Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La Messe
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Religion
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Washie
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2011
Messages: 538
Localisation: BRETAGNE
Religion: CATHOLIQUE

MessagePosté le: Sam 22 Nov - 09:49 (2014)    Sujet du message: La Messe Répondre en citant

Bonjour, n'ayant pas de voiture, je ne peux me rendre dans une chapelle de la Tradition, beaucoup trop loin de chez moi (+ de 50 km).
Cependant, je me rends parfois (lorsque je trouve une personne avec voiture) à l'Abbaye de Landévennec où les messes sont moins "insipides".
L'an dernier j'y suis allé à pied : 20 km aller/retour.
Fidèle à mon Eglise Catholique et Romaine, dans l'esprit.
_________________
Mon âme à Dieu, mon coeur au Roy !


Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN Skype
Publicité






MessagePosté le: Sam 22 Nov - 09:49 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 609

MessagePosté le: Sam 3 Jan - 01:08 (2015)    Sujet du message: La Messe Répondre en citant



PRIÈRES DURANT LÀ SAINTE MESSE.
Prière peur se disposer à la bien entendre
Je me présente, ô mon adorable Sauveur! devant les saints autels , pour assister à votre divin sacrifice. Daignez, ô mon Dieu! m'en appliquer tout le fruit que vous souhaitez que j'en retire, et suppléez aux dispositions qui me manquent.
Disposez mon cœur aux doux effets de votre bonté, fixez mes sens, réglez mon esprit, purifiez mon âme , effacez par votre sang tous les péchés dont vous voyez que je suis coupable. Oubliez-les tous, ô Dieu des miséricordes! je les déteste pour l'amour de vous, je vous en demande très-humblement pardon, pardonnant moi-même de bon cœur à tous ceux qui, auraient pu m'offenser. Faites, ô mon doux Jésus! qu'unissant mes intentions aux vôtres, je me sacrifie tout à vous, comme vous vous sacrifiez entièrement pour moi. Ainsi soit-il.



COMMENCEMENT DE LA MESSE.
AU NOM DU PÈRE, ET DU FILS, ET DU SAINT-ESPRIT, AINSI SOIT-IL.
C'EST en votre nom, adorable Trinité, c'est pour vous rendre l'honneur et les hommages qui vous sont dus, que j'assiste au très-saint et très auguste sacrifice.
Permettez-moi, divin Sauveur, de m'unir d'intention au ministre de vos autels, pour offrir la précieuse victime de mon salut, et donnez-moi les sentiments que j'aurais dû avoir sur le Calvaire, si j'avais assisté au sacrifice sanglant de votre passion.


COMFITEOR AU PIED DE L'AUTEL.
Repassez dans l'amertume de votre cœur les péchés que vous avez commis. Rappelez en gros et confusément ceux qui vous humilient davantage.
Exposez à Dieu vos faiblesses: priez-le qu'il vous les pardonne; et que l'abîme de vos misères attire sur vous en ce sacrifice, l'abîme de ses miséricordes.
Je m'accuse devant vous, ô mon Dieu! de tous les péchés dont je suis coupable. Je m'en accuse en présence de Marie, la plus pure de toutes les Vierges, de tous les Saints et de tous les Fidèles; parce que j'ai péché en pensées, en paroles, en actions , en omissions , par ma faute, oui, par ma faute , et ma très-grande faute. C'est pourquoi je conjure la très-sainte Vierge et tous les Saints de vouloir intercéder pour moi.


KYRIE , ELEISON.
Entretenez-vous dans un doux sentiment de Confiance en la bonté de Dieu, qui, vous permettant d'employer un moyen aussi efficace que celui-ci, pour lui demander la grâce de votre réconciliation, vous donne en même temps un gage assuré que fous pourrez l'obtenir.
Divin Créateur de nos âmes, ayez piété de l'ouvrage de vos mains. Père miséricordieux, faites miséricorde à vos enfants.
Auteur de notre salut, immolé pour nous, appliquez-nous les mérites de votre mort et de votre précieux sang.
Aimable Sauveur, doux Jésus, ayez compassion de nos misères, pardonnez-nous nos péchés.



GLORIA IN EXCELSIS.
Concevez un grand désir de procurer à Dieu toute la gloire, et au prochain tout le bien que vous pourrez. Réjouissez-vous avec les anges de la part que vous avez à la connaissance des saints mystères. Remplissez-vous de hautes et magnifiques idées dé la majesté de Dieu , et de Jesus-Christ, son Fils
GLOIRE à Dieu dans le ciel, et paix aux hommes de bonne volonté sur la terre. Nous vous louons , Seigneur , nous.vous bénissons, nous vous adorons , nous vous glorifions, nous vous rendons de très-humbles actions de grâces dans la vue de votre grande gloire, vous qui êtes le Seigneur, le souverain Monarque , le Très-Haut, le seul vrai Dieu, le Père tout-puissant.
Adorable Jésus, Fils unique du Père, Dieu et Seigneur de toutes choses, Agneau envoyé de Dieu pour effacer les péchés du monde, ayez pitié de nous, et du haut du ciel où vous régnez avec votre Père, jetez un regard de compassion sur nous. Sauvez-nous, vous êtes le seul qui le puissiez, Seigneur Jésus, parce que vous êtes le seul infiniment saint, infiniment puissant, infiniment adorable, avec le Saint-Esprit, dans la gloire du Père. Ainsi soit il!
Oraison.
ACCORDEZ-NOUS , Seigneur , par l'intercession de la sainte Vierge et des Saints que nous honorons, toutes les grâces que votre ministre vous demande pour lui et pour nous. M'unissant à lui, je vous fais la même prière pour ceux et celles pour lesquels je suis obligé de prier, et je vous demande, Seigneur, pour eux et pour moi, tous les secours que vous savez nous être nécessaires, afin d'obtenir la vie éternelle, au nom de J.-C. N.-S» Ainsi soit-il.



ÉPÎTRE.
Transportez-Vous en esprit au temps des patriarches et des prophètes qui n'aspiraient qu'après le Messie. Entrez dans leurs empressements. Formez leurs désirs; prenez les sentiments qu'ils eurent alors: vous attendez le même Sauveur; et plus heureux qu'eux, vous le voyez.
MON DIEU, vous m'avez appelé à la connaissance de votre sainte loi, préférablement à tant de peuples qui vivent dans l'ignorance de vos mystères; Je l'accepte de tout mon cœur, cette divine loi, et j'écoute avec respect les sacrés oracles que vous avez prononcés par la bouche de vos prophètes. Je les révère avec toute la soumission qui est due à la parole d'un Dieu, j'en vois l'accomplissement avec , toute la joie de mon âme.
Que n'ai-je pour vous, ô mon Dieu! un coeur semblable à celui des Saints de votre ancien Testament! Que ne puis-je vous désirer avec l'ardeur des patriarches , vous connaître et vous, révérer comme les prophètes,, vous aimer et m'attacher uniquement à vous comme les apôtres!


ÉVANGILE;
Regardez l'Evangile que vous allez entendre comme la règle de votre foi et de vos mœurs; règle que que Jésus-Christ lui-même vous a adressée, et que vous avez promis de suivre par les engagements du Baptême: règle que vous observez mal, et sur laquelle vous serez jugé sans adoucissement et sans appel.
CE ne sont plus, ô mon Dieu, les prophètes ni les apôtres qui vont m'instruire de mes devoirs ; c'est votre Fils unique, c'est sa parole que je vais entendre. Mais, hélas! que me servira d'avoir cru que c'est votre parole, Seigneur Jésus, si je n'agis pas conformément à ma croyance? Que me servira, lorsque je paraîtrai devant vous, d'avoir eu la foi sans, le mérite de la charité et des bonnes œuvres?
Je crois, et je vis comme si je ne croyais pas, ou comme si je croyais un évangile contraire au vôtre. Ne me jugez pas, ô mon Dieu, sur cette opposition perpétuelle que je mets entre vos maximes et ma conduite. Je crois, mais inspirez-moi le courage et la force de pratiquer ce que je crois. A vous Seigneur, en reviendra toute la gloire.


CREDO.
Affermissez ici votre foi. Tout ce que l'Evangile vous propose à croire est fondé sur la parole de Dieu , annoncée par les prophètes, révélée dans les Écritures, déclarée par les miracles, vérifiée par l'établissement de la foi, confirmée par les Martyrs, et rendue sensible par la sainteté de notre religion, et par le solide consentement de ceux qui la professent avec fidélité.



JE crois en un seul Dieu, Père tout-puissant, qui a fait le ciel et la terre, les choses visibles et les invisibles: et en un Seigneur J.-C., Fils unique de Dieu, né de Dieu son Père avant tous les siècles: Dieu de Dieu, lumière de lumière, vrai Dieu du vrai Dieu, engendré et non créé, consubstantiel à son Père, et par qui tout a été fait: qui est descendu du ciel pour l'amour de nous et pour notre salut: qui s'est incarné par l'opération du Saint-Esprit dans le sein de la Vierge Marie, et qui s'est fait homme. Je crois aussi que Jésus-Christ a été crucifié pour l'amour de nous sous Ponce Pilate, qu'il a souffert la mort, et qu'il a été enseveli: qu'il est ressuscité le troisième jour, suivant les Écritures : qu'il est monté au ciel, et qu'il y est assis à la droite de son Père; qu'il viendra une fois sur la terre avec gloire pour juger les vivants et les morts; et que son règne n'aura point de fin.
Je crois au Saint-Esprit, Seigneur et vivifiant, qui procède du Père et du Fils, qui est adoré et glorifié avec le Père et le Fils, et qui a parlé par les prophètes. Je crois que l'Eglise est une, sainte, catholique et apostolique. Je confesse qu'il y a un baptême pour la rémission des péchés; et j'attends la résurrection des morts, et la vie du siècle à venir. Ainsi soit-il.



OFFERTOIRE. Songez au bonheur inconcevable que vous avez de trouver dans ce sacrifice de quoi honorer parfaitement Dieu, le remercier d'une manière qui égale ses dons, effacer entièrement vos péchés, et obtenir tant pour vous que pour les autres, toutes les grâces dont vous avez besoin, et mettez à profit tous les précieux moments de cet inestimable bonheur.
PÈRE infiniment saint, Dieu tout-puissant et éternel, quelque indigne que je sois de paraître devant vous , j'ose vous présenter cette hostie par les mains du prêtre, avec l'intention qu'a eue Jésus-Christ, mon Sauveur, lorsqu'il institua ce sacrifice, et qu'il a encore au moment qu'il s'immole ici pour moi.
Je vous l'offre pour reconnaître votre souverain-domaine sur moi et sur toutes les créatures. Je vous l'offre pour l'expiation de mes péchés, et en action de grâces de tous les bienfaits dont vous m'avez comblé. Je vous l'offre enfin, mon Dieu, cet auguste sacrifice, afin d'obtenir de votre infinie bonté, pour moi, pour mes parents, pour mes bienfaiteurs, mes amis et mes ennemis, ces grâces précieuses du salut qui ne peuvent être accordées à un pécheur qu'en vue des mérites de celui qui est le juste par excellence, et qui s'est fait victime de propitiation pour tous.
Mais, en vous offrant cette adorable victime, je vous recommande, ô mon Dieu, toute l'Eglise catholique , N. S. P. le Pape , notre évêque , tous les pasteurs des âmes, notre souverain, les princes chrétiens, et tous les peuplés qui croient, en vous.
Souvenez-vous aussi, Seigneur, des fidèles trépassés, et, en considération des mérites de votre Fils, donnez-leur un lieu de rafraîchissement, de lumière et de paix. N'oubliez pas, mon Dieu, vos ennemis et les miens; ayez pitié de tous les infidèles, des hérétiques, et de tous les pécheurs. Comblez de bénédictions ceux qui me persécutent, et me pardonnez mes péchés, comme je leur pardonne, tout le mal qu'ils me font, ou qu'ils voudraient me faire. Ainsi soit-il.


PRÉFACE.
Élevez-vous en esprit dans le ciel jusqu'au pied du Trône de la Ste Trinité. Là, pénétré d'une sainte et respectueuse crainte à la vue de cette éclatante majesté, rendez - lui vos hommages, et mêlez vos louanges aux célestes cantiques des anges et des chérubins qui l'environnent.
Voici l'heureux moment où le roi des anges et des hommes va paraître. Seigneur, remplissez-moi de votre esprit; que mon coeur, dégagé de la terre, ne pense qu'à vous. Quelle obligation n'ai-je pas de, vous bénir et de vous louer en tout temps et en tout lieu, Dieu du ciel et de la terre, maître infiniment grand, Père tout-puissant et éternel !
Rien n'est plus juste, rien n'est plus avantageux que de nous unir à Jésus-Christ pour vous adorer continuellement. C'est par lui que tous les esprits bienheureux rendent leurs hommages à votre Majesté; c'est par lui que toutes les vertus du ciel, saisies d'une frayeur respectueuse, s'unissent pour vous glorifier. Souffrez, Seigneur, que nous joignions nos faibles louanges celles de ces saintes intelligences, et que de concert avec elles., nous disions dans un transport de joie et d'admiration :



SANCTUS.
SAINT, saint, saint, est le Seigneur, le Dieu des armées. Tout l'univers est rempli de sa gloire; Que les bienheureux le bénissent dans le ciel. Béni soit celui qui nous vient sur la terre, et qui vient au nom du Seigneur. Dieu et Seigneur comme celui qui l'envoie.


LE CANON
Représentez-vous ici l'Autel sur lequel Jésus-Christ va se rendre comme sur le Trône de sa miséricorde, où vous avez droit de vous présenter pour exposer tous vos besoins, pour demander et obtenir. Dieu qui nous donne son propre Fils, peut-il nous refuser quelque chose?
Nous Vous conjurons, au nom de Jésus-Christ votre Fils et notre Seigneur, ô Père infiniment miséricordieux, d'avoir pour agréable et de bénir l'offrande que nous vous présentons, afin qu'il vous plaise de conserver, de défendre et de gouverner votre sainte Église, catholique, avec tous les membres qui la composent, le Pape, notre évêque, et généralement tous ceux qui font profession de votre sainte foi.
Nous vous recommandons en particulier, Seigneur, ceux pour qui la justice, la reconnaissance et la charité nous obligent de prier; tous ceux qui sont présents à cet adorable sacrifice, et singulièrement N. et N. Et afin, Seigneur Dieu, que nos hommages vous soient plus agréables, nous nous unissons à la glorieuse Marie, toujours vierge, mère de notre Dieu et Seigneur Jésus-Christ, à tous vos apôtres à tous les bienheureux martyrs, et à tous les saints qui, composent avec nous une même Eglise.
Que n'ai-je en ce moment, ô mon Dieu, les désirs enflammés avec lesquels les saints patriarches souhaitaient la venue du Messie ! Que n'ai-je leur foi et leur amour ! Venez, Seigneur Jésus , venez, aimable réparateur du monde , venez accomplir un mystère qui est l'abrégé de toutes vos merveilles. Il vient cet agneau dé Dieu : voici l'adorable victime par qui tous les péchés du monde sont effacés.



ÉLÉVATION.
Voilà votre Dieu, votre Sauveur et votre juge. Soyez quelque temps dans le silence, comme saisi d'admiration à la vue de ce qui se passe sur l'autel. Rappelez toute votre ferveur, et livrez-vous à tous les sentiments que le respect, la confiance et la crainte sont capables d'inspirer.
VERBE incarné, divin Jésus, vrai Dieu et vrai homme, je crois que vous êtes ici présent, je vous y adore avec humilité; je Vous aime de tout mon cœur; et comme vous y venez pour l'amour de moi, je me consacre entièrement à vous.
J'adore ce sang précieux que vous avez' répandu, pour tous les hommes, et j'espère, ô mon Dieu, que vous ne l'aurez pas versé inutilement pour moi. Faites-moi la grâce de m'en appliquer les mérites. Je vous offre le mien, aimable Jésus, en reconnaissance de cette charité infinie que vous avez eue de donner le vôtre pour l'amour de moi.



SUITE DU CANON.
Contemplez affectueusement votre Sauveur sur l'Autel. Méditez les mystères qu'il y renouvelle. Unissez le sacrifice de votre coeur à celui de son corps. Offrez-le à Dieu son Père, suppliez-le d'accepter les prières que ce cher Fils lui fait pour vous, et priez vous-même pour les autres.
QUELLE serait donc désormais ma malice et mon ingratitude, si, après avoir vu ce que je vois, je consentais à vous offenser! Non, mon Dieu, je n'oublierai jamais ce que vous me représentez par cet auguste cérémonie; les souffrances de votre passion, la gloire de votre résurrection, votre corps tout, déchiré , votre sang répandu pour nous, réellement présent à mes yeux sur cet autel.



C'est maintenant, éternelle majesté, que nous vous offrons de votre grâce véritablement et proprement,la victime pure, sainte et sans tache qu'il vous a plu nous donner vous-même , et dont toutes les autres n'étaient que- |a figure. Oui, grand Dieu, nous osons vous le dire, il y a ici plus que tous les sacrifices d'Abel , d'Abraham et de Melchisédech ; la seule victime digne de votre autel, notre Seigneur Jésus-Christ votre Fils, l'unique objet de vos éternelles complaisances.
Que tous ceux qui participent ici de la bouche ou du coeur, à cette sacrée victime , soient remplis de sa bénédiction.
Que cette bénédiction se répande, ô mon Dieu, sur les âmes des fidèles qui sont morts dans la paix de l'Église, et particulièrement sur l'âme de N. et de N. Accordez-leur, Seigneur, en vue de ce sacrifice, la délivrance entière de leurs peines.
Daignez nous accorder aussi un jour cette grâce à nous-mêmes, Père infiniment bon, et faites-nous entrer en société avec les saints apôtres, les saints martyrs et tous les Saints, afin que nous puissions vous aimer et glorifier éternellement avec eux. Ainsi soit-il!


PATER NOSTER.
Nous voici avec Jésus sur un nouveau Calvaire, Tenons-nous au pied de sa croix avec une tendre compassion, comme Madeleine; avec un amour fidèle, comme saint Jean; avec espérance de le voir un jour dans sa gloire, comme les autres disciples. Regardons-le quelquefois de loin, et pleurons nos péchés avec saint Pierre.
QUE je suis heureux, ô mon Dieu, de vous avoir pour Père! Que j'ai de joie de songer que le ciel où vous êtes doit être un jour ma demeure! Que votre saint nom soit glorifié par toute la terre. Régnez absolument sur tous les coeurs et sur toutes les volontés. Ne refusez pas à vos enfants la nourriture spirituelle et corporelle. Nous, pardonnons de bon cœur: pardonnez-nous, soutenez-nous dans les tentations et dans les maux de celte misérable vie : mais préservez-nous du péché, le plus grand de tous les maux. Ainsi soit-il.



AGNUS DEI.
Dieu qui est si glorieux dans le ciel, si puissant sur la terre, si terrible dans les enfers, n'est ici qu'un agneau plein de douceur et de bonté. Il y vient pour effacer les péchés du monde, et en particulier les voit es. Quel motif de confiance! quel sujet de consolation!
AGNEAU de Dieu, immolé pour moi, ayez pitié de moi..Victime adorable de mon salut, sauvez-moi. Divin médiateur, obtenez-moi ma grâce auprès de votre Père, donnez-moi votre paix.


COMMUNION.
Pour communier, spirituellement, renouvelez par un acte de foi le sentiment que vous avez de la présence de Jésus-Christ. Formez un acte de contrition. Excitez dans votre coeur un désir ardent de le recevoir avec le prêtre. Priez-le qu'il agrée ce désir et qu'il s'unisse à vous en vous communiquant ses grâces.
Si vous voulez communier de façon sacramentelle, servez-vous ici des prières avant la communion.
QU'IL me serait doux, ô mon aimable Sauveur, d'être du nombre de ces heureux chrétiens à qui la pureté de conscience et une. tendre piété permettent d'approcher tous les jours de votre sainte table !
Quel avantage pour moi si je pouvais en ce moment vous posséder dans mon coeur, vous y rendre mes hommages, vous y exposer mes besoins, et participer aux grâces que vous faites à ceux qui vous reçoivent réellement! Mais puisque j'en suis très-indigne , suppléez, ô mon Dieu , à l'indisposition de mon âme. Pardonnez-moi tous mes péchés; je les déteste de tout mon cœur parce qu'ils vous- déplaisent. Recevez le désir sincère que j'ai de m'unir à vous. Purifiez-moi d'un seul de vos regards, et mettez-moi en état de vous bien recevoir au plutôt.
En attendant cet heureux jour, je vous conjure, Seigneur, de me faire, participant des fruits que la communion du prêtre doit produire en tout le peuple fidèle qui est présent à ce sacrifice. Augmentez ma foi par la vertu de ce divin sacrement; fortifiez mon espérance; épurez en moi la charité; remplissez mon cœur de votre amour, afin qu'il ne respire plus que pour vous, et qu'il ne vive plus que pour vous. Ainsi soit-il.


DERNIÈRES ORAISONS.
Efforcez-vous de rendre au Sauveur sacrifice pour sacrifice, en devenant la victime de son amour, en lui immolant toutes les recherches de l'amour-propre, toutes tes attentions du respect humain, toutes les répugnances et toutes les inclinations qui. ne s'accorderaient, pas avec Vaccomplissement de vos devoirs.
Vous venez, ô mon Dieu, de vous immoler pour mon salut, je veux me sacrifier pour votre gloire. Je suis votre victime, ne m'épargnez point. J'accepte de bon coeur toutes les croix qu'il vous plaira de m'envoyer ; je les bénis; je les reçois de, votre main, et je les unis à la vôtre.
Je sors purifié de vos saints mystères, je fuirai avec horreur les moindres taches du péché, surtout de celui où mon penchant m'entraîne avec plus de violence. Je serai fidèle à votre loi, et je suis résolu de tout perdre et de tout souffrir plutôt que de la transgresser.


BÉNÉDICTION.
BÉNISSEZ, ô, mon Dieu, ces saintes résolutions. bénissez-nous tous par la main de votre ministre, et que les effets de votre bénédiction demeurent éternellement sur nous. Au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


DERNIER ÉVANGILE.
VERBE DIVIN, Fils unique du Père, lumière du monde, venue du ciel pour nous en montrer le chemin, ne permettez pas que je ressemble à ce peuple infidèle, qui a refusé de vous reconnaître pour le Messie. Ne souffrez pas que je tombe dans le même aveuglement que ces malheureux qui ont mieux aimé devenir esclaves de Satan que d'avoir part à la glorieuse adoption d’enfants de Dieu que vous veniez leur procurer.
Verbe fait chair, je vous adore avec le\respect le plus profond; je mets toute ma confiance en vous seul, espérant fermement que, puisque vous êtes mon Dieu, et un Dieu qui s'est fait homme afin de sauver les hommes, vous m'accorderez les grâces nécessaires pour me sanctifier et vous posséder éternellement dans le ciel. Ainsi soit-il.
Ne sortez point de l'Eglise sans avoir témoigné votre reconnaissance pour toute les grâces que Dieu vous a faites dans ce sacrifice. Conservez-en précieusement le fruit, et faites qu'on demeure convaincu, en vous voyant, que vous avez profité de la mort et de l'immolation d'un Dieu sauveur.


PRIÈRE APRÈS LA SAINTE MESSE.
SEIGNEUR, je vous remercie de la grâce que vous m'avez faites en me permettant aujourd'hui d'assister au sacrifice de la sainte messe, préférablement à tant d'autres qui n'ont pas eu le même bonheur ; et je vous demande pardon de toutes les fautes que j'ai commises par la dissipation et la langueur où je me suis laissé aller en votre présence. Que ce sacrifice, ô mon Dieu, me purifie pour le passé, et me fortifie pour l'avenir.
Je vais présentement avec confiance aux occupations où votre volonté m'appelle. Je me souviendrai toute cette journée de la grâce que vous venez de me faire , et je lâcherai de ne laisser échapper aucune parole, aucune action, de ne former aucun désir ni aucune pensée qui me fasse perdre le fruit de la messe que je viens d'entendre. C'est ce que je me propose avec le secours de votre sainte grâce. Ainsi soit-il.
_________________


Revenir en haut
gilles5176
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 16 Jan - 16:48 (2015)    Sujet du message: La Messe Répondre en citant

Le meilleur annuaire du monde pour trouver la messe traditionnelle. 

Revenir en haut
gilles5176
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 16 Jan - 16:52 (2015)    Sujet du message: La Messe Répondre en citant

http://honneurs.free.fr/Wikini/wakka.php?wiki=ParRegion

Revenir en haut
REQUETE CARLISTE
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2011
Messages: 1 150
Localisation: Provence
Religion: catholique romain FSSPX
Masculin

MessagePosté le: Ven 16 Jan - 21:19 (2015)    Sujet du message: La Messe Répondre en citant

Lequel ?


Celui-ci? :  


http://honneurs.free.fr/
_________________
POUR DIEU, LA PATRIE ET LE ROI



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
gilles5176
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 17 Jan - 02:16 (2015)    Sujet du message: La Messe Répondre en citant

Exactement

Revenir en haut
Léandre de Brisaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 428
Localisation: Bugey Blanc
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Sam 17 Jan - 07:00 (2015)    Sujet du message: La Messe Répondre en citant

C'est un bon site de référencement des messes en latin mais il faut cependant se méfier car tout n'est pas à jour. L'avantage de cette plateforme est que chaque internaute peut la modifier, il ne faut donc pas hésiter à modifier les informations si ces dernières ne sont plus valides.
_________________
«Être ouvert à son temps, ce n’est pas en accepter benoîtement les dérives et les propositions contre
nature.» Louis XX, le 31 mai 2015


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 609

MessagePosté le: Lun 2 Fév - 09:56 (2015)    Sujet du message: La Messe Répondre en citant

On a vu O' Connell, le héros de l'Irlande, plein de respect et d'amour pour la foi catholique, laisser tout, sacrifier tout, quand il s'agissait de la servir et de se mettre à l’œuvre pour elle et pour sa Sainte Messe. La défense des dogmes des cérémonies et de la discipline de l'Eglise catholique, était le thème favori de ses harangues publiques et de ses discours privés.



Quelqu'un s'avisait-il de lui jeter l'insulte, à voix basse et sur le ton sacrilège des anciens jours, en l'appelant papiste, il se retournait aussitôt et lui répliquait hardiment: "Misérable tu crois, en m'appelant papiste, me faire injure, mais tu m'honores! Oui, je suis papiste et je m'en glorifie, je suis papiste, et cela veut dire que ma foi, par une suite non interrompue de Papes, remonte jusqu'à Jésus-Christ, tandis que la tienne ne va pas au delà de Luther, de Calvin, d'Henri VIII et d’Élisabeth Iére. Eh bien, oui, papiste Si tu avais une étincelle de bon sens, ne comprendrais-tu pas qu'en matière de religion, il vaut mieux dépendre d'abord du Pape que du roi, dépendre d'abord de la tiare que de la couronne, dépendre d'abord de la crosse que de l'épée, dépendre d'abord de la soutane que du vair, dépendre d'abord des conciles que des parlements? Rougis donc toi-même de n'avoir ni vraie foi, ni vraie intelligence, et repens-toi."
_________________


Revenir en haut
FLF_BZH
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 1 758
Localisation: Dugeleh Breih — Duché de Bretagne
Masculin

MessagePosté le: Jeu 5 Fév - 23:22 (2015)    Sujet du message: La Messe Répondre en citant

[Sujets fusionnés]
_________________
http://www.royalistesbretons.fr/


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 609

MessagePosté le: Sam 7 Fév - 02:00 (2015)    Sujet du message: La Messe Répondre en citant

Sur le jeudi Saint.


Sur la Sainte Eucharistie et les disciples d'Emmaüs
_________________


Revenir en haut
Solognot
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2012
Messages: 561
Localisation: Au bord du lac Léman
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Dim 24 Mai - 16:47 (2015)    Sujet du message: La Messe Répondre en citant

Ce matin, n'ayant pas à moins d'une heure trente de voiture une messe tridentine (il me faut aller en suisse), je suis allé à la messe à côté de chez moi ... j'en suis ressorti bien triste de ce que j'y ai vu et entendu.
Je préfère à défaut continuer à prendre comme chaque jour mon missel, mon chapelet et me retirer dans le grand parc privé que j'ai la chance d'avoir autour de la maison, parc où je suis seul, près des cèdres plus que centenaires, le Léman devant moi, et ou toute cette magnifique création témoigne de la présente toute proche de Notre Seigneur.
_________________
Si vis pacem, para bellum


Revenir en haut
FLF_BZH
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 1 758
Localisation: Dugeleh Breih — Duché de Bretagne
Masculin

MessagePosté le: Mar 26 Mai - 17:23 (2015)    Sujet du message: La Messe Répondre en citant

Vous n'en avez pas en région savoisienne?
_________________
http://www.royalistesbretons.fr/


Revenir en haut
Léandre de Brisaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 428
Localisation: Bugey Blanc
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mar 26 Mai - 17:31 (2015)    Sujet du message: La Messe Répondre en citant

Il y a la FSSPX à la chapelle Saint-François au centre-ville d'Annecy et la FSSP à Saint-Jorioz mais ce n'est pas du tout à côté de chez notre ami Solognot. Il n'y a pas un seul prêtre diocésain qui célèbre la Sainte Messe selon le rit tridentin dans le diocèse d'Annecy. C'est un diocèse en perdition étant toujours l'un des premiers à mettre en place les dernières nouveautés progressistes en vue de vider les églises... Sad
_________________
«Être ouvert à son temps, ce n’est pas en accepter benoîtement les dérives et les propositions contre
nature.» Louis XX, le 31 mai 2015


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 609

MessagePosté le: Jeu 16 Juil - 17:50 (2015)    Sujet du message: La Messe Répondre en citant

Ce film ou prise de conscience de l'âme envers les Anges gardiens est basé sur la messe moderne. Je vous exhorte à n'appréhender que ce qui ne peut ramener aux commandements de l’Église et de Moïse.
_________________


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 609

MessagePosté le: Sam 1 Aoû - 21:23 (2015)    Sujet du message: La Messe Répondre en citant

Autre sermon de L'abbé Zorkine sur la reconnaissance envers la Sainte eucharistie.

Miracle de Saint Antoine de Padoue à Rimini.
_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:26 (2016)    Sujet du message: La Messe

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Religion Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
Page 9 sur 10

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com