Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Révolution : la machine à fantasmes

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Littérature
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
V.F.H.78
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 13 Avr - 13:14 (2012)    Sujet du message: Révolution : la machine à fantasmes Répondre en citant

Voilà la dernière fournée du fameux historien néo-robespierriste Jean-Clément Martin :


 
Citation:

La machine à fantasmes, relire l'histoire de la Révolution française
Jean-Clément Martin
éditions Vendémiaire



Cet essai est une plongée sans fard dans les motivations qui président à l’écriture de l’histoire. C’est aussi, à travers une lecture assidue des archives, une entreprise de déconstruction des figures peu à peu élaborées par nos représentations collectives.
Ainsi, des « monuments » de notre mémoire nationale sont démontés : l’idée même de « guerre de Vendée » est contestée, comme élaboration d’un discours dominant utilisé d’emblée pour justifier les défaites républicaines, alors que d’autres soulèvements populaires ont été passés sous silence parce que plus aisément matés ; la notion de « Terreur » est elle aussi remise en cause, comme un tour de passe-passe commode pour éviter de réfléchir au surgissement de la pulsion meurtrière au coeur de la foule, tout en négligeant le fait que les dirigeants révolutionnaires n’en ont pas fait l’apologie.
Des représentations, de plus en plus éloignées de la réalité qu’elles sont censées célébrer, sont analysées : commémoration fantaisiste de Valmy lors du bicentenaire, représentations érotisées de la mort de l’enfant Bara ou de l’assassinat de Marat…
Des zones obscures enfin, échappant à l’analyse parce que sortant du cadre de l’histoire officielle, sont dévoilées : le destin de ces femmes soldats vivant au milieu des hommes la violence des combats, les agressions sexuelles dont sont victimes femmes et enfants et qui ne sont portées à la connaissance du juge que lorsque leur entourage s’en empare…

Jean-Clément Martin est professeur émérite de l’université Paris-1-Sorbonne ; il a dirigé l’Institut d’histoire de la Révolution française. Il a notamment publié Violence et révolution. Essai sur la naissance d’un mythe national, Seuil 2006, et dirigé le Dictionnaire de la Contre-Révolution, Perrin, 2011.



Je ne l'ai pas encore lu, mais connaissant l'auteur, on peut imaginer que la propagande pro-révolutionnaire va encore marcher à plein gaz...


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 13 Avr - 13:14 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lastic
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2011
Messages: 1 466
Localisation: Duché de Bourbonnais
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Lun 16 Avr - 20:16 (2012)    Sujet du message: Révolution : la machine à fantasmes Répondre en citant

Rien que le nom de la maison d'édition, Vendémiaire, laisse rêveur... Rolling Eyes
_________________
Vera nobilitas virtute virescit - Droit quoiqu'il soit !


Revenir en haut
Royalys
Les Chevaliers de la Couronne et de la Foi

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2012
Messages: 103
Localisation: Nancy
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mer 30 Mai - 17:25 (2012)    Sujet du message: Révolution : la machine à fantasmes Répondre en citant

Bonjour,

Excusez moi si jamais je suis hors sujet pour la question qui me traverse l'esprit, mais j'ai pu lire ceci:
 
Citation:

 ... l’idée même de « guerre de Vendée » est contestée, comme élaboration d’un discours dominant utilisé d’emblée pour justifier les défaites républicaines, alors que d’autres soulèvements populaires ont été passés sous silence parce que plus aisément matés...


Aussi, je connaissais l'histoire de la révolte Vendéenne où le peuple aidé de la petite Noblesse décide avec courage de se soulever contre la nouvelle République. Mais j'ignorai qu'il avait existé d'autres soulèvement! Où se sont déroulé les autres soulèvement? Étaient ils en faveur de la Monarchie? Pour la République?

J'aimerai savoir s'il y a eu d'autre soulèvement de type "Vendéen" à travers la France, cela pourrait faire un bon argument pour démontrer l'illégitimité de la République et de sa Révolution. =)


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Léandre de Brisaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 428
Localisation: Bugey Blanc
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mer 30 Mai - 19:35 (2012)    Sujet du message: Révolution : la machine à fantasmes Répondre en citant

A Lyon (plus grande ville après Paris), le peuple se soulève contre les Etats Généraux durant la deuxième moitié de l'année 1793. 209 lyonnais seront fusillés le 3 décembre 1793.
_________________
«Être ouvert à son temps, ce n’est pas en accepter benoîtement les dérives et les propositions contre
nature.» Louis XX, le 31 mai 2015


Revenir en haut
Semper Fidelis
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2012
Messages: 737
Localisation: Vivarais
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mer 30 Mai - 19:44 (2012)    Sujet du message: Révolution : la machine à fantasmes Répondre en citant

En 1793 ce sont les trois quarts des "départements" créés par la république qui sont en révolte contre la Convention.
La Bretagne, le Maine, la Normandie chouannent jusqu'en 1800-1801.
La "vendée militaire" (c'est à dire le Poitou, la Basse Bretagne et une partie de l'Anjou) s'est soulevée en organisant une "grande armée catholique et royale" qui, elle, s'oppose à la république de manière militaire.
Il y a aussi des réactions de type "chouan" (le mot ne sera généralisé que bien plus tard) à travers le Languedoc et la Provence, le Gévaudan et le Velay, le Vivarais et le Forez, les Dombes et la Basse Bourgogne, le Berry et le Bourbonnais, le Sancerrois... etc. De même, "chouannerie" en Artois et dans les Flandres. Et je ne parle pas des soulèvements sporadiques auxquels on ne peut pas vraiment donner le nom de chouannerie, parce qu'ils n'en n'ont pas les caractères, ni la durée, mais qui montrent néanmoins le mécontentement général de la population...
Il y a un essai de constitution d'une "armée catholique et royale du midi" dès 1791-1792 en bas Vivarais, sous la direction du Comte de Saillans et de l'Abbé Claude Allier (lequel avait déjà organisé en 1790 et 1791 de grands rassemblements de protestation de fidélité au Roy autour de l'ancienne commanderie templière de Jalès): cette tentative est écrasée dans le sang les  11 et 12 juillet 1792 et entraîne des massacres de prêtres et de fidèles sujets du Roy.
La ville de Lyon se soulève militairement à l'été 1793 (sous le commandement du Général Comte de Précy) et fait carrément sécession avec le pouvoir parisien : après un peu plus de deux mois de siège, Lyon est prise au début d'octobre et soumise à de grands massacres...
_________________
« Le trône de Saint Louis sans la religion de Saint Louis est une supposition absurde ».

(Chateaubriand)


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Semper Fidelis
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2012
Messages: 737
Localisation: Vivarais
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mer 30 Mai - 19:46 (2012)    Sujet du message: Révolution : la machine à fantasmes Répondre en citant

Léandre : le total des victimes du siège et de la répression qui a suivi dépasse largement le chiffre de 209 : se sont plusieurs milliers de lyonnais qui sont soit guillotinés, soit fusillés, soit exécutés et/ou noyés sur les bords de la Saône
_________________
« Le trône de Saint Louis sans la religion de Saint Louis est une supposition absurde ».

(Chateaubriand)


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Royalys
Les Chevaliers de la Couronne et de la Foi

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2012
Messages: 103
Localisation: Nancy
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mer 30 Mai - 19:50 (2012)    Sujet du message: Révolution : la machine à fantasmes Répondre en citant

Et bien... Que de révolte! Ça change du simple soulèvement Vendéen, décrit comme "unique" par la République et la plupart des gens aujourd'hui >.<


Si bien évidemment je suis attristé à l'idée de ses massacres, je suis tout de même content sur le fait que les gens ont eu le courage de se révolter durant ses périodes de troubles. Merci pour vos réponses! =)

Maintenant je saurai que la Vendée n'était pas seule dans cette situation et pourrai lancer ses arguments pour critiquer la soi disant légitimité Républicaine. ^^


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Léandre de Brisaux
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2011
Messages: 1 428
Localisation: Bugey Blanc
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mer 30 Mai - 19:57 (2012)    Sujet du message: Révolution : la machine à fantasmes Répondre en citant

Semper Fidelis a écrit:
Léandre : le total des victimes du siège et de la répression qui a suivi dépasse largement le chiffre de 209


Bien entendu, mais sur une seule journée c'est bien représentatif de la barbarie républicaine....
_________________
«Être ouvert à son temps, ce n’est pas en accepter benoîtement les dérives et les propositions contre
nature.» Louis XX, le 31 mai 2015


Revenir en haut
Semper Fidelis
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mar 2012
Messages: 737
Localisation: Vivarais
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mer 30 Mai - 20:05 (2012)    Sujet du message: Révolution : la machine à fantasmes Répondre en citant

A Lyon, il faut aller visiter la chapelle expiatoire sise aux Brotteaux et dite "monument du Siège" ( http://elrune.blogspace.fr/676054/la-chapelle-des-cranes-aux-Brotteaux/)
dans la crypte de laquelle sont entassés quelques centaines de crânes et de tibias, 
dans la chapelle sont affichés de grands tableaux avec les listes des noms des victimes connues.
_________________
« Le trône de Saint Louis sans la religion de Saint Louis est une supposition absurde ».

(Chateaubriand)


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mavendorf
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2011
Messages: 3 841
Localisation: Lorraine
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mer 30 Mai - 20:46 (2012)    Sujet du message: Révolution : la machine à fantasmes Répondre en citant

Pas de grand soulèvement populaire en Lorraine à ma connaissance. En cherchant un peu cependant, j'ai trouvé tout de même des personnages intéressants et quelques anecdotes locales, que j'ai tenté avec modestie de faire revivre un instant à travers quelques articles publiés sur le site du Cercle Robert de Baudricourt.

Comme par exemple le Chevalier Trouard de Riolle, dernier maire Royal de Pont à Mousson dont vous pouvez relire le parcours ici :

http://beaudricourt.hautetfort.com/tag/trouard de riolle


Ou encore les évènements de Nancy du 31 août 1790, le Marquis de Bouillé et l'histoire de la porte "Désilles"... Dont une personne a laissé un commentaire très intéressant à la suite de cet article qui permet de renouer avec la vérité, ce qui montre une fois de plus, comme ce Monsieur le précise lui même que la plaque actuelle de la porte Désilles prend donc largement ses "aises" avec la réalité historique....  

http://beaudricourt.hautetfort.com/archive/2011/04/30/l-affaire-de-nancy.ht…


Le journal de l'abbé Michel pour les prêtres réfractaires :

http://beaudricourt.hautetfort.com/archive/2011/08/08/journal-de-l-abbe-mic…


Et puis n'oublions pas, même s'il n'a pas combattu directement sur notre sol, l'enfant du pays, héros des guerres de Vendée, Jean Nicolas Stofflet :

http://beaudricourt.hautetfort.com/archive/2010/10/31/une-stele-a-la-memoir…

http://beaudricourt.hautetfort.com/archive/2010/04/20/biographie.html 
_________________
Va, va et advienne que pourra...



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
FLF_BZH
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 1 758
Localisation: Dugeleh Breih — Duché de Bretagne
Masculin

MessagePosté le: Dim 1 Fév - 17:10 (2015)    Sujet du message: Révolution : la machine à fantasmes Répondre en citant

Semper Fidelis a écrit:

La "vendée militaire" (c'est à dire le Poitou, la Basse Bretagne et une partie de l'Anjou)

Petite rectification: il ne s'agit pas de la Basse-Bretagne (partie ouest, linguistiquement traditionnellement bretonnante), mais de la partie sud du Pays Nantais (au sud de la Loire), qui fut la partie bretonne de cette "Vendée militaire".
_________________
http://www.royalistesbretons.fr/


Revenir en haut
Jean François Vion
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2014
Messages: 142
Localisation: Languedoc
Religion: Catholique
Masculin

MessagePosté le: Ven 20 Fév - 09:17 (2015)    Sujet du message: Révolution : la machine à fantasmes Répondre en citant

Franchement, à propos  de ce bouquin, (je dénie à l'auteur le titre d'historien)
 ,  qui d'entre nous aurait le coeur à lire semblable logghorrée à la louange de l'immonde Robespierre , dont le dénommé Martin est à l'évidence un thuriféraire !!!
_________________
Pro Deo, pro Patria , pro Regem


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 611

MessagePosté le: Lun 23 Fév - 00:39 (2015)    Sujet du message: Révolution : la machine à fantasmes Répondre en citant

Dans la Rue de Créqui, se tient la chapelle expiatoire"La Croix glorieuse" 1793, la France sous le régime de la Terreur, et la volonté de retour à l'ancien régime, contre la convention et ses potentats, se transforme à Lyon dans un siège qui durera trois mois. La ville appelée "ville affranchie" ensuite par les révolutionnaires, sera livrée aux pillards, aux mascarades de procès, aux bourreaux. Les terreaux, Bellecour, le marécage des Brotteaux, sont des lieux d’exécutions, par la guillotine, les canons, et les fusillades. Une valeur présumée mais non réelle de 2000 assassinats, remplissent ces charniers humains.


A ces victimes il faudrait ajouter les victimes du siège, tuées, mortes de famine ou de misère, dont le chiffre est inconnu.
De même, conformément à la loi de prairial, les suspects sont envoyés ensuite à Paris pour être jugés, comme l'évêque constitutionnel Lamourette et l'ancien constituant Jean-Jacques-François Millanois. Le 11 octobre 1793, les représentants décident la destruction des murailles de la ville. Le lendemain, Barère fait décréter par la Convention que : « Lyon perdra son nom, elle sera appelée Ville-Affranchie.


Un cénotaphe est construit au milieu du marécage des Brotteaux, en 1795. Sous Louis XVIII, pendant la Restauration, est construit une chapelle expiatoire pyramidale ou seront exposés les ossements des victimes.



La guillotine dressée place des Terreaux se révélant insuffisante, de nombreux Lyonnais furent fusillés dans la plaine des Brotteaux. Les ossements et le tombeau de leur chef, le comte de Précy,(mort en 1820, non au siège) ont été rassemblés dans la crypte éclairée de cierges. La liste des 2000 personnes - dont 103 religieux tués - est inscrite aux murs. Chapelle expiatoire des victimes de la terreur. 107, rue de Créqui. Lyon 6e.Visites sur rendez-vous. 04 78 24 30 82



Les "arêtes de poissons" de la Croix-Rousse
Elles se déroulent sous les rues, les immeubles, les jardins et les places de la Croix-Rousse. Serpentent jusqu'au Rhône, avant d'être quasiment inondées. Réduites à de minuscules boyaux en pierre ou formant de larges allées à taille humaine, les galeries souterraines traversées d'une longueur estimée à cinq kilomètres et présumées datées du XVIe siècle, s'imbriquent sur plusieurs niveaux jusqu'à 50 mètres sous terre.
S'agit-il d'une construction à des fins militaires, au vu de l'ampleur des travaux que ces sous-sols ont du nécessiter? Mais personne ne sait vraiment, ou ceux qui savent ont la langue bien murée.

_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:50 (2016)    Sujet du message: Révolution : la machine à fantasmes

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Littérature Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com