Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Éducation nationale et violences scolaires
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 612, 13, 14  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Politique Française
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Geneviève Lemmer
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2012
Messages: 278
Localisation: Gironde

MessagePosté le: Ven 15 Fév - 11:53 (2013)    Sujet du message: Éducation nationale et violences scolaires Répondre en citant

Dans cette violence, et il faut hélas se rendre à l'évidence : il y a l'abandon des parents à éduquer leurs enfants. Ils espèrent que les enseignants prennent les directives à leur place, un enseignant n'est pas là pour éduquer mais pour enseigner.
Certes, autrefois il y avait aussi des méchants, mais si nous comparons leurs actes à ceux de certains jeunes du XXIe siècle, je les trouve presque sympas. Le manque d'éducation,  plus personne n'apprend ce qu'est le respect de l'autre ni le respect de soi. Un pays sur le déclin.



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 15 Fév - 11:53 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
viveleroy
Vicomte

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2012
Messages: 349
Localisation: Cher
Religion: Catholique traditionaliste
Masculin

MessagePosté le: Ven 15 Fév - 14:08 (2013)    Sujet du message: Éducation nationale et violences scolaires Répondre en citant

Je pense que non seulement la violence est banalisée, mais bien plus qu'elle fait partie intégrante de l'éducation républicaine et que tout ceci est voulu dans les hautes sphères pour aboutir à leur projet d'homme animal (sans Dieu ou pire adorateur de satan).
En effet comme vous le dite si bien les enfants sont bercés dedans depuis leur plus jeune age, combien de parents laissent déjà leur enfants dès leur premiers mois devant la télévision, même les films ou dessins animés dit pour "enfants" déborde de cette violence gratuite. Crying or Very sad
_________________
Vive Dieu, Vive la France, Vive le Roi
http://vivejesus.unblog.fr


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ddecaux
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 06 Fév 2013
Messages: 9
Localisation: MARSEILLE
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Ven 15 Fév - 16:10 (2013)    Sujet du message: Éducation nationale et violences scolaires Répondre en citant

Ma première pensée est pour les parents, que nos prières les accompagnent.


Le constat de la violence permanente sur tous support et même dans les relations, de l'abandon du rôle d'éducateur des parents au profit d'une éducation (soit disant) nationale (à la solde de l'internationale socialiste) sont des faits incontestables, la présence des "jeux" aliénant et violents de même.


En quête de reconnaissance, de sociabilisation, nos enfants ont bien du mal à gérer la différence dans cet environnement uniformisé, les principes et valeurs que nous essayons de leur inculquer demandent un caractère extrêmement autonome pour ne pas s'éroder au conformisme ambiant.


Notre mission de parent est bien de leur apprendre à voler de leurs propres ailes (en esprit, en intellect et en corps)


Mais quelle réponse  donner ?
Les couper du monde tel qu'il est ? (école, loisirs, amis, outils)
Les accompagner au jour le jour pour apprendre à marcher dans la fange qui nous environne sans trop se salir avec l'humour en bouclier et l'Amour pour épée, mais cela signifie d'avoir reçu en héritage une certaine conception du monde ce qui n'est pas le cas pour la majorité de nos contemporains ensabler dans leur quotidien frustrant, aliénant. 


Comment imaginez vous pouvoir ramener le bon peuple à la raison (celle-ci n'est pas celle de la déesse mais celle de la Foi!)?


Pour Dieu, vive le Roi


Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Ven 15 Fév - 18:13 (2013)    Sujet du message: Éducation nationale et violences scolaires Répondre en citant

Citation:
La Rochelle : un ado tente de s’immoler dans son collège

Un camarade lui a sauvé la vie in-extremis. La scène s’est déroulée au collège Albert-Camus à la Rochelle. Ce vendredi matin, un élève de 16 ans s’est isolé dans un coin de la cour de récréation, s’est versé un liquide inflammable sur le corps, avant d’y mettre le feu.
 

Source et suite :

http://www.elle.fr/Societe/News/La-Rochelle-un-ado-tente-de-s-immoler-dans-…
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Sam 16 Fév - 10:41 (2013)    Sujet du message: Éducation nationale et violences scolaires Répondre en citant

Geneviève Lemmer a écrit:
Dans cette violence, et il faut hélas se rendre à l'évidence : il y a l'abandon des parents à éduquer leurs enfants. Ils espèrent que les enseignants prennent les directives à leur place, un enseignant n'est pas là pour éduquer mais pour enseigner.

Nous sommes face à un Etat laïque et maçonnique qui veut tout gérer, je pense que tout est fait dans un premier temps pour confisquer aux parents leurs petites âmes sous couvert d'un enseignement libre et neutre. C'est le piège, car il n'existe pas de neutralité éducative, c'est totalement impossible, et ceux qui veulent le faire croire sont des menteurs. Ensuite nous pouvons renvoyer vous avez raison, les parents conscients seulement du phénomène (car tous ne le sont pas) à leur propre responsabilité et à leur propre démission en la matière, ce qui est très grave. Il y aurait beaucoup à écrire et à développer sur ce sujet, tant les circonstances et les cas individuels peuvent être nuancés et variés. 
Mais pour remédier à cette difficulté, il me semble toutefois particulièrement opportun de mettre en évidence l'importance des rouages de ce système et son influence sur les aspects strictement idéologiques du processus révolutionnaire dans lequel nous nous trouvons. Si nombreuses sont les personnes qui s'accordent pour dénoncer l'échec de plus en plus évident de l'éducation nationale. L'attention des observateurs soucieux d'agir pour le bien commun ne s'oriente en effet à mon avis, que trop faiblement vers ce point capital ; il en découle très logiquement une vision incomplète de la Révolution, de son fonctionnement, et par conséquent de l'adoption de méthodes réactionnaires foncièrement stériles et inadéquates.


Geneviève Lemmer a écrit:
Certes, autrefois il y avait aussi des méchants, mais si nous comparons leurs actes à ceux de certains jeunes du XXIe siècle, je les trouve presque sympas. Le manque d'éducation,  plus personne n'apprend ce qu'est le respect de l'autre ni le respect de soi. Un pays sur le déclin.

C'est vrai que la comparaison est vite faite, le peuple de France était à cette époque encore Chrétien dans ses habitudes, dans ses valeurs et dans ses traditions, bien que déjà gouverné par les ennemis de l'Eglise... Comment ne pas en déduire aisément que la culture et la civilisation catholique sont la culture par excellence ?
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Svetozar
Comte

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2012
Messages: 920
Localisation: Russia
Masculin

MessagePosté le: Sam 16 Fév - 12:48 (2013)    Sujet du message: Éducation nationale et violences scolaires Répondre en citant

Y at-il une alternative à la France (pas d'état) l'éducation scolaire?

Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Sam 16 Fév - 13:10 (2013)    Sujet du message: Éducation nationale et violences scolaires Répondre en citant

Svetozar a écrit:
Y at-il une alternative à la France (pas d'état) l'éducation scolaire?

Il y a les écoles catholiques « hors contrat », bien que ce ne soit pas toujours parfait et fort onéreux. Dans la situation actuelle elles constituent l'un des plus solides remparts contre le lavage de cerveau « éducatif », démocratique et républicain...
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Regine Gourenko Cousin
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mar 2012
Messages: 73
Localisation: Montreuil sous bois
Religion: chretienne/catholique
Féminin

MessagePosté le: Lun 18 Fév - 19:11 (2013)    Sujet du message: Éducation nationale et violences scolaires Répondre en citant

J'ai été scolarisée dans une école privée catholique durant mes années collège de la sixième à la troisième,et je me souviens avoir été victime de moqueries ,parfois très méchantes!(j'étais en surcharge pondérale a l'adolescence et, mon nom avait une consonnance étrangère!)Cela se passait dans une très petite ville de province,à la fin des années 1970-début des années 1980.Comme quoi la méchanceté, et en particulier le rejet de celui qui est différent,ne datent pas d'hier!Les enfants sont cruels entre eux!Mais il est vrai que la perte de repères et de certaines valeurs n'arrange pas les choses! Sad

Revenir en haut
austrasie
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 24 Déc 2012
Messages: 21
Masculin

MessagePosté le: Mar 19 Fév - 00:37 (2013)    Sujet du message: de la violence scolaire Répondre en citant

Bonsoir Régine GOURENKO COUSIN,


Votre mail m'a particulièrement intéressé. Et j'ai souhaité apporté mon opinion. La violence scolaire n'a cessé de s'aggraver au fil des décennies et de s'étendre à l'ensemble de l'enseignement qui a été dégradé de son titre "D'éducation Nationale" - et les élèves violents peuvent facilement passer du "public" au "privé" et inversement.


La violence s'explique par l'abrutissement de certains élèves avec l'aval des parents et le laxisme des enseignants.


Par ailleurs, la déliquescence de l'enseignement est véritablement intervenu à partir des années 90. En effet, aucun programme ne prévoit la nécessité d'un degré de soumission de l'élève et de faire comprendre à celui-ci que la scolarité éxige travail et abnégation pour l'assimilation et l'acquisition d'une solide culture


Une sérieuse éducation familiale  et scolaire ne laisse pas place à la violence.


J'ajouterai la dépréciation de l'enseignement, en citant quelques chiffres simples : cinq fautes en dictée en 1920 ....et 17 fautes chez l'élève des années 1990;


De plus, l'introduction du ludisme dans les classes avec , notamment, des tablettes électroniques aura des effets néfastes - l'élève finissant par croire que l'acquisition des connaisances est un jeu comme un autre.


Je pense que la tendance peut s'inverser par la formation ad hoc de l'enseignant afin qu'il sache se faire respecter et tenir la classe d'une main de fer, de telle sorte que l'élève sache lire écrire et compter à l'entrée dans le secondaire. Sincère Hommage, Madame - J'ai emprunter la devise d'un pape : "SAVOIR POUR SERVIR" - Vive notre Roy XX en Dieu ! AUSTRASIE


Revenir en haut
Geneviève Lemmer
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2012
Messages: 278
Localisation: Gironde

MessagePosté le: Mar 19 Fév - 11:24 (2013)    Sujet du message: Éducation nationale et violences scolaires Répondre en citant

Bonjour à vous, la cruauté des enfants envers les autres est une vieille habitude oui. Un patronyme différent, un petit défaut physique, un peu de poids en trop et la moquerie est assurée.
Mais, je crois que le manque de respect d'autrui est dominant, que ce soit chez les enfants ou chez les adultes. Peu de parents enseignent à leurs enfants ce qu'est respecter quelqu'un ou quelque chose.


Revenir en haut
Svetozar
Comte

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2012
Messages: 920
Localisation: Russia
Masculin

MessagePosté le: Mar 19 Fév - 11:44 (2013)    Sujet du message: Éducation nationale et violences scolaires Répondre en citant

Geneviève Lemmer a écrit:
Bonjour à vous, la cruauté des enfants envers les autres est une vieille habitude oui. Un patronyme différent, un petit défaut physique, un peu de poids en trop et la moquerie est assurée.
Mais, je crois que le manque de respect d'autrui est dominant, que ce soit chez les enfants ou chez les adultes. Peu de parents enseignent à leurs enfants ce qu'est respecter quelqu'un ou quelque chose.






Okay
Avant, il était l'éducation des héros qui ont sacrifié un pour les autres,maintenant dirigeants qui suppriment l'un de l'autre.
Principal de l'éducation est réalisée dans la famille!


Revenir en haut
Francatho
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2012
Messages: 242
Religion: catholique romain
Masculin

MessagePosté le: Mar 19 Fév - 18:54 (2013)    Sujet du message: Éducation nationale et violences scolaires Répondre en citant

une phrase est particulièrement révélatrice du projet éducatif du ministre "Pour donner la liberté du choix il faut être capable d'arracher l'élève à tous les déterminismes social familial éthnique intellectuel pour ensuite faire un choix". Cela a le mérite d'être clair. On efface tout ce qui constitue la personnalité de l'enfant pour mieux la façonner. C'est en gros ce que proposait Robespierre ' la patrie seule à le droit d'élever ses enfants...
tout un programme de décérébration aux effets délétères


Revenir en haut
austrasie
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 24 Déc 2012
Messages: 21
Masculin

MessagePosté le: Mar 19 Fév - 20:11 (2013)    Sujet du message: Éducation nationale et violences scolaires Répondre en citant

Francatho a écrit:
une phrase est particulièrement révélatrice du projet éducatif du ministre "Pour donner la liberté du choix il faut être capable d'arracher l'élève à tous les déterminismes social familial éthnique intellectuel pour ensuite faire un choix". Cela a le mérite d'être clair. On efface tout ce qui constitue la personnalité de l'enfant pour mieux la façonner. C'est en gros ce que proposait Robespierre ' la patrie seule à le droit d'élever ses enfants...
tout un programme de décérébration aux effets délétères



Poursuivons dans ce sujet des violences scolaires avec l'appui de la citation de Francatho - les déterminants de Geneviève Lemmer et de Svetozar. En disant que la décomposition de l'enseignement obligatoire tout autant que l'enseignement supérieur
ainsi que de l'éducation parentale qui est à la base - décomposition disai-je qui est un des facteurs les plus importants de violence scolaire et de violence en général. Et ce n'est pas jouer les cassandres en disant que cette violence s'amplifiera. Bien sûr, nous ne sommes pas sans ignorer les autres et multiples raisons de cette violence touchant des enfants de plus en plus jeunes, même tout jeunes. L'institution politique républicaine montre tous les jours son impuissance à rétablir les choses ; tous ses dispositifs de lutte contre la violence demeurent obsolètes et inopérants. Seul un Ministère d'Etat Royal de l'Education serait en mesure de prendre les vraies responsabilités qui s'imposent. Cette solution véritablement moderne serait le choix le plus réfléchi et nous incite à mettre en commun nos observations - Apprendre mutuellement en la matière Monarchique Royale.


"Savoir pour servir"
Vive Louis XX, notre Roy en Dieu.
AUSTRASIE  


Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Ven 22 Fév - 19:15 (2013)    Sujet du message: Éducation nationale et violences scolaires Répondre en citant

Citation:
Un collégien entre la vie et la mort après une bagarre : il a heurté un mur

Après s'être bagarré vendredi avec un camarade de classe dans la cour de récréation de son collège dans la Drôme, un élève en 5e a dû être ranimé par les pompiers avant d'être héliporté dans un hôpital. Son pronostic vital est engagé.


Source sur TF1 News : Un collégien entre la vie et la mort après une bagarre : il a heurté un mur





_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
austrasie
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 24 Déc 2012
Messages: 21
Masculin

MessagePosté le: Ven 22 Fév - 22:13 (2013)    Sujet du message: Éducation nationale et violences scolaires Répondre en citant

Oui, je fais écho à cette information que vous mettez en exergue, MAVENDORF, au sujet des violences scolaires. Nouvelle tragédie ayant pour théâtre l'école républicaine totalement agnostique. Le mobile ? Une place "volée" à un élève par un autre dans la file du self de la cantine. Réaction du procureur de la justice républicaine - représentant de la société - celui ayant vocation à déclencher l'action publique (la réaction de la société) face à cet acte de violence illégitime : "ce collège est connu pour être un établissement champêtre et tranquille" ....!!! Alors même que deux faits de violence scolaire gratuite, gravissime sont survenus dans le sud du pays rien que durant ces trois derniers jours. Nous ne sommes pas sans ignorer l'ensemble des causes fondamentales de ce type de tragédie - Sans vouloir développer cet aspect, disons que l'endoctrinement libertaire des parents - celui du "tout-permis" libère l'enfant de devoirs, de règles moraux et civiques. Eh puis, l'inaptitude des enseignants à maintenir l'ordre au sein de leur lieu de transmission du savoir et auquel ils ne se sentent pas appartenir. Vous disiez, dans un précédent,  MAVENDORF, qu'il faudrait des saints prêtres. C'est la vérité et j'y adhère pleinement. De 1949 à 1958, mon enseignement était harmonieusement accompagné de prêtres. Le spirituel dans l'enseignement - et l'ordre au sein de l'école était parfaitement assuré par les enseignants - le tout sous l'approbation de nos parents.


Savoir pour Servir.
Vive notre Roy Louis XX, en Dieu.
AUSTRASIE  


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:54 (2016)    Sujet du message: Éducation nationale et violences scolaires

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Politique Française Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 612, 13, 14  >
Page 5 sur 14

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com