Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Louis XVII (1785-1793-1795)
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Rois de France
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
NationalisteReacPatriote
Banni définitivement

Hors ligne

Inscrit le: 02 Avr 2014
Messages: 50
Localisation: esperaza
Religion: agnostique
Masculin

MessagePosté le: Mer 2 Avr - 17:51 (2014)    Sujet du message: Louis XVII (1785-1793-1795) Répondre en citant

Mavendorf a écrit:
Comme à chaque fois que je lis quelque livre et quelque sujet sur la fin de la famille royale pendant la captivité au Temple, j'en éprouve beaucoup d'émotion et même souvent de la colère face à cet immense gâchis. On n'est pas étonné en apprenant de telles horreurs que les cours de l'histoire "officielle" n'y fassent pas même allusion..



Je suis bien d'accord, les livres d'histoire ne sont que des mensonges raconté par les franc macon
_________________
Vive la Monarchie! vive le Roi! Vive la France!


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 2 Avr - 17:51 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 608

MessagePosté le: Mer 2 Avr - 21:06 (2014)    Sujet du message: Louis XVII (1785-1793-1795) Répondre en citant

Il n'y as pas que les francs-maçons. Ils y a les idées que véhiculent ceux ci qui se retrouvent dans les écrits partiaux des historiens. Comme il ont déjà une idée de départ, souvent externe au passé de la France, ils vont fouiller ce qui se passe entre telle province et le Roi... L'élément moteur est la révolution, tout passe par celle ci pour ces inquisiteurs de l'histoire. Certains historiens du XIXême et du XX siècle sont vraiment néfastes, à la Foi, et au Royaume. L'exemple le plus révélateur est que l'un d'entre eux faisait des pommes de terre, un des projectile de jeux des comparses de Ste Jeanne d'Arc, au XV siècle. S'il avaient eu des tubercules à cette époque là, à plus forte raison de la nourriture, dans le milieu agricole, ils se seraient fait secouer pour gaspillage.

Oui ce pauvre dauphin qui sera outragé jusqu'au bout, de façon journalière, au travers d'un judas par les gardiens,  dans ce deuxième étage de la tour du Temple.
_________________


Revenir en haut
NationalisteReacPatriote
Banni définitivement

Hors ligne

Inscrit le: 02 Avr 2014
Messages: 50
Localisation: esperaza
Religion: agnostique
Masculin

MessagePosté le: Mer 2 Avr - 22:58 (2014)    Sujet du message: Louis XVII (1785-1793-1795) Répondre en citant

Henryk a écrit:
Il n'y as pas que les francs-maçons. Ils y a les idées que véhiculent ceux ci qui se retrouvent dans les écrits partiaux des historiens. Comme il ont déjà une idée de départ, souvent externe au passé de la France, ils vont fouiller ce qui se passe entre telle province et le Roi... L'élément moteur est la révolution, tout passe par celle ci pour ces inquisiteurs de l'histoire. Certains historiens du XIXême et du XX siècle sont vraiment néfastes, à la Foi, et au Royaume. L'exemple le plus révélateur est que l'un d'entre eux faisait des pommes de terre, un des projectile de jeux des comparses de Ste Jeanne d'Arc, au XV siècle. S'il avaient eu des tubercules à cette époque là, à plus forte raison de la nourriture, dans le milieu agricole, ils se seraient fait secouer pour gaspillage.

Oui ce pauvre dauphin qui sera outragé jusqu'au bout, de façon journalière, au travers d'un judas par les gardiens,  dans ce deuxième étage de la tour du Temple.


Oui la révolution et les lumières ont totalement menti et manipulé le peuple pour faire croire qu'il avait la vérité.
_________________
Vive la Monarchie! vive le Roi! Vive la France!


Revenir en haut
denahir
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2013
Messages: 299
Localisation: Flandres
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Dim 6 Avr - 20:18 (2014)    Sujet du message: Louis XVII (1785-1793-1795) Répondre en citant

Dieu sauve le Roi

Revenir en haut
propatria
Vicomte

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 370
Localisation: Limousin
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Dim 8 Juin - 08:57 (2014)    Sujet du message: Louis XVII (1785-1793-1795) Répondre en citant

Est dire qu'il y a encore des catholiques de tradition et même des monarchistes pour entrer dans le jeu électoral de la république, ce qui pourrait encore la sauver. Lorsque l'on fait le bilan de tous les méfaits, de ses mensonges et les trahisons envers le peuple de France nous ne pouvons que dire à DIEU et au ROI .
_________________
« La Contre-révolution ne doit pas être une révolution contraire, mais le contraire de la Révolution. »


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Washie
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2011
Messages: 538
Localisation: BRETAGNE
Religion: CATHOLIQUE

MessagePosté le: Dim 8 Juin - 09:35 (2014)    Sujet du message: Louis XVII (1785-1793-1795) Répondre en citant

Ce récit fait couler les larmes, en tant que mère, je trouve insupportable les tortures morales et physiques que ce pauvre enfant a dû subir.
Pauvre petite âme qui a maintenant retrouvé les siens dans un monde meilleur.


La raipouxblique est bâtie sur du sang et des larmes, elle doit disparaître !
_________________
Mon âme à Dieu, mon coeur au Roy !


Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN Skype
REQUETE CARLISTE
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2011
Messages: 1 150
Localisation: Provence
Religion: catholique romain FSSPX
Masculin

MessagePosté le: Dim 8 Juin - 17:47 (2014)    Sujet du message: Louis XVII (1785-1793-1795) Répondre en citant

Le jeune Louis XVII a été sacrifié au nom de la raison d'état. Car pour les révolutionnaires, il fallait détruire la race des rois de France. Les communistes feront de même avec la famille impériale en 1918. Assassiner tout représentant ou héritier royal devenait ainsi un des actes fondateurs du nouveau régime révolutionnaire.
Aujourd'hui les démocrates utiliseraient le terme de victime collatéral.
Prions pour cet enfant roi, relisons chacun pour nous les textes dont nous disposons pour que son martyr fortifie la foi que nous avons pour le retour des lys et du roi.
_________________
POUR DIEU, LA PATRIE ET LE ROI



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 608

MessagePosté le: Mer 11 Juin - 10:35 (2014)    Sujet du message: Louis XVII (1785-1793-1795) Répondre en citant

Cher dauphin Louis, priez pour nous
_________________


Revenir en haut
Regine Gourenko Cousin
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mar 2012
Messages: 73
Localisation: Montreuil sous bois
Religion: chretienne/catholique
Féminin

MessagePosté le: Jeu 12 Juin - 15:28 (2014)    Sujet du message: Louis XVII (1785-1793-1795) Répondre en citant

Ce soir,à 19heures,en l'église Sainte Elisabeth de Hongrie,nous pourrons assister à une messe et un dépôt de gerbe en l'honneur de cet enfant martyr,et en présence de son descendant,Louis XX!
Je sais qu'il y a beaucoup de personnes qui pensent que le dauphin aurait été substitué au printemps 1794,sur ordre de Barras,mais,quoi qu'il en soit,un enfant innocent,royal ou pas,est mort dans des conditions inhumaines,pour des raisons politiques,très certainement...


Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Ven 13 Juin - 17:40 (2014)    Sujet du message: Louis XVII (1785-1793-1795) Répondre en citant

 
    
 MONARCHIE INFO    
L'essentiel des événements, activités et manifestations qui intéressent la monarchie française    
Edition du 13 juin 2014    
     

    
12 juin 2014     
Célébration de l’année Saint-Louis à Sainte-Elisabeth de Hongrie à Paris 
   
À 19h00, à l’occasion du 10e anniversaire de la dépose du coeur de Louis XVII à la basilique St-Denis, une messe votive de saint Louis était célébrée pour le jeune roi par S. Exc. Mgr Jean-Louis Bruguès, archiviste et bibliothécaire de la Sainte Eglise romaine, en présence de Mgr le Prince Louis, duc d’Anjou.     
À  20h30, une gerbe était déposée à l’emplacement de la Tour du Temple, où décéda Louis XVII, le 12 juin 1795.     
Après ce dépôt, un dîner, organisé par l’Institut Duc d'Anjou, rassemblait de nombreuses personnes autour du Prince, de Mgr Bruguès et de M. l’abbé Xavier Snoëk, curé de Sainte-Elisabeth de Hongrie.     
Au cours de ce dîner, Mgr le Prince Louis a prononcé le discours ci-après :
 
   
    
« Excellence,
Monsieur le Curé,
Mesdames et Messieurs,
Chers Amis,

À l’issue de ces deux cérémonies, vous avez souhaité que soit organisé un dîner pour terminer cette journée par une rencontre amicale, soyez-en remerciés. C’est une nouvelle occasion de me retrouver parmi vous tous, fidèles qui m’entourez depuis de si longues années et nous sommes très honorés que Monseigneur Bruguès ait pu se joindre à nous.    
Je salue nos amis venus d’Amérique, où je serai au mois d’août pour commémorer saint Louis et la création de la ville de Saint-Louis du Missouri, il y a 250 ans par le roi Louis XV.    
La soirée que nous vivons est solennelle puisque nous nous retrouvons autour du souvenir de saint Louis et de Louis XVII. Le Saint, roi à 12 ans et l’enfant roi, Martyr à 10 ans. Quel symbole ! L’un et l’autre, brutalement sortis de l’enfance et confrontés au meilleur et au pire.
   
Avec saint Louis, dont est commémoré cette année, un peu partout en France et dans le monde, le 8e centenaire de la naissance, nous comprenons mieux ce qu’apporte à la royauté la religion vécue jusqu’à la sainteté. Elle a permis à Louis IX d’accomplir sa tâche de souverain en mettant toujours en avant les principes évangéliques que lui avait inculqués sa mère, Blanche de Castille. Être le roi de la justice ; celui de la paix entre les grandes principautés féodales ; celui de la protection des petits et des faibles ; enfin, celui de la charité qui s’est traduite par ses préoccupations sociales en oeuvrant autant pour créer des hôpitaux que pour assurer aux veuves et aux orphelins des moyens de subsistance. Son souvenir est tel que, huit siècles après, il demeure un modèle honoré dans de nombreuses villes comme j’ai pu le constater tant à Poissy qu’à Aigues-Mortes ou à Paris, alors que ce sont des dizaines de villes qui ont programmé des commémorations cette année.
   
Avec Louis XVII, nous plongeons dans un autre versant de la nature humaine, celle de la face honteuse d’une humanité qui a perdu tout sens des valeurs au point de laisser mourir un enfant de 10 ans dont le seul crime était d’être un fils de roi et son successeur légitime.
   
Mais, malheureusement, si Louis XVII reste un symbole de l’enfance sacrifiée, ne faut-il pas reconnaître que son sacrifice n’a, à vue humaine, rien changé. L’actualité montre que les enfants sont toujours les innocentes victimes de la folie, de l’égoïsme ou de la perversion des adultes. Des enfants-soldats aux victimes des actes pédophiles, les enfants martyrs se comptent en milliers, en millions comme si bien souvent les adultes faisaient payer aux plus petits et aux plus faibles leur propre incapacité à agir pour le bien commun.    
L’exact opposé du message multi-séculaire de saint Louis !
   
Alors comment ne pas être amené à réfléchir ?    
Y a-t-il un lien entre ce passé et notre avenir ?
   
Il est dans la question des valeurs. Quelle société voulons-nous ? Cette question est celle de chacun d’entre nous. La question de la crise morale, que nos sociétés traversent, est souvent évoquée en France, mais aussi dans d’autres pays européens et notamment par le Saint-Père. Cette crise morale est celle de la perte de sens de nos sociétés. Nous avons su être à la pointe des progrès technologiques et scientifiques. Nous savons aller sur Mars ; nous pouvons voir l’infiniment petit. Les découvertes médicales nous étonnent chaque jour un peu plus. L’homme est capable de grandes choses ! C’est la face saint Louis, Bouvines, François 1er, Louis XV et Louis XVI...
   
Et pourtant, notre société est confrontée au doute, au désenchantement qui frappe les plus jeunes, au découragement qui frappe les plus âgés.
   
La différence se trouve dans le sens que nous donnons à la vie, à toute la vie. Dès qu’on la détourne du Bien commun et des devoirs que chacun a vis-à-vis de ses prochains et de ceux qui le suivront, la société tombe dans tous les pièges et dans tous les excès. Telle est la rançon des époques qui perdent le sens des valeurs. Souvenons-nous, en effet, que le martyre de Louis XVII ne fut pas un acte isolé - une erreur de l’histoire - mais qu’il accompagna le génocide des 500 000 Vendéens, les prisons de la Terreur et les nombreux guillotinés, et qu’il précéda les guerres qui firent plus d’un million de victimes et laissèrent la France exsangue. Spirale du malheur !
   
Que voulons-nous pour demain ?    
Telle est la question que tous les rois se sont toujours posée. Quel est notre devoir, le vôtre, comme le mien ? Quelle est notre mission ? Pourquoi maintenons-nous une tradition ? En un mot, quel sens donnons-nous à la royauté en ce XXIe siècle ?    
Je le dis souvent, il ne s’agit pas de regretter quelque époque passée qui, quoique nous fassions, ne reviendra pas. Il convient d’aller vers l’avenir. D’aider à le construire comme le roi Louis IX l’a fait.
   
C’est ce que l’on attend de toutes les royautés. En Europe, c’est le régime de nombreux états et pour certains, nous savons combien il est important. Dans les pays qui l’ont abandonné, les crises succèdent aux crises et surtout, les peuples payent un lourd tribut comme en Iran, en Lybie, en Afghanistan. En 1989, lorsqu’il s’est agi de faire la transition entre le régime communiste et le monde libéral, plusieurs états avaient pensé à restaurer les antiques maisons royales, en Hongrie, en Roumanie, en Bulgarie. Il est sans doute regrettable que cela n’ait pas été réalisé, la transition aurait sans doute été facilitée. Les rois ont l’avantage de pouvoir symboliser leur pays, à travers toutes ses diversités et chacun peut s’y rattacher comme dans une famille tous les membres partagent les mêmes ancêtres.
   
Mon devoir est donc de maintenir la flamme de l’espoir. Mais j’ai besoin, autour de moi, de personnes qui s’engagent, de jeunes et de moins jeunes qui ne soient pas des nostalgiques, mais qui aient envie de changer la société pour la faire progresser. C’est tous ensemble que nous réussirons.
   
Alors, voyez-vous, si je dis cela, aujourd’hui parmi vous, c’est parce que souvent m’est posée la question sur ce que je fais. Il est vrai qu’il n’est pas simple d’être l’héritier de la tradition royale française et l’héritier de la tradition de saint Louis. Cet héritage, je l’assume. J’essaie d’appliquer dans ma vie familiale et professionnelle ces principes fondateurs. J’aimerais faire mieux pour l’enfance malheureuse en particulier et dans d’autres domaines aussi. Avec tous et notamment ceux de ma génération, prenons des initiatives. Tel est le devoir de l’héritier des Bourbons, de l’aîné des Capétiens.

   
Merci.
   
Louis, duc d’Anjou »    

_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 608

MessagePosté le: Sam 14 Juin - 00:33 (2014)    Sujet du message: Louis XVII (1785-1793-1795) Répondre en citant

Ai perdu tout ; insigne trahison
Causa la mort à noble parentage :
Qui prendra soin du Royal enfançon,
Que noir tyran fait gémir en servage!


Pauvre orphelin!.. Il pleure en ce donjon, 
Sœur avec lui souffre aussi l'esclavage.
Prenez pitié du Royal Enfançon ,
Que noir tyran fait gémir en servage!


N'ai que dix ans ;
connais peu la raison,
Mais de douleur fais dur apprentissage :
Prenez pitié du Royal Enfançon ,
Que noir tyran fait gémir en servage!


Oh, si jamais j'ai le pouvoir !
Mais non ; Roi pardonna la mort et l'esclavage,
Et l'on dira : le Royal Enfançon
A su souffrir et pardonner l'outrage.


Veilles sur nous , Dieu juste ,
Dieu si ton Et pour souffrir donnes nous le courage !
Ah! prends pitié du Royal Enfançon ,
Que noir tyran fait gémir en servage!



L'enfant se tut. Glaive, d'un coup félon,
Avec la vie arrêta son langage...
Plus ne dira: plaignez cet enfançon!
Que noir tyran fait gémir en servage !
_________________


Revenir en haut
Svetozar
Comte

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2012
Messages: 920
Localisation: Russia
Masculin

MessagePosté le: Sam 14 Juin - 08:00 (2014)    Sujet du message: Louis XVII (1785-1793-1795) Répondre en citant

Remarquable discours!



Revenir en haut
REQUETE CARLISTE
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2011
Messages: 1 150
Localisation: Provence
Religion: catholique romain FSSPX
Masculin

MessagePosté le: Sam 14 Juin - 08:04 (2014)    Sujet du message: Louis XVII (1785-1793-1795) Répondre en citant

De quelle époque date cette complainte cher ami et par qui a t'elle était écrite?
_________________
POUR DIEU, LA PATRIE ET LE ROI



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Sam 14 Juin - 08:26 (2014)    Sujet du message: Louis XVII (1785-1793-1795) Répondre en citant

C'est en effet un très beau discours, j'imagine l'émotion que les personnes présentes ont du ressentir à son écoute. Le Prince intensifie le message qu'il veut délivrer aux français, il éclaire ceux qui cherchent à comprendre la raison de son existence et la mission qui lui incombe.
Les passages douloureux sur Louis XVII, les martyres de la Révolution et le massacre de la Vendée, nous montrent à quel point cette terrible plaie n'est pas refermée, à quel point cette tristesse est inconsolable.    
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Sam 14 Juin - 08:52 (2014)    Sujet du message: Louis XVII (1785-1793-1795) Répondre en citant


_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:52 (2016)    Sujet du message: Louis XVII (1785-1793-1795)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Rois de France Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Page 4 sur 7

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com