Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Comment êtes-vous venu au royalisme ?
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Sujets divers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lantenac
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2015
Messages: 49
Localisation: Duché de Bourbon
Religion: Catholique romain
Masculin

MessagePosté le: Sam 19 Déc - 20:39 (2015)    Sujet du message: Comment êtes-vous venu au royalisme ? Répondre en citant

Bonjour, il est toujours intéressant de savoir quelle mécanisme intellectuel nous pousse vers le royalisme.


Qu'est-ce qui vous a fait devenir royaliste ? Et si vous êtes royaliste "de naissance", qu'est-ce qui a fait que vous l'êtes resté ?


Personnellement, comme j'ai pu le dire dans mon dernier poste, je suis venu au royalisme sur l'argument économique (lors de mes cours d'éco en Terminale), je n'étais pas catholique à l'époque.
Mon raisonnement a été que sous la république il est impossible de mener une politique économique structurelle et donc salvatrice (permettant de sortir durablement d'une crise économique) à cause des échéances électorales. Car les politiques économiques structurelles, et donc de long terme, demande des sacrifices à court terme. Sacrifices impopulaires qui éjectera l'élu qui aurait le courage de les demander à la prochaine élection.
C'est à partir de ce constat que je me suis détaché petit à petit du formatage républicain que j'ai reçu. J'ai finalement conclu que la royauté capétienne (j'ai eu une brève étape bonapartiste  Mr. Green ) était objectivement le système le meilleur pour la France.


Ce raisonnement a fonctionné pour moi car j'ai toujours eu un fond patriote et le soucis de l'intérêt général face à mon petit intérêt particulier.


Et vous ?


D'avance merci pour vos contributions !
_________________
Cofondateur du Cercle légitimiste du bourbonnais


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 19 Déc - 20:39 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Frère Cailliau
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2014
Messages: 71
Localisation: Abbaye Saint Georges 41800 Saint Martin des Bois
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Sam 19 Déc - 21:14 (2015)    Sujet du message: Comment êtes-vous venu au royalisme ? Répondre en citant

Philosophe de formation j'étais très platonicien et partisan d'une démocratie qui fonctionne. Mes études d'histoire, parallèlement et le fait de visiter les musées qui montraient la grandeur de la France sous les rois, m'ont aidé à remettre en question cet idéal. Etant donnée l'argumentation de saint Thomas dans le De Rege, qui m'a réellement persuadé que la monarchie est un meilleur régime que la démocratie, étant donnée aussi la barbarie des républicains à la Révolution (cf le livre de Reynald Secher, "Vendée, du génocide au mémoricide"), j'ai choisi de ne plus voter et de militer royaliste après avoir lu - enfin ! - "La mission divine de la France" et la brochure sur saint Louis du Marquis de la Franquerie (même si elles comportent quelques erreurs). Encore plus simplement, qui ne voit qu'une oligarchie se dispute tous les 5 ou 7 ans la place du Roi, dépense des sommes indécentes en campagnes électorales, et surtout n'a de meilleure arme que d'être du camp opposé à celui du précédent élu, ou bien de faire miroiter à un peuple de veaux endormis des promesses aussi alléchantes que fausses ?
_________________
https://plus.google.com/u/0/ frèrematthieucailliau/posts

Placebo Domino / Je plairai au Seigneur


Revenir en haut
Semper Fidelis
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2012
Messages: 737
Localisation: Vivarais
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Sam 19 Déc - 22:47 (2015)    Sujet du message: Comment êtes-vous venu au royalisme ? Répondre en citant

J'ai envie de m'appliquer la phrase de Saint Paul : "Gratia autem Dei sum id quod sum, et gratia ejus in me vacua non fuit !" (1 Cor. XV, 10 a).



En effet, depuis l'éveil de ma raison, je ne crois pas avoir jamais été autre chose que royaliste.
Et cela malgré que j'ai grandi dans une famille républicaine et que j'ai été scolarisé d'abord à l'école de la république, jusqu'à l'âge de 10 ans, puis au Collège chez les "chers Frères" - chez lesquels sévissaient "l'esprit du concile" (horresco referens !) et les modes pédagogiques post-soixante-huitardes - et enfin au lycée dans l'enseignement diocésain où les profs étaient soit socialistes soit démocrates-chrétiens...



Passionné par l'histoire de France dès mon entrée au cours élémentaire (âgé de 6 ans), j'ai intuitivement compris que l'on me mentait lorsqu'on me parlait du Moyen-Age, de l'Ancien Régime et de la révolution.
Une sorte d'intuition mystique.
Une certitude inébranlable fondée sur mon profond attachement à la religion catholique telle qu'elle subsistait encore dans ces années-là...
Mais je n'avais pas les arguments.


Alors, au fur et à mesure que je grandissais, je me suis mis à dévorer tous les livres qui me tombaient sous la main et qui me permettaient de me former, d'apprendre, de prendre du recul avec la pensée dominante, de me fortifier dans la conviction qui était en moi et que personne n'y avait mise.
Mon instituteur de CM 1 et CM2, tout à fait dans la lignée des hussards noirs de la république, était à la fois inquiet de mes assurances et de ma passion pour nos Rois, et pénétré d'une espèce de crainte en face d'elles.


A l'entrée en sixième (je venais juste d'avoir 10 ans), et pendant mes 4 années de collège, je vais être rapidement surnommé "le royaliste" et, profitant de leur supériorité physique (j'étais toujours le plus chétif, le plus petit en taille... et je détestais les cours d'EPS), je suis devenu la "tête de Turc" de mes condisciples. J'ai été frappé, insulté, mis à l'écart en raison de cette étiquette "royaliste" qui m'était collée comme un motif d'infamie.
Mais je n'ai jamais faibli et j'en ai acquis davantage de force intérieure, de puissance de conviction et de "blindage" aux opinions du commun et aux modes de pensée dites "modernes".
En classe de 5ème, j'ai lu "Quatre-Vingt-treize" de Victor Hugo (au grand effroi de ma prof de Français qui n'avait étudié l'oeuvre qu'en fac) et j'ai appris par coeur le long passage où le marquis de Lantenac emprisonné fait à son neveu, le traître Gauvin, une remontrance magnifique dans laquelle il montre la grandeur de l'Ancien Régime :
« Eh bien, qu'est-ce que vous dites de tout ce qui se passe ? C'est original, n'est-ce pas ? Il y avait une fois un roi et une reine ; le roi, c'était le roi ; la reine, c'était la France. On a tranché la tête au roi et marié la reine à Robespierre ; ce monsieur et cette dame ont eu une fille qu'on nomme la guillotine, et avec laquelle il paraît que je ferai connaissance demain matin. J'en serai charmé. Comme de vous voir. Venez-vous pour cela ? Avez-vous monté en grade ? Seriez-vous le bourreau ? Si c'est une simple visite d'amitié, j'en suis touché. Monsieur le vicomte, vous ne savez peut-être plus ce que c'est qu'un gentilhomme. Eh bien, en voilà un, c'est moi. Regardez ça. C'est curieux ; ça croit en Dieu, ça croit à la tradition, ça croit à la famille, ça croit à ses aïeux, ça croit à l'exemple de son père, à la fidélité, à la loyauté, au devoir envers son prince, au respect des vieilles lois, à la vertu, à la justice ; et ça vous ferait fusiller avec plaisir. Ayez, je vous prie, la bonté de vous asseoir. Sur le pavé, c'est vrai ; car il n'y a pas de fauteuil dans ce salon ; mais qui vit dans la boue peut s'asseoir par terre. Je ne dis pas cela pour vous offenser, car ce que nous appelons la boue, vous l'appelez la nation. Vous n'exigez sans doute pas que je crie Liberté, Egalité, Fraternité ? ... etc. » (il faut tout lire !!!)
C'est dans la 3ème partie, au livre septième, premier chapitre.
Je me récitais ce plaidoyer avec passion.

Malheureusement, c'est aussi au cours de ces "années collège" que j'ai perdu la foi et tout ce qui va avec : j'avais jusqu'alors grandi dans la foi tranquille de ma petite enfance, celle d'une religion traditionnelle.
Mais au tournant des années 70 tout a chaviré : la nouvelle religion issue du concile vaticandeux ne m'intéressait pas, et tout ce à quoi je croyais et aspirais était qualifié de "dépassé" et "définitivement remplacé", par les religieux et aumôniers qui n'avaient à la bouche que des mots pour condamner ce qui se faisait avant, tandis que nous étions entrée dans l'ère du "printemps de l'Eglise", de l'oecuménisme, du christianisme social (en réalité socialiste).
Leur nouvelle religion ne répondant pas à mes attentes, je l'ai chassée de ma vie... et j'ai vécu une adolescence tumultueuse.



Lorsque, en juin 1976 (fin de ma classe de 3ème, j'arrivais à mes 14 ans), a éclaté "l'affaire Lefèbvre", j'ai entendu les paroles de S.Exc. Mgr. Lefèbvre : j'ai entendu de sa bouche les paroles spirituelles dont mon âme avait soif, et j'ai su que la religion catholique que j'aimais et telle que je voulais la vivre n'avait pas totalement été engloutie dans le naufrage post-conciliaire.
J'ai bu comme du petit lait les paroles de la fameuse homélie de Lille (29 août 1976) dans laquelle, sans ambigüité, Mgr. Lefèbvre a dénoncé l'alliance adultère de l'Eglise avec la révolution.
Tout est redevenu clair dans ma tête... et surtout dans mon âme : indépendamment de ma famille et du milieu clérical dans lequel j'étais immergé, je suis revenu à la foi catholique de toujours, à la liturgie traditionnelle, à la prière et aux sacrements vécus de manière traditionnelle... etc.


Ainsi, à l'éveil de ma raison ma foi catholique d'enfant avait été la source de ma conviction royaliste et au terme de ma crise d'adolescence mes convictions royalistes me permettaient de revenir à la foi catholique authentique.
Grâces éternelles en soient à Dieu !


Avec ma foi retrouvée, fortifiée et grandie, revint en mon âme la vocation religieuse que je portais depuis ma toute petite enfance.


Dès lors, mes années de lycée furent des années de plus intense approfondissement historique et spirituel.
Lorsque j'ai eu passé le bac, n'étant pas encore majeur, j'ai dû attendre encore une année pour pouvoir concrétiser mon désir de vie religieuse. J'ai donc été en fac à Lyon.
C'est alors seulement que j'ai rencontré d'autres royalistes : je n'en avais jamais côtoyé ni approché jusque là !
Toutefois, la plupart étaient dans la mouvance maurassienne, à l'AF, orléanistes de diverses tendances (par ex. avec Bertrand Renouvin), ou bien providentialistes ou encore naundorfistes...
Mon intuition me disait que ce n'était pas la voie.
Cependant personne ne me disait qu'il y avait un héritier légitime de la Couronne, personne ne m'a alors jamais parlé de la Légitimité, dynastique et doctrinale.


Je suis entré en religion dès que j'ai eu 18 ans.
La première partie de ma vie religieuse, toujours marquée par les études puis l'enseignement (dès le temps de mon noviciat je fus le principal formateur des autres novices), m'a valu d'être contraint de voter : les supérieurs enseignaient que se soustraire à son "devoir électoral" était un péché grave... et donnaient des consignes de vote.
Mes convictions royalistes faisaient l'objet de plaisanteries condescendantes de la part de mes supérieurs ou confrères...


C'est en 1987, à l'occasion du millénaire capétien, que j'ai entendu parler pour la première fois de l'Aîné des Capétiens, Mgr. le duc d'Anjou, qui était alors notre regretté Prince Alphonse.
C'est ainsi que j'ai découvert la Légitimité... et que je m'y suis attaché : alors que je ne connaissais encore aucun légitimiste !


La mort tragique de notre Prince, en janvier 1989, m'a donné l'occasion de lire l'homélie que prononça Monsieur l'abbé Chanut à la basilique de Saint-Denis pour la messe de requiem célébrée à l'intention du Prince Alphonse : c'est ainsi que j'ai connu, d'abord par ses écrits seulement, "Monsieur le Grand Aumônier de France".




L'évolution interne de ma communauté, les changements intervenus dans son statut canonique, l'exclaustration que j'ai obtenue en 1993, m'ont alors permis, à travers les circonstances providentielles dont ma vie religieuse fut alors tissée, de rencontrer "en chair et en os", Monsieur l'Abbé Chanut, puis de rencontrer Monseigneur le Prince Louis (à l'occasion du 4ème centenaire du sacre d'Henri IV) et de faire connaissance - enfin ! - avec d'autres légitimistes.
Je suis alors « entré en légitimité » de la même manière que j'étais entré en religion : de tout mon coeur, de tout mon esprit et de toute mon âme.




Gloire à Dieu, à la France et au Roi !



_________________
« Le trône de Saint Louis sans la religion de Saint Louis est une supposition absurde ».

(Chateaubriand)


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lantenac
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2015
Messages: 49
Localisation: Duché de Bourbon
Religion: Catholique romain
Masculin

MessagePosté le: Dim 20 Déc - 09:53 (2015)    Sujet du message: Comment êtes-vous venu au royalisme ? Répondre en citant

J'ai beaucoup aimé 93 ! Au point où Lantenac est mon pseudo un peu partout sur internet ! :p
_________________
Cofondateur du Cercle légitimiste du bourbonnais


Revenir en haut
Washie
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2011
Messages: 538
Localisation: BRETAGNE
Religion: CATHOLIQUE

MessagePosté le: Dim 20 Déc - 09:59 (2015)    Sujet du message: Comment êtes-vous venu au royalisme ? Répondre en citant

Par la façon dont ma grand-mère et m'a mère m'ont élevée, aimant l'Histoire et les valeurs, elles étaient royalistes devant la gueuse, elles étaient lucides.
_________________
Mon âme à Dieu, mon coeur au Roy !


Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN Skype
Lantenac
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2015
Messages: 49
Localisation: Duché de Bourbon
Religion: Catholique romain
Masculin

MessagePosté le: Dim 20 Déc - 10:25 (2015)    Sujet du message: Comment êtes-vous venu au royalisme ? Répondre en citant

Quelles parties de l'Histoire ont forgé votre conviction Washie ? La réalité du processus révolutionnaire ? La construction de l'Etat par les capétiens ? Le comparatif entre l'avant 89 et l'après 89 ?
_________________
Cofondateur du Cercle légitimiste du bourbonnais


Revenir en haut
Monnier


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2015
Messages: 1
Localisation: Rennes
Religion: catholique
Masculin

MessagePosté le: Dim 20 Déc - 12:05 (2015)    Sujet du message: Pourquoi me suis je rapproché du royalisme? Répondre en citant

Je pense qu'il faut à la France un "homme" au dessus des partis, mais qu'il soit irréprochable, condition absolue. 

Revenir en haut
PASQUEREL
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2015
Messages: 15
Localisation: Doubs
Religion: catholique
Masculin

MessagePosté le: Dim 20 Déc - 13:21 (2015)    Sujet du message: Le chemin du royalisme! Répondre en citant

Pour acquérir des convictions profondes il est souvent (pas toujours l'humour de notre Seigneur demeure vivant et doit s'exprimer à travers ceux qu'il choisit)souhaitable, d'un long chemin vers une certaine maturité spirituelle,politique,pour moi l'un ne va pas sans l'autre en effet, le chrétien pour témoigner est confronté à la réalité de la vie terrestre,on ne peut les séparer même si le temporel ne peut avoir d'autre fondement que les enseignements de Jésus Christ,pour moi il est plus juste de dire que le spirituel doit rayonner le temporel que l'inverse,c'est une évidence,mais pas toujours simple à mettre en oeuvre pour nous simple êtres humains,j'ai lors de mon chemin politique traversé bien des épreuves qui mon encouragé dans ma réflexion politique,pour ne citer que de brèves expériences qui incitent ou devraient inciter tous les chrétiens à réfléchir sur l'institution actuelle en voici un extrait.



Lors d'un entretien avec un juge dans le cadre d'un différent civil:        Moi:Monsieur le juge mais la morale dans tout cela?
 


                                                                                                  Réponse du juge de la république:Mais Monsieur la justice na rien à voir avec la morale!




Non en effet la justice républicaine na rien à voir avec la morale naturelle elle ne devient que législation des aspirations illégitimes d'une élite illégitime.






Un autre exemple concret: Nous donnons le fruit de notre labeur d'une manière totalitaire à Satan lorsque nous payons nos impôt pour financer des locaux destinés à l'avortement!




Ces deux point devraient déjà inciter tous les chrétiens qu'ils soient Orthodoxes,catholiques conciliaires ou traditionalistes à ne plus se déplacer lors des scrutins électoraux,
Donc sans rentrer dans le cadre d'une analyse philosophique pointue les évidences coulent d'elles mêmes! 


Revenir en haut
Lantenac
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2015
Messages: 49
Localisation: Duché de Bourbon
Religion: Catholique romain
Masculin

MessagePosté le: Dim 20 Déc - 13:23 (2015)    Sujet du message: Comment êtes-vous venu au royalisme ? Répondre en citant

Pourquoi faire, Monnier ? Quel intérêt suffisamment important y voyez-vous pour que vous affirmiez royaliste dans un monde qui ne comprend pas ce genre de considération ?
_________________
Cofondateur du Cercle légitimiste du bourbonnais


Revenir en haut
PASQUEREL
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2015
Messages: 15
Localisation: Doubs
Religion: catholique
Masculin

MessagePosté le: Dim 20 Déc - 13:36 (2015)    Sujet du message: rRE Répondre en citant

Ce monde est en léthargie oui,mais la frontière est plus fragile qu'on ne le pense en effet 62% des français s'estiment toujours catholiques mais ne pratiquent plus!
Rien est impossible seul le découragement est impossible pour tous ceux qui en doutent je les invite à visionner je n'ai plus en tête le lien sur you tube les propos
de Maryam la petite Sainte d'Irak comment pourrions nous donner l'exemple d'un avenir meilleur pour notre chère France si dans le défaitisme et l'abandon nous militions 
à reculons regarder cette petite fille c'est excusez moi  l'expression: LA BOMBE ATOMIQUE DE JESUS CHRIST!


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 609

MessagePosté le: Dim 20 Déc - 14:57 (2015)    Sujet du message: Comment êtes-vous venu au royalisme ? Répondre en citant

Mon rapprochement pour la royauté, dans mon enfance, vient de Louis XVII et, premier lieu, puis Henri IV, Philippe IV le Bel...  et des soldats de tous siècles confondus tombés pour la France.
_________________


Revenir en haut
debonvouloiretloyaute
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 41
Localisation: Bretagne
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Dim 20 Déc - 15:02 (2015)    Sujet du message: comment êtes-vous venu au royalisme ? Répondre en citant

Very Happy
progressivement !


1- catholique, paroissien "soumis" au clergé, à son évêque, actif sur le plan paroissial... sans antécédent ni référence "tradi"
2- souci de cohérence spitituelle/temporelle... c-a-t-h-o-l-i-q-u-e !
3- découverte, par hasard, du livre PQR et prise de contact avec le "39" 
4- découverte que l'aboutissement de PQR obligeait, sur le plan temporel, la "monarchie absolue de droit divin", donc le rejet des "rallliements", donc le service de la famille capétienne, donc "hic et nunc"  LOUIS XX 
... bon, dans la nauture, il y a des pur-sang et des escargots ! moi de 3 à 5 j'ai mis 25 ans... 
5- je suis légitimiste depuis 14 ans !







Vive DIEU et le ROI !
_________________
Debonvouloiretloyaute / Ad majorem Dei gloriam !


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Washie
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2011
Messages: 538
Localisation: BRETAGNE
Religion: CATHOLIQUE

MessagePosté le: Dim 20 Déc - 16:01 (2015)    Sujet du message: Comment êtes-vous venu au royalisme ? Répondre en citant

Les délires de la révolution ont forgé mes idées royalistes, le fait qu'on juge un homme, le roi, en l'accusant de tous les maux. De juger Marie-Antoinette pour des accusations totalement inventées, pour la mort lente de cet enfant, le Dauphin de France, au fond d'un cloaque, l'obligeant à insulter sa propre mère, la reine et le laissant mourir de désolation.
La gueuse n'est que mort et apporte la mort lente d'un peuple.
Henri IV, François 1er, Louis XIV surtout, quelle force d'homme, il avait déjà compris qu'il fallait museler les siens.


En réponse à Lantenac. 
_________________
Mon âme à Dieu, mon coeur au Roy !


Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN Skype
Lantenac
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2015
Messages: 49
Localisation: Duché de Bourbon
Religion: Catholique romain
Masculin

MessagePosté le: Dim 20 Déc - 17:38 (2015)    Sujet du message: Comment êtes-vous venu au royalisme ? Répondre en citant

Henryk a écrit:
Mon rapprochement pour la royauté, dans mon enfance, vient de Louis XVII et, premier lieu, puis Henri IV, Philippe IV le Bel...  et des soldats de tous siècles confondus tombés pour la France.





Et qu'est-ce qui a fait que votre royalisme a survécu à l'adolescence et à l'avènement de l'age adulte ?
_________________
Cofondateur du Cercle légitimiste du bourbonnais


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 609

MessagePosté le: Dim 20 Déc - 20:39 (2015)    Sujet du message: Comment êtes-vous venu au royalisme ? Répondre en citant

Il est tombé en dormance, suite à mon travail, et mes formations. J'étais à l'époque plus prompt à écouter, car souvent seul en forêt. La forêt ou plutôt la sylviculture m'as rappelé cette équation inégalitaire figée dan le temps, de la hiérarchie, surtout en futaie naturelle, toutes espèces confondues.

Pour couper court à cette métaphore, la pérennité d'une civilisation est liée à deux facteurs: un équilibre fragile entre le Trône et l'Autel. La construction géopolitique des régions et des peuples de France, m'as appris le même constat, au travers des lectures entre une politique royale à long terme, et une politique démocratique à court terme par les constitutions qui s'écrasent les unes les autres depuis la révolution.

Comme le croyant plante et sème, l'incroyant sarcle et émonde, vous avez le royaliste à nouveau qui sème et plante, et le républicain qui récolte et détruit.

Un certain nombre d'auteurs sont venus apporter un éclairage différent sur cette prérogative de la fonction royale, mais avec le temps, à tête reposée, au fil des années, ils n'ont fait que renforcer ma Foi, surtout depuis 1993, et mon amour de la royauté.
_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:09 (2016)    Sujet du message: Comment êtes-vous venu au royalisme ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Sujets divers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com