Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Journal de ce qui s'est passé à la tour du temple
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Littérature
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
REQUETE CARLISTE
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2011
Messages: 1 150
Localisation: Provence
Religion: catholique romain FSSPX
Masculin

MessagePosté le: Ven 8 Mai - 16:26 (2015)    Sujet du message: Journal de ce qui s'est passé à la tour du temple Répondre en citant

Bien relevé  Henri, tout ce tapage sur ce bateau et "l'aventure" de ce traître à la famille royale. Son action aux Amériques servit finalement d'allumage aux désordres qui se déroulèrent plus tard dans le royaume de France. Finalement l'ennemi premier n'est pas la république, qui n'est qu'un paravent mais la FM!
_________________
POUR DIEU, LA PATRIE ET LE ROI



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 8 Mai - 16:26 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 608

MessagePosté le: Lun 15 Juin - 02:14 (2015)    Sujet du message: Journal de ce qui s'est passé à la tour du temple Répondre en citant

Cléry écrit:
Seul témoin continuel des traitements injurieux qu'on a fait souffrir au Roi et à sa famille, je puis seul les écrire, et en attester l'exacte vérité; je me bornerai donc à présenter les faits dans tous leurs détails, avec simplicité, sans aucune réflexion, et sans partialité.


Quoique attaché depuis l'année mil sept cent quatre-vingt-deux à la famille royale, et témoin, par la nature de mon service, des événements les plus désastreux pendant le cours de la Révolution,, ce serait sortir de mon sujet, que de les décrire: ils sont pour la plupart recueillis dans différents ouvrages. Je commencerai donc 'ce journal à l'époque du dix août mil sept cent quatre-vingt-douze, jour affreux, où quelques hommes renversèrent un trône de quatorze siècles, mirent leur roi dans les fers, et précipitèrent la France dans un abyme de malheurs.


J’étais de service auprès de monsieur le Dauphin à l'époque du dix août. Dès le matin du neuf, l'agitation des esprits était extrême, des groupes se formèrent dans tout Paris, et l'on apprit avec certitude aux Tuileries le plan des conjurés. Le tocsin devait sonner à minuit dans toute la ville, et les Marseillais réunis aux habitants du faubourg St. Antoine, devaient aussitôt marcher pour assiéger le château. Retenu par mes fonctions dans l'appartement du jeune prince et auprès de sa personne, je n'ai connu qu'en partie ce qui s'est passé à l'extérieur; je ne rendrai compte que des événements dont j'ai été le témoin pendant cette journée , où l'on vit tant de scènes différentes, même dans le palais.




Le neuf au soir, à huit heures et demie, après avoir fait le coucher de monsieur le Dauphin , je sortis des Tuileries pouf chercher à connaître l'opinion publique. Les cours du château étaient remplies d'environ huit mille gardes nationaux de différentes sections, disposés à défendre le Roi. J'allai au Palais-Royal dont je trouvai presque toutes les issues fermées: des gardes nationaux y étaient sous les armes , prêts à marcher aux Tuileries pour soutenir les bataillons qui les avoient précédés; mais une populace agitée par les factieux remplissait les rues voisines, et ses clameurs retentissaient de toutes parts.




Je rentrai au château vers onze heures par les appartements du Roi. Les personnes de sa cour, et celles de son service s'y rassemblaient avec inquiétude. Je passai dans l'appartement de monsieur le Dauphin, d'où un instant après, j'entendis sonner le tocsin et battre la générale dans tous les quartiers de Paris. Je restai dons le salon jusqu'à cinq heures du matin avec Mlle. de St. Brice, femme de chambre du jeune prince.



A six heures, le Roi descendit dans les cours du château , et passa en revue les gardes nationaux et les Suisses qui jurèrent de le défendre. La Reine et ses enfans suiyoient le Roi. On entendit dans les rangs quelques voix séditieuses: elles furent bientôt étouffées par les cris mille fois répétés de Vive Le Roi! Vive
LA NATION!






Nous voyons ici le Moloch lancé par les révolutionnaires élitistes, prendre forme dans les dispositions illégitimes militaires et de guérillas urbaines.
_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:51 (2016)    Sujet du message: Journal de ce qui s'est passé à la tour du temple

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Littérature Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4
Page 4 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com