Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LA DEFERENCE DUE AU ROI

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Sujets divers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Serviteur du Roy
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2015
Messages: 12
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Jeu 5 Mar - 14:22 (2015)    Sujet du message: LA DEFERENCE DUE AU ROI Répondre en citant

Comme je vous l'ai dit, le Roi a décidé de joindre Son propre Institut, l'IDA, à l'institut fondé par son grand-père, Henri VI, l'IMB.

Fidèle et obéissant serviteur, j'ai donc rejoint sans sourciller l'IMB et sans m'attacher une seule seconde aux raisons, que je ne connais d'ailleurs pas, qui conduisirent le Roi à quitter l'IMB en 2010.

Le Roi le veut, cela me suffit.

Mais, je reste vigilant, comme je l'étais à l'IDA, à ce que la personne du Roi reste toujours à l'honneur et que l'on ne devienne pas un cercle de nostalgiques.

L'IMB propose, chaque premier lundi du mois, une conférence à la DRAC, 8 bis rue Vavin, Paris VIème. Nouveau membre, je me rends donc à la conférence proposée par le nouvel Institut du Roi, donnée le 2 février 2015 sur un sujet passionnant : "La spoliation du Domaine de Chambord par l'Etat français".

Quelle n'est pas ma surprise de voir que le prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme est reçu en invité d'honneur par le prince de Bauffremont !

Petit rappel historique :L'Institut de la Maison de Bourbon fut fondé par messieurs Patrick Esclafer de la Rode, Hervé Pinoteau et Armel Girard-Lamaury, à la demande d'Henri VI de France, en 1973, pour soutenir les droits dynastiques de l'aîné des Bourbon à la Couronne de France. Il en fut le premier Président d'honneur, désignant le duc Jacques de Bauffremont pour en être le Président effectif.

Les statuts de l'IMB stipulent que son objectif est de "promouvoir la connaissance de l'Histoire de France et du règne de la Maison Royale, d'être le conservatoire des traditions et surtout, de transmettre les valeurs qui ont fait la France dans la fidélité indéfectibles de l'Aîné des Capétiens". C'est-à-dire, pour nous légitimistes, au Roi de France !

Henri VI meurt le 20 mars 1975 et son fils, notre Roi Alphonse II, devient le nouveau Président d'honneur de l'IMB, à la présidence effective duquel il maintient le duc Jacques de Bauffremont.

Or, propulsé par l'intérêt que la publication, en 1986, du livre de Thierry Ardisson "Louis XX, contre-enquête sur la Monarchie", suscite dans l'opinion pour la branche aînée des Bourbon, Alphonse II se retrouve sur le devant de la scène et sous les feux des projecteurs médiatiques, juste avant les célébrations du Millénaire Capétien de 1987. C'en est trop pour le fils aîné du duc d'Orléans, le pseudo-comte de Clermont, Henri d'Orléans, qui attente un procès au Roi de France en vue de lui interdire le port des armes pleines de France ! Jugez de l'absurdité de la requête ! Mais, somme toute, il ne s'agit là que d'une énième péripétie de l'intarissable prétention de la famille d'Orléans à usurper le Trône de ses aînés.

Là où le bât blesse, c'est que s'étaient joints à ce cadet procédurier, le prince Ferdinand de Bourbon-Siciles, duc de Castro, et le prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme, duc d'Aranjuez. Naturellement, le 21 décembre 1988, la justice française déboute ce trio de leur demande, au motif que "selon les anciennes coutumes, les armes pleines étaient réservées aux aînés, les cadets devant introduire une brisure dans leur blason; qu'ainsi, les princes de la Maison d'Orléans, branche cadette des Bourbon, portaient, y compris le roi Louis-Philippe Ier, les armes des Bourbon avec un lambel d'argent".

L'égarement devient crime quand, persévérant dans l'offense, le pseudo-comte de Clermont, Henri d'Orléans, secondé du prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme !, interjettent appel de ce jugement. Le prince Ferdinand de Bourbon-Siciles (1926-2008) aura la présence d'esprit de se retirer de cette mascarade de Polichinelle. Quant aux récidivistes, ils seront à nouveau déboutés le 22 novembre 1989, leur cause étant infondée et indéfendable !

Entre-temps, Alphonse II meurt tragiquement le 30 janvier 1989 à Beaver Creek, aux Etats-Unis, faisant de son jeune fils âgé de presque quinze ans, le nouveau Roi de France Louis XX, nouveau Chef de la Maison de Bourbon et nouveau Président d'honneur de l'IMB. Sa Majesté maintient, à l'instar de son père, le duc Jacques de Bauffremont à la présidence effective.

En 2009, sous la présidence d'honneur de Louis XX, sans laquelle l'Institut de la Maison de Bourbon n'a pas de raison d'exister, le duc Jacques de Bauffremont, pour raisons de santé, cède, avec l'accord du Roi, la présidence de l'IMB à son fils, le prince Charles-Emmanuel de Bauffremont et devient Président émérite de l'Institut.

Ce long rappel historique conduit au sujet de mon article : Comment l'IMB peut-il recevoir le prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme à l'une de ses réunions ?

Et que l'on ne me réponde pas que sa présence était nécessaire en raison du sujet traité (Spoliation du Domaine de Chambord par l'Etat français) ! Sont aussi victimes que ce prince félon, fils du prince François-Xavier de Bourbon-Parme, les enfants du prince René de Bourbon-Parme dont le fils, le prince Michel ou le petit-fils, le prince Charles-Emmanuel, sont tout aussi fondés à illustrer de leur présence cette triste affaire, avec l'avantage primordial d'avoir reconnu l'aînesse et le statut de leur cousin, le Roi de France Louis XX !

Il me semble que le comportement passé du prince devrait interdire une telle invitation (car je ne pense pas que le prince soit de ceux qui s'imposent), ne serait-ce que par simple esprit de déférence. Le premier devoir d'une "fidélité indéfectible à l'Aîné des Capétiens" est de toujours préserver et défendre la dignité du Roi ! Or, lui contester ses armes, c'est lui contester son nom, son identité propre, celle de Chef de la Maison de Bourbon ! Quel outrage plus ignominieux peut-on lui porter ? Le prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme, en osant contester par deux fois le rang du Roi, s'est rendu coupable de Lèse-Majesté et devrait, et c'est vraiment le moindre, être maintenu loin des activités de l'Institut de la Maison de Bourbon, au service "indéfectible" du Roi !

Après une telle offense, parfaitement familier des usages de son rang, le prince aurait dû avoir la convenance de se retirer à Lignières pour méditer, loin du Roi qu'il a outragé, sur les dangers de l'orgueil et de la prétention...... Mais tout passe chez les princes...... seul le Roi et notre fidélité demeurent !

P.S. : Je ne sache pas que ce prince ait fait amende honorable auprès de son aîné et ait obtenu le pardon du Roi. Mais, dans le cas contraire, le pardon du Roi lui acquiert le nôtre et cet article est sans objet......


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 5 Mar - 14:22 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 611

MessagePosté le: Jeu 5 Mar - 16:30 (2015)    Sujet du message: LA DEFERENCE DUE AU ROI Répondre en citant

L'avenir parlera, tel les apôtres qui se battaient déjà la Primauté, et avaient des difficulté a vivre leur complémentarité , cher serviteur du Roi. Le prince a des devoirs que nous ne voyons pas toujours. Pensez vous que le Prince de Bauffremont l'ai fait sans l'accord de Monseigneur?

Priez plutôt pour que les rebelles, (républicains ou autres) à la royauté, ne travaillent pas a un nouvel acte déicide et régicide, comme en 1989.

Je suis d'accord avec vous sur la règle que vous avancez, non sur l’injustice effective d'un cas particulier.
_________________


Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Jeu 5 Mar - 22:19 (2015)    Sujet du message: LA DEFERENCE DUE AU ROI Répondre en citant

Vous avez raison, à l'UCLF nous avons toujours été très critique et prudent vis à vis du Prince Sixte Henri de Bourbon Parme, qui, de toute évidence "roule" pour lui même...

Mais d'après ce que vous nous rapportez, il n'était là que pour écouter une conférence. Ce qui me paraît moins grave finalement que d'établir un programme avec des conférenciers qui ne sont pas reconnus comme étant légitimistes.

Au programme de l'université du mans de 2013 pour ne citer que cet exemple, placé sous le haut patronage du Prince, on remarque la présence de Paul Marie Couteaux, qui est quelqu'un de très engagé politiquement dans le cadre des institutions républicaines (pour ne pas en dire plus).

Laughing

http://www.vexilla-galliae.fr/royaute/vie-des-royalistes/270-le-centre-d-et…  

Je crois qu'il n'y a rien de plus dangereux et de plus incohérent, que d'inviter des légitimistes à écouter des intellectuels qui de toute évidence ne sont pas de chez nous.. Mais cela se soigne très bien, par une formation politique sérieuse et approfondie comme le propose l'UCLF.

Wink
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Serviteur du Roy
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2015
Messages: 12
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Ven 6 Mar - 01:10 (2015)    Sujet du message: LA DEFERENCE DUE AU ROI Répondre en citant

Pour moi, ce qui est grave, c'est qu'il fût là !

Quand le Roi avait quitté l'IMB pour créer son Institut, l'IDA, l'IMB pouvait entretenir certaines relations avec le prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme, quoique je trouve cela discutable...

Mais depuis le retour du Roi à la tête de l'IMB, toute relation avec ce prince devient un manquement à la personne du Roi, à moins, je le répète, car je ne le sais pas, que le prince ait demandé pardon au Roi et l'ait obtenu de ce dernier. Que j'en aie l'assurance, et je serai le premier à aller saluer le prince comme je le dois à un prince Bourbon.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:37 (2016)    Sujet du message: LA DEFERENCE DUE AU ROI

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Sujets divers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com