Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Sainte Anne d'Apt et Saint Auspice.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Histoire de l'Eglise
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 609

MessagePosté le: Jeu 4 Juin - 09:27 (2015)    Sujet du message: Sainte Anne d'Apt et Saint Auspice. Répondre en citant

Avant la Chrétienté, sur ordre du premier des Césars, qui l'érigea en colonie romaine et lui donna son nom, le proconsul Lépide l'orna d'un amphithéâtre et d'un cirque, et sous l'Empereur Claude, le prétoire, réparé et agrandi, s'éleva  sur une des places les plus hautes  de la cité , et fut nommé le Capitole.

Ce fut alors, disent nos histoires, qu'Auspice jeta les premiers fondements de notre basilique, en élevant , pour le service de son nouveau troupeau , sur les ruines de l'amphithéâtre, un oratoire dédié à la Reine du ciel. La tradition , qui s'est perpétuée d'âge en âge jusqu'à nos jours , rapporte en effet que le saint Apôtre des Aptésiens se retirait dans ces grottes souterraines que l'on voit encore au-dessous même du sanctuaire de la cathédrale , pour y célébrer les saints mystères et y baptiser les premiers chrétiens, Pendant qu'Auspice travaillait ainsi à gagner des âmes à Jésus-Christ, plusieurs Apôtres non moins illustres jetaient aussi autour de lui les fondements d'autres colonies chrétiennes.

C'est en effet dans ce même temps, suivant les vénérables traditions de Provence , que le bienheureux Lazare , l'ami de Jésus-Christ, évangélisait Marseille, Maximin Aix, et Trophime Arles, la Rome des Gaules.


Du nombre de ces hommes généreux était Auspice. Formé au ministère évangélique par le Pape saint Clément, le disciple et le troisième successeur de l'Apôtre saint Pierre, qui l'avait été lui-même par Jésus-Christ, Auspice avait puisé dans les leçons de son maître , ce feu sacré de la charité et ce zèle dévorant du salut des âmes qui brûle un cœur du désir de communiquer aux autres les célestes ardeurs dont il est lui-même embrasé , cette charité et ce zèle, en un mot, qui font le véritable Apôtre.

Quoique issu d'une famille consulaire de Rome,- et qu'il fut, au dire d'un ancien historien  un patricien  célèbre par la gloire de ses aïeux, il se hâta néanmoins de suivre la voix de Jésus-Christ qui l'appelait à la conquête des âmes. Parents, amis, richesses , dignités , patrie, rien ne put enchaîner un instant ses pas , dès que son front eut été sacré de l'huile sainte qui fait les Pontifes.

Il choisit pour compagnons de ses courses évangéliques Euphrase et Émilien, et s'avançant, à travers la Toscane, la Ligurie et les Alpes , vers la Gaule Narbonnaise, la divine Providence le conduisit à Apt, capitale de la colonie julienne. La noblesse de ses manières, son admirable mansuétude, le ton de candeur et de conviction dont il savait assaisonner toutes ses paroles , joint à l'onction de la grâce divine qui opérait dans lescceurs, lui eurent bientôt conquis l'estime et l'affection de tous ceux qui eurent le bonheur de l'entendre. Carilius , l'un des principaux du pays, qui avait eu la générosité de recevoir sous son toit le saint Apôtre de Jésus-Christ, fut sa première conquête. Auspice l'instruisit des dogmes sacrés de la foi, et le régénéra ensuite, avec toute sa famille , dans les eaux salutaires du baptême. Bientôt trois autres citoyens de la colonie, nommés Verdensius , Uxellicus et Beninus, amis de Corilius, s'empressèrent également de solliciter la même faveur auprès du bienheureux Auspice. Dès que le bruit de leur conversion se fut répandu dans la ville , chacun voulut connaître par lui-même cette religion nouvelle dont on disait tant de merveilles. La maison de Corilius ne pouvant dès lors plus suffire à la foule immense qui se pressait autour du saint Pasteur pour entendre la divine parole, Auspice fut contraint de faire ses exhortations au milieu des places publiques, et Dieu continuant à seconder ses efforts par l'efficacité de sa grâce , bientôt la ville renonça presque entièrement, au vain culte de l'idolâtrie, pour embrasser la sainte religion du Calvaire.

Cependant l'enfer , jaloux des progrès de la foi , allume contre le saint Apôtre d'Apt la haine et la fureur des prêtres idolâtres. A la vue de la désertion qui s'opérait de jour en jour, dans leurs temples, ils dénoncent Auspice à l'Empereur comme un séditieux propagateur d'une doctrine ennemie des dieux protecteurs de l'empire. Vers ce même temps, Euphrase et Émilien , les deux compagnons de l'Apôtre, s'endormirent paisiblement dans le Seigneur. Auspice les inhuma dans la grotte souterraine, et prévoyant que la persécution excitée contre lui ne tarderait pas à l’atteindre , il en avertit son troupeau chéri, pour le préparer d'avance à la douleur de sa perte puis ; voulant soustraire à la profanation des païens le corps précieux de Sainte Anne, l'aïeule de Jésus-Christ et la mère de Marie, qu'il avait lui-même apporté de Rome dans les Gaules , ou qu'il avait reçu des mains de saint Lazare, évêque de Marseille, comme l'assurent quelques historiens , il le cacha, selon nos légendes, dans la grotte la plus basse, en mura l'entrée, et se prépara ensuite , par la prière et la résignation, à la consommation de son sacrifice, Les jours d' épreuves qu'avait prévus le saint Apôtre d'Apt ne se firent pas longtemps attendre. Auspice souffrit avec courage, et rendit enfin sa belle âme à son Créateur dans les douleurs d'un long et cruel martyre, le 4 des nones d'Août, sous l'empire de Trajan, l'an 102 de Jésus-Christ. La persécution, en frappant le pasteur, jeta la désolation et le deuil dans le sein de son Eglise naissante. Les amis du saint Apôtre d'Apt, et ceux qui, par leur zèle, avaient le plus contribué à la propagation de l'Evangile dans nos contrées, ne furent sans doute guère plus épargnés. 
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 4 Juin - 09:27 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Histoire de l'Eglise Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com