Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Philippe V

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Littérature
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Comte de Chinon
Comte

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2012
Messages: 518
Localisation: Génelard
Religion: Catholique traditionaliste
Masculin

MessagePosté le: Lun 11 Juin - 18:04 (2012)    Sujet du message: Philippe V Répondre en citant

un autre livre paru il y a quelques temps

Biographie de Philippe V, ancêtre de Louis XX

 
_________________
Comte de Chinon
Capitaine-Lieutenant des Gendarmes de la reine



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 11 Juin - 18:04 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Thribette
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2012
Messages: 159
Localisation: France
Religion: Catholique
Féminin

MessagePosté le: Lun 11 Juin - 18:45 (2012)    Sujet du message: Philippe V Répondre en citant

Il y a eu, il y a quelques années, celle de Labourdette, que j'ai beaucoup appréciée et qui donne un éclairage très intéressant sur ce roi méconnu des Espagnols eux-mêmes.

Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 611

MessagePosté le: Lun 11 Juin - 21:18 (2012)    Sujet du message: Philippe V Répondre en citant

Philippe V, dit el Animoso en espagnol, c'est-à-dire « le Brave », (Versailles, 19 septembre 1683 – Madrid, juillet 1746), roi des Espagnes et des Indes (1700–1746) à la mort de Charles II d'Espagne.

Deuxième fils de Louis de France, dit « le Grand Dauphin », et petit-fils du roi Louis XIV, Philippe de France est titré duc d'Anjou. Il succède à son grand-oncle Charles II, dernier roi d'Espagne de la dynastie des Habsbourg, et il devient lui-même roi d'Espagne, premier de la dynastie des Bourbon : il prend alors le nom de Felipe de Borbón. Son règne, de 45 ans et 21 jours, est le plus long de la monarchie espagnole.



Il nait dans le château de son grand-père, Louis XIV, à Versailles. Baptisé en 1687. En 1690, il perd sa mère, la dauphine, Marie Anne Christine de Bavière.
À la fin des années 1690 se pose le problème de la succession d'Espagne : Charles II d'Espagne, est de santé très délicate et sans postérité.

Cependant, pressé par son principal conseiller le cardinal Portocarrero et après avoir demandé l'avis du pape Innocent XII, Charles II choisit la solution française. En octobre 1700, il fait du jeune duc d'Anjou, 17 ans, le second petit-fils de Louis XIV, son légataire universel. L'espoir de Charles II était que Louis XIV saurait éviter l'éclatement de l'empire espagnol pour son propre petit-fils. Il meurt peu de temps après, le 1er novembre 1700.
 Le 16 novembre 1700, Louis XIV annonce à la cour qu'il accepte le testament de son « cousin, beau-frère et neveu ». Il présente alors son petit-fils, âgé de dix-sept ans, à la cour, par ces mots : « Messieurs, voici le roi d'Espagne ». Puis il déclare à son petit-fils : "Soyez bon Espagnol, c'est présentement votre premier devoir ; mais souvenez-vous que vous êtes né Français pour entretenir l'union entre nos deux nations ; c'est le moyen de les rendre heureuses et de conserver la paix de l'Europe."
- À la suite de l'événement, toutes les monarchies européennes, sauf l'Empire, reconnaissent le nouveau roi. Celui-ci quitte Versailles le 4 décembre, pourvu d'Instructions en 33 articles, écrites par Louis XIV et résumant sa conception du pouvoir. Il arrive à Madrid le 22 janvier 1701.

le 1er février 1701, le Parlement de Paris conserve par lettres patentes les droits de Philippe V à la couronne de France ;

- toujours en février, Louis XIV, à la demande du conseil de régence espagnol, envoie des troupes occuper des garnisons hollandaises sur la frontière des Pays-Bas espagnols, garnisons installées en vertu d'un traité bilatéral signé en 1698 ;

- des Français s'installent aux postes importants à Madrid et orientent de façon nouvelle la politique espagnole.
_________________


Revenir en haut
Thribette
Baron

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2012
Messages: 159
Localisation: France
Religion: Catholique
Féminin

MessagePosté le: Lun 11 Juin - 22:44 (2012)    Sujet du message: Philippe V Répondre en citant

En fait, pour la succession d'Espagne, il faut avoir en vue que l'esprit général de cette succession, c'est la proximité de parenté avec le précédent souverain : la représentation n'a par exemple été introduite qu'à partir d'Alphonse X le Sage, qui n'a pas eu le temps de la faire promulguer et qui a eu pour successeur son fils cadet, et non ses petits-fils les Infants de la Cerda, petits-fils de saint Louis par leur mère, mais dont le père était mort avant le roi.
L'Infante Marie-Thérèse avait renoncé à ses droits successoraux espagnols avant d'épouser Louis XIV, et les Cortès n'avaient pas voté à propos de cette exclusion.
La renonciation favorisait sa sœur cadette, qui avait épousé un Habsbourg, selon la politique générale des Habsbourgs qui les a perdus. Cela, pour les Espagnols, n'était pas gênant. Mais tous les descendants (mâles et femelles) de cette sœur sont morts à la fin des années 1690, le dernier en 1699.
Et là, si les Cortès avaient validé la renonciation de Marie-Thérèse, il eût fallu aller chercher des descendants de l'une des tantes du dernier souverain, alors qu'il restait des descendants de sa sœur aînée : ce qui eût été tout à fait contraire à l'esprit espagnol en matière de succession royale.
Ah oui, et en Espagne, il est possible de changer l'ordre successoral, à condition d'avoir l'approbation du roi et des Cortès. La seule exception est l'abdication du roi, qui se passe des Cortès mais le roi ne peut choisir son successeur sans les Cortès.


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 611

MessagePosté le: Mar 12 Juin - 09:13 (2012)    Sujet du message: Philippe V Répondre en citant

N'y a t'il pas aussi une guerre de succession anglaise dans ce cadre ibérique?
_________________


Revenir en haut
Lysardent
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juin 2012
Messages: 17
Localisation: DIJON
Religion: catholique
Féminin

MessagePosté le: Jeu 28 Juin - 11:32 (2012)    Sujet du message: Philippe V Répondre en citant

Ce livre sur Philippe V est bien fait. J'ai appris beaucoup de choses.


_________________
PER DEUS ET REGIS


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:56 (2016)    Sujet du message: Philippe V

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Littérature Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com