Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Louis XVII (1785-1793-1795)
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Rois de France
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Noblesse de coeur
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 14 Juin - 09:29 (2014)    Sujet du message: Louis XVII (1785-1793-1795) Répondre en citant

Vive le roi !

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 14 Juin - 09:29 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Dim 15 Juin - 12:48 (2014)    Sujet du message: Louis XVII (1785-1793-1795) Répondre en citant






_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 611

MessagePosté le: Mar 17 Juin - 14:02 (2014)    Sujet du message: Louis XVII (1785-1793-1795) Répondre en citant

"Le cimetière de la Madeleine" tomes 1,2,3 et 4

"L'ange des prisons" (Louis XVII) élégide, par M. Regnault de Warin



Le Cimetière de la Madeleine, écrit en 1799, parut en 1800 et 1801; mais bien différent de ce qu'il était sous la plume véridique de son auteur, il ne put être présenté à l'intérêt des lecteurs, que mutilé par la police d'alors. L'imprimeur fut arrêté, le libraire poursuivi, et M. Regnault de Warin, qui, sous les diverses phases de la terreur, avait subi une détention de dix-huit mois et une accusation capitale devant le tribunal révolutionnaire, fut arrêté de nouveau, et courut toutes les chances d'une persécution d'autant plus inquiétante, qu'elle fut plus mystérieuse.




Le bourreau Simon

Par de froids couloirs qui glacent les veines,
les paupières mouillées, par sa mort* et ma peine,
je suis, mains liées,
emmené avec lui avec un geôlier.
Sous l'ivresse aveuglante,
je chancelle, ne pouvant presque plus me tenir debout,
avec les coups reçus, et le séjour sur ma couche mouillée.

**Je vois que ce n'est pas seulement un enfant sans défense que vous attaquez,
mais c'est aussi au Christ et Seigneur que vous vous attaquez!

Tu as promis de faire un Temple saint de la terre,
Mais moi Seigneur, je ne le verrais de mon vivant.
Quand sur les sommets de nouvelles aubes poindront,
je serai heureux, de voir mes peuples sans persécution.

Pour moi, vagabond dans les geôles
Derrière barreaux et clefs,
Marie à été la chère étoile du matin
comme toi, chère mère,
que connut mon cœur d'enfant,
fut un élan d'amour vers ma famille et vers le Ciel
ou je retrouverai maman, et ma Mère si belle.

Pour signer les mots, que j'ai écrits pour Toi,
je n'avais nulle feuille de papier,
que le savetier aurait sans doute brulée,
rien, je n'avais pas même de nom,
mais tissé dans mon cercueil de pierre,
J'ai laissé à Dieu mon amour prosterné,
lui parler, seul à seul, à travers mes larmes.

C'est encore vers toi, ô ma mère,
que je pleure notre séparation,
J'écris des aveux qui m'atterrent,
de ma main sénile j’écris mon nom,
au prix d'une bourse qui pour Simon,
fournira pour des siècles mon éducation.



*Louis XVI, Marie Antoinette.
**Pensées du dauphin.

versifié avec l'aide de vers de Mgr Ioan Ploscaru, interné dans le goulag roumain. (Croix de barreaux)
_________________


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 611

MessagePosté le: Mar 17 Juin - 15:41 (2014)    Sujet du message: Louis XVII (1785-1793-1795) Répondre en citant

Bon propos, Monseigneur, continuez sur cette voie... royale!!!
_________________


Revenir en haut
BAT21
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 15 Juin 2014
Messages: 5
Localisation: Basse Normandie
Religion: Catholique Traditionaliste
Masculin

MessagePosté le: Mar 17 Juin - 20:57 (2014)    Sujet du message: Louis XVII (1785-1793-1795) Répondre en citant

Pour le Roy. PRESENT.

Revenir en haut
BAT21
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 15 Juin 2014
Messages: 5
Localisation: Basse Normandie
Religion: Catholique Traditionaliste
Masculin

MessagePosté le: Mar 17 Juin - 21:03 (2014)    Sujet du message: Louis XVII (1785-1793-1795) Répondre en citant

Le discours d'un chef.Le discours d'un Roy.
Merci Sire.Que Dieu vous garde.


Revenir en haut
LAUGIER Sylvie
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 24 Fév 2014
Messages: 25
Localisation: MONTREUIL
Religion: Catholique traditionnelle
Féminin

MessagePosté le: Jeu 19 Juin - 08:54 (2014)    Sujet du message: Louis XVII (1785-1793-1795) Répondre en citant

Ce fut un superbe discours, c'est vraiment un discours d'un vrai chef d'Etat. Vivement qu'il monte sur le trône.

 Vive notre Roi Louis XX

_________________
LAUGIER Sylvie


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 611

MessagePosté le: Mar 23 Sep - 14:43 (2014)    Sujet du message: Louis XVII (1785-1793-1795) Répondre en citant


Louis XVII au Temple
_________________


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 611

MessagePosté le: Mar 10 Mar - 17:23 (2015)    Sujet du message: Louis XVII (1785-1793-1795) Répondre en citant

Psaume 17   ( XVI Vulgate ) 1 Chant du Saint Roy David.  Ce triomphe du Christ est en rapport avec le nombre immense et la fureur de ses ennemis. Détails du combat sous la métaphore d'une tempête qui ébranle la terre et le ciel. Résultats magnifiques et éternels de cette grande victoire

Yahweh, entends la justice,
écoute mon cri ;
prête l'oreille à ma prière,
qui n'est pas proférée par des lèvres trompeuses.
2 Que mon jugement sorte de ta face,
que tes yeux regardent l'équité !
3 Tu as éprouvé mon cœur, tu l'as visité la nuit,
tu m'as mis dans le creuset : tu ne trouves rien.
Avec ma pensée ma bouche n'est pas en désaccord.
4 Quant aux actions de l'homme, fidèle à la parole de tes lèvres,
j'ai pris garde aux voies des violents.
5 Mes pas se sont attachés à tes sentiers,
et mes pieds n'ont pas chancelé.

6 Je t'invoque, car tu m'exauces, ô Dieu ;
incline vers moi ton oreille, écoute ma prière.
7 Signale ta bonté, toi qui sauves ceux qui se réfugient
dans ta droite contre leurs adversaires.
8 Garde-moi comme la prunelle de l'œil ;
à l'ombre de tes ailes mets-moi à couvert ;
9 des impies qui me persécutent,
des ennemis mortels qui m'entourent.
10 Ils ferment leurs entrailles à la pitié,
ils ont à la bouche des paroles hautaines.
11 Ils sont sur nos pas, ils nous entourent,
ils nous épient pour nous renverser par terre.
12 Ils ressemblent au lion avide de dévorer,
au lionceau campé dans son fourré.

13 Lève-toi, Yahweh, marche à sa rencontre, terrasse-le,
délivre mon âme du méchant par ton glaive,
14 des hommes par ta main, de ces hommes du siècle
dont la part est dans la vie présente
,
dont tu remplis le ventre de tes trésors,
qui sont rassasiés de fils,
et laissent leur superflu à leurs petits-fils.
15 Pour moi, dans mon innocence je contemplerai ta face ;
à mon réveil, je me rassasierai de ton image.



Autre psaume XVII de Racine Fils et Mr de la Jugie

Que je t'aime, ô mon Dieu! Je t'aime avec ivreffe,
Toi mon ferme rocher, ma tour ma fortereffe,
Mon puiffant protecteur!
En toi je me confie, ô ma douce efpérance!
En toi feul j'ai trouvé ma gloire & ma puiffance,
O le Dieu de mon coeur!

Te chanter, te bénir, t'invoquer à toute heure,
En toi feul & pour toi que je vive & je meure,
Tels font mes feuls appas!...
Mais les fers de la mort me troublent, me faififfent,
Du Schéol les torrents autour de moi mugiffent,
L'enfer bruit fous mes pas.

J'invoquais le Seigneur du Fein de ma détreffe,
Je criais vers mon Dieu, j'implorais fa tendreffe,
Mon unique recours:
Et le Seigneur m'entend jusqu'a son fanctuaire,
Jufqu'a fon cœur, parvient mon ardente prière:
Il s'arme à mon secours.

L'univers tout entier s'agite...
et tremble fur ses fondements.



_________________


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 611

MessagePosté le: Lun 8 Juin - 18:42 (2015)    Sujet du message: Louis XVII (1785-1793-1795) Répondre en citant

Cher Petit Prince martyr, intercédez pour nous, parmi vos pairs!!!
_________________


Revenir en haut
Léandre de Brisaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 428
Localisation: Bugey Blanc
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Lun 8 Juin - 20:36 (2015)    Sujet du message: Louis XVII (1785-1793-1795) Répondre en citant

 
Citation:


« Ils m’ont jeté vivant sous des murs funéraires… »

1795 – 8 juin – 2015
   
   
Deux-cent-vingtième anniversaire du rappel à Dieu de Sa Majesté le Roi Louis XVII   
   
Ce 8 juin 2015 marque le deux-cent-vingtième anniversaire de la mort, dans les épouvantables conditions que l’on sait, de « l’Enfant du Temple », Sa Majesté le Roi Louis XVII.   
   
Foin des délires obsessionnels survivantistes ! Le petit Roi est bien mort dans l’horrible prison, âgé de dix ans deux mois et douze jours, et son règne – du sinistre 21 janvier 1793 à ce 8 juin 1795 – a été de deux ans quatre mois et dix-huits jours : un règne qui s’est tout entier écoulé entre les murs lugubres de ce donjon, dans les mauvais traitements, dans le broiement de ses plus chères aspirations, dans la déréliction, dans la maladie et l’agonie du coeur et de l’esprit avant de connaître, épuisé, l’agonie du corps.   
   
Enfant martyr, la république qui a voulu pour lui un tel sort tombe sous le coup de la malédiction contenue dans les paroles du Christ : « Ce que vous avez fait à l’un de ces plus petits d’entre Mes frères, c’est à Moi que vous l’avez fait ! » (cf. Matth. XXV, 40 b).
Roi martyr, dont le sceptre, le manteau et la couronne ne furent ici-bas que de dérision et d’opprobre, comme ceux dont Jésus-Christ, Roi des rois, fut affublé par la soldatesque en Sa douloureuse Passion.
   
   
Sans doute, sans aucun doute, le sort atroce réservé à cet enfant-roi entrait-il surnaturellement dans un plan divin d’expiation et de rédemption qui échappe à toute logique humaine, et qui a mis en réserve pour la France – au jour où pénitente et dévouée : Gallia poenitens et devota, elle reviendra, par un même mouvement de conversion, à son Dieu et à sa vocation – des trésors de grâce.
Mais aujourd’hui, tout cela est enveloppé par le secret divin.
   



Source et suite : http://leblogdumesnil.unblog.fr/2015/06/08/2015-61-ils-mont-jete-vivant-sou…
_________________
«Être ouvert à son temps, ce n’est pas en accepter benoîtement les dérives et les propositions contre
nature.» Louis XX, le 31 mai 2015


Revenir en haut
Frère Cailliau
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2014
Messages: 71
Localisation: Abbaye Saint Georges 41800 Saint Martin des Bois
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Lun 8 Juin - 21:19 (2015)    Sujet du message: mort de Louis XVII Répondre en citant

Mr Cailliau, ce témoignage ici est irrecevable. La mort du roi Louis XVII martyr au Temple est un fait.
Qui tire le plus de profit de ces doutes, comme au sujet de la mort d'Alexeï?
Les témoignages de Maximin sont sujets à caution, voir l'échange qu'il eut avec le Saint curé d'Ars. Se reporter également au catéchisme des révélations privées.
En toute amitié, admin.
_________________
https://plus.google.com/u/0/ frèrematthieucailliau/posts

Placebo Domino / Je plairai au Seigneur


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 611

MessagePosté le: Dim 14 Juin - 02:16 (2015)    Sujet du message: Louis XVII (1785-1793-1795) Répondre en citant

Je tiens à rappeler que l'acte régicide,  et surtout déicide du 21 Janvier 1793, (le roi est lieutenant du Christ) que cette cruelle agonie de l'enfant royal du Temple, jusqu'à sa mort, est une répétition de ce même acte sur le "trésor de l'âme du Temple". Napoléon le comprendra si bien, qu'il fera détruire l'édifice du Temple, de 1808 à 1810, en pierres de réemploi, pour des bâtiments parisiens anonymes, et empêcher le pèlerinage qui s’accroissait sur le lieu même de la détention et du martyr des personnes royales.


Premier chapitre d'Isaie qui pourrait servir comme épître pour une messe de Requiem.

1 Vision d'Isaïe, fils d'Amos, qu'il a vue touchant Juda et Jérusalem, aux jours d'Osias, de Joatham, d'Achaz et d'Ezéchias, rois de Juda.

2 Cieux, écoutez, et toi, terre, prête l'oreille, car Yahweh parle : J'ai nourri des enfants et je les ai élevés, et eux se sont révoltés contre moi.
3 Le bœuf connaît son possesseur et l'âne la crèche de son maître ; mais Israël n'a point de connaissance, mon peuple n'a point d'intelligence.
4 Ah ! nation pécheresse, peuple chargé d'iniquité, race de méchants, fils criminels. Ils ont abandonné Yahweh, ils ont outragé le Saint d'Israël, ils se sont retirés en arrière.

5 Où vous frapper encore, si vous continuez vos révoltes ? Toute la tête est malade, et tout le cœur est languissant.
6 De la plante des pieds au sommet de la tête, il n'y a en lui rien de sain : ce n'est que blessures, meurtrissures, plaies vives, qui n'ont pas été pansées, ni bandées, ni adoucies avec de l'huile.
7 Votre pays est un désert ; vos villes sont consumées par le feu ; votre sol, des étrangers le dévorent sous vos yeux ; la dévastation est comme le ravage
fait par des étrangers.
8 Et la fille de Sion est restée comme une cabane dans une vigne, comme une hutte dans un champ de concombres, comme une tour de garde.

_________________


Revenir en haut
Frère Cailliau
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2014
Messages: 71
Localisation: Abbaye Saint Georges 41800 Saint Martin des Bois
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Dim 14 Juin - 08:20 (2015)    Sujet du message: Louis XVII Répondre en citant

Pour M. l'administrateur :
merci de noter que je ne suis plus "frère" - pour des raisons indépendantes de ma volonté, j'ai dû quitter le monstère
...et que je n'ai aucune parenté avec la famille Caillaux ( le ministre dont la femme fit scandale d'un coup de pistolet assassin au début du XXe)
mais seulement avec la branche Cailliau de Gaulle (cf Mariè-Agnès, soeur du général, épouse d'Alfred).
Le témoignage d'un enfant est sujet à caution, je le conçois !
Mais ne peut-il arriver qu'un médecin mente afin de sauver sa vie, surtout s'il est franc-maçon ? Qu'un tel secret ait été bien gardé ? Que ce médecin ait eu une descendance et gardé le secret dans sa famille ?
La sainte Ampoule n'a-t-elle pas été conservée secrètement dans la famille du révolutionnaire Rühl, qui n'en avait brisé qu'un leurre durant les événements ? L'un des descendants ne l'a-t-il pas confiée à de Gaulle dans les années 60 ?
Dans l'affirmative, permettez-moi de rester dans l'expectative quant à la vérité répandue au sujet de Louis XVII et d'attendre la fin de l'enquête par des arguments plus probants.
_________________
https://plus.google.com/u/0/ frèrematthieucailliau/posts

Placebo Domino / Je plairai au Seigneur


Revenir en haut
Léandre de Brisaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 428
Localisation: Bugey Blanc
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Dim 14 Juin - 10:46 (2015)    Sujet du message: Louis XVII (1785-1793-1795) Répondre en citant

Après son Sacre le Roi Charles X a guéri les écrouelles, preuve qu'il était bien le roi légitime et, par conséquence, que Louis XVII était bien mort.

Matthieu Cailliau a écrit:

La sainte Ampoule n'a-t-elle pas été conservée secrètement dans la famille du révolutionnaire Rühl, qui n'en avait brisé qu'un leurre durant les événements ? L'un des descendants ne l'a-t-il pas confiée à de Gaulle dans les années 60 ?



C'est le curé constitutionnel de Saint Rémi, l'abbé Jules-Armand Seraine, qui malgré avoir prêté le serment schismatique, vida la presque totalité de la Sainte Ampoule avec l'aide de Philippe Hourelle, un officier municipal. Rülh brise bien la véritable Sainte Ampoule dont deux fragments de verre, sur lesquels subsistent des parcelles du baume sacré, sont récupérés et conservés par un certain Louis Champagne Prévoteau.
_________________
«Être ouvert à son temps, ce n’est pas en accepter benoîtement les dérives et les propositions contre
nature.» Louis XX, le 31 mai 2015


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:20 (2016)    Sujet du message: Louis XVII (1785-1793-1795)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Rois de France Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Page 5 sur 7

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com