Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

1832 Louis Philippe écrase de sa botte les derniers bastions légitimistes
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Histoire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Henryk
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 610

MessagePosté le: Sam 21 Sep - 18:02 (2013)    Sujet du message: 1832 Louis Philippe écrase de sa botte les derniers bastions légitimistes Répondre en citant

Le duc de Bourbon fut trouvé mort le 27 août 1830. Le 28, son testament fut enregistré, présenté au président du tribunal et déposé dans les minutes d'un notaire pendant qu'on discutait autour de son cadavre la double hypothèse du suicide ou de l'assassinat.

Legs du Duc de BOURBON aux descendants des anciens officiers de l'armée de Condé et de la Vendée :

Mon intention est que mon château d'Écouen soit affecté à un établis« sement de bienfaisance en faveur des enfants, petits-enfants ou descendants des anciens officiers ou soldats de l'ancienne armée de Condé et de  la Vendée.

 Je donne alors ce château et le bois qui en dépend à la dame baronne de Feuchèrés, en la chargeant de fonder l'établissement dont il s'agit,  voulant en cela lui donner une nouvelle marque de mon attachement et de ma confiance.
J'affecte au service des dépenses de cet établissement une somme de cent mille francs qui sera payée annuellement et à perpétuité par mon «petit-neveu le duc d'Aumale ou par ses représentants.

 Je m'en rapporte au surplus aux soins de Madame baronne de Feuchères pour que mon intention soit remplie, ainsi que sur le mode d'après lequel cet établissement devra être formé et aux autorisations qu'elle aura ce à obtenir pour y parvenir.

L.-H. DE BOURBON. »


L'indignation fut partout si grande, que cette méprisable femme elle-même, dans un premier mouvement de générosité, voulut que l'on prît sur sa part du butin pour que les intentions du prince fussent remplies. On doit regretter qu'elle n'ait pas persisté dans ce louable projet; elle eût du moins, par là, effacé une partie de ses torts, et toute la honte en serait restée sur la tête de LouisPhilippe !
Mais si la baronne de Feuchères recula devant un acte de loyauté, et si la maison d'Orléans garda et fit accroître au détriment des orphelins du vieux royalisme l'immense part qu'elle prenait dans la succession des Gondés, le général de Feuchères comprit autrement les devoirs que lui imposait le respect de la morale publique et de sa propre dignité. Il refusa cet or que de plus riches que lui se montraient si empressés de ramasser dans le sang, et il fit don aux hospices de la totalité des biens qui lui étaient échus à la mort de sa femme.  C'est pour cette belle action, dit M. Michaud, que le prix Montyon lui fut décerné par l'Académie.
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 21 Sep - 18:02 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mar 12 Nov - 22:24 (2013)    Sujet du message: 1832 Louis Philippe écrase de sa botte les derniers bastions légitimistes Répondre en citant

Je place ce sujet à la suite de la discussion ouverte sur Louis Philippe. Pour moi il ne fait aucun doute que les frères Baillard de la "colline inspirée" de Maurice Barrès, ont été victimes de la répression Louis-philiparde qui s'est abattue partout dans le pays. Je vous invite à vous replonger dans cette histoire ancienne et dans les profondeurs de la Lorraine du 19ème siècle :
 
Citation:

Un évêque, une famille, la légitimité en Lorraine pendant la restauration

Charles Auguste Marie-Joseph, Comte de Forbin Janson, évêque de Nancy et de Toul, Primat de Lorraine, fondateur de l'œuvre de la Saint enfance, né à Paris 3 novembre 1785, mort le 11 juillet 1844 dans le château de Guilhermy, près de Marseille. Il était le second fils de Michel-Palamède comte de Forbin-Janson, et de Cornélie-Henriette-Sophie-Louise-Hortense-Gabrielle Galléan, princesse de Galléan...


Source et suite :

http://beaudricourt.hautetfort.com/archive/2013/11/12/un-eveque-legitimiste…
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
propatria
Vicomte

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 370
Localisation: Limousin
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mar 12 Nov - 23:18 (2013)    Sujet du message: 1832 Louis Philippe écrase de sa botte les derniers bastions légitimistes Répondre en citant

                   Je ne connaissais pas cette affaire ,mais cela ne m'étonne pas .
_________________
« La Contre-révolution ne doit pas être une révolution contraire, mais le contraire de la Révolution. »


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mar 12 Nov - 23:43 (2013)    Sujet du message: 1832 Louis Philippe écrase de sa botte les derniers bastions légitimistes Répondre en citant

C'est une histoire absolument passionnante. Les Baillard étaient neuf enfants, dans ses mémoires Quirin le plus jeune des trois frères abbés, rapporte que l'un des cadets Maurice a été assassiné à Paris. Toujours dans ce même livre, on découvre que c'est à l'occasion de la retraite spirituelle imposée par le nouvel évêque de Nancy, Monseigneur Manjaud au couvent de Bosserville ; que l'aîné des frères Baillard, Léopold va rencontrer un homme qui va le placer sur le chemin de cet escroc providentialiste, Eugène Vintras.

Vraiment c'est à croire, que l'affaire était un coup monté. Bien qu'il ne soit pas possible de le démontrer.
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Jeu 14 Nov - 19:21 (2013)    Sujet du message: 1832 Louis Philippe écrase de sa botte les derniers bastions légitimistes Répondre en citant

Un téléfilm a été tourné sur ce sujet. Je souhaite vivement le visionner mais malheureusement je n'arrive pas à le trouver sur internet via les sites classiques comme YoutuveDaylimotion. Si quelqu'un a une idée ? En voici le titre : « Les Chardons de la colline »
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Léandre de Brisaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 428
Localisation: Bugey Blanc
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Sam 28 Déc - 17:20 (2013)    Sujet du message: 1832 Louis Philippe écrase de sa botte les derniers bastions légitimistes Répondre en citant

Mavendorf a écrit:
Un téléfilm a été tourné sur ce sujet. Je souhaite vivement le visionner mais malheureusement je n'arrive pas à le trouver sur internet via les sites classiques comme YoutuveDaylimotion. Si quelqu'un a une idée ? En voici le titre : « Les Chardons de la colline »


Apparemment introuvable sur le net et n'ayant jamais été édité sur support (cassette, DVD...), le seul moyen de se le procurer sera de trouver une personne l'ayant enregistré lors de sa diffusion... Confused
_________________
«Être ouvert à son temps, ce n’est pas en accepter benoîtement les dérives et les propositions contre
nature.» Louis XX, le 31 mai 2015


Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Sam 28 Déc - 19:42 (2013)    Sujet du message: 1832 Louis Philippe écrase de sa botte les derniers bastions légitimistes Répondre en citant

Merci beaucoup pour votre réponse Léandre. Wink Il ne me reste donc plus qu'à attendre avec patience une prochaine rediffusion...
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Henryk
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 610

MessagePosté le: Lun 6 Jan - 09:30 (2014)    Sujet du message: 1832 Louis Philippe écrase de sa botte les derniers bastions légitimistes Répondre en citant



Voila le cadeau de la monarchie de Juillet à la République, et sa colonne(statue dorée que l'on peut voir sur une version des pièces de 1 euro) à la place de la statue posthume de Louis XVI dans le quartier de la Bastille. J'accuse ses assassins que l'on porte en gloire, de tirer, chers Mr Valls et Mr Peillon, sur les défenseurs de l'autorité légitime. Bonne année, sur la tombe de Louis XVI, chère famille d'Orléans.
_________________


Dernière édition par Henryk le Lun 6 Jan - 21:54 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
REQUETE CARLISTE
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2011
Messages: 1 150
Localisation: Provence
Religion: catholique romain FSSPX
Masculin

MessagePosté le: Lun 6 Jan - 19:28 (2014)    Sujet du message: 1832 Louis Philippe écrase de sa botte les derniers bastions légitimistes Répondre en citant

Merci pour ce dernier lien, cher ami, exemple de la collusion entre la monarchie de juillet de l'usurpateur Égalité et la république...
_________________
POUR DIEU, LA PATRIE ET LE ROI



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Henryk
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 610

MessagePosté le: Ven 10 Jan - 12:04 (2014)    Sujet du message: 1832 Louis Philippe écrase de sa botte les derniers bastions légitimistes Répondre en citant

Le summun de la félonie du roi des François, est ceci:



Voir la date d'édition de ll'oeuvre de ce Pamphletor... pour dix sous!
_________________


Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mar 11 Fév - 23:32 (2014)    Sujet du message: 1832 Louis Philippe écrase de sa botte les derniers bastions légitimistes Répondre en citant

Pour lire les mémoires de Quirin Baillard :

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6356180j
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Dim 23 Fév - 23:09 (2014)    Sujet du message: 1832 Louis Philippe écrase de sa botte les derniers bastions légitimistes Répondre en citant

Charles X et Louis XIX en exil.
Mémoires du Marquis de Villeneuve :

En lecture libre sur gallica.  
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Henryk
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 610

MessagePosté le: Jeu 17 Avr - 09:34 (2014)    Sujet du message: 1832 Louis Philippe écrase de sa botte les derniers bastions légitimistes Répondre en citant

Paris

Les quais et les boulevards sont tapissés de caricatures odieuses et ignobles, dont l'objet est d'exposer à la risée publique les augustes infortunes de la famille royale. On ne se figure point un pareille dégradation, de caractère et de mœurs, chez un peuple qui prétend se donner aux autres pour le modèle de la générosité. Est ce que nous serions destinés à retomber dans l'état de grossièreté sauvage ou l'autre révolution nous avait mis? Dans ce cas ce ne serait point la peine d'avoir étudié toutes les belles leçons de civilisations qui nous ont été données depuis 15 ans.

Un peuple qui est capable de s'arrêter pour rire devant le tableau des plus grandes adversités humaines que le monde connaisse, ne se fait pas moins tort sous le rapport de l'esprit et du cœur. Il y a d'ailleurs ici deux graves manquements pour un : On oublie que la famille nouvellement appelée au Trône tient par tout les liens du sang à la famille détrônée, et ce qui est un bas outrage pour l'une, est nécessairement un blessure pour l'autre. Avis au caricaturistes, qui sèment des grimaces pour l'éternité.




Des feuilles anglaises ont pris parti pour les trois journées. Vous ne sauriez imaginez le plaisir qu'elles font à nos bonnes gens de Paris. Voyez, disent-ils tout le monde est pour nous, mais les félicitations des anglais ne sont pas ce qu'il y a de mieux pour nous...




L'ami de la religion et du roi
août 1830 page 65
_________________


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 610

MessagePosté le: Dim 18 Mai - 09:54 (2014)    Sujet du message: 1832 Louis Philippe écrase de sa botte les derniers bastions légitimistes Répondre en citant

Mais la révolution a le mot pour rire à ses heures. Elle se précipitait dans les églises afin d'imposer le chant du Domine salvum fac regem Ludovicum Philippum ; Elle exigeait des vœux et des bénédictions pour son drapeau. Quand il lui plaisait d'en demander par menace ou par blasphème, sous peine d'émeute et de tout ce qui s'ensuit, la garde nationale avec ses aristocrates d'ordre légal, se sentait atteinte de prétrophobie dévote ; elle faisait du libéralisme conciliateur en poussant des cris de haine et de rage sacrilège. L'orléanisme prenait l'ivresse pour de la puissance, et les écarts de la déraison pour le progrès. Il singeait le patriotisme afin d'arriver plus vite a l'arbitraire. De l'Eglise Sainte Geneviève, il fabriquait un Temple de la gloire, espèce de panthéon ouvert aux invalides de la tribune et aux dupes des insurrections...










Les Orléans et l'Orléanisme- Crétineau-Joly
_________________


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 610

MessagePosté le: Lun 19 Mai - 19:43 (2014)    Sujet du message: 1832 Louis Philippe écrase de sa botte les derniers bastions légitimistes Répondre en citant

Vendée






_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:56 (2016)    Sujet du message: 1832 Louis Philippe écrase de sa botte les derniers bastions légitimistes

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Histoire Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 3 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com