahir un secret en disant que la progression spirituelle du prince, dans ses dernières années, est spécialement attaché à cela, le cœur du Christ étai t un très mauvais souvenir. Alphonse XIII avait jadis consacré l’Espagne au Cœur du Christ et l’avenir n’avait pas été bon. Alors il y avait dans l’esprit du prince comme une réticence, vis  à vis de ces choses, et grâce à Dieu et à nos prières  sans doute, l’esprit s’est ouvert, le cœur s’est ouvert, et la dernière phrase que j’ai entendue de sa bouche était : « Il faut voir mon père ce que nous allons faire le 17 juin. »

Qu’allons nous faire mes frères le 17 juin, nous qui maintenant sommes les héritiers les dépositaires de cela, chacun de nous va t’il rentrer dans cette consécration au Sacré Cœur, et lever les mains vers le ciel pour que celle de la France se fasse un jour ?

Héritier, certes peu mais après le jeune prince, certes nous le sommes, mais tant que nous le resterons autour du jeune prince, certes nous le sommes, tant que le jeune prince sera présent dans nos cœurs sera présent dans nos esprits. A nous, à nous, de lui donner notre bras, puisque le sien n’est pas encore assez ferme, a nous de lui donner nos prières, puisque son cœur a besoin de grâces, à nous de lui donner toutes les ressources de notre intelligence, et de nos états respectifs, parce que nous avons besoin de le voir grandir, et s’il disparaît un temps à nos yeux, c’est que quand l’heure sera venue, il nous apparaisse là ou était sa place ! Que la grâce de Dieu touche chacun de nos cœurs, et que cette grâce soit espérance et miséricorde, ces bontés de Dieu qui ce conjuguent avec l’indicatif, ce qui signifie assez que lorsque nous faisons acte d’espérance, et demande de miséricorde dans le Cœur Sacré de Jésus, nous touchons, nous avons déjà ce que nous demandons à Dieu, si cela est juste. Alors que de nos cœurs que de chacun de nos cœurs, sorte la foi, désirant répandre l’amour de Dieu, nous trouvions notre rempart et notre force dans la vertu d’espérance, et la foi en la Miséricorde.



L’acte d’espérance …, voilà la prière que nous faisons pour le repos de l’âme de notre prince, pour la gloire de son fils, notre prince, et pour le bonheur de chacun de nous, que viennent les jours heureux.
 Amen.







par l'abbé Chanut qui vient de décéder.

_________________


Dernière édition par Henryk le Lun 19 Aoû - 10:38 (2013); édité 7 fois
Revenir en haut
Pierre ISAAC
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2013
Messages: 97
Localisation: La Valette du Var
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Dim 18 Aoû - 10:52 (2013)    Sujet du message: In memoriam Répondre en citant

R.I.P ! Nous sommes peu nombreux et chaque départ nous attriste d'autant plus...
_________________
A Dieu Mon Âme ! Ma Vie Au Roi ! Mon Cœur Aux Dames ! Mon Honneur À Moi !!! Vicomte Jean de La Varende


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Christine13
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2013
Messages: 176
Localisation: Provence
Religion: Catholique
Féminin

MessagePosté le: Dim 18 Aoû - 13:28 (2013)    Sujet du message: In memoriam Répondre en citant

Sinceres condoleances a toute la famille en ce triste jour 
_________________
Pour Dieu et le Roy !


Revenir en haut
Washie
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2011
Messages: 538
Localisation: BRETAGNE
Religion: CATHOLIQUE

MessagePosté le: Dim 18 Aoû - 20:29 (2013)    Sujet du message: In memoriam Répondre en citant

Qu'il repose en paix. Sincères condoléances à ses proches.
_________________
Mon âme à Dieu, mon coeur au Roy !


Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN Skype
V.F.H.78
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 19 Aoû - 08:58 (2013)    Sujet du message: In memoriam Répondre en citant

Sincères condoléances. C'est un fidèle serviteur de la légitimité qui disparaît.

Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Lun 19 Aoû - 19:57 (2013)    Sujet du message: In memoriam Répondre en citant


  
Monsieur l'abbé Christian Philippe Chanut  

  
Ses obsèques seront célébrées par S. Exc. Mgr Michel Dubost, évêque d'Evry,  
le jeudi 22 août 2013, à 10h00,  
en l'église Notre-Dame de l'Assomption de Milly-la-Forêt (91490).  

_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
royaliste nord-ouest
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2012
Messages: 58
Localisation: calais
Religion: catholique
Masculin

MessagePosté le: Lun 19 Aoû - 21:47 (2013)    Sujet du message: In memoriam Répondre en citant

Triste nouvelle, oui. 
_________________
M.Lebas


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
propatria
Vicomte

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 370
Localisation: Limousin
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mar 20 Aoû - 13:29 (2013)    Sujet du message: In memoriam Répondre en citant

                                             Mes condoléances à toute la famille , la mort d'un être cher étant toujours une épreuve difficile

                                     que Notre Dame leur vienne en aide .
_________________
« La Contre-révolution ne doit pas être une révolution contraire, mais le contraire de la Révolution. »


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mar 20 Aoû - 21:15 (2013)    Sujet du message: In memoriam Répondre en citant

On peut réécouter une des homélies de l'abbé Christian Philippe Chanut, donnée à la paroisse Saint Bruno (FSSP) de Bordeaux en mars 2013.


_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Semper Fidelis
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2012
Messages: 737
Localisation: Vivarais
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Ven 23 Aoû - 02:47 (2013)    Sujet du message: In memoriam Répondre en citant

Lettre ouverte à un grand aumônier de France retourné à Dieu :


http://leblogdumesnil.unblog.fr/2013/08/22/2013-64-lettre-ouverte-a-un-gran…
_________________
« Le trône de Saint Louis sans la religion de Saint Louis est une supposition absurde ».

(Chateaubriand)


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:47 (2016)    Sujet du message: In memoriam

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> L'Union des Cercles Légitimistes de France -> UCLF Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com