Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

4 Novembre 1904 L'Affaire des fiches
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Histoire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Henryk
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 609

MessagePosté le: Mar 31 Juil - 22:17 (2012)    Sujet du message: 4 Novembre 1904 L'Affaire des fiches Répondre en citant

Wuilmer, L'élimination des catholiques paysans  se fera de façon plus globale dans les tranchées de part et d'autres du Rhin.
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 31 Juil - 22:17 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mer 9 Jan - 23:05 (2013)    Sujet du message: 4 Novembre 1904 L'Affaire des fiches Répondre en citant

Je viens de relire ce vieux sujet sur l'affaire des fiches du 04 novembre 1904. C'est vraiment un passage de notre histoire que tout le monde devrait connaître pour bien mesurer que notre combat est tout autant spirituel que temporel. Négliger l'un c'est s'exposer à affaiblir l'autre et réciproquement. Il nous faut y songer ! 
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Minervalis
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2012
Messages: 229
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Dim 10 Nov - 22:28 (2013)    Sujet du message: 4 Novembre 1904 L'Affaire des fiches Répondre en citant

Merci pour ce dossier! Moi non plus, je n'avais jamais entendu parler de cette affaire !

Revenir en haut
Monsieur Klein
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 10 Nov - 22:44 (2013)    Sujet du message: 4 Novembre 1904 L'Affaire des fiches Répondre en citant

Triste époque de fichage politique de toute la fonction publique et d'espionnage des députés.

Revenir en haut
propatria
Vicomte

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 370
Localisation: Limousin
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Lun 11 Nov - 00:17 (2013)    Sujet du message: 4 Novembre 1904 L'Affaire des fiches Répondre en citant

                                      OUI je connaissais l'affaire des fiches et je me pose donc la question ,a savoir, pour qu'elles raisons certains Monarchistes Catholiques s'allient en ce moment avec des républicains pour les élections de 2014 ,ensuite un bon film sur la franc maçonnerie de J. Marquès  Riviere  réalisé en 1943 par Paul Riche site:www.youtube.com/Watch?v=eLKqqFczLK4
_________________
« La Contre-révolution ne doit pas être une révolution contraire, mais le contraire de la Révolution. »


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nunc & Semper
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2012
Messages: 53

MessagePosté le: Lun 11 Nov - 00:43 (2013)    Sujet du message: 4 Novembre 1904 L'Affaire des fiches Répondre en citant

 
Citation:

L'affaire des fiches est un épisode précurseur à la loi de la séparation de l'Eglise et de l'Etat. La suite logique de la stratégie du ralliement à la république de Léon XIII. D'un côté nous avons les catholiques à l'intérieur du système bien décidés à ne pas se laisser faire, et de l'autre les républicains rassemblés dans la même volonté de mettre fin au Concordat.

Les propos des républicains les plus extrémistes ne cachent pas les intentions maçonniques les plus violentes, c'est à dire vouloir détruire la Religion Catholique en France, achever le travail débuté par la Révolution satanique de 1789. Ainsi que l'atteste la déclaration du député Allard en octobre 1904 dans le journal l'Action :

"Nous combattons la religion et toutes les religions, le sentiment religieux et tous les dogmes religieux en France, où la religion chrétienne catholique ou protestante - est dominante, ce combat ne peut avoir pour fin que la déchristianisation générale du pays. Fille du judaïsme, la religion chrétienne est un fléau dont les ravages sur l'esprit humain ne pourraient être comparés qu'à ceux de l'alcoolisme". 

D'autres conçoivent une séparation qui interdit à l'Eglises de se mêler des affaires de l'Etat, mais qui autorise l'Etat à surveiller les affaires de l'Eglise... Que l'on peut traduire par une prolongation de l'esprit de la constitution civile du clergé. C'est la position d'une partie des réactionnaires de l'époque, des partisans du "faut bien faire avec", de ceux qui cherchent à freiner le processus révolutionnaire sans chercher vraiment à la renverser (Ce sont les ancêtres politiques de ceux qui nous disent aujourd'hui : Il bien faire quelque chose = votes, pétitions, partis politiques, manifs...)
 Mavendorf



Le moment où l'Eglise a été la plus forte c'était pendant la séparation de l'Eglise et de l'Etat c'est-à-dire sous Saint Pie X. Malheureusement Léon XIII a inauguré le ralliement qui a affaibli considérablement la cause catholique. Saint-Pie X a force de volonté et de courage, en choisissant des collaborateurs intègres, et en se mettant toutes les républiques à dos, a rendu à l'Eglise son indépendance, source de sa grandeur. Mais Benoît XV et surtout Pie XI avec leur politique de ralliement ont fait d'énormes concessions à la République. Notamment Pie XI a retiré les nominations des évêques à la congrégation du cardinal de Laï (nommé par Pie X) et l'a transmise à la Secrétairerie d'Etat du cardinal Gasparri, entièrement conquis par le ralliement. Du coup, Gasparri n'a plus choisi, en coopération avec le ministre des cultes de la République, que des évêques libéraux, ce qui a mis le pied à l'étrier des révolutionnaires du Concile Vatican II. Pie XII a tenté d'inverser la tendance mais c'était trop tard, le mal était fait. Les évêques  étaient ou libéraux-modernistes, ou des mous. Dans ce fatras, on se demande comment un Mgr Lefebvre a réussi à monter les échelons... Il s'est retrouvé bien isolé!

Il ne faut en aucun cas, ainsi que le dit Jean Bart à travers l'affaire des fiches, jamais faire la moindre alliance, le moindre compromis avec la Révolution (= avec la République) 


Revenir en haut
debonvouloiretloyaute
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 41
Localisation: Bretagne
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Lun 11 Nov - 08:18 (2013)    Sujet du message: http://royaume-de-france.clicforum.com/t327-4-Novembre-1904- Répondre en citant

Shocked


c'est très important d'entretenir la mémoire pour le présent et l'avenir.


J'ai retenu une information stupéfiante : le Maréchal Joffre  F/.


C'est tellement énorme que je souhaiterais que cette information soit vérifiée ou recoupée par une autre, en précisant les sources. 


Joffre était un catholique exemplaire...


Pétain croyait d'abord "au retour à la terre". Pour la résurrection du Christ le matin de Pâques je ne pense pas qu'il y croyait... mais l'Eglise était une force à ce moment-là sur laquelle il pensait devoir compter par convergence d'intérêt dans le contexte d'une III République Rad.Soc. et F/ à bout de souffle.



_________________
Debonvouloiretloyaute / Ad majorem Dei gloriam !


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Henryk
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 609

MessagePosté le: Lun 11 Nov - 10:30 (2013)    Sujet du message: 4 Novembre 1904 L'Affaire des fiches Répondre en citant


L'affaire des fiches

Cette affaire concerne le fichage des cadres militaires par le Ministre de le guerre, le général André, en 1904. Celui-ci fut nommé par Waldeck Rousseau en 1900, a la place du général Gallifet. M. Lanessan, Ministre de la Marine, qui était Franc-maçon imposa ce choix.

André fit le fichage, la discrimination des bons comme des mauvais militaires pour la république, dès son arrivée au Ministère. Avec Waldeck Rousseau, il affirma sa volonté d'écarter des postes importants tous ceux qui n'étaient pas d'opinions "républicaines".

Il délégua l'investigation au Grand-Orient qui se lançait dans l'anticléricalisme et l'antimilitarisme(voir pamphlets, affiches, tracts des propagandes qui circulèrent jusque dans les tranchées et provoquèrent la révolte des meneurs ou soldats fusillés que actuellement Hollande veut mettre aux Invalides) pour lutter contre finalement le militantisme religieux. Il suffisait qu'un officier aille à la messe pour que sa carrière fut freinée ou bloquée. A l'époque, républicain signifiait anticlérical et les fiches portaient essentiellement sur les croyances et les pratiques religieuses. La politique de discrimination de masse fut dénoncée au Parlement, mais ni le gouvernement radical, ni le Grand-Orient ne renièrent leur volonté de discriminer les fonctionnaires selon leurs opinions.

Pour justifier l'épuration militaire, est désigné un complot antirépublicain. La volonté maçonnique après l’expulsion des congrégations, se cache dans la volonté de supprimer la Paysannerie catholique des deux côtés du Rhin pour ne plus avoir que des administrés aux mains des banques (message de la Salette)

En 1878, Gambetta commanda une enquête interne.  Le G.O(A)ryen. avait mis à sa disposition les moyens d'investigation de quelques centaines de loges. Si la première enquête de 1876 concluait à un risque modéré, celle de 1878 montrait que 63% des cadres affectés aux états-majors et aux écoles militaires se déclaraient libéraux ou républicains. La pieuvre ne pouvait ignorer ces résultats qu'elle avait elle-même collectés (Source : François Bedarida, L'armée et la République. Les opinions politiques des officiers français en 1876-1878, Revue Historique, 1964, p 119 à 165).

Le général André fut remplacé au Ministère de la guerre par Henri Berteaux, agent de change Franc-maçon. Il déclara à la Chambre des députés, le 4 novembre 1904 : "Messieurs, on reproche au Ministre de la guerre une grande partialité en faveur des officiers républicains. Je dis souvent au contraire : Il n'a pas fait tout ce qu'il eut fallu faire pour certains officiers républicains..."


Pétain, pourtant connu pour son athéisme et ses convictions républicaines, avait vu sa carrière bloquée par une fiche malveillante.
Les discriminations administratives se poursuivirent après 1904. Pétain pourra constater la vague d'incompétence et de désorganisation qui submergea l'armée française de 1904 à 1914. Au début de la grande guerre, le généralissime Joffre, lui même Franc-maçon,  limogea 180 généraux.

Budget du ministère de la guerre de 1903 à 1911. 


Ce qui provoqua avec l'affaire, une désorganisation et une défection de l'armée française pour l'honneur, de beaucoup d'officiers et de sous officiers qui brisèrent leur sabres. Voir les chiffres des services du ministère de la Guerre demandés sur la période 1904-1913, qui sont systématiquement réduits chaque année, par le ministre de la guerre, et ensuite diminués par la commission budgétaire.











_________________


Dernière édition par Henryk le Mar 12 Nov - 10:04 (2013); édité 4 fois
Revenir en haut
Minervalis
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2012
Messages: 229
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Lun 11 Nov - 12:48 (2013)    Sujet du message: 4 Novembre 1904 L'Affaire des fiches Répondre en citant

Tout cela me rappelle furieusement l'épuration, voire le sabordage, de la Marine Royale, qui aboutit à laisser à l'Angleterre la maîtrise des mers...

Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Lun 11 Nov - 15:05 (2013)    Sujet du message: 4 Novembre 1904 L'Affaire des fiches Répondre en citant

Voici le numéro du figaro qui révèle le scandale de l'époque :

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k286778k
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Henryk
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 609

MessagePosté le: Mar 12 Nov - 10:18 (2013)    Sujet du message: 4 Novembre 1904 L'Affaire des fiches Répondre en citant

Le millitantisme catholique est repris d'un autre manière par le militantisme républicain. L'essor catholique du trône est de l'autel de la Restauration est sabré dans ces tranchées sur la grande Guerre et  Verdun  (lieu de condamnation du maréchal de Marillac qui luttait déjà contre les idées naissantes du Traité de Westphalie, début de la laicité)
_________________


Revenir en haut
prorege
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2013
Messages: 19
Localisation: Dauphiné
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Mer 13 Nov - 23:04 (2013)    Sujet du message: 4 Novembre 1904 L'Affaire des fiches Répondre en citant

Les officiers catholiques sont aujourd'hui plus que jamais fichés, le ministère de la défense (avec le franc-maçon notoire Le Drian) ayant demandé une enquête sur les militaires liés à la Manif pour tous !
http://www.christianophobie.fr/breves/le-gouvernement-fait-enqueter-sur-les…
Il est certain qu'une carrière dans un des corps de l'état, même l'armée, bien que dans une moindre mesure, semble sévèrement compromise pour un catholique...
http://alliance.royale.ouest.touraine.overblog.com/appartements-d-officiers…
Hollande n'a pourtant pas eu l'impudence de limoger son chef d'état-major, le général Benoît Puga, frère de l'abbé Puga (FSSPX).
Au ministère de la défense, ce sont des certificats de "moralité" qui sont maintenant distribués aux officiers catholiques acceptant de ne pas trop faire montre de leurs convictions : l'entourage de Le Drian ne trouve rien de mieux à dire pour dédouaner le major général Pierre de Villiers de suspicions d'un très hypothétique coup d'état qu'il est un "vrai officier républicain" !!! Pourtant les Saint-Cyriens s'engagent à servir la France, et certainement pas un régime politique quelconque ! 
Quand au coup d'état, il est invraisemblable que le gouvernement ait pu prendre au sérieux de telles rumeurs. Les catholiques sont bien trop timorés pour tenter quoi que ce soit, et quand même ils le tenteraient, l'aventure tournerait forcément à l'échec (si la Révolution a réussi - trois fois hélas -  c'est que l'Ancien Régime laissait une large marge aux factieux, par l'indulgence trop grande de Louis XVI - bien qu'elle lui fasse honneur - une révolution est totalement impossible dans un état totalitaire comme la république française !) et donnerait du même coup une mauvaise image à la cause royale.
Merci pour ce rappel historique qui devrait suffire à enlever aux catholiques l'espoir insensé d'une bonne république. Mais il semble que les faits (ce sont eux qui jugent, pourtant) ne leur parlent guère plus que les données statistiques (90% de catholiques au ralliement, combien aujourd'hui?)
Merci beaucoup Mavendorf de nous avoir déniché la page du Figaro sur l'événement !
_________________
"Il est plus facile, dit Dieu, de ruiner que de fonder, de faire mourir que de faire naître et de donner la mort que de donner la vie" Péguy


Revenir en haut
Minervalis
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2012
Messages: 229
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Mer 13 Nov - 23:09 (2013)    Sujet du message: 4 Novembre 1904 L'Affaire des fiches Répondre en citant

La République n'est bonne pour personne, les coquins mis à part !

Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Dim 15 Déc - 17:05 (2013)    Sujet du message: 4 Novembre 1904 L'Affaire des fiches Répondre en citant

Je vous invite à lire la dernière note du Cercle Robert de Baudricourt : La contre-révolution en Lorraine sous l'empire.

C'est une archive des plus intéressantes, on découvre que ces méthodes de fichages sont très anciennes, dès 1802 nos ancêtres politiques en ont fait les frais.
De plus il est intéressant d'observer, que le clergé était particulièrement visé. Bonaparte sous couvert de réconcilier les français et surtout de se maintenir au pouvoir, avait le souci de placer des hommes favorables à sa politique. Napoléon se servira du concordat pour enraciner la Révolution et non pour l'extirper...
 
Citation:

Dans son remarquable ouvrage sur le diocèse de Nancy. M. l'abbé Eugène Martin n'a rien omis et si je me permets aujourd'hui de glaner derrière lui, c'est seulement parce que j'ai pensé, en apportant quelques documents inédits, intéresser ceux qui ont la curiosité de connaître cette époque passionnante de la renaissance du culte catholique en France... 


Source et suite :

http://beaudricourt.hautetfort.com/archive/2013/12/14/la-contre-revolution-…
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Christine13
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2013
Messages: 176
Localisation: Provence
Religion: Catholique
Féminin

MessagePosté le: Dim 15 Déc - 17:35 (2013)    Sujet du message: 4 Novembre 1904 L'Affaire des fiches Répondre en citant

Bonjour à tous,

Napoléon est un pur produit si l'on peut dire du désir de la révolution, mettre en place toutes les lois jusque là censurées par la Royauté, entre autre le divorce, qui n'aurait sans doute jamais vu le jour avant et qui par sa politique a finit de diviser la France et les Français !
_________________
Pour Dieu et le Roy !


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:51 (2016)    Sujet du message: 4 Novembre 1904 L'Affaire des fiches

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Histoire Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com