Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Mélenchon joue la carte révolutionnaire
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Politique Française
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
V.F.H.78
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 21 Mar - 13:39 (2012)    Sujet du message: Mélenchon joue la carte révolutionnaire Répondre en citant

Voici un article très intéressant de Stéphane Courtois, lu sur le site atlantico, qui nous décrit assez bien l'escroquerie Jean-Luc Mélenchon :
 
Citation:

Quand Jean-Luc Mélenchon "oublie" l'expérience communiste et la faillite soviétique

Dimanche après-midi, le Front de gauche a rassemblé plusieurs milliers de personnes place de la Bastille. Une mobilisation qui tient aux capacités d’organisation du Parti communiste français et de la CGT, et à une aptitude à "surfer" sur les différents courants d'extrême gauche.

Dimanche après-midi, le Front de gauche a fortement mobilisé place de la Bastille. Certes pas les 120 000 personnes annoncées par L’Humanité mais autour de 40 000 – à raison d’une personne au m2 sur une place d’environ 40 000 m2 –, ce qui est déjà spectaculaire, et tient aux capacités d’organisation du PCF (Parti communiste français) et de la CGT qui ont affrété 8 trains et 200 cars venus de toute la France.
Jean-Luc Mélenchon y a prononcé, sur un ton solennel – quasi gaullien –, un discours radical, achevant sur le cri de « Vive la Sociale ! », cette fameuse révolution sociale dont rêvaient tous les révolutionnaires français, depuis la Conjuration des Égaux de Gracchus Babeuf en 1795,  jusqu’en 1917 quand Lénine prétendit l’avoir instaurée en Russie.
C’est d’ailleurs ce qui intrigue dans ce discours. Jean-Luc Mélenchon y a « zappé » toute l’expérience communiste – léniniste, stalinienne mais aussi trotskiste –, lui qui a été formé dans cette stricte doctrine idéologique et organisationnelle au sein de l’Organisation communiste internationaliste (OCI), dirigée d’une main de fer durant des décennies par  Pierre Boussel dit Lambert, qui sut inculquer à ses ouailles l’art oratoire et un sens de la manœuvre politicienne, qualités que Mélenchon a continué cultiver durant 30 années passées au Parti socialiste.
Mélenchon a donc évité de parler « des choses qui fâchent » entre anarchistes, trotskistes et communistes orthodoxes qui se sont affrontés violemment durant des décennies, et aussi de l’expérience léniniste qui s’est achevée en 1989-1991 en spectaculaire faillite et en tragédie humaine. Il a centré son discours sur les références strictement françaises susceptibles de ne gêner aucune obédience révolutionnaire : pour les « tradis », 1789, la constitution jacobine de Robespierre de 1793 ; pour les « anars » la Commune de Paris, Louise Michel et Jules Vallès ; pour les « antifascistes », Jean Jaurès et le rassemblement du Front populaire à la Bastille le 14 juillet 1935 ; et pour les « modernes », l’héritage de mai 68 – la libre disposition de son corps, avortement, euthanasie, couples homosexuels et écologie radicale. Le tout sur fond d’anticapitalisme, le vieux slogan communiste des années 1930 – « faire payer les riches » ! – recevant de l’écho par ces temps de crise économique, de fort chômage et d’accroissement des inégalités, en particulier auprès de jeunes peu ou mal formés et confrontés aux difficultés de trouver un premier emploi stable.
De quoi satisfaire le vieil électorat communiste attaché à la tradition révolutionnaire jacobine, mais aussi les électorats d’extrême gauche, du NPA (Nouveau parti anti-capitaliste), des ex-lambertistes qui ne présentent plus de candidat, de Lutte ouvrière et même des Verts souvent gauchistes. D’aucuns semblent s’ébaubir de sondages plaçant le candidat du Front de gauche autour de 10% des voix, dépassant ainsi de peu le score de la gauche « antilibérale » lors de l’élection présidentielle de 2007, qui recueillait presque 9% (Olivier Besancenot 4,1%, Marie-George Buffet 1,9%, Gérard Schivardi 0,3%, José Bové 1,3% et Arlette Laguiller 1,3%) et dont il a largement siphonnés les électorats.
La nouveauté, c’est que grâce à un deal gagnant-gagnant, le PCF et Mélenchon ont réussi à capter cet électorat révolutionnaire et/ou protestataire-populiste. Gagnant pour Mélenchon qui se propulse sur le devant de la scène et se venge de ses petits camarades socialistes qui ne lui ont pas accordé la place qu’il estimait être la sienne. Du haut de ses 10%, il compte bien peser sur le 2e tour et sur la suite au cas où François Hollande serait élu. Gagnant pour le PCF qui, après trois décennies de vaches maigres – André Lajoinie, Robert Hue, Marie-George Buffet –, a enfin trouvé un tribun de campagne présidentielle et va arguer lui aussi des 10% de Mélenchon pour négocier avec le PS des circonscriptions gagnables lors des élections législatives.
Tout ceci semble beaucoup étonner les observateurs étrangers. Ils oublient un élément fondamental : l’originalité du phénomène Mélenchon tient avant tout à la spécificité de l’élection présidentielle sous la Ve République, seule de ce type en Europe à accorder à un seul homme des pouvoirs très considérables.


Pour le reste, la situation du Front de gauche ressemble beaucoup à celle d’un certain nombre d’ex-partis communistes Ouest et Est européens qui ont, contraints et forcés, abandonné après 1991 la doctrine et le modèle d’organisation léninistes afin d’assurer leur survie. Tout en perpétuant des valeurs fondatrices – l’idée de révolution, l’ouvriérisme, la pratique syndicale, l’antifascisme, l’anti-impérialisme et l’internationalisme –, ils ont évolué vers un communisme « réformiste » – contre « l’ultra-libéralisme », pour une économie de marché contrôlée par les travailleurs –, tout en y ajoutant des thèmes post-soixante-huitards – l’immigration, le multiculturalisme, l’environnement, la libération sexuelle –, toujours associés au discours « antilibéral » et « antimondialisation ».

Comme le Front de gauche, les Allemands de Die Linke, le Parti des travailleurs suisses, le Parti des communistes italiens, le Synapismos grec et nombre de groupes rouges/verts se sont ainsi positionnés en situation de concurrence et de pression avec les grands partis socio-démocrates, n’hésitant pas à nouer des alliances électorales et même à participer au gouvernement quand l’occasion s’en présente. Ces partis reprennent la vieille tactique socialiste d’avant 1914 : discours radical et opposition parlementaire d’un côté, tactiques électoralistes de l’autre. Avec les résultats que l’on connaît : une gauche démocratique et réformiste affaiblie qui a du mal à revenir au gouvernement.


En tout cas, ça marche, car le "sans-culotte" semble attirer beaucoup plus de Français pour ses "idées" que les royalistes...


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 21 Mar - 13:39 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Jeu 22 Mar - 17:53 (2012)    Sujet du message: Mélenchon joue la carte révolutionnaire Répondre en citant

V.F.H.78 a écrit:


Citation:

Quand Jean-Luc Mélenchon "oublie" l'expérience communiste et la faillite soviétique

Dimanche après-midi, le Front de gauche a rassemblé plusieurs milliers de personnes place de la Bastille.




Je suis d'avis de reconstruire sans plus tarder la Bastille, pour y enfermer le triste sire Mélenchon et ses acolytes !!

Laughing Laughing Laughing
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lastic
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2011
Messages: 1 466
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Jeu 22 Mar - 20:27 (2012)    Sujet du message: Mélenchon joue la carte révolutionnaire Répondre en citant

Mavendorf a écrit:
Je suis d'avis de reconstruire sans plus tarder la Bastille, pour y enfermer le triste sire Mélenchon et ses acolytes !!

Laughing   Laughing   Laughing


Exactement ! Quelques lettres de cachet devraient être réclamées !  Laughing



V.F.H.78 a écrit:
En tout cas, ça marche, car le "sans-culotte" semble attirer beaucoup plus de Français pour ses "idées" que les royalistes...


Ce n'est pas étonnant, vu le nombre de soviétiques qui se baladent en France ! Le grand tabou chez eux est de s'affirmer comme tel, aussi est-il usuel de taire les liens avec les régimes de Goulag. Cette filiation est gênante aux entournures. Ils ne peuvent pas non plus dénoncer ces régimes, parce qu'ils dénonceraient l'utopie qu'ils soutiennent. Donc autant être sourds et aveugles à ce sujet. Dire : "l'URSS n'est pas le marxisme, elle a mal tourné", la porte de sortie providentielle.


Le contexte fait que les gens hésitent entre réformisme et contestation. Et comme le scepticisme quand à la capacité du réformisme s'étend, on se tourne vers des partis moins "bons teints", donc Le Pen et Mélenchon, plus subversifs.
Mélenchon est un Robespierre déguisé en Georges Marchais, sincère par dessus le marché ( Mr. Green ). Il est ce que la gauche peut faire de pire. Il veut absolument rappeler la Révolution, avec l'idée d'une VIème République (avec une Constituante !), une Révolution "citoyenne" et son slogan "Prenez le pouvoir !", le symbole de la Bastille, une comparaison fallacieuse entre la situation actuelle du pays et celle de 1789, en consiérant mensongèrement Sarkozy comme un alter-Louis XIV.

Toutes ces références, entrées de force dans les crânes par l'action de l'Education Nationale, ont un écho puissant chez les électeurs en révolte. C'est une bien piètre réactualisation de la "légende" révolutionnaire, mais c'est une réactualisation quand-même, qui excite des réflexes chez les gens. Une sorte de communion révolutionnaire quelque part.
Mélenchon monte dans les sondages, mécaniquement, ce qui est ennuyeux parce que ses idées vont gagner en importance, ce qui ne fera que tirer les débats plus à gauche.
_________________
Vera nobilitas virtute virescit - Droit quoiqu'il soit !


Revenir en haut
Rodolphe von Thierstein
Les Chevaliers de la Couronne et de la Foi

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2011
Messages: 720
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Chrétien catholique
Masculin

MessagePosté le: Jeu 22 Mar - 20:37 (2012)    Sujet du message: Mélenchon joue la carte révolutionnaire Répondre en citant

Ce qui est inquiétant dans cette histoire, c'est que certains sondages le présentent comme en troisième place dans les intentions de vote !
_________________
Plus fideli quam vitae- Défiance et Fidélité.


Revenir en haut
V.F.H.78
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 22 Mar - 21:27 (2012)    Sujet du message: Mélenchon joue la carte révolutionnaire Répondre en citant

Je viens de voir ça aussi aujourd'hui au journal de 20H. Créditer cet homme de 16% dans les intentions de vote, même si l'on sait que ça ne veut strictement rien dire (orientation d'opinion), ça fait tout de même peur!!
Paradoxalement, en voyant Mélenchon débiter ses mensonges "pseudo" révolutionnaires, je me dis que le combat royaliste légitimiste, et donc contre-révolutionnaire, n'en a que plus de sens.

En tout cas, très belle analyse du personnage mon cher Lastic! Vous êtes le Stéphane Courtois de ce forum! Okay


Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Jeu 22 Mar - 21:54 (2012)    Sujet du message: Mélenchon joue la carte révolutionnaire Répondre en citant

Lastic a écrit:


Mélenchon monte dans les sondages, mécaniquement, ce qui est ennuyeux parce que ses idées vont gagner en importance, ce qui ne fera que tirer les débats plus à gauche.






Oui c'est vrai, une partie non négligeable de la population imbibée des mensonges et des utopies révolutionnaires va mordre à l'hameçon et va se radicaliser. Pour plus d'égalité (républicaine), de liberté (sans devoir), de fraternité (sans père et sans famille naturelle...). Cette recette gauchiste était très efficace autrefois à l'époque de la lutte des classes. Ce courant de pensée est toujours bien présent et il peut trouver du soutien dans le communautarisme étranger (comme l'islam), évidemment c'est une alliance de circonstance et passagère, les seconds profitant de la brèche politique ouverte par les premiers, pour imposer à terme leur dictature théocratique islamique...

A l'inverse on constate tout de même une radicalisation de la population en faveur du conservatisme, de la politique sécuritaire et de la préservation du patrimoine. Cette tendance là existe bien, son évolution est aussi un phénomène en pleine progression. Certes les incohérences de cette composante de la nation sont nombreuses : ils ne veulent pas d'immigration, mais refusent de donner la vie et de faire des enfants; ils veulent conserver le patrimoine français : château et église, mais refusent d'aller prier et d'assister à la messe le dimanche; ils veulent la souveraineté sans souverain; ils dénoncent la décadence, et pratiquent le divorce pour un oui où pour un non... Et nous pourrions multiplier ses exemples à l'infini, tant les incohérences sont nombreuses, et tant (malheureusement) il reste du chemin à accomplir pour que les français arrivent à la conclusion qui s'impose d'elle même avec une logique implacable : le Roy, la Tradition, la Monarchie Légitime.   

Voilà brièvement délimité les deux grands courants "dominants actuellement" la vie politique nationale, qui sont en pleine mutation et vont s'accentuer avec le temps. C'est un bras de fer qui est entamé.
La République jusqu'à présent à toujours réussi à fédérer les différences qu'elle a engendré, toujours réussi à rassembler les haines et les oppositions qu'elle génère avant chaque élection. L'exercice devient plus difficile tant les antagonismes se sont solidifiés en si peu de temps, on ne voit pas comment elle va pouvoir encore unifier la population dans la durée, tant les écarts se creusent, le ventre mou du système se vide tout doucement pour renforcer les extrêmes...

Le système va plier, c'est une question de temps. C'est à se grand tournant, à ce basculement décisif qu'il faut se préparer absolument, pour être les plus forts le moment venu et l'emporter. Le temps qui passe est précieux, c'est pour cette raison que nous n'avons pas de temps à perdre dans des bavardages démocratiques au sein de la matrice révolutionnaire comme le pratiquent les royalistes libéraux de l'alliance royale par exemple. Et puis, notre fidélité aux principes irréductibles de la Monarchie Catholique Traditionnelle exige de nous l'exemplarité à toutes épreuves...
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Eliane LaurensTournois
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2012
Messages: 41
Localisation: Cahors
Religion: catholique
Féminin

MessagePosté le: Jeu 22 Mar - 22:35 (2012)    Sujet du message: Mélenchon joue la carte révolutionnaire Répondre en citant

Je ne supporte pas c'est héritier de Robespierre, il me glace, nous sommes tombes bien bas.
              


Revenir en haut
Lastic
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2011
Messages: 1 466
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Lun 26 Mar - 22:18 (2012)    Sujet du message: Mélenchon joue la carte révolutionnaire Répondre en citant

V.F.H.78 a écrit:
En tout cas, très belle analyse du personnage mon cher Lastic! Vous êtes le Stéphane Courtois de ce forum!  Okay


Merci du compliment ! Je n'en ai pourtant pas la barbe !

Mort de Rire


Du reste je partage l'analyse de Mavendorf qui à mon goût à bien résumer le "paradoxe français".

Mavendorf a écrit:
Le système va plier, c'est une question de temps. C'est à se grand tournant, à ce basculement décisif qu'il faut se préparer absolument, pour être les plus forts le moment venu et l'emporter. Le temps qui passe est précieux, c'est pour cette raison que nous n'avons pas de temps à perdre dans des bavardages démocratiques au sein de la matrice révolutionnaire comme le pratiquent les royalistes libéraux de l'alliance royale par exemple. Et puis, notre fidélité aux principes irréductibles de la Monarchie Catholique Traditionnelle exige de nous l'exemplarité à toutes épreuves...


Oui, la République ne durera pas autant que les impôts, nous devrons sauter sur l'occasion. Si nous n'y parvenions pas, les opportunistes sont de telle sorte qu'il y a toutes les chances que le Système se retourne comme un gant, permettant à la République de faire peau neuve.
D'ailleurs ne sommes-nous pas en train de voir se dessiner le début de ce retournement, avec le relatif affaissement des partis centraux ? 
_________________
Vera nobilitas virtute virescit - Droit quoiqu'il soit !


Revenir en haut
69zappa


Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2011
Messages: 1
Localisation: Moselle
Masculin

MessagePosté le: Lun 9 Avr - 22:11 (2012)    Sujet du message: Mélenchon joue la carte révolutionnaire Répondre en citant

Eliane LaurensTournois a écrit:
Je ne supporte pas c'est héritier de Robespierre, il me glace, nous sommes tombes bien bas.               


Tout à fait! C'est la honte que cet homme soit en troisieme place!

Revenir en haut
Solognot
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2012
Messages: 561
Localisation: Au bord du lac Léman
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Mar 10 Avr - 06:52 (2012)    Sujet du message: Mélenchon joue la carte révolutionnaire Répondre en citant

Mélenchon n'est pas si haut qu'on le dit, il n'est pas le 3ème homme comme le disent certains sondages. Il ramasse la gauche de la gauche(celle du facteur et d'Arlette) ainsi que beaucoup de pasteques à cause de l'erreur de casting des écolos. 
Mélenchon est une épine dans le pied de Hollande, comme l'était Chevènement dans le pied de Jospin
Mélechon mérite bien son surnom de "méchant con"
_________________
Si vis pacem, para bellum


Revenir en haut
Rodolphe von Thierstein
Les Chevaliers de la Couronne et de la Foi

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2011
Messages: 720
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Chrétien catholique
Masculin

MessagePosté le: Mar 10 Avr - 20:11 (2012)    Sujet du message: Mélenchon joue la carte révolutionnaire Répondre en citant

Solognot a écrit:
Mélenchon n'est pas si haut qu'on le dit, il n'est pas le 3ème homme comme le disent certains sondages. Il ramasse la gauche de la gauche(celle du facteur et d'Arlette) ainsi que beaucoup de pasteques à cause de l'erreur de casting des écolos.  Mélenchon est une épine dans le pied de Hollande, comme l'était Chevènement dans le pied de Jospin
Mélechon mérite bien son surnom de "méchant con"


On pourrait tout aussi bien dire que c'est un "mélange-cons" !
_________________
Plus fideli quam vitae- Défiance et Fidélité.


Revenir en haut
Semper Fidelis
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2012
Messages: 737
Localisation: Vivarais
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mar 10 Avr - 21:40 (2012)    Sujet du message: Mélenchon joue la carte révolutionnaire Répondre en citant

Ce que gagne Monsieur Mélenchon :


1) DEPUTE EUROPEEN (depuis 2009 représentant du Sud Ouest) :
Il reçoit chaque mois :
Une indemnité parlementaire de 7665 € brut soit 5 963 € net + une indemnité de frais généraux de 4202 €euros + une indemnité journalière de subsistance de 298 € + les frais divers : téléphone, avion, SNCF, etc…
Soit, au total pour son mandat de député européen : 
5 963 € net + 4202 € + (298 € x 30) = 19 105 € net par mois + bien sûr, les frais de transport.

2) SENATEUR de L’ESSONNE :
Il reçoit aussi chaque mois :
Une indemnité parlementaire de 5.514,68 € brut + une indemnité de résidence de 165,44 € brut + une indemnité de fonction 1420,03 € brut + une indemnité représentative de frais de mandat de 610 € + les frais d’avion, de taxi, de SNCF, de téléphone, de poste, etc...
Soit, un total estimé pour son mandat de sénateur : 17 000 € net par mois.

TOTAL DU MANDAT EUROPEEN ET DU MANDAT DE SENATEUR :
36 105 € par mois !
Soit, 433 260 € euros par an (c'est-à-dire 360 fois le SMIC !)

Ceci sans compter quelques autres « bricoles « , puisque cet ami du pauvre peuple a été conseiller, puis adjoint à MASSY, puis vice président du Conseil Général de l’Essonne ce qui laisse supposer quelques retraites en plus. 

Notons qu'il est en même temps sénateur de l’ESSONE et député européen du SUD OUEST… Un grand écart géographique, qui semble aller de pair avec un grand écart idéologique entre ses idées et son train de vie.
_________________
« Le trône de Saint Louis sans la religion de Saint Louis est une supposition absurde ».

(Chateaubriand)


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Léandre de Brisaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 428
Localisation: Bugey Blanc
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mar 10 Avr - 22:10 (2012)    Sujet du message: Mélenchon joue la carte révolutionnaire Répondre en citant

Merci pour ces quelques chiffres, Semper Fidelis, je me doutais bien que le sieur Mélenchon se gavait sur notre dos, mais à ce point-là... Shocked Nous ne somme pas dans un système voleur mais dans un système mafieux Evil or Very Mad
_________________
«Être ouvert à son temps, ce n’est pas en accepter benoîtement les dérives et les propositions contre
nature.» Louis XX, le 31 mai 2015


Revenir en haut
Solognot
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2012
Messages: 561
Localisation: Au bord du lac Léman
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Mer 11 Avr - 19:48 (2012)    Sujet du message: Mélenchon joue la carte révolutionnaire Répondre en citant

Il me semble de plus en plus évident que laisser au peuple la souveraineté politique ne soit pas la bonne solution. Il n'y a qu'à voir l'état de cette France divisée aujourd'hui et la montée de l'Islam pour s'en convaincre. Nous sommes passés en un siècle de chair à canon à sujets à métisser; les gens ne vont plus à l'église, beaucoup pensent que Dieu n'existe pas ou qu'il est mort, mais n'oublient pas malgré tout de commander le prêtre pour le dernier voyage. Tout fout le camp, comme la foi
Comment l'église  va t'elle ramener ses brebis dans la bergerie ?
La vraie question à mon sens: faudra t'il que le peuple soit en péril grave  pour se tourner à nouveau enfin vers Dieu et l'implorer à défaut de l'adorer (mon Dieu sauvez nous)

_________________
Si vis pacem, para bellum


Revenir en haut
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mer 11 Avr - 20:18 (2012)    Sujet du message: Mélenchon joue la carte révolutionnaire Répondre en citant

Solognot a écrit:

Vu de "l'extérieur" il me semble de plus en plus évident que laisser au peuple la souveraineté politique ne soit pas la bonne solution.





Oui c'est vrai, le rôle du peuple d'ailleurs dans l'établissement du pouvoir est un contresens historique et un non-sens politique. Comme le fait remarquer Bonald, le peuple ne peut pas choisir qui va le gouverner, car il aurait fallu qu'il existât avant d'être gouverné. S'il existe en tant que peuple, s'il a la possibilité factice de choisir l'autorité, c'est qu'il y a déjà une autorité. Cette institution de l'autorité dépasse sa volonté.

C'est pour cette raison que le combat pour la souveraineté nationale, appelé souverainisme (sans souverain), n'a aucune chance de l'emporter, et de ramener (progressivement) la France vers son origine naturelle. Bien au contraire, et cela parce que les fondamentaux idéologiques de la république appellent clairement au reniement de toute notre tradition. Les républicains "conservateurs", les souverainistes, les nationalistes qui veulent vraiment se battre pour la souveraineté et pour la France se devraient de devenir Royalistes Légitimistes par cohérence.
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:37 (2016)    Sujet du message: Mélenchon joue la carte révolutionnaire

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Politique Française Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com