Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Hitler et le clergé catholique / Une haine viscérale
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Histoire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Dame Oiseau
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2012
Messages: 9
Religion: Catholique
Féminin

MessagePosté le: Sam 11 Fév - 22:37 (2012)    Sujet du message: Hitler et le clergé catholique / Une haine viscérale Répondre en citant


VFH, ne soyez pas affligé, cet homme ne m'interresse nullement, à chacun ses priorités... Vous connaissez certainement mieux que moi le sujet des Chouans, je le concède. Il n'en demeure pas moins que ces mots "Il vaut mieux savoir de quoi on parle avant de s'avancer sur certains sujets."  valent pour le nationale socialisme, Hitler et la guerre de 39/45... 

Pensez-vous réellement que la secte qui gangrène le monde ait hésité après le coup d'Etat de 1789 à travestir d'autres Histoires que celle de France ? Qui ne se plie pas aux satanistes subit toujours leurs foudres. 



Mavendorf, c'est encore une idée reçue de dire que le National Socialisme sous Hitler fut une dictature; au même titre qu'en 1789 les Français étaient royalistes/Chrétiens et non pas révolutionnaires/républicains, Hitler était suivi et aimé des Allemands. De plus, il était à l'instar de son peuple, profondément croyant et évoquait souvent le Christ, jusque dans ses discours. 

 
La famille, la pays et le travail étaient leurs valeurs; travail, famille, patrie ne sont pas de vains mots, mais des valeurs civilisées. 

Son refus de livrer son peuple à la dictature financière des banquiers du clan anglo-américain et sa clairevoyance quant à l'envahissement de l'Europe et l'anéantissement de sa culture par dilution, ont amené cette guerre qu'il refusait - et fait qu'à la fin de la guerre les "vainqueurs" se devaient comme toujours de travestir la vérité... et d'utiliser les perpétuelles rouages de l'inversion accusatoire déjà en vigueur lors de leur révolution maçonne.  


 
 Faits "historiques", pseudo citations, etc., sont universellement dénaturés;  faites le test de modifier leurs mensonges sur la plus prisée des "sources d'information" du net, une des "encyclopédies" wiki dites libres tenues là encore par les judéo-maçons ! 


 
Et pendant ce temps, les "historiens" débattent de phrases totalement inventées ou tronquées qu'auraient prononcé l'un ou l'autre des grains de sable dans les rouages de la secte satanique... ou claironné un autre collabo masqué du meurtre planétaire. Légion aussi, les gardiens du temple affichés en "rebelle" à l'ordre dominant... Le monde marche sur la tête et la vérité est bien souvent l'inverse de ce qui est étalé.  

_________________
Royaliste parce que Française, Légitimiste parce que Chrétienne.


Dernière édition par Dame Oiseau le Sam 11 Fév - 22:58 (2012); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 11 Fév - 22:37 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
V.F.H.78
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 11 Fév - 22:55 (2012)    Sujet du message: Hitler et le clergé catholique / Une haine viscérale Répondre en citant

Dame Oiseau, vos propos négationnistes n'ont rien à faire sur ce forum. Comme vous l'a dit Mavendorf, "nous ne sommes donc pas de ceux qui regrettent la disparition du troisième Reich". Vous arriverez certainement à trouver un forum de fanatiques néonazis sur internet, mais pas ici.

Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Sam 11 Fév - 22:59 (2012)    Sujet du message: Hitler et le clergé catholique / Une haine viscérale Répondre en citant

Dame Oiseau a écrit:
Mavendorf, c'est encore une idée reçue de dire que le National Socialisme sous Hitler fut une dictature; au même titre qu'en 1789 les Français étaient royalistes/Chrétiens et non pas révolutionnaires/républicains, Hitler était suivi et aimé des Allemands. De plus, il était à l'instar de son peuple, profondément croyant et évoquait souvent le Christ, jusque dans ses discours. 


Citations d’Adolf Hitler :

- Le christianisme maladie de l’intelligence.

C’est un vrai malheur que la Bible ait été traduite en allemand et qu’elle ait rendu accessibles au peuple toutes ces finasseries talmudiques. Aussi longtemps que la sagesse exprimée par le christianisme, surtout celle contenue dans l’Ancien Testament, a été traduite dans la langue de l’Église, autrement dit le latin, les gens normaux n’ont pas encouru le risque d’avoir l’esprit dérangé par l’étude de la Bible. Mais depuis que ce livre a été vulgarisé, la religiosité d’un grand nombre d’humains s’est trouvée canalisée dans un sens précis, ce qui les a menés, avec le temps, à la folie religieuse — les Allemands y étant d’autant plus prédisposés qu’ils ont la manie de creuser ces problèmes. En plus de cela, l’Église catholique a choisi des déments pour en faire des saints, et il n’est donc pas étonnant que le Moyen âge allemand ait donné naissance à une confrérie comme celle des Flagellants. En tant qu’Allemand raisonnable, l’on se prend la tête à deux mains et l’on s’interroge pour essayer de comprendre comment toutes ces fumisteries juives accommodées par les prêtres ont pu tourner la tête à des Allemands et les pousser à adopter des pratiques dont nous sourions quand il s’agit de derviches tourneurs turcs ou de magie noire. Et l’on éprouve parfois un violent sentiment de colère à la pensée que des Allemands aient pu s’enliser dans des doctrines théologiques dénuées de toute profondeur alors qu’il en existe d’autres sur la vaste terre, comme celle de Confucius, de Bouddha et de Mahomet, qui offrent à l’inquiétude religieuse un aliment d’un autre prix.
Je conçois que l’on puisse enthousiasmer pour le paradis de Mahomet, mais le fade paradis des chrétiens ! De votre vivant vous écoutiez la musique de Richard Wagner. Après votre mort ce ne seront plus qu’alléluias, palmes agitées, enfants à l’âge du biberon et vieillards chenus. L’homme des îles rend hommage aux forces de la nature. Mais le christianisme est une invention de cerveaux malades : on ne saurait rien imaginer de plus insensé, ni une façon put inconvenante de tourner en dérision l’idée de la divinité. Un nègre, avec ses tabous, écrase de sa supériorité l’être humain qui croit sérieusement à la transsubstantiation.


- Hitler et le clergé catholique / Une haine viscérale.

Dès ma quatorzième année, je me sentis libéré des superstitions que les curés enseignaient. À part quelques culs bénis, je puis dire qu’aucun de mes camarades ne croyait plus au miracle de l’eucharistie. La seule différence avec aujourd’hui, c’est qu’à l’époque j’étais persuadé qu’il fallait faire sauter tout cela à la dynamite. T1 p.314
Je n’interviens pas dans les questions de croyance. Aussi ne puis-je admettre que les gens d’Église se mêlent des affaires temporelles. Il faut que le mensonge organisé s’écroule. L’État doit demeurer le maître absolu. […] Quand j’étais plus jeune, je pensais qu’il fallait y aller à la dynamite.

Si le danger n’avait pas existé que le péril rouge submergeât l’Europe, je n’eusse pas contrecarré la révolution en Espagne. Le clergé eût été exterminé. Si ces gens-là reprenaient le pouvoir chez nous, l’Europe sombrerait à nouveau dans les ténèbres du moyen-âge.

La calotte ! Le simple fait d’apercevoir un de ces avortons en soutane me met hors de moi. Le cerveau a été donné à l’homme pour penser. Mais s’il a le malheur de s’en servir, un grouillement de punaises noires est à ses trousses. L’esprit est voué à l’autodafé.

Je ne me suis jamais préoccupé, dans le Parti, de savoir à quelle confession appartenaient ou n’appartenaient pas les hommes de mon entourage. Mais si je devais mourir aujourd’hui, cela me choquerait de savoir qu’il se trouve un seul cureton dans un rayon de dix kilomètres autour de moi. L’idée qu’un de ces êtres pourrait m’apporter le moindre secours me ferait à elle seule désespérer de la Providence.


- La « prêtraille » ne perd rien pour attendre

Le mal qui nous ronge, ce sont nos prêtres des deux confessions. Je ne puis leur donner en ce moment la réponse qu’il convient, mais ils ne perdront rien pour attendre. Tout est consigné dans mon grand livre. Le moment viendra où je réglerai mes comptes avec eux, et je n’irai pas par quatre chemins. Je ne sais ce qu’il faut considérer comme le plus dangereux : si c’est le ministre du culte qui joue la comédie du patriotisme, ou si c’est celui qui s’en prend ouvertement à l’État. Toujours est-il qu’en présence de leurs manœuvres j’ai été amené à prendre ma décision. Ils n’ont qu’à bien se tenir, ils auront de mes nouvelles. Je ne me laisserai pas arrêter par des scrupules d’ordre juridique. Seule la nécessité a force de loi. Avant 10 ans d’ici, tout aura pris une autre allure, je puis le leur promettre. Nous ne pourrons pas éluder longtemps encore le problème religieux. Si l’on pense qu’il soit vraiment indispensable d’établir la vie de la société humaine sur la base du mensonge, eh bien ! J’estime que ces sociétés ne méritent pas d’être préservées. Si l’on croit au contraire que la vérité en constitue le fondement inéluctable, alors la conscience commande d’intervenir au nom de la vérité et d’exterminer le mensonge.
Après cette guerre, je prendrai les mesures nécessaires pour rendre extraordinairement difficile le recrutement des prêtres.

Mon discernement me dit qu’un terme doit être apporté au règne du mensonge. Il me dit également que le moment n’est pas opportun. Pour ne pas me rendre complice du mensonge, j’ai tenu la prêtraille à l’écart du Parti. Je ne crains pas la lutte. Elle aura lieu, si vraiment il faut en arriver là. Et je m’y déterminerai aussitôt que cela me paraîtra possible.


Admiration de Hitler pour l’Islam

La civilisation a été l’un des éléments constitutifs de la puissance de l’Empire romain. Ce fut aussi le cas en Espagne, sous la domination des Arabes. La civilisation atteignit là un degré qu’elle a rarement atteint. Vraiment une époque d’humanisme intégral, où régna le plus pur esprit chevaleresque. L’intrusion du christianisme a amené le triomphe de la barbarie. L’esprit chevaleresque des Castillans est en réalité un héritage des Arabes. Si à Poitiers Charles Martel avait été battu, la face du monde eût changé. Puisque le monde était déjà voué à l’influence judaïque (et son produit, le christianisme, est une chose si fade !) il eût beaucoup mieux valu que le mahométisme triomphât. Cette religion récompense l’héroïsme, elle promet aux guerriers les joies du septième ciel… Animé d’un tel esprit, les Germains eussent conquis le monde. C’est le christianisme qui les en a empêchés.
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Dernière édition par Mavendorf le Sam 11 Fév - 23:24 (2012); édité 3 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Léandre de Brisaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 428
Localisation: Bugey Blanc
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Sam 11 Fév - 23:10 (2012)    Sujet du message: Hitler et le clergé catholique / Une haine viscérale Répondre en citant

Comment peut-on oser se prétendre légitimiste et catholique en étant nostalgique du IIIème Reich???  Shocked   J'en ai déjà vu des vertes et des pas mûres, mais des comme ça  Bannir
_________________
«Être ouvert à son temps, ce n’est pas en accepter benoîtement les dérives et les propositions contre
nature.» Louis XX, le 31 mai 2015


Revenir en haut
Dame Oiseau
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2012
Messages: 9
Religion: Catholique
Féminin

MessagePosté le: Sam 11 Fév - 23:23 (2012)    Sujet du message: Hitler et le clergé catholique / Une haine viscérale Répondre en citant

Mavendorf, vous ne me lisez pas ! 


Faits "historiques", pseudo citations, etc., sont universellement dénaturés;  faites le test de modifier leurs mensonges sur la plus prisée des "sources d'information" du net, une des "encyclopédies" wiki dites libres...

Léandre, il ne s'agit pas de nostalgie, mais de rétablir la vérité sur les images inversées répandues par satan (à la vitesse grand V via le net) !
Là sont les révisionnistes/négationnistes. L'Histoire de France n'est pas la seule a avoir été falsifiée et a l'être toujours plus.
Comment peut-on oser se prétendre légitimiste et catholique en avalant la propagande mondialiste ???  
Lisez par exemple Polacco de Ménasce  ou Robert Faurisson...


"Et si tous les autres acceptaient le mensonge imposé par le Parti – si tous les rapports racontaient la même chose – le mensonge passait dans l'histoire et devenait vérité." 
George Orwell, 1984
_________________
Royaliste parce que Française, Légitimiste parce que Chrétienne.


Revenir en haut
Rodolphe von Thierstein
Les Chevaliers de la Couronne et de la Foi

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2011
Messages: 720
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Chrétien catholique
Masculin

MessagePosté le: Sam 11 Fév - 23:57 (2012)    Sujet du message: Hitler et le clergé catholique / Une haine viscérale Répondre en citant

Le Nazisme est une abjection au même titre que le Communisme, si vous voulez encenser Hitler allez voir ailleurs. Ici on est pour défendre le Roi et la Vraie France, pas un régime aussi détestable que les autres mouvements révolutionnaires. Et vous n'êtes pas sans ignorer qu'Hitler fut largement soutenu par les anglo-américains capitalistes, et lui-même est issu d'une organisation à caractère maçonnique nommée Société de Thulé : Hitler était lui-même une forme de franc-maçon. Vous nous sortez des mythes vous aussi. Hitler n'était qu'un néo-païen, et avait la haine du Christ, en somme un suppôt du Diable, une préfiguration d'Antéchrist.
_________________
Plus fideli quam vitae- Défiance et Fidélité.


Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Dim 12 Fév - 00:08 (2012)    Sujet du message: Hitler et le clergé catholique / Une haine viscérale Répondre en citant

Dame Oiseau a écrit:
Mavendorf, vous ne me lisez pas ! 


Mais si je vous lis, je connais un petit peu le sujet voyez-vous. Trois grandes idéologies sont nées de la Révolution Française :

- Le libéralisme

- Le socialisme

- Le nationalisme.

Hitler ne valait pas mieux qu'un Bonaparte, comme un digne fils de la révolution il n'aimait pas l'Eglise, son peuple a beaucoup souffert du mariage de ces deux idéologies révolutionnaires, que sont le socialisme et le nationalisme (national-socialisme), pour le résultat que nous connaissons tous (l'affaiblissement de la civilisation occidentale).

Vous devriez vous pencher sur le rôle capital joué par la société de Thulé dans la naissance du nazisme :

http://www.viveleroy.fr/Nazisme-et-occultisme-la-these-de,75


Dame Oiseau a écrit:
Faits "historiques", pseudo citations, etc., sont universellement dénaturés; faites le test de modifier leurs mensonges sur la plus prisée des "sources d'information" du net, une des "encyclopédies" wiki dites libres

Nous sommes légitimistes, par conséquent nous préférons nous fier aux travaux de personnes légitimistes sûres que nous connaissons bien, que nous côtoyons, et qui oeuvrent réellement pour la Monarchie Catholique Traditionnelle.


Dame Oiseau a écrit:
Lisez par exemple Polacco de Ménasce ou Robert Faurisson...

De bons catholiques légitimistes là aussi je suppose ? Laughing Vous avez de bien tristes références littéraires ! Je crois que nous allons devoir commencer par prier pour votre propre conversion...
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Dernière édition par Mavendorf le Dim 12 Fév - 09:38 (2012); édité 3 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Léandre de Brisaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 428
Localisation: Bugey Blanc
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Dim 12 Fév - 00:11 (2012)    Sujet du message: Hitler et le clergé catholique / Une haine viscérale Répondre en citant

J'ai trouvé!!! Dame Oiseau lit les article de la DésEncyclopédie Laughing       http://desencyclopedie.wikia.com/wiki/Adolf_Hitler,_le_vrai
_________________
«Être ouvert à son temps, ce n’est pas en accepter benoîtement les dérives et les propositions contre
nature.» Louis XX, le 31 mai 2015


Revenir en haut
Lastic
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2011
Messages: 1 466
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Dim 12 Fév - 01:03 (2012)    Sujet du message: Hitler et le clergé catholique / Une haine viscérale Répondre en citant

Dame Oiseau, comment osez-vous dire qu'Hitler était profondément croyant ! Son idéologie est une abomination et sa haine du catholicisme avérée !
Aimé et suivi par son peuple ? Il a abusé de lui, comme les révolutionnaires de tous temps et comme ceux d'aujourd'hui. Hitler a voulu la guerre, d'autres voulaient peut-être qu'il la veuille, et les millions d'Allemands tués sur le front russe ne l'ont pas été par pacifisme.
Travail famille patrie ? Non. Hitler aurait été patriote, il aurait laissé revenir les Hohenzollern ou mieux les Habsbourg. Sa seule vision était raciale. Le travail, c'était l'utilisation d'un peuple au service de la seule idéologie. La famille, une façon d'assurer la pérennité de la race germanique, alors que l'eugénisme était expérimenté. Vous appelez cela des valeurs civilisées !!
Ce n'est pas parce qu'Hitler ne fut pas grand démocrate dans l'exercice de sa tyrannie, et ce n'est pas parce qu'il se retrouva face aux démocraties libérales qu'il en est plus respectable. Il est un pur produit de la Révolution et de l'occultisme et il est ce que le néo-paganisme a fait de pire pour l'instant.

Pour clore toute controverse, je rappelle que le nazisme a été condamné solennellement par l'encyclique de Pie XI (et le futur Pie XII) Mit Brennender Sorge en 1937 : http://www.viveleroy.fr/Mit-Brennender-Sorge-Encyclique,120

Puisque vous vous dites catholique, Dame Oiseau, vous ne serez pas insensible à ce point. L'Eglise aurait manqué l'oeuvre de sainteté d'Hitler ? Vous savez qu'en ce point l'Eglise ne saurait s'être trompée !!

Reprenez vous !! Et cessez de croire la propagande néo-nazi, et d'en faire étalage ici !!!
_________________
Vera nobilitas virtute virescit - Droit quoiqu'il soit !


Revenir en haut
V.F.H.78
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 12 Fév - 09:03 (2012)    Sujet du message: Hitler et le clergé catholique / Une haine viscérale Répondre en citant

Citer Robert Faurisson en plus... J'ai l'impression de me retrouver lors des élections européennes de 2009 avec une militante de la liste antisioniste de Dieudonné, où lorsque le soit-disant humoriste avait invité le fameux négationniste sur scène...
Bref, je m'ai pas envie de m'étendre sur ce sujet tant il me donne envie de vomir.
Juste un grand merci à Mavendorf d'avoir bien expliqué les choses (comme à son habitude) car rien que d'imaginer que des personnes s'intéressant au légitimisme (et même au royalisme tout court) et venant lire sur le forum puissent tomber sur ce genre de propos abjects me fait froid dans le dos.


Revenir en haut
Didier de Flavignac
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 30 Déc 2011
Messages: 66
Localisation: Flavignac en Limousin
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Dim 12 Fév - 09:50 (2012)    Sujet du message: Hitler et le clergé catholique / Une haine viscérale Répondre en citant

n'oublions pas que nos ainés Royalistes ont combattu avec virulence le nazisme

Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 608

MessagePosté le: Dim 19 Fév - 16:24 (2012)    Sujet du message: Hitler et le clergé catholique / Une haine viscérale Répondre en citant

Surtout avec l'écumage aristocratique d'après le 20 Juillet.
Ce totalitaire opportuniste d'outre Rhin à la solde des américains, renverseur de royauté même prussienne, ne nous intéresse pas.
_________________


Dernière édition par Henryk le Lun 6 Mai - 21:01 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
alessandro
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 08 Avr 2012
Messages: 13
Localisation: Florence - Italie et en vacances dans la région d'Agen (47)
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Lun 9 Avr - 11:33 (2012)    Sujet du message: Hitler et le clergé catholique / Une haine viscérale Répondre en citant

Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked
Hitler était un fou ! Une Bête féroce !
Et dire que le Duce a "osé" s'allier à lui... Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked  et nous précipiter dans les ténèbres les plus totales.

Je pense que ce forum traite de la Royauté française, et de la Monarchie, et de la légitimité , pas de la galerie des monstres !
_________________


Revenir en haut
MSN
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Ven 22 Mar - 22:00 (2013)    Sujet du message: Hitler et le clergé catholique / Une haine viscérale Répondre en citant

Citation:
Hitler et les catholiques
Témoignages de Hitler et des papes Pie XI et Pie XII

Dans son Mein Kampf datant de 1925, Hitler ne peut livrer toute sa pensée car il n’a pas encore conquis le pouvoir, néanmoins certains passages sont déjà très hostiles au christianisme. Une fois à la tête de l’Allemagne, il organise une persécution telle qu’en 1937, le pape Pie XI et le cardinal Pacelli (le futur Pie XII) dénoncent le nazisme dans l’Encyclique Mit Brennender Sorge. Peu après, la véritable pensée du Führer s’exprime dans les Libres Propos sur la Guerre et la Paix (1941-1944). D’aucuns prétendent que ces propos ont été déformés par le haut dignitaire nazi Martin Borman, pourtant ils correspondent exactement aux positions condamnées dans l’Encyclique de 1937. 





Source et suite :


http://www.viveleroy.fr/?Hitler-etait-il-catholique
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chevalier-de-Moncaire
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2012
Messages: 92
Religion: Catholique Apostolique Romaine
Masculin

MessagePosté le: Ven 22 Mar - 22:47 (2013)    Sujet du message: Hitler et le clergé catholique / Une haine viscérale Répondre en citant

V.F.H.78 a écrit:
Dame Oiseau, vos propos négationnistes n'ont rien à faire sur ce forum. Comme vous l'a dit Mavendorf, "nous ne sommes donc pas de ceux qui regrettent la disparition du troisième Reich". Vous arriverez certainement à trouver un forum de fanatiques néonazis sur internet, mais pas ici.
Bien dit, BRAVO!  Totalment d'accord sur ce sujet.
_________________
Pour Dieu, la Royauté légitime et la Famille: PRESENT!


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:17 (2016)    Sujet du message: Hitler et le clergé catholique / Une haine viscérale

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Histoire Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com