Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La crise de la jeunesse Française

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Sujets divers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mar 17 Jan - 23:22 (2012)    Sujet du message: La crise de la jeunesse Française Répondre en citant

 
Citation:


http://beaudricourt.hautetfort.com/archive/2010/11/21/la-crise-de-la-jeunes…

 
Le monde moderne fait de nos enfants des déracinés, des « républicains » sans mémoire historique, sans la moindre référence à notre civilisation Catholique Traditionnelle et Française. Le rejet des valeurs chrétiennes entraîne chez nos jeunes un mal être croissant, une grave crise de l’identité. L’usage de la drogue, la délinquance, les violences urbaines, les suicides, le satanisme, la libération des moeurs, les avortements et les divorces sont les conséquences dramatiques du rejet du décalogue.
L’instruction publique est en train de créer des générations d’illettrés, une jeunesse complètement à la dérive. Les problèmes des jeunes échappent le plus souvent aux parents qui ne savent plus comment faire pour les gérer. Paralysés, ils ne comprennent pas d’où vient le mal. Les enfants finissent par échouer chez le médecin, le psychologue où le psychiatre. Les ouvrages dénonçant le malaise de la jeunesse et la faillite de l’éducation nationale sont de plus en plus nombreux. C’est le seul point positif... Les critiques d’ailleurs sont de plus en plus sévères envers ce système abject qui assassine notre jeunesse et ruine son avenir. En revanche bien peu proposent des solutions. Et pour cause...
Rongée, dévorée par la dictature jacobine et le sectarisme laïc, la société actuelle est dans l’incapacité totale de donner des repères. A notre petit niveau, il nous faut tout faire pour aider les parents qui vivent au quotidien les conséquences de la décadence et sont inquiets pour l’avenir de leurs enfants. Parce que nous sommes responsables, Catholiques et Français. Et que nous avons une famille et une patrie à défendre. En tant que Français et Catholiques nous avons le devoir « d'oeuvrer » pour libérer la nôtre des idéaux assassins de la république universelle des prétendus « droits de l'homme ».

Face au développement du communautarisme sur notre sol, au fur et à mesure que les jeunes Français verront se developper des cultures et coutumes diamétralement opposées à nos traditions ancestrales. Ils deviendront aigris et rageurs, c'est une certitude... Car tout ceci est beaucoup trop déséquilibré, aucun dialogue « démocratique et républicain » ne permettra de calmer la douleur, le sentiment d’humiliation et de trahison que ressentiront les générations de jeunes du futur...

La seule solution pour notre jeunesse et qu'elle se remette à élever des familles nombreuses, pour voir l'avenir de façon plus radieuse. Mais là encore, c'est la Foi Chrétienne qui a un immense rôle à jouer, en alliance avec la Tradition politique de notre France (L’alliance du Trône et de l’Autel). Si aujourd’hui comme hier la préservation de l'héritage politique et religieux de la France réelle est un acte indispensable de fidélité, il reste insuffisant car il faut aussi le transmettre avec l'objectif de le faire fructifier.
Trop de mensonges trompent nos jeunes et nous font perdre beaucoup de temps pour sortir de la crise. L’écrasante majorité d'entre eux, hélas ne se rendent pas compte encore, ô combien, la révolution qui a été imposé par la violence depuis deux siècles dans notre beau Royaume de France, n'avait d'autre finalité que d'installer au pays des « droits de l'homme » une démocratie totalitaire avec un cynisme mortifère et démoniaque... !


Reny-F
 



_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 17 Jan - 23:22 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Au Bon Royaume de France
carton rouge / en pénitence
carton rouge / en pénitence

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2012
Messages: 59
Religion: catholique pratiquant

MessagePosté le: Ven 20 Jan - 17:10 (2012)    Sujet du message: La crise de la jeunesse Française Répondre en citant


La grande erreur commise dans notre Royaume de France sous occupation Républicaine dans ce deuxième siècle que nous traversons, c'est d'avoir en 1905, séparé l'Eglise de l'Etat. Sans éthique chrétienne, aucune stabilité sur le long terme ne peut se dessiner. En effet sans éducation Catholique, l'homme redevient un loup pour son prochain ! C'est de cela que la jeunesse de France s'appauvrit et au nom de cela qu'elle est sacrifiée sur l'autel des appétits voraces du mondialisme.




Cunctis Nota Fides.


Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mar 6 Mar - 22:58 (2012)    Sujet du message: La crise de la jeunesse Française Répondre en citant

Au Bon Royaume de France a écrit:

La grande erreur commise dans notre Royaume de France sous occupation Républicaine dans ce deuxième siècle que nous traversons, c'est d'avoir en 1905, séparé l'Eglise de l'Etat.




Cunctis Nota Fides.



Je ne pense pas que l'on puisse parler véritablement d'une erreur, le système reste toujours cohérent avec lui même, et agit fidèlement à sa feuille de route.
Le sort de l'Église en France était scellé bien avant 1905, la loi de séparation était pour les révolutionnaires une simple formalité, un acte odieux qui fait écho à la barbarie du 21 janvier 1793.
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Semper Fidelis
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2012
Messages: 737
Localisation: Vivarais
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mer 7 Mar - 06:47 (2012)    Sujet du message: La crise de la jeunesse Française Répondre en citant

La loi dite de séparation des églises et de l'état de décembre 1905 n'est d'ailleurs qu'une reprise d'une loi datant de 1794!
Le 18 septembre 1794 en effet (et donc après la chute de Robespierre), la Convention avait déjà voté la séparation de l’Eglise et de l’Etat !
Sur rapport de Cambon, le budget des cultes avait été supprimé : « La république ne paie ni ne salarie aucun culte. »
Cinq mois plus tard, la Convention thermidorienne complète cette séparation de l’Eglise et de l’Etat par un décret encore d’actualité ! Le 21 février 1795 (3 ventôse an III), elle vote le décret suivant :


A) Le décret du 3 ventôse An III
 
« Article premier. Conformément à l’article 7 de la Déclaration des droits de l’homme et l’article 122 de la Constitution, l’exercice d’aucun culte ne peut être troublé.
Article 2. La République n’en salarie aucun.
Article 3. Elle ne fournit aucun local ni pour l’exercice du culte ni pour le logement des ministres.
Article 4. Les cérémonies de tout culte sont interdites hors de l’enceinte choisie pour leur exercice.
Article 5. La loi ne reconnaît aucun ministre du culte. Nul ne peut paraître en public avec les habits, ornements ou costumes affectés à des cérémonies religieuses.
Article 6. Tout rassemblement de citoyens pour l’exercice d’un culte quelconque est soumis à la surveillance des autorités constituées. Cette surveillance se renferme dans les mesures de police et de sûreté publique.
Article 7. Aucun signe particulier à un culte ne peut être placé dans un lieu public ni extérieurement de quelque manière que ce soit. Aucune inscription ne peut désigner le lieu qui lui est affecté. Aucune proclamation ni convocation publique ne peut donc être faite pour y inviter les citoyens.
Article 8. Les communes ou sections de commune, en nom collectif, ne pourront acquérir ni louer de local pour l’exercice des cultes.
Article 9. Il ne peut être formé aucune dotation perpétuelle ou viagère, ni établi aucune taxe pour en acquitter les dépenses.
Article 10. Quiconque troublerait par violence les cérémonies d’un culte quelconque ou en outragerait les objets, sera puni suivant la loi du 19-22 juillet 1791 sur la police correctionnelle. »


Les auteurs de la loi de 1905 ne faisaient donc que renouer avec la tradition révolutionnaire en fermant la parenthèse du concordat napoléonien.
 

_________________
« Le trône de Saint Louis sans la religion de Saint Louis est une supposition absurde ».

(Chateaubriand)


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:49 (2016)    Sujet du message: La crise de la jeunesse Française

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Sujets divers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com