Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Éducation nationale et violences scolaires
Aller à la page: <  1, 2, 37, 8, 912, 13, 14  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Politique Française
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
V.F.H.78
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 27 Avr - 09:20 (2013)    Sujet du message: Éducation nationale et violences scolaires Répondre en citant

Pour faire suite au message de Mavendorf, voici une citation extraite du livre "La Révolution française n'est pas terminée", du ministre de l'Education, le franc-maçon Vincent Peillon :
"La révolution française est l’irruption dans le temps de quelque chose qui n’appartient pas au temps, c’est un commencement absolu, c’est la présence et l’incarnation d’un sens, d’une régénération et d’une expiation du peuple français. 1789, l’année sans pareille, est celle de l’engendrement par un brusque saut de l’histoire d’un homme nouveau. La révolution est un événement méta-historique, c’est-à-dire un événement religieux. La révolution implique l’oubli total de ce qui précède la révolution. Et donc l’école a un rôle fondamental, puisque l’école doit dépouiller l’enfant de toutes ses attaches pré-républicaines pour l’élever jusqu’à devenir citoyen. Et c’est bien une nouvelle naissance, une transsubstantiation qui opère dans l’école et par l’école, cette nouvelle église avec son nouveau clergé, sa nouvelle liturgie, ses nouvelles tables de la loi."

Tout est dit. Le fanatisme à l'état pur.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 27 Avr - 09:20 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Dim 28 Avr - 22:08 (2013)    Sujet du message: Éducation nationale et violences scolaires Répondre en citant

V.F.H.78 a écrit:

Pour faire suite au message de Mavendorf, voici une citation extraite du livre "La Révolution française n'est pas terminée", du ministre de l'Education, le franc-maçon Vincent Peillon :
"La révolution française est l’irruption dans le temps de quelque chose qui n’appartient pas au temps, c’est un commencement absolu, c’est la présence et l’incarnation d’un sens, d’une régénération et d’une expiation du peuple français. 1789, l’année sans pareille, est celle de l’engendrement par un brusque saut de l’histoire d’un homme nouveau. La révolution est un événement méta-historique, c’est-à-dire un événement religieux. La révolution implique l’oubli total de ce qui précède la révolution. Et donc l’école a un rôle fondamental, puisque l’école doit dépouiller l’enfant de toutes ses attaches pré-républicaines pour l’élever jusqu’à devenir citoyen. Et c’est bien une nouvelle naissance, une transsubstantiation qui opère dans l’école et par l’école, cette nouvelle église avec son nouveau clergé, sa nouvelle liturgie, ses nouvelles tables de la loi."

Tout est dit. Le fanatisme à l'état pur.

C'est très intéressant, merci V.F.H de nous rapporter ici les écrits du m(S)inistre vincent peillon... C'est à travers cette pensée, que les français doivent comprendre que nous subissons encore aujourd'hui les suites de la révolution française. Ce n'est donc pas un accident de l'histoire puisque la plupart des hommes politiques actuels en revendiquent l'héritage.

Néanmoins leur  emprise est de moins en moins secrète, les gens commencent à le sentir, même si le réveil est encore beaucoup trop lent. Le plan maçonnique est d'imposer la démocratie partout, la mondialisation, les héritiers des philosophes et de la clique de Voltaire tentent de créer une société cosmopolite, sans religion, sans patrie et plus grave encore sans liens familiaux... Nous aurons beaucoup à nous battre, si nous voulons voir un jour, les idées traditionnelles triompher.
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Léandre de Brisaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 428
Localisation: Bugey Blanc
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Jeu 16 Mai - 22:15 (2013)    Sujet du message: Éducation nationale et violences scolaires Répondre en citant

Ce texte du sinistre Peillon est à vomir, tout simplement  Evil or Very Mad        

"Nouvelle naissance", "transsubstantiation", "nouveau clergé", "nouvelle liturgie", "nouvelles tables de la loi" ???    Tout comme ses prédécesseurs avec le fameux "baptême républicain", cet hérétique franc-maçon montre son mépris et sa haine de la religion catholique.
_________________
«Être ouvert à son temps, ce n’est pas en accepter benoîtement les dérives et les propositions contre
nature.» Louis XX, le 31 mai 2015


Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Sam 5 Oct - 07:47 (2013)    Sujet du message: Éducation nationale et violences scolaires Répondre en citant

A propos des "violences scolaires", n'oublions pas de souligner celle faite par Vincent Peillon aux enfants avec sa réforme utopique et idéologique des rythmes scolaires.

http://www.metronews.fr/info/rythmes-scolaires-l-ump-organise-sa-riposte-co…
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
SPP Bock
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2013
Messages: 4
Localisation: Alsace
Religion: Catholique

MessagePosté le: Sam 5 Oct - 10:14 (2013)    Sujet du message: Éducation nationale et violences scolaires Répondre en citant

La réforme de M. Peillon, a pour seul but de réduire les coup de l'enseignement, mais ce qu'il a oublier: c'est qu'il y a des élèves et qu'ils n'ont que faire de combien sont payés leurs professeurs.
Tout ça pour de l'argent !!!!!!!!!!! tout simplement INADMISSIBLE !!!!!!!!!!


Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Sam 5 Oct - 10:48 (2013)    Sujet du message: Éducation nationale et violences scolaires Répondre en citant

En dehors du fait évident, que cette réforme ne peut aller comme tant d'autres d'ailleurs dans le (bon) sens que nous espérons, j'ignore totalement pour ma part si les motivations sont purement financières. Et si c'était bien le cas, je me demande où peuvent se faire les économies, puisque cette réforme oblige les mairies à un effort considérable pour organiser des activités périscolaires que les caisses des communes ne permettent pas de faire de toute façon...
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Washie
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2011
Messages: 538
Localisation: BRETAGNE
Religion: CATHOLIQUE

MessagePosté le: Sam 5 Oct - 10:59 (2013)    Sujet du message: Éducation nationale et violences scolaires Répondre en citant

Financières les raisons ? possible mais pour ma part, je pense plutôt qu'il s'agit de laisser des traces de son passage dans ce gouvernement de pourris, comme les autres ministres de l' "éducation" nationale ... L'entreprise de démolition de notre culture est amorcée depuis la révolution et ne va qu'en s'accélérant.
En venir à faire travailler les employés communaux est vraiment misérabilisme.
_________________
Mon âme à Dieu, mon coeur au Roy !


Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN Skype
Christine13
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2013
Messages: 176
Localisation: Provence
Religion: Catholique
Féminin

MessagePosté le: Sam 5 Oct - 12:03 (2013)    Sujet du message: Éducation nationale et violences scolaires Répondre en citant

Bonjour a tous ,


Voila le resultat deja evident d'une politique de dilapidation de notre argent public ,pendant que notre argent part pour heberger des populations de roms ,d'un autre cote ont en manquent pour des choses plus importantes ,politique anti Francaise et surtout racisme anti Francais ! la France devrait commencer a se reveillee il est grand temps maintenant 
_________________
Pour Dieu et le Roy !


Revenir en haut
denahir
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2013
Messages: 299
Localisation: Flandres
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Dim 6 Oct - 08:08 (2013)    Sujet du message: Éducation nationale et violences scolaires Répondre en citant

Geneviève Lemmer a écrit:
Mais ils sont dans leurs fauteuils, devant des écrans, à jouer avec des jeux violents. Les morts se relèvent dans les jeux, et un enfant, selon son âge est incapable de faire la différence entre la fiction et la réalité.





Seul certain jeux sont violente, personnellement j'aime beaucoup le jeu IL2 sturmovik(simulateur de combat aériens): la première des règles a respecter est une interdiction d'engagement de tout appareils ennemis si il n'est pas en position de se battre, cela inculque un respect mutuel entre les joueurs: on ne tire que pour neutraliser l'appareil et jamais pour tuer le pilote.


En revanche quand l'on regarde des "jeux" comme Grand theft auto, ou le principe consiste à braqué des banques, tuer des gens, vendre de la drogue en ce payant des prostitués, on peut être tout à fait en accord avec vos propos, Geneviève Lemmer.
Certains jeux devrait disparaitre de ce monde...




Geneviève Lemmer a écrit:
Cette violence omniprésente, dans les jeux, dans la rue, dans les films, ne leur fait plus peur.




Je suis tout à fait d'accord..!
Dans ma filière, les gens on une moyenne d'age de 16 ans, et n'ont absolument pas peur de parler de la violence et arrivent même à en rire!...
En cours d'espagnol, on a regardé un filme en Version original.
Un filme qui dénonçait les violences conjugales...
Certains ont rigolé!


Dernière édition par denahir le Dim 6 Oct - 17:54 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
suzanne
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 6 Oct - 14:25 (2013)    Sujet du message: Éducation nationale et violences scolaires Répondre en citant

Geneviève Lemmer a écrit:


Cette violence dans le milieu scolaire me fait très peur, n'importe quel élève peut être agressé. Le gouvernement n'agit pas, si ce n'est envoyer un ministre, ce n'est là qu'est la solution. Moi, je ne vois pas d'autre moyen de lutter, il faut punir sévèrement les coupables. Je me mets à la place de chaque parent, qui voit partir son enfant le matin, mais n'est pas sur de le revoir vivant, c'est inquiétant.

Moi aussi je suis choquée par ces faits divers, comment peut on en arriver là ? Aujourd'hui l'éducation est trop permissive avec l'explosion du nombre de famille monoparentale et recomposées ou la perte de repères y ait la plus importante.

Notre société fait peur, la justice des hommes essaient d'apporter des solutions mais rien de concret n'est fait (parutions de décrets sur la récidive notamment) ou du moins rarement appliqués faute de moyens, de juge d'application des peines, de suivis socio judiciaires... Comment prévenir ces phénomènes, comment lutter et comment répondre de manière efficace quand il s'agit de mineurs ? Doit-on renforcer les mesures répressives, construire des prisons toujours plus coûteuses ou au contraire renforcer la prévention ou la justice ne représenterait qu'un recours extrême ?


Revenir en haut
Geneviève Lemmer
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2012
Messages: 278
Localisation: Gironde

MessagePosté le: Dim 6 Oct - 15:21 (2013)    Sujet du message: Éducation nationale et violences scolaires Répondre en citant

Bonjour Suzanne.
Plusieurs raisons sont surement en cause.
La toute première est la démobilisation des parents qui ne s'occupent quasiment plus de leurs enfants, les laissent dehors, cotoyer un peu n'importe qui. Et comme vous le dites : les familles recomposées.
Quand nous étions adolescents, l'éducation était toute autre. Actuellement on veut des enfants heureux, pour cela on n'hésite pas à dépenser des sommes colossales, pensant ainsi que les enfants seront plus heureux. Mais ce n'est pas la bonne solution. Il faut qu'un enfant ait des repères, des interdits, des droits et des devoirs.
Sinon, c'est toute une société qui part à la dérive.


Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Sam 9 Nov - 22:42 (2013)    Sujet du message: Éducation nationale et violences scolaires Répondre en citant

Isère: trois ados mis en examen après avoir lynché un garçon de 14 ans

Trois adolescents ont été mis en examen pour violences aggravées, ce mardi, après avoir lynché un garçon de 14 ans. La victime a reçu plusieurs coups de couteau au visage et au cou, nécessitant 52 points de suture.


Source et suite :

http://www.bfmtv.com/societe/isere-trois-ados-mis-examen-apres-avoir-lynche…
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
denahir
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2013
Messages: 299
Localisation: Flandres
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Sam 9 Nov - 22:51 (2013)    Sujet du message: Éducation nationale et violences scolaires Répondre en citant

j'en avais entendu parler, triste affaire..!

Revenir en haut
Léandre de Brisaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 428
Localisation: Bugey Blanc
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Sam 9 Nov - 23:37 (2013)    Sujet du message: Éducation nationale et violences scolaires Répondre en citant

Lamentable... Voilà où le laxisme et le relativisme peuvent mener...
_________________
«Être ouvert à son temps, ce n’est pas en accepter benoîtement les dérives et les propositions contre
nature.» Louis XX, le 31 mai 2015


Revenir en haut
FLF_BZH
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 1 759
Localisation: Dugeleh Breih — Duché de Bretagne
Masculin

MessagePosté le: Sam 9 Nov - 23:49 (2013)    Sujet du message: Éducation nationale et violences scolaires Répondre en citant

Se faire agresser à ce point pour aucune raison en plus, c'est quand même très préoccupant...
_________________
http://www.royalistesbretons.fr/


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:48 (2016)    Sujet du message: Éducation nationale et violences scolaires

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Politique Française Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 37, 8, 912, 13, 14  >
Page 8 sur 14

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com