Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Sainte Clotilde

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Reines, régentes de France
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Henryk
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 611

MessagePosté le: Mer 15 Oct - 00:25 (2014)    Sujet du message: Sainte Clotilde Répondre en citant

Vers le Ve siècle, parmi les ruines de royaumes Burgondes, à l'une des extrémités de l'Empire romain se trouvait une race que Caton définissait par ses deux traits: l'éloquence et la bravoure (argute loqui et res militari).



Ste Clotilde (germ hlod, gloire  et hild, combat), née vers 474 en Burgondie, Lyon ou Genève, morte autour de 545 à Tours, est une princesse burgonde, devenue reine des Francs en épousant Clovis, qu'elle contribue à convertir au catholicisme.
Elle est la fille du roi burgonde Chilpéric II, fils du roi Gondioc et frère de Gondebaud, Godegisile et Gondemar. Deux d'entre eux, Gondemar et Chilpéric II, père de Clotilde, disparaissent durant les années 480, laissant la place à Gondebaud et Godegisile, seuls rois des Burgondes dans les années 490. Cette disparition de deux des frères est l'objet d'un certain nombre d'interrogations.
L'enfance et la jeunesse de Clotilde se déroulent à la cour burgonde arienne, reste fidèle au culte du vrai Dieu, sa douceur, sa piété, et aussi son amour pour les pauvres, la faisaient bénir par tous ceux qui vivaient autour d'elle. Notre Seigneur prit dans les personnes les plus humbles, et le plus méprisé dans le monde antique, cette disciple de la foi catholique, la future Ste Clotilde.
Selon Grégoire de Tours, le père et la mère de Clotilde ont donc été exécutés par Gondebaud, mais il ne précise pas pour quelles raisons, ni dans quelles circonstances. Clotilde et sa sœur Chrone échappent au massacre. Elles sont condamnées à l'exil, mais apparemment, quelques années après, alors que Chrone est devenue moniale, Clotilde est présente à la cour de Gondebaud où des ambassadeurs francs la remarquent et la signalent à Clovis, qui la demande en mariage. Pourchassée par les troupes de Gondebaud et d'Arédius, elle se presse, déja vers Chalons sur Saône, puis franchit la frontière entre les deux royaumes.


Le récit (très court) du massacre a ensuite été repris par le Liber Historiae Francorum, chronique du VIIIe siècle, qui en augmente la portée tragique en introduisant deux fils de Chilpéric, décapités par l'oncle régicide.
Elle épouse Clovis vers 493 à Soissons. En dépit d'une époque manquant de sources écrites, la vie de Clotilde en tant que reine des Francs était parfois mentionnée en détail dans une biographie de saint Remi de Reims écrite avant que saint Grégoire de Tours ne naisse et citée par ce dernier, de laquelle la plupart de renseignements sont adoptés par les historiens contemporaines. La reine chrétienne était donc protégée par cet évêque et conseiller.
Selon Grégoire de Tours, elle a exercé une influence pour l'amener au baptême. Avant cet événement, dont la date n'est pas connue avec une absolue certitude, elle prend même l'initiative de faire baptiser ses deux premiers fils sans prendre l'avis de son époux. Le premier, appelé Ingomer, meurt immédiatement après le baptême. Le premier enfant de Clotilde baptisé, mourut, et le deuxième tomba malade. Clovis vociféra contre la religion chrétienne, mais Tolbiac vient détruire sa foi idolâtre, sans réellement le convertir.
Le couple a d'autres enfants, d'abord deux fils, Childebert (vers 497) et Clotaire (vers 498), puis une fille, Clotilde, qui sont tous baptisés et parviennent à l'âge adulte.
Ste Clotilde et Franquebourg
Pour l'origine exacte du château, proche de Neubois, un ancien analyste, Daniel Specklin, affirme que c'est Clovis (Clodovig) roi des Francs qui le construisit vers le cinquième siècle lorsqu'il fit la conquête de l'Alsace. Il domine les deux vallées de la Liepvrette et de Villé afin pour Clovis de s'assurer plus facilement le passage de ses troupes d'est en ouest. Il le nomma le "château de Frankenbourg" la forteresse des Francs (Burg der Franken). Il y bâtit une chapelle où Specklin dit avoir vu sur l'un des vitraux peints qui existaient encore de son temps les premières armoiries des Francs : trois crapauds de sables sur un champ d'argent. Selon la légende, au cours de bataille de Tolbiac que de nombreux historiens situent au Kochersberg au nord-ouest de Strasbourg, Clovis avait promis à sa femme Clotilde qu'il se convertirait au Dieu des Chrétiens si celui-ci lui accordait la victoire. La tradition veut que cette promesse eût été prononcée au château de Frankenbourg. Après sa conversion au christianisme, Clovis aurait remplacé les trois crapauds par trois fleurs de lys qui sont devenues ensuite les armes des rois de France. C'est dans la chapelle de ce château, dit la tradition, que l'épouse de Clovis Sainte Clotilde a prié, pendant la bataille de Tolbiac, pour obtenir la victoire et la conversion de son mari. Dans la région a longtemps circulé une autre légende. Au pied de la montagne, du côté de Villé, il y a un village qui porte le nom de Bassemberg (la montagne de Basine), où la mère de Clovis, selon la tradition, avait une demeure qu'elle habitait pendant son séjour dans la contrée.



A la mort de Clovis, Clotilde, dans le deuil, s'écrie: Seigneur, vous me l'aviez donné païen, par votre miséricorde, je vous le rends chrétien, que votre volonté soit faite.
De Paris et du séjour à la cour, Clotilde se transporta à Tours en face d'un tombeau: celui de Saint Martin. Là, dit Saint Grégoire de Tours, on vit la fille, la nièce, l'épouse d'un roi, passer les nuits en oraisons, servir les pauvres, consoler les affliger, assister les nécessiteux de ses biens, protéger les veuves et les orphelins.
Sa propre fille, nommée Clotilde comme elle, marié à Alamaric, qui la forçait à abjurer sa foi, par des humiliations publiques, fut ramenées par ses frères. Ste Clotilde meurt pendant cette expédition.


Clotaire, son fils fut protégé miraculeusement par les prières de Clotilde au tombeau de Saint Martin, à Tours,  lors de l'attaque de ses frères, dans la forêt de Routot, près de Caudebec. L'armée des deux frères fut mis déroute par un violent orage de grêle.


Canonisée vers 550 ou 560 ; L'Église Catholique, les orthodoxes, et l'ancien martyrologe romain la fêtent le 3 juin.
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 15 Oct - 00:25 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
henri
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2014
Messages: 223
Localisation: SUD
Masculin

MessagePosté le: Mer 15 Oct - 20:18 (2014)    Sujet du message: Sainte Clotilde Répondre en citant

A l'époque où j'étais étudiant à la fac d'Aix-en-Provence en Histoire ancienne et médiévale, j'ai entendu (la chose est peut-être à vérifier) que l'origine du prénom Louis provenait de Clovis , le v se prononçant u à l'époque ou plus exactement le u prononcé s'écrivant v, et le temps passant le C initial serait devenu muet comme nombre de premières lettres de beaucoup de noms !;  et Clovis considéré comme fondateur de la lignée royale du Regnum Francorum qui deviendra la France aurait en quelque sorte impulsé post-mortemi le prénom consacré nom de règne de la plupart de nos Rois. Je dis cela sous toutes réserves, n'ayant aucune preuve de ces indications fournies par mes professeurs de l'époque.  
_________________
Dans l'attente de la Restauration !.


Revenir en haut
Lastic
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2011
Messages: 1 466
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Jeu 16 Oct - 00:33 (2014)    Sujet du message: Sainte Clotilde Répondre en citant

Et c'est tout à fait exact !
_________________
Vera nobilitas virtute virescit - Droit quoiqu'il soit !


Revenir en haut
Frère Cailliau
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2014
Messages: 71
Localisation: Abbaye Saint Georges 41800 Saint Martin des Bois
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Jeu 16 Oct - 11:35 (2014)    Sujet du message: Ste Clotilde Répondre en citant

C'est grâce au fils de Clotilde, Childebert et à l'épouse de celui-ci, Ultregothe, que l'abbaye S. Georges a été fondée, en 524, dans le Loir et cher, rassemblant des ermites de la région et des bénédictins de S. Timay, près de Lavardin. Actuellement, des bénédictins de Flavigny y sont installés depuis 2001. L'église date du XIIe s, au temps des chanoines de saint Augustin, qui ont occupé les lieux jusqu'à la Révolution.
_________________
https://plus.google.com/u/0/ frèrematthieucailliau/posts

Placebo Domino / Je plairai au Seigneur


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 611

MessagePosté le: Mer 3 Juin - 18:57 (2015)    Sujet du message: Sainte Clotilde Répondre en citant

Il est possible que ce soit des constructions de prénoms

1ère hypothèse
Clo est un préfixe s'associant à un autre mot de lieu ou de caractère
Clo vis
Clo domir
Clo doald
Clo taire.
Clo thilde ((germ hlod, gloire  et hild, combat)voir autre prénom Ba thilde
_________________


Dernière édition par Henryk le Mar 16 Juin - 21:02 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Henryk
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 611

MessagePosté le: Mar 16 Juin - 20:58 (2015)    Sujet du message: Sainte Clotilde Répondre en citant

Grégoire de Tours nous parle qu’une seule fois des prières de Sainte Clotilde, mais elle devaient être continuelles. Cette pieuse reine savait bien que la conversion de son époux, étant une œuvre surnaturelle, ne pouvait s’obtenir que par le secours de Dieu ; que tous ses efforts seraient inutiles, toute son éloquence vaine, si L’Esprit-Saint n’agissait et ne parlait avec elle.
Suppléons au silence de l’écrivain. a travers ce récit, au delà  du tableau d’énergie opiniâtre que rien ne décourage, il faut voir une continuité de prières qui ne se lasse pas aussi de solliciter Dieu, de le prier, par ces demandes poussées vers le ciel, par cette importunité de prières que loue l’Evangile, qui fait joie à la volonté de Dieu, parce qu’elle conspire avec sa miséricorde.

L’œuvre de la conversion est double ; convaincre l’esprit et fléchir le cœur. Quel ordre à suivre ? La grâce a ses voies extraordinaires. A la confusion de toutes nos lois de psychologie expérimentale, elle se jette quelquefois à l’improviste, comme un aigle divin sur la volonté la plus forte. Du coup l’esprit est éclairé et convaincu. Mais ce n’est pas la voie ordinaire. La prédication doit précéder dans l’âme la venue de la grâce.

Sainte Clotilde suivit cette voie. Et l’historien des francs insiste à deux reprises sur le zèle qu’elle déploya pour gagner, par des entretien pieux, l ‘esprit de son époux. Mais dans ses prédications persévérantes, la reine Clotilde, n’eut même pas la consolation de remporter cette demi-victoire.

Il a été dit quelles difficultés en apparence insurmontable, elle rencontrerai dans l’esprit prévenu du roi ; comment elle avait devant elle un double ennemi. Clovis par une alliance bizarre, était à la fois païen et arien. La lutte pour sa conversion dut être longue et opiniâtre.
_________________


Revenir en haut
Frère Cailliau
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2014
Messages: 71
Localisation: Abbaye Saint Georges 41800 Saint Martin des Bois
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Mer 17 Juin - 11:16 (2015)    Sujet du message: Sainte Clotilde Répondre en citant

Cela rappelle Ste Monique avec son fils Augustin.
Leur travail de piété à l'intention de leur époux ou fils a été pour elles le chemin de leur propre sanctification.
_________________
https://plus.google.com/u/0/ frèrematthieucailliau/posts

Placebo Domino / Je plairai au Seigneur


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 611

MessagePosté le: Mer 17 Juin - 11:32 (2015)    Sujet du message: Sainte Clotilde Répondre en citant

Oui c'est une belle intervention divine par la grâce; Le semeur sème en son âme, une partie du fruit de son sacrifice. Beau travail de la communion des saints.
_________________


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 611

MessagePosté le: Lun 22 Juin - 15:51 (2015)    Sujet du message: Sainte Clotilde Répondre en citant

L’oeuvre de la conversion de Clovis débute par un sucés éclatant ; il est vrai de dire même de l’histoire de cette conversion est l’histoire même des insuccès et des humiliations de Sainte Clotilde, sans que jamais jusqu’au retour de la bataille de Tolbiac de son époux, un rayon d’espoir, soit venu la consoler, pas même la réalisation possible de son vœu.

Dieu lui avait donné un fils, qu’elle fit baptiser, en la présence même de Clovis. Elle crut avoir trouvé là, le moyen le plus efficace que toutes les controverses théologiques ; peut-être le roi païen, accoutumé aux cultes grossiers du culte de Wodan, serait-il sensible à l’éloquence des cérémonies du culte catholique ? La pieuse reine présenta son fils au baptême, elle fit orner l’église de voiles et de tapisseries, pour que cette magnificence attirât à la foi le roi, qui n’avait pas été convaincu par sa parole.

Mais quelques temps plus tard l’enfant royal meurt. Ce fut peut-être  l’épreuve la plus forte  que Dieu ai envoyé à cette pauvre mère, à cette épouse chrétienne. Prés du berceau de son enfant qui venait d’expirer, il dut lui sembler un instant que toutes ces espérances étaient anéanties. A la douleur d’avoir perdu son premier né, à la honte de cet insuccès nouveau, viennent se joindre les reproches les plus amers. Le roi vivement affecté de cette mort, y voit un effet de la vengeance de ses idoles, et s’oublie jusqu'à rendre responsable, la mère de son enfant, par la cérémonie du baptême ; il est mort parce qu’il à été baptisé au nom de votre Dieu. C’est alors que jaillirent de cette mère abandonnée des paroles admirables de foi et de résignation.  Clotilde ne semble ne pas pousse rune plainte, sous ses silences et remarques accablants. Elle lève son âme à Dieu, et lui montre son impuissance, en l’implorant. Je remercie le puissant Créateur qui ne m’a pas jugée indigne, de voir mon enfant admis dans son Royaume. Je sais que cette mort ne m’a causé de douleur à mon âme, parce ce que je sais que les enfants que Dieu retire de ce monde en aube, sont admis à jouir de sa  vue bienheureuse.

C’est la foi, c’est l’héroïsme même de la mère des Machabées : la paix dans l’humiliation la plus profonde, le calme l’insensibilité même dans la plus vive douleur, la confiance en Dieu dans la situation la plus désespérée. Dans sa cruelle épreuve, cette héroïne chrétienne ne voit qu’un bienfait et ne trouve pour Dieu que des accents de reconnaissance.

Dieu ne tarda pas à la consoler ; elle eut un second fils, qui reçut le nom de Clodomir ; mais quelle nouvelle épreuve ! La maladie vint frapper cet enfant. Il en sera de même de cet enfant parce qu’il à été baptisé au nom de votre Christ.
Ils semblent que des puissances démoniaques, semblaient déchaînées contre elle. Celui qui est l’ennemi des enfants de l’Eglise, quel que soit le nom qu’on lui donne, voyait le moment arriver ou le royaume des francs des francs convertie et baptisée deviendrait l’apôtre du Christ, son Roy.

A ce moment là, on aime à entendre retentir, le nom de celle qui avait obtenu cette conversion, par tant de larmes et de prières : « Dieu de Clotilde,  vous qui donnez la victoire à ceux qui espèrent en vous, j’implore votre secours !

Le moment fixé par la Providence arrive enfin. Sainte Clotilde eut la joie de voir revenir son enfant à la vie. Quelques temps après, une guerre inattendue, se déclara ou «Clovis se trouva forcé par nécessité de confesser la foi qu’il avait si souvent refusé d’embrasser »
_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:44 (2016)    Sujet du message: Sainte Clotilde

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Reines, régentes de France Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com