Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Je vous lis ...
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Sujets divers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Lun 14 Mai - 21:37 (2012)    Sujet du message: Je vous lis ... Répondre en citant

D'ailleurs celui qui a la prétention de pouvoir le faire (de se battre pour la légitimité en dehors de son principe) est un menteur voir un désespéré, où dans le meilleur des cas un ignorant qui donne du crédit à la Révolution sans s'en rendre compte.
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 14 Mai - 21:37 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Thribette
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2012
Messages: 159
Localisation: France
Religion: Catholique
Féminin

MessagePosté le: Lun 14 Mai - 22:28 (2012)    Sujet du message: Je vous lis ... Répondre en citant

Ce n'est vraiment pas le moment, huit jours après l'élection désastreuse que l'on sait, grâce à "l'extrême droite", comme dit "la presse", de vanter l'abstention; et prétendre que quelqu'un qui se résout à voter, comme le lui ordonne constamment l'Église catholique, est un lâche, ou qu'il adhère aux principes dévoyés du candidat le moins dangereux, alors qu'il ne fait que rechercher un moindre mal pour son pays, je trouve cela particulièrement lamentable. Peut-être croyez-vous que les éboueurs aiment les ordures? Mais vous êtes bien content qu'ils passent vider votre poubelle? Eh! bien, cette fois-ci, ils ne sont pas passé, et comme à Naples pendant les grandes grèves, vous allez voir — et sentir — ce que vous avez voulu. Parce que ne pas voter ou voter blanc, quand on est électeur, c'est voter... Cette fois-ci, c'était voter Hollande, ou plus précisément accorder environ une demi-voix à Hollande. Je suis sûre que vous êtes ravi de savoir que vous avez voté (certes à moitié) pour François Hollande, n'est-ce pas?
Vous pouvez me "virer" mais si j'ai réussi à me taire une première fois, je n'ai pas réussi à ne pas répondre à votre insulte.
J'ai dit.


Revenir en haut
Semper Fidelis
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2012
Messages: 737
Localisation: Vivarais
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Lun 14 Mai - 23:29 (2012)    Sujet du message: Je vous lis ... Répondre en citant

L'émotionnel prend le pas sur la raison ; les principes le cèdent à la panique...!!!


Un "moindre mal" est un mal moindre par rapport à un mal plus grand, 
mais DEMEURE TOUJOURS UN MAL ! 
Exemple : dévaliser une banque est un mal que l'on n'aura jamais moralement le droit d’accomplir ; dévaliser la banque et, à cette occasion, tuer le banquier est un mal plus grave 
=> voler sans tuer serait donc commettre un "moindre mal". 


Il n'en demeure pas moins que ce n'est pas parce que c'est un « moindre mal » par rapport au meurtre du banquier lors du cambriolage qu'il sera permis de dévaliser la banque sans effusion de sang !!! 
Cette action demeure un MAL, un acte intrinsèquement désordonné que le 7ème commandement de Dieu proscrit absolument.


Mon exemple du cambriolage avec ou sans meurtre, peut être aisément transposé au plan politique.
Voter pour un candidat dont le programme comporte "relativement moins" de points négatifs que son adversaire, revient tout de même en pratique à apporter son soutien aux points négatifs qui sont dans le programme de ce candidat, puisque lorsqu'on vote pour quelqu'un on lui apporte son suffrage pour le programme qu'il a présenté et qu'on lui donne un mandat (sans "panachage") pour la totalité du programme qu'il présente.



Un catholique, cela a été rappelé de nombreuses fois par le magistère, s'il participe à un scrutin, 
ne peut EN AUCUNE MANIERE apporter son vote à un candidat favorable à l'avortement.
Ce n'est pas parce que ses adversaires (ou son adversaire) seront (sera) favorable(s) à encore plus d'autres lois contraires à l'ordre naturel et à la loi divine, qu'il devient licite de favoriser, 
sous prétexte de « moindre mal », 
un candidat qui a des positions un peu moins contraires à l'ordre naturel et à la loi divine ! 
Je reprends mon exemple du début : ce n'est pas parce que voler sans tuer est un « moindre mal » par rapport au cambriolage avec meurtre qu'il devient permis de dévaliser la banque en prenant soin de ne tuer personne !
Les circonstances ou les intentions ne peuvent JAMAIS et en aucune manière transformer un "moindre mal" en un bien!
_________________
« Le trône de Saint Louis sans la religion de Saint Louis est une supposition absurde ».

(Chateaubriand)


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Lun 14 Mai - 23:36 (2012)    Sujet du message: Je vous lis ... Répondre en citant

Thribette a écrit:
Ce n'est vraiment pas le moment, huit jours après l'élection désastreuse que l'on sait, grâce à "l'extrême droite", comme dit "la presse"


Rien n'est jamais sorti de bon des urnes. Les élections sont toujours désastreuses pour la France Catholique. Le système a été justement conçu pour cela. Pour retrouver la France vous savez, il faudra renoncer à la république, ce qui implique donc de ne plus alimenter la machine maçonnique.

Le plus tôt sera le mieux évidemment.

Thribette a écrit:

de vanter l'abstention; et prétendre que quelqu'un qui se résout à voter, comme le lui ordonne constamment l'Église catholique, est un lâche,


Nous avons déjà traité sur le forum de la stratégie du ralliement de Léon XIII, et en avons analysé les fruits à la lumière de l'histoire... On peut difficilement dire que le résultat escompté est au rendez-vous. C'est très difficile aujourd'hui pour l'Eglise car elle doit résister seule, étant donné qu'elle a renoncé à la Monarchie pourtant sa plus sûre alliée, pour envoyer ses fidèles se faire broyer dans les bras de la Révolution.

Vous ne baptiserez pas la république.

Thribette a écrit:

ou qu'il adhère aux principes dévoyés du candidat le moins dangereux, alors qu'il ne fait que rechercher un moindre mal pour son pays, je trouve cela particulièrement lamentable.


Il n'y a pas de candidat moins dangereux, ils jouent tous dans la même équipe et servent le même maître. La Révolution qu'elle soit libérale, socialiste où nationaliste est opposée aux droits de Dieu.

Faire le choix du moindre mal peut vous emmener loin, très loin... Un jour vous nous direz qu'il vaut mieux voter pour un candidat musulman modéré, plutôt que pour un intégriste... Triste choix, que j'espère notre descendance n'aura pas à faire, mais pour cela comprenez qu'il faut rompre avec le système qui nous y emmène, et donc ne plus le laisser courir en commençant par le refuser nous même.

Thribette a écrit:

Peut-être croyez-vous que les éboueurs aiment les ordures? Mais vous êtes bien content qu'ils passent vider votre poubelle?


Oui sauf que vous ne donnez pas l'impression de vider la poubelle, mais plutôt de la remplir avec vos bulletins de vote sans jamais la vider justement. Je crois que ça déborde, peut être est-il tant de faire le nettoyage qui s'impose ? Le traitement médical du conservatisme républicain est sans effet sur le malade, il faut faire appel au chirurgien.

Thribette a écrit:

Eh! bien, cette fois-ci, ils ne sont pas passé, et comme à Naples pendant les grandes grèves, vous allez voir — et sentir — ce que vous avez voulu.


Mais, moi je n'ai rien voulu du tout, aucun des « candidats ». Vous m'imputez la responsabilité d'un système que je refuse et que vous contribuez à entretenir en vous prêtant à cette mascarade démocratique.

Vous ne pourrez pas inverser la tendance de cette manière, c'est impossible, prenez simplement le temps de l'examiner et de le vérifier sans vous énerver.

Thribette a écrit:

Parce que ne pas voter ou voter blanc, quand on est électeur, c'est voter... Cette fois-ci, c'était voter Hollande, ou plus précisément accorder environ une demi-voix à Hollande. Je suis sûre que vous êtes ravi de savoir que vous avez voté (certes à moitié) pour François Hollande, n'est-ce pas ?


Pas de surprise de mon côté, Sarkozy a préparé le terrain à Hollande. La révolution est de gauche, la droite n'est que la droite de la gauche. Vous disiez sur un autre sujet ne jamais lire les publications du Cercle Légitimiste Robert de Baudricourt. C'est bien dommage, je suppose que vous avez manqué celle-ci juste un peu avant les élections. Il n'est pas trop tard pour la lire ceci pourra toujours vous servir pour dans cinq ans, si vous voulez prendre cette fois un petit peu e hauteur et d'avance et vous éviter d'entretenir des espoirs chimériques et insensés :

http://beaudricourt.hautetfort.com/archive/2012/04/03/etre-et-transmettre.h…

Thribette a écrit:

Vous pouvez me "virer" mais si j'ai réussi à me taire une première fois, je n'ai pas réussi à ne pas répondre à votre insulte.


De toute façon vous savez, ça ne sert à rien de mettre les sujets qui fâchent de côté. On ne peut pas le faire bien longtemps en vérité, à un moment ou un autre ça termine forcément par arriver sur la table. C'est pour cette raison que nous sommes pas comme les démocrates à tenter d'établir un compromis stérile, pour envisager une action politique commune bancale pour obtenir un résultat proche du zéro.

Nous sommes fidèles à la Tradition politique Française (ce que vous nous reprochez peut être ?), rappeler les bons principes de la légitimité et la force de la pensée contre-révolutionnaire c'est la base, ce n'est pas une offense mais le rappel de la Vérité qui seule nous rendra libre.
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Dernière édition par Mavendorf le Lun 14 Mai - 23:46 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Solognot
Les Chevaliers de la Tradition

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2012
Messages: 561
Localisation: Au bord du lac Léman
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Lun 14 Mai - 23:42 (2012)    Sujet du message: Je vous lis ... Répondre en citant



Je ne suis pas républicain, je ne participe donc pas à la politique de la république. 
 
 
 
 
 

_________________
Si vis pacem, para bellum


Dernière édition par Solognot le Mar 15 Mai - 01:08 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Thribette
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2012
Messages: 159
Localisation: France
Religion: Catholique
Féminin

MessagePosté le: Lun 14 Mai - 23:57 (2012)    Sujet du message: Je vous lis ... Répondre en citant

Semper Fidelis,

Citation:

Exemple : dévaliser une banque est un mal que l'on n'aura jamais moralement le droit d’accomplir ; dévaliser la banque et, à cette occasion, tuer le banquier est un mal plus grave 
=> voler sans tuer serait donc commettre un "moindre mal".



Hé non, la comparaison ne tient pas; parce que le système est tellement pourri, que dans le système électoral, on n'a pas le choix de ne pas participer. On peut : soit participer à l'élection du président élu en votant pour lui (par un vote entier), soit essayer d'éviter cette élection en votant pour son adversaire, soit voter à moitié pour le président élu en votant nul ou en s'abstenant. Alors qu'un cambriolage, on a le choix de le commettre ou pas. Que vous le veuillez ou non, vous avez participé au vote. Et vous y avez participé en faveur du président élu...

 
Citation:

 L'émotionnel prend le pas sur la raison ; les principes le cèdent à la panique...!!!

Là encore, c'est l'inverse. La force est une vertu, mais c'est l'excéder et céder à l'émotionnel que de repousser les infâmes, de se dire qu'on a besoin d'une "bonne guerre" ou crise et que l'on redressera après. Il ne nous appartient pas d'en décider, seulement de demander à Dieu ce qu'Il veut que nous fassions; et à défaut de signe direct, de raisonner et d'agir en conséquence, en évitant en particulier cet orgueil (qui m'est d'autant plus sympathique, à la base, qu'il part, je l'ai dit, d'un excès de la vertu de force qui manque tant dans le monde actuel).


 
Citation:

Voter pour un candidat dont le programme comporte "relativement moins" de points négatifs que son adversaire, revient tout de même en pratique à apporter son soutien aux points négatifs qui sont dans le programme de ce candidat, puisque lorsqu'on vote pour quelqu'un on lui apporte son suffrage pour le programme qu'il a présenté et qu'on lui donne un mandat (sans "panachage") pour la totalité du programme qu'il présente.


C'est rageant d'être à ce point "coincés" par un régime honni, certes, pourtant en ne votant pas du tout, on apporte aussi son soutien à l'un ou l'autre, suivant les circonstances. Ou, si vous préférez, on augmente la valeur de chaque vote de ses concitoyens; ne pas voter, c'est donner son bulletin à autrui. Autrui, qui n'aura que très peu de chances d'être catholique ou même de raisonner sainement, vous en conviendrez... Pourquoi lui donner votre bulletin?


 
Citation:

Un catholique, cela a été rappelé de nombreuses fois par le magistère, s'il participe à un scrutin, 
ne peut EN AUCUNE MANIERE apporter son vote à un candidat favorable à l'avortement.

C'est pourtant ce que font ceux qui ne votent pas. Il n'existe pas de vote négatif...

(réponse à Mavendorf, ensuite)


Revenir en haut
Thribette
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2012
Messages: 159
Localisation: France
Religion: Catholique
Féminin

MessagePosté le: Mar 15 Mai - 00:15 (2012)    Sujet du message: Je vous lis ... Répondre en citant

Mavendorf,


 
Citation:
Rien n'est jamais sorti de bon des urnes. Les élections sont toujours désastreuses pour la France Catholique. Le système a été justement conçu pour cela. Pour retrouver la France vous savez, il faudra renoncer à la république, ce qui implique donc de ne plus alimenter la machine maçonnique.

Le plus tôt sera le mieux évidemment.
Évidemment...


 
Citation:
Nous avons déjà traité sur le forum de la stratégie du ralliement de Léon XIII, et en avons analysé les fruits à la lumière de l'histoire... On peut difficilement dire que le résultat escompté est au rendez-vous. C'est très difficile aujourd'hui pour l'Eglise car elle doit résister seule, étant donné qu'elle a renoncé à la Monarchie pourtant sa plus sûre alliée, pour envoyer ses fidèles se faire broyer dans les bras de la Révolution.

Vous ne baptiserez pas la république.
Là aussi je suis entièrement d'accord avec vous. Et mon vote ne participe nullement du ralliement.


 
Citation:
Il n'y a pas de candidat moins dangereux, ils jouent tous dans la même équipe et servent le même maître. La Révolution qu'elle soit libérale, socialiste où nationaliste est opposée aux droits de Dieu.
Cela, vous aurez le "plaisir" de l'évaluer sous peu. Je précise qu'il n'y a que la première proposition de fausse. Si je joue au football contre vous (si c'est le sens de votre image), je peux vous assurer que vous n'aurez pas grand chose à craindre, alors que si c'est "mon coéquipier" [mettez le nom de n'importe quel joueur talentueux], vous n'aurez aucune chance.


 
Citation:
Un jour vous nous direz qu'il vaut mieux voter pour un candidat musulman modéré, plutôt que pour un intégriste...
J'espère que ce jour-là il y aura beaucoup de monde dans la rue... Tout le monde, en fait. Mais ce n'est pas à nous de décider de l'importance des épreuves que la France aura à traverser.

 
Citation:

Oui sauf que vous ne donnez pas l'impression de vider la poubelle, mais plutôt de la remplir avec vos bulletins de vote sans jamais la vider justement. Je crois que ça déborde, peut être est-il tant de faire le nettoyage qui s'impose ?
Volontiers, j'ai un petit paquet de bulletins usagés, si vous en voulez... Mr. Green

 
Citation:

il faut faire appel au chirurgien.
Et comment cela? Certainement pas par l'abstention, en tous cas.


 
Citation:
Mais, moi je n'ai rien voulu du tout, aucun des « candidats ».
Directement non, mais indirectement oui...


 
Citation:
Vous m'imputez la responsabilité d'un système que je refuse et que vous contribuez à entretenir en vous prêtant à cette mascarade démocratique.
Je ne vous impute nullement la responsabilité du système. Je le refuse aussi et ne contribue pas plus que vous à l'entretenir...


 
Citation:
Vous ne pourrez pas inverser la tendance de cette manière, c'est impossible, prenez simplement le temps de l'examiner et de le vérifier sans vous énerver.
En effet, ce n'est pas un moyen d'inverser la tendance. Juste de parer les coups les plus rudes. Si vous connaissez un moyen d'inverser la tendance, je suis preneur!


 
Citation:
Pas de surprise de mon côté, Sarkozy a préparé le terrain à Hollande. La révolution est de gauche, la droite n'est que la droite de la gauche.
J'ai lu "La Droite où l'on n'arrive jamais" il y a de nombreuses années, vous savez.


 
Citation:
C'est pour cette raison que nous sommes pas comme les démocrates à tenter d'établir un compromis stérile,
Certes, c'est plus sain.



 
Citation:
Nous sommes fidèles à la Tradition politique Française
Qu'est-ce?

Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 608

MessagePosté le: Mar 15 Mai - 07:37 (2012)    Sujet du message: Je vous lis ... Répondre en citant

Nous sommes esclaves des chaines musumano-républicaines. Et ce n'est pas des bulletins qui les ouvriront. Depuis la Révolution, nous sommes passés par six  types de suffrages, toujours au désagrement du bien commun.
_________________


Revenir en haut
FLF_BZH
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 1 757
Localisation: Dugeleh Breih — Duché de Bretagne
Masculin

MessagePosté le: Mar 15 Mai - 14:31 (2012)    Sujet du message: Je vous lis ... Répondre en citant

Non, Thribette, ne pas voter n'est absolument pas donner sa voix à quelqu'un d'autre, puisqu'il a déjà la sienne et que la nôtre, on la garde pour nous dans ce cas. On ne favorise aucun candidat puisqu'on s'exclut de la procédure. S'abstenir n'est pas une participation "indirecte", puisque justement on ne vote pas. Dans notre cas surtout, l'abstention justement est un signe de refus de participer à ce système politique bancale et infâme. Si l'on est contre la république, il faut d'abord ne pas rentrer dans son jeu, et donc ne cautionner en aucune manière n'importe lequel de ses représentants, notamment en ne participant pas aux élections. Se dire contre la république en utilisant des outils républicains, c'est agir vainement et de manière contradictoire. Et bien évidemment, un "moindre mal" reste un mal, c'est plus qu'évident.
_________________
http://www.royalistesbretons.fr/


Revenir en haut
Semper Fidelis
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2012
Messages: 737
Localisation: Vivarais
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mar 15 Mai - 17:40 (2012)    Sujet du message: Je vous lis ... Répondre en citant

Contra principia negantem non est disputandum...
_________________
« Le trône de Saint Louis sans la religion de Saint Louis est une supposition absurde ».

(Chateaubriand)


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mar 15 Mai - 20:19 (2012)    Sujet du message: Je vous lis ... Répondre en citant

Thribette a écrit:

Ou, si vous préférez, on augmente la valeur de chaque vote de ses concitoyens; ne pas voter, c'est donner son bulletin à autrui. Autrui, qui n'aura que très peu de chances d'être catholique ou même de raisonner sainement, vous en conviendrez... Pourquoi lui donner votre bulletin?


Le vote n'a pas de valeur, ce n'est pas le résultat d'un vote qui fait la Vérité. Vous savez que notre Seigneur Lui même a été condamné par un « vote », les pharisiens ne l'ont pas reconnu comme étant le Messie, la foule en furie a voté Sa mort et elle s'est pourtant trompée...

Le vote ne fait pas et ne fera jamais la Vérité, c'est l'un des premiers enseignements de Notre Seigneur. C'est pour cette raison que les catholiques l'ont refusé pendant très longtemps, jusqu'au ralliement fatal de Léon XIII...

La même chose pour l'infortuné Louis XVI, lui aussi a été condamné par « un vote ». L'assemblée s'est prononcée, a voté la mort du Roy, l'a jugé indigne d'être à la tête du pays forgé par ses propres ancêtres.
Alors, effectivement certains dans la même logique que vous ont pu voter « contre » la peine capitale, pour limiter la casse, tenter de le sauver en utilisant les moyens que les nouveaux maîtres du pays mettent à disposition pour « parer les coups les plus rudes » pour reprendre votre expression... Reste que du point de vue de l'honneur votre position ne se défend pas, parce que pour participer à ce procès en tant que juge (où simple votant) ceci implique tout d'abord une reconnaissance de l'autorité qui le dirige, et donc une acceptation de son verdict au final...
Ce qui est inacceptable en Vérité et en toute logique, c'est que de tels choix puissent être possible.

Pour la France c'est pareil, avec nous il n'y a rien à négocier, nous refusons de jouer à la roulette russe avec l'identité de notre pays. Nous affirmons notre identité de Français, parce que nous sommes Français et entendons bien le rester. Il est absolument indispensable de se pénétrer de cette Vérité si vous voulez travailler avec efficacité à la résurrection du Royaume de France. Le vote n'a aucune valeur, il n'y a donc aucun risque d'augmenter celui de nos « concitoyens ».

Vous savez les légitimistes n'attendent pas les journées électorales pour défendre la France, ils le font chaque jour en montrant l'exemple. En créant des cercles, en développant un réseau solide, en formant politiquement de nouveaux soldats contre-révolutionnaires. C'est certes beaucoup plus difficile que de glisser un bulletin dans une urne de temps en temps..., mais c'est comme ça et pas autrement que nous pouvons espérer sauver la France de Jeanne et restaurer la Monarchie Traditionnelle.


Thribette a écrit:

Directement non, mais indirectement oui...


Non aucun soutien chez nous de l'esprit Révolutionnaire. Tant que vous n'aurez pas compris que la république perd la France, parce qu'elle est la fille de la Révolution, vous ne comprendrez pas du même coup sur quel terrain il faut porter la lutte. Lorsque vous aurez admis que les candidats sont tous imbus des doctrines révolutionnaires et que vous refuserez vraiment la règle du jeu, vous serez passé du statut de « collaborateur pratique » à celui d'ennemi ouvertement déclaré du système. Et à ce moment là seulement vous serez capable de porter au coeur de la Révolution les coups fatals qui lui ont été trop souvent épargnés. La preuve la plus évidente que le combat réel se situe ici, c'est la haine et la violence avec laquelle l'ennemi vous attaquera si vous portez vos efforts sur ce terrain.

Nous ne sommes pas passifs, être et dire ce que nous sommes vraiment, c'est déjà pour le système quelque chose de terriblement dérangeant. Aucun doute qu'il lui serait plus agréable de nous voir "faire parti" de lui... Ce que nous refuserons jusqu'au bout.
Un Légitimiste Contre-révolutionnaire ne soutien aucun candidat, ni directement, ni indirectement. Il travaille uniquement à la disparition de ce système impie, et ne se bat que pour le Roy de France Lieu-Tenant du Christ.


Thribette a écrit:

Je ne vous impute nullement la responsabilité du système. Je le refuse aussi et ne contribue pas plus que vous à l'entretenir...


En participant à la vie du système vous assurez sa prospérité, rien à faire c'est l'histoire et l'évolution de notre civilisation sous cette mauvaise autorité qui vous le crie. Je pense avoir fourni suffisamment d'arguments pour vous le démontrer.

Si vous êtes légitimiste votre place est avec nous et pas ailleurs, ce sont nos structures qu'il faut soutenir et renforcer, et pas les partis politiques des franc-maçons.


Thribette a écrit:

En effet, ce n'est pas un moyen d'inverser la tendance. Juste de parer les coups les plus rudes. Si vous connaissez un moyen d'inverser la tendance, je suis preneur!


La droite n'a jamais paré les coups les plus rudes, elle ne fait qu'accompagner notre pays à sa mort la plus certaine, à force de consensus et de compromissions.

Pour répondre à votre question, pour inverser sérieusement la tendance, il faut commencer par nos propres personnes, c'est uniquement en affirmant nos valeurs que d'autres nous rejoindront. Souvenons-nous de Monsieur Henri « Si j'avance suivez-moi, si je recule tuez-moi, si je meurs vengez moi ! », c'est une très belle devise que chaque chef légitimiste se doit de suivre.

Il nous faut toujours aller de l'avant dans la fidélité de nos principes sans jamais renoncer à rien.


Thribette a écrit:

J'ai lu "La Droite où l'on n'arrive jamais" il y a de nombreuses années, vous savez.


Laissez donc tomber les bouquins sur la « droite ». Vous êtes Légitimiste, lisez le manifeste Wink , c'est assez long mais très enrichissant.


http://royaume-de-france.clicforum.com/t195-Le-Manifeste-Legitimiste.htm
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Thribette
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2012
Messages: 159
Localisation: France
Religion: Catholique
Féminin

MessagePosté le: Mar 15 Mai - 21:23 (2012)    Sujet du message: Je vous lis ... Répondre en citant

FLF_BZH, je suppose que vous êtes littéraire et pas matheux?

Mavendorf, croire que le vote donne la Vérité, j'appelle cela le démocratisme et j'ai compris dans quoi nous baignions, toujours en lisant Yves-Marie Adeline qui a été, je dirais, celui qui m'a fait découvrir la pensée contre-révolutionnaire, parce que jusque-là j'étais royaliste sans être monarchiste, enfin je ne comprenais pas trop.
La démocratie peut être tolérée dans certaines limites, en tous cas le recours au vote est souvent utile; pour une élection présidentielle c'est une vaste mascarade, et surtout, donner au vote le pouvoir de "dire le vrai" est monstrueux, c'est une idolâtrie et même Condorcet en a vu les dangers mathématiques, alors qu'il était assez peu accessible aux dangers moraux.

Je n'assure la prospérité de personne, je crois vraiment que vous devriez lire "La Droite où l'on n'arrive jamais", vous auriez une idée encore plus précise du fonctionnement du système. Notre différence de points de vue, semble venir de ce que j'ai compris que nous étions dans ce système de toutes façons, acteurs que nous le voulions ou pas... Nous n'avons PAS le choix d'une passivité neutre, je dirais "activement neutre" comme les Suisses pendant la dernière guerre. C'est une liberté individuelle dont nous prive le système électoral, ce qui n'étonnera guère ceux qui savent que la Liberté, idole assoiffée de sang, est l'ennemie des libertés, que les rois ont toujours protégées de leur mieux. Mais ce n'est qu'un constat, pas une approbation : cette liberté, nous ne l'avons pas.

Je ne crois pas avoir renoncé à quoi que ce soit, pour l'instant.


Revenir en haut
V.F.H.78
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 15 Mai - 21:41 (2012)    Sujet du message: Je vous lis ... Répondre en citant

Je comprends votre rage ma chère Thribette. Il fut un temps où je pensais comme vous. J'ai tout de même fini par comprendre que j'étais dans l'erreur. Le chemin a été long, mais salutaire.
Dieu sait que je ne suis pas toujours d'accord avec Mavendorf, mais je dois reconnaître qu'il a parfaitement bien expliqué les choses. Il faut vraiment comprendre que ce n'est qu'une fois que l'on est arrivé à se libérer de ses chaînes républicaines, à refuser la règle du jeu, que l'on peut vraiment devenir un légitimiste contre-révolutionnaire et prétendre combattre ce système que l'on déteste.
Les élections ne sont qu'un avatar de la Révolution. Les légitimistes ne peuvent mener le combat dans les urnes. Ce combat-là est perdu d'avance. Les jeux sont déjà faits. Ne pas voter c'est précisément ne pas cautionner ce jeu. Et, petite précision s'il en est besoin, l'abstention ne peut être comparée au vote blanc. Celui qui vote blanc EST républicain et adhère à ce système. C'est juste qu'il n'a pas trouvé le candidat qui lui convient. En s'abstenant, on peut ainsi se dire que l'on n'est pas rentré dans le jeu, qu'on le refuse. A défaut d'influer sur le vote (les jeux sont de toutes façons déjà faits ne l'oubliez pas), on peut au moins avoir la conscience tranquille et se dire que l'on n'a pas cédé aux sirènes alarmistes républicaines. Aucun candidat ne pourra sauver la France tant qu'elle restera républicaine. La droite n'est qu'un leurre pour les catholiques.


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 608

MessagePosté le: Mar 15 Mai - 21:50 (2012)    Sujet du message: Je vous lis ... Répondre en citant

Mr Adeline, qui écrivait dans l'éditorial le légitimiste avec Daniel Hamiche, est retourné dans le jeu du systême vers l'Alliance Royale. Ces écrits ne valent pas ceux de Burke ou de Maistre, et Bonald. Il écrit avec le concept esthétique de , (de révolution) dans l'idée de départ de son livre.

Comme dans "Le Roi est le monde moderne" il constate trop légerement les causes et les conséquences de  la république, et l'égratigne, si je puis dire, comme s'il ne voulait se soustraire a son arbitraire. Ces comparaisons intérréssantes, sur les diverses républiques depuis la république de Platon sont trop libérales, comme romantiques tels "le Procès de la Démocratie" (Jean Haupt) et "Ce qui meurt et ce qui nait" (Daniel Rops).
_________________


Dernière édition par Henryk le Mer 16 Mai - 11:14 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Thribette
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2012
Messages: 159
Localisation: France
Religion: Catholique
Féminin

MessagePosté le: Mar 15 Mai - 22:04 (2012)    Sujet du message: Je vous lis ... Répondre en citant

Personnellement, j'approuve l'initiative de l'Alliance royale, qui d'ailleurs est critiquée pour ne pas s'insérer dans le jeu électoral, et de facto pour le refuser.

Je ne vois pas trop en quoi il est libéral, je devrais peut-être le relire "après mûrissement".


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:52 (2016)    Sujet du message: Je vous lis ...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Sujets divers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com