Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La désastreuse aventure de l'orphelin Vargas.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Sujets divers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
nanabel
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mar 2013
Messages: 79
Localisation: nancy
Religion: catholique
Féminin

MessagePosté le: Lun 8 Juin - 14:32 (2015)    Sujet du message: La désastreuse aventure de l'orphelin Vargas. Répondre en citant

Tout avait pourtant bien commencé quand Victor Vargas rencontre Hugo Chavez. Ses relations privilégiées avec le père de la révolution bolivarienne propulsent ses activités de la 14ème place à la 4ème place des banques d'affaires privées. La presse le nomme alors « le banquier Chavez ». Tout au long de son partenariat avec le président, Victor continue son ascension en développant ses activités financières en Colombie, Bolivie, Argentine, Equateur et se hisse aujourd'hui à la 3ème place des organismes financiers d'Amérique du Sud dans le développement et la coopération économique des pays adhérents à l'UNASUR.


Plusieurs biographies sortent dans les librairies Sud-Américaines, décrivant Victor Vargas comme un homme d'affaires ambitieux et astucieux, quelque peu excentrique et plutôt bon vivant. Son amitié avec le régime d'Hugo Chavez a commencé par son opposition ouverte à la grève des employeurs de 2002 qui avait gelé l'économie vénézuélienne pendant plusieurs mois. Chavez lui confie alors la gestion des contrats pétroliers contrôlant 90 % de l'industrie vénézuélienne. Il devient le conseiller financier du gouvernement dans le domaine de la politique économique extérieure. Au côté du ministre des affaires étrangère, Nicolas Maduro, Victor Vargas participe à redresser l'économie Argentine en engageant sa banque dans l'achat massif de bons du trésor argentins. La revente de ces bons sur les marchés internationaux via sa filiale Suisse, augmente les bénéfices nets du groupe de 4 milliards de dollars. Le magazine Forbes le place alors, ainsi que son administrateur suppléant (très actif dans cette opération de désendettement à taux 0 de l'Argentine), Luis Alphonso De Bourbon, dans le palmarès des 2000 premières entreprises mondiales.


En 2004, la presse bignolle murmurait que Victor Vargas obtint ce que sa seule fortune ne pouvait pas lui donner : un titre de noblesse. Le journal espagnol « El Mondo » dira alors que la famille Vargas entre dans la monarchie européenne par intérêts d'affaires et non par légitimité. La critique est sévère et la roturière n'attire pas la sympathie des médias peoples vénézuéliens. Le mariage Vargas-Bourbon, dont la presse espagnole souligne qu'il a eu lieu en République Dominicaine, fait entrer dans les plus hautes familles espagnoles, une branche chaviste révolutionnaire, tout ce qu'il y a de plus inconvenant pour la monarchie espagnole conservatrice. La presse vénézuélienne titrait alors : « D.B.O les joyaux de la courronne . » Quant-au journaliste du Wall Street Journal, reprenant un article de « El Mondo », raillait le nouveau aristocrate en écrivant : « Depuis qu'il a marié sa fille à l'arrière petit fils du général Francisco Franco, monsieur Vargas a fait inscrire sur sa carte d'identité vénézuélienne le titre de Don Victor Jose de Vargas et Irausquin. »


Interviewé chez lui par le Country Club de Caracas, il répond aux attaques médiatiques avec un certain humour en déclarant : «Les gens disent que je possède une Ferrari, un avion et un yacht.
C'est faux ! J'ai 3 avions, 2 yachts et 6 maisons !  Ajoutez également les 21 chevaux de mon club de polo à Palm-Beach et Sotogrande où je possède également des résidences ! Que voulez-vous...
je ne peux pas nier que je suis riche.»


Est-ce le mariage de sa fille jugé contre nature par des mauvaises langues espagnoles, est-ce la mort de son plus fidèle ami Chavez ? Depuis 2004 Victor sombre dans une série de malchance, entraînant dans sa chute, sa famille, ses amis et sa fortune. Après une bataille médiatique au long court, il divorce et se remarie avec une jeunette de 30 ans sa cadette (certains diront par provocation). A 61 ans il est à nouveau père d'un fils dont la presse dira : « Le successeur de l'homme le plus puissant de Chavez est né. »


Mais alors qu'il se voyait comme le père d'un monarque, qu'il pensait avoir atteint le but de sa vie en mariant sa fille à un Roy, c'est en début 2015 qu'il sent le couperet mortel peser sur sa nuque. Parce que le département du trésor américain l'a condamné pour avoir soutenu le régime bolivarien, son visa américain lui a été retiré. Les comptes de la D.B.O détenus par HSBC Suisse ont été saisis par les autorités américaines sur suspicion de fraude et malversation financière, sans émettre pour autant des faits précis. Et les biens familiaux implantés sur le territoire américain pourraient lui être confisqués. Son gendre est également dans le viseur du F.B.I., mais pour l'instant aucune plainte n'a été engagée contre Monseigneur le Duc d'Anjou.


Le scandale éclate en février dernier. Univision, le plus grand réseau américain de télévision de langue hispanique, ouvre une campagne médiatique basée sur des rumeurs de fraudes financières à l'encontre du groupe D.B.O. Des abnégations non sourcées révèlent qu'entre le mois de décembre 2014 et janvier 2015, la banque D.B.O et ses partenaires auraient versé, sans en alerter la banque centrale vénézuélienne, 132 millions de dollars sur des comptes numérotés dans sa filiale suisse, détenus par la banque HSBC. Dans le cadre de sa lutte contre les paradis fiscaux, le département du trésor américain a ouvert une enquête pour présomption de fraude financière.


Le porte-parole officiel de la famille Vargas déclare que monsieur Vargas se trouve chez-lui, sans préciser s'il est toujours sur le territoire vénézuélien, et précise qu'il a toujours entretenu de bons rapports avec les USA. Il ajoute que les commentaires générés sur une annulation de son visa américain sont totalement faux et font partie d'une sale guerre psychologique instrumentalisée par des opposants au gouvernement de Maduro, dont Vargas soutient la politique comme il a soutenu celle du Commandante Chavez.


L'avocat du groupe D.B.O, Luis Fraga, interrogé par la chaîne nationale, a reconnu l'existence de ces comptes, mais affirme qu'ils ont tous été signalés à la banque centrale du Vénézuéla et qu'ils ont tous été fermés, sans dire où les fonds ont été transférés. En ce qui concerne la suspicion de crime possible d'évasion fiscale, l'avocat rappelle que chaque citoyen vénézuélien a le droit de détenir un ou des comptes bancaire(s) à l'étranger et que selon le droit vénézuélien, la Suisse n'est pas considérée comme un paradis fiscal.


S'agit-il d'une attaque sournoise de concurrents ruinés par la crise ? D'une attaque ouverte des services américains pour affaiblir UNASUR ? D'une offensive des marchés à l'assaut d'un groupe trop puissant, qui détient effectivement 40 % du pétrole vénézuélien. Ou comme le dit l'adage : il n'y a pas de fumée sans feu ?


Souhaitons que cette mauvaise histoire (inventée ou vraisemblable) n'atteigne pas, par ricochet, ou balle perdue, l'intégrité de Monseigneur le Duc d'Anjou.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 8 Juin - 14:32 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Sujets divers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com