Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Un texte prophètique...de Virgile.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Religion
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lastic
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2011
Messages: 1 466
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Mar 11 Oct - 18:42 (2011)    Sujet du message: Un texte prophètique...de Virgile. Répondre en citant

La première fois que j'ai lu ce texte, j'ai ressenti véritablement un choc.
Il s'agit du quatrième églogue de Virgile, tiré des Bucoliques, texte très célèbre.

"Muses de Sicile, élevons un peu nos chants. Les buissons ne plaisent pas à tous, non plus que les humbles bruyères. Si nous chantons les forêts, que les forêts soient dignes d'un consul. Il s'avance enfin, le dernier âge prédit par la Sibylle: je vois éclore un grand ordre de siècles renaissants. Déjà la vierge Astrée revient sur la terre, et avec elle le règne de Saturne; déjà descend des cieux une nouvelle race de mortels. Souris, chaste Lucine, à cet enfant naissant; avec lui d'abord cessera l'âge de fer, et à la face du monde entier s'élèvera l'âge d'or: déjà règne ton Apollon. Et toi, Pollion, ton consulat ouvrira cette ère glorieuse, et tu verras ces grands mois commencer leur cours. Par toi seront effacées, s'il en reste encore, les traces de nos crimes, et la terre sera pour jamais délivrée de sa trop longue épouvante. Cet enfant jouira de la vie des dieux; il verra les héros mêlés aux dieux; lui-même il sera vu dans leur troupe immortelle, et il régira l'univers, pacifié par les vertus de son père. Pour toi, aimable enfant, la terre la première, féconde sans culture, prodiguera ses dons charmants, çà et là le lierre errant, le baccar et le colocase mêlé aux riantes touffes d'acanthe. Les chèvres retourneront d'elles-mêmes au bercail, les mamelles gonflées de lait; et les troupeaux ne craindront plus les redoutables lions: les fleurs vont éclore d'elles-mêmes autour de ton berceau, le serpent va mourir; plus d'herbe envenimée qui trompe la main; partout naîtra l'amome d'Assyrie. Mais aussitôt que tu pourras lire les annales glorieuses des héros et les hauts faits de ton père, et savoir ce que c'est que la vraie vertu, on verra peu à peu les tendres épis jaunir la plaine, le raisin vermeil pendre aux ronces incultes et, jet de la dure écorce des chênes, le miel dégoutter en suave rosée. Cependant il restera quelques traces de la perversité des anciens jours: les navires iront encore braver Thétis dans son empire; des murs ceindront les villes; le soc fendra le sein de la terre. Il y aura un autre Typhis, un autre Argo portant une élite de héros: il y aura même d'autres combats; un autre Achille sera encore envoyé contre un nouvel Ilion. Mais sitôt que les ans auront mûri ta vigueur, le nautonier lui-même abandonnera la mer, et le pin navigateur n'ira plus échanger les richesses des climats divers; toute terre produira tout. Le champ ne souffrira plus le soc, ni la vigne la faux, et le robuste laboureur affranchira ses taureaux du joug. La laine n'apprendra plus à feindre des couleurs empruntées: mais le bélier lui-même, paissant dans la prairie teindra sa blanche toison des suaves couleurs de la pourpre ou du safran ; et les agneaux, tout en broutant l'herbe, se revêtiront d'une vive et naturelle écarlate. Filez, filez ces siècles heureux, ont dit à leurs légers fuseaux les Parques, toujours d'accord avec les immuables destins. Grandis donc pour ces magnifiques honneurs, cher enfant des dieux, glorieux rejeton de Jupiter; les temps vont venir: vois le monde s'agiter sur son axe incliné; vois la terre, les mers, les cieux profonds, vois comme tout tressaille de joie à l'approche de ce siècle fortuné. Oh! s'il me restait d'une vie prolongée par les dieux quelques derniers jours, et assez de souffle encore pour chanter tes hauts faits, je ne me laisserais vaincre sur la lyre ni par le Thrace Orphée, ni par Linus, quoique Orphée ait pour mère Calliope, Linus le bel Apollon pour père. Pan lui-même, qu'admire l'Arcadie, s'il luttait avec moi devant elle, Pan lui-même s'avouerait vaincu devant l'Arcadie. Enfant, commence à connaître ta mère à son sourire: que de peines lui ont fait souffrir pour toi dix mois entiers! Enfant, reconnais-la: le fils à qui ses parents n'ont point souri n'est digne ni d'approcher de la table d'un dieu, ni d'être admis au lit d'une déesse."

_________________
Vera nobilitas virtute virescit - Droit quoiqu'il soit !


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 11 Oct - 18:42 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Rodolphe von Thierstein
Les Chevaliers de la Couronne et de la Foi

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2011
Messages: 720
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Chrétien catholique
Masculin

MessagePosté le: Mar 11 Oct - 20:22 (2011)    Sujet du message: Un texte prophètique...de Virgile. Répondre en citant

Les anciens païens attendaient aussi le messie, ce texte est excellent. Quoique le paganisme ait ses côtés sombre, Dieu s'est laissé entrevoir aux yeux des païens, le christianisme couronne aussi bien l'Ancien Testament que la sagesse des Anciens. Les chrétiens ont eut parfois tendance à réduire le paganisme à de la simple idolâtrie, ce qui me semble très réducteur (hélas, maintenant les néo-païens, qui sont vraiment des sectateurs de Satan, en profite pour discréditer le christianisme, en grossissant le trait bien entendu). Néanmoins, cette politique chrétienne était d'une certaine manière nécessaire, car sans cette virulence le christianisme ne se serait pas imposé, et Satan aurait eut du coup une grande emprise sur les nations. Enfin au final, l'autorité des Anciens prouve la vérité de la foi chrétienne.
_________________
Plus fideli quam vitae- Défiance et Fidélité.


Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Ven 14 Oct - 11:59 (2011)    Sujet du message: Un texte prophètique...de Virgile. Répondre en citant

Les apologètes du IIè siècle (Quadartus, Aristide, Saint Justin, Athénagore), issus de milieux païens cultivés, s'attachent à défendre la religion chrétienne contre les calomnies païennes : la religion du Christ passe pour un ramassis de fables ineptes inculquées par le clergé à des gens simples et manipulés.
L'ambition des apologètes sera de montrer que la foi assainit et dépasse tout ce que la pensée des Anciens avait produit de meilleur. Dès le IIè siècle, l'Eglise utilise la science pour défendre la foi. L'Eglise est une tradition : sa tâche principale est de transmettre le dépôt de la foi confié aux Apôtres, éclairés par les commentaires des Pères et par les les décisions du Magistère. On gardera donc toujours le culte des anciens, et les progrès accomplis seront toujours considérés comme une modeste contribution à une oeuvre qui nous dépasse :

"nous sommes des nains assis sur les épaules des géants", disait Bernard de Chartres au XIIè siècle. Cet esprit de tradition se manifeste dans le domaine des sciences sacrées, mais également, et tout naturellement, dans le domaine des sciences profanes : droit, médecine, rhétorique, etc...
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Rodolphe von Thierstein
Les Chevaliers de la Couronne et de la Foi

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2011
Messages: 720
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Chrétien catholique
Masculin

MessagePosté le: Ven 14 Oct - 13:21 (2011)    Sujet du message: Un texte prophètique...de Virgile. Répondre en citant

Ironie du sort, je viens de commencer à le traduire en cours de latin! Enfin, le professeur nous a parlée des interprétations médiévales de ce texte concernant Jésus-Christ, mais nous a laissée comprendre que c'était un peu tiré par les cheveux... Autant dire que je pense le contraire.
_________________
Plus fideli quam vitae- Défiance et Fidélité.


Revenir en haut
Lastic
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2011
Messages: 1 466
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Ven 14 Oct - 15:03 (2011)    Sujet du message: Un texte prophètique...de Virgile. Répondre en citant

Guère étonnant ! Comment des profs laïcards et anti-catholiques pourraient saisir l'oeuvre du Saint-Esprit ? L'idée que Dieu, loin de se faire hermétique, ait cherché à se faire connaître, de manière discrète certes, aux yeux des nations païennes, ouvrant la voie à la propagation du christianisme, ne peut leur être qu'étrangère.
Ainsi se perd le sens des choses, Dieu les pardonne.
_________________
Vera nobilitas virtute virescit - Droit quoiqu'il soit !


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 611

MessagePosté le: Lun 28 Mai - 22:09 (2012)    Sujet du message: Un texte prophètique...de Virgile. Répondre en citant

Chapitre 6  de la sagesse


1 Ecoutez donc, ô rois, et comprenez;
écoutez l'instruction, vous qui jugez les extrémités de la terre.
2 Prêtez l'oreille, vous qui dominez sur la multitude,
qui êtes fiers de commander à des foules de peuples.


3 Sachez que la force vous a été donnée par le Seigneur,
et la puissance par le Très-Haut,
qui examinera vos œuvres et sondera vos pensées.
4 Parce que, étant les ministres de sa royauté,
vous n'avez pas jugé avec droiture,
ni observé la loi,
ni marché selon la volonté de Dieu;
5 terrible et soudain, il fondra sur vous,
car un jugement sévère s'exerce sur ceux qui commandent.
6 Aux petits, on pardonne par pitié;
mais les puissants sont puissamment châtiés.



7 Le souverain de tous ne reculera devant personne,
il ne s'arrêtera par respect devant aucune grandeur;
car il a fait les grands et les petits,
et il prend soin des uns comme des autres.
8 Mais les puissants seront soumis à une épreuve plus rigoureuse.
9 C'est donc à vous, ô rois, que s'adressent mes discours,
afin que vous appreniez la sagesse et que vous ne tombiez point.
10 Ceux qui observent saintement les saintes lois seront sanctifiés,
et ceux qui les auront apprises auront de quoi répondre.
11 Mettez donc vos complaisances dans mes paroles,
désirez-les, et vous aurez l'instruction.



12 La sagesse est brillante, et son éclat ne se ternit pas;
facilement on l'aperçoit quand on l'aime,
facilement on la trouve quand on la cherche.
13 Elle prévient ceux qui la cherchent,
et se montre à eux la première.
14 Celui qui se lève matin pour la chercher n'a pas de peine :
il la trouve assise à sa porte.
15 Car penser à elle, c'est la perfection de la prudence,
et celui qui veille à cause d'elle sera bientôt libre de soucis;
16 elle-même va de tous côtés chercher ceux qui sont dignes d'elle,
elle se montre amicalement à eux dans leurs voies,
et les assiste dans tous leurs desseins.
17 En effet, son commencement le plus assuré est le désir de l'instruction.
18 Or le soin de l'instruction conduit à l'amour,
l'amour fait qu'on obéit à ses lois,
l'obéissance à ses lois assure l'immortalité,
19 et l'immortalité donne une place près de Dieu.
20 Ainsi le désir de la sagesse conduit à la royauté.



21 Si donc, ô rois des peuples,
vous mettez votre plaisir dans les trônes et le sceptre,
honorez la sagesse, afin de régner éternellement.
22 Mais ce qu'est la sagesse et son origine, je vais l'exposer,
sans vous cacher les mystères de Dieu.



Je remonterai jusqu'au début de la création,
je mettrai au grand jour ce qui la concerne,
et je ne m'écarterai pas de la vérité.
23 Loin de moi de faire route avec l'envie dévorante !
Elle n'a rien de commun avec la sagesse.
24 Le grand nombre des sages fait le salut de la terre,
et un roi sage la prospérité de son peuple.
25 Recevez donc l'instruction par mes paroles,
et vous vous en trouverez bien.
_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:01 (2016)    Sujet du message: Un texte prophètique...de Virgile.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Religion Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com