Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Tunique d'Argenteuil

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Histoire de l'Eglise
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 609

MessagePosté le: Lun 30 Mar - 03:49 (2015)    Sujet du message: Tunique d'Argenteuil Répondre en citant

1)André Lesort, dans le Dictionnaire d'histoire et de géographie ecclésiastique, écrit : « Nous nous trouvons ici en présence d'une tradition qui ne paraît pas remonter au-delà du XVe siècle finissant et, dans tous les cas, n'est appuyée d'aucun témoignage antérieur au XVIe siècle. Le vêtement qui en est l'objet est, sans contestation possible, un tissu de laine sans couture, provenant de l'Orient et confectionné dans les premiers siècles de notre ère. Il a été revêtu par le Sauveur du monde. À ce titre, il est depuis plus de quatre siècles l'objet d'une dévotion qui a été encouragée par l'autorité ecclésiastique et qui a provoqué des interventions miraculeuses. »





2)La Tunique d'Argenteuil est une tunique de dessous de dimensions 148 centimètres de hauteur pour 90 centimètres de largeur sous les bras. Les fibres de la tunique sont en laine et le fils sont d'une grosseur très régulière. Il s'agit d'un tissu souple et léger. Le tissage est uniforme et régulier torsadé en "Z", réalisé sur un métier à tisser primitif. Le résultat est remarquable pour un travail entièrement manuel.



La tunique est primitivement "inconsutile", c'est-à-dire sans couture, tissée d'un seul tenant, y compris les manches. Il s'agit d'un procédé de tissage régulier dont la technique ne s'est pas perdue en Orient. Son tissu brun foncé est contemporain des tissus orientaux des premiers siècles de l'ère chrétienne. Le tissu a été teint avec un mordant de fer, comme la garance, très utilisée à l'époque par les gens de condition modeste (le pourpre n'était réservé qu'aux riches). La confection et la teinture montrent l'origine orientale de la Tunique et la datent de l'époque du Christ.


La Tunique est le vêtement que le Christ a porté après la flagellation et la scène de dérision, et tout au long du chemin du calvaire en portant sa croix. Le sang du Christ et sa sueur ont donc imprégné le tissu. Une tache de sang située à l'extrémité de l'omoplate gauche correspond à la grande tache de sang circulaire que l'on aperçoit sur l'épaule de l'homme du Linceul. La Tunique comporte des taches de sang sur le dos et sur les épaules dues au portement de croix. Ces taches sont postérieures aux blessures de la flagellation. Une tache importante se trouve à l'endroit où une ceinture ou un cordon a arrêté le flux de sang ruisselant de la flagellation et que l'on retrouve, coagulé sur les reins de l'homme du Linceul.





3) Dom H. Leclercq paraît beaucoup plus net. Puisque le tissu est de laine fine et de type copte, «il ne peut s'agir de la tunique du Sauveur qui, suivant les usages hébraïques, devait être tissée en lin ou en coton. » De plus, la date de 1156 étant insoutenable et la relique demeurant privée de toute attestation entre le Vendredi Saint et l'année 1156, « on ne saurait, dit-il, contester que l'espace ne soit un peu long ».





4)L'étude des pollens de la Tunique d'Argenteuil a permis de déceler la présence de 18 espèces, dont la plupart sont des plantes anciennes méridionales (pollens anciens de palmier, de plante grasse). Il a été décelé la présence d'une espèce de Tamarix (tamarix hampeana) et de Pistachier (pistacia palestina), plantes endémiques en Palestine. Le professeur a trouvé des spores de rouille de graminée que l'on ne trouve en Palestine qu'en mars-avril.
Les poussières minérales étudiées indiquent que la Tunique a été portée dans une région à sol quasi désertique.






5)Lors des guerres de religion, en 1565 ou 1567, elle aurait brûlé partiellement ou aurait été cachée lors de la prise d'Argenteuil par les huguenots. Une association, la « confrérie de la Sainte robe » est créée afin d'organiser le culte de la relique et est approuvée par le pape Paul V le 13 janvier 1613.






6)Sous la Révolution, le prieuré bénédictin est supprimé, et la relique remise le 7 juin 1791 à l'église paroissiale qui date du XVe siècle. En 1793, face à la menace de la la confiscation des biens de l'Église, le curé d'Argenteuil Ozet la découpe en plusieurs morceaux et en confie certains à des paroissiens. Il enterre quatre morceaux dans son jardin avant d'être emprisonné durant deux ans.



En 1795, il ressort la tunique et fait recoudre de son mieux vingt pièces différentes afin de reproduire approximativement la tunique. Quant aux morceaux confiés aux fidèles, ils se perdent dans la tourmente révolutionnaire et manquent toujours à l'appel aujourd'hui.
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 30 Mar - 03:49 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Histoire de l'Eglise Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com