Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

14 juillet ? L'imposture ré-pue-blicaine...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Histoire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Véronique
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2011
Messages: 126
Localisation: Haute-Corse
Féminin

MessagePosté le: Mer 13 Juil - 13:11 (2011)    Sujet du message: 14 juillet ? L'imposture ré-pue-blicaine... Répondre en citant

Le 14 Juillet de chaque année, la France est en fête : défilés, parades, feux d’artifices… Peu de personnes savent réellement la signification, l’histoire de cette fête Nationale : la plupart des gens interrogés répondent, à tort, que l’on commémore la Prise de la Bastille de 1789. Il s’agit ici de rappeler aux français la réelle signification du 14 Juillet, et comprendre toute la dimension historique et politique de cette date.  

    Pendant tout le temps de la Monarchie, et jusqu’en 1793, la Fête Nationale Française était célébrée le 25 Août, jour de la Saint Louis. La France en fête célébrait son Roi et son gouvernement, sa Monarchie et la Nation. Cette fête perd donc toute sa signification à la révolution, par la dissolution de l’Esprit National au profit de l’Ego individualiste, et par la perte du Roi, tombé sous la folie sanguinaire des « sans-culottes ». 

Un décret en 1806 sous le I°Empire, institut la Saint Napoléon comme Fête Nationale. Il est bon de noter qu’il n’existe cependant pas de Saint Napoléon dans l’Eglise Catholique : Napoléon l’inventa donc de toutes pièces, et ordonna, par un décret impérial du 19 février 1806, la célébration de la Saint Napoléon le 15 Août de chaque année :

Article 1 : La fête de saint Napoléon et celle du rétablissement de la religion catholique en France seront célébrées, dans toute l'étendue de l'empire, le 15 août de chaque année, jour de l'Assomption, et époque de la conclusion du concordat.

Ces fêtes continueront pendant 9 ans, jusqu’en 1815. Les Fêtes Nationales sont par la suite, sporadiques et irrégulières, ayant lieu une année le 4 Mai (1849), le 30 Juin (1878) ou tout simplement pas du tout ! Napoléon III rétablira en 1852 la fête de la Saint Napoléon, et ce jusqu’en 1871, année où il perdit la guerre contre l’Allemagne. Le 1°Mars 1871, l’Assemblée décide de voter la déchéance officielle de Napoléon III et de toute sa lignée, et arrêtant ainsi la célébration de la Fête Nationale le 15 Août. 

La France a mal. La France n’a plus cet esprit patriote, elle n’a plus confiance dans on armée après la débâcle de 1870 et la perte de l’Alsace et la Lorraine. La Commune de 1871 marquera les esprits français: 20 000 exécutions, 45 000 arrestations et 13 000 condamnations… La III°République naît dans la tourmente en 1875, lors d’une année marquée par une immense crue dans les bassins de la Garonne qui fit plus de 300 morts ! L’instabilité politique est à son paroxysme en 1877, on ne compte plus toutes les crises politiques : Crise du 16 Mai, Mac-Mahon dissout la chambre des députés…. Les français sont dépités… 

En 1879, les français ne soutiennent plus l’action de leur politique, l’armée est raillée et humiliée suite à la défaite de 1870, la Monarchie n’attend qu’un mauvais pas pour revenir, le patriotisme est en berne… Les politiciens vont donc essayer une vieille recette : réutiliser les fondements issus de la I°République pour reconquérir le cœur des français. Dès 1879, la Marseillaise est remise à l’Honneur, reprenant sa place d’Hymne National perdue en 1804. Faute de crédibilité, cette initiative ne suffit pas ! Alors, le 21 Mai 1880, le député de Seine décide de déposer le projet de Loi suivant : « Article unique. - La République adopte le 14 juillet comme jour de fête nationale annuelle ».

Un grand débat s’ensuit : doit on célébrer le 14 Juillet 1789 ou le 14 Juillet 1790, ou les deux ?
En effet, le 14 Juillet 1789 est entaché de sang, les massacres qui se sont passés ce jour là empêche les républicains de le fêter. C’est pourquoi le 14 Juillet 1790 est proposé :
« […]. Mais n’oubliez pas que, derrière ce 14 juillet, où la victoire de l’ère nouvelle sur l’ancien régime fut achetée par une lutte armée, n’oubliez pas qu’après la journée du 14 juillet 1789 il y a eu la journée du 14 juillet 1790. 
Cette journée-là, vous ne lui reprocherez pas d’avoir versé une goutte de sang, d’avoir jeté la division à un degré quelconque dans le pays, Elle a été la consécration de l’unité de la France. Oui, elle a consacré ce que l’ancienne royauté avait préparé. »
    L’ « Historiquement Correct » actuel n’ayant pas encore cours en 1880, la réalité des massacres du 14 Juillet 1789 était connue de tous : l’Assemblée vota pour que le 14 Juillet 1790 soit commémoré, et devienne « Fête Nationale ». Il est bon de noter toute la désinformation qui couvre cet évènement : nombre d’écoliers apprennent que la Fête Nationale commémore le 14 Juillet 1789, libération du peuple de la « Tyrannie » : même les politiciens de 1880 savaient que seule la folie sanguinaire avait remporté la victoire ce jour là !

    La plus grande désinformation repose dans ce 14 Juillet 1790 : il s’agit non pas de célébrer la république, qui ne verra le jour que 2 ans plus tard, mais de célébrer l’union de toute une Nation derrière le Roi ! De nombreuses personnalités prêtèrent serment, comme ici Lafayette au nom des gardes nationaux fédérés:
« Nous jurons de rester à jamais fidèles à la nation, à la loi et au Roi, de maintenir de tout notre pouvoir la Constitution décrétée par l'Assemblée nationale et acceptée par le Roi et de protéger conformément aux lois la sûreté des personnes et des propriétés, la circulation des grains et des subsistances dans l'intérieur du royaume, la prescription des contributions publiques sous quelque forme qu'elle existe, et de demeurer unis à tous les Français par les liens indissolubles de la fraternité».

    Le Roi de France Louis XVI prêta également serment : 
« Moi, roi des Français, je jure d'employer le pouvoir qui m'est délégué par la loi constitutionnelle de l'État, à maintenir la Constitution décrétée par l'Assemblée nationale et acceptée par moi et à faire exécuter les lois »
    Louis XVI fut aussitôt acclamé par toute la foule réunie au Champ de Mars, au rythme des « Vive le Roi, Vive la Reine, Vive le Dauphin » ! Lors de cette fête, le Roi Louis XVI se soumet à la Constitution de l’Assemblée, il change donc de légitimité : il ne tire plus sa Royauté de Dieu, mais du bon vouloir de l’Assemblée… Cette décision contestable laissera le champ libre aux révolutionnaires. Ces mêmes « jureurs », qui feront le serment de servir le Roi, le guillotineront moins de 3 ans plus tard… 
    Le 14 Juillet 1880, l’armée se réconcilie avec la Nation, les drapeaux de laine des fantassins et les étendards de la cavalerie flottent… Immortalisé par un tableau d’Edouard Dutaille, ces emblèmes sont remis aux soldats devant plus de 300 000 spectateurs : la France se réconcilie sous une même bannière. La tradition se perpétue et continue encore de nos jours : les militaires sont mis à l’honneur et défilent dans Paris.
 La manipulation politique de cet évènement a bien fonctionné : les politiciens ont pu sauver la situation, et redorer le blason terni de l’armée française. Mais ceci n’est qu’un vaste écran de fumée qui cache l’odieuse hypocrisie d’un bon nombre de ces politiciens !

Quelques années plus tard éclate le « Scandale des décorations », qui éclabousse toute la politique de 1887, dont le président Grévy. Cette affaire est très simple : Wilson, un député de la famille du président Grévy, fait un trafic de décorations militaires en échange de grosses sommes d’argent ! Profit immédiat, il bafoue ainsi toute la signification de ces médailles militaires ! D’après les journaux de l’époque, une Légion d’Honneur coûte 7 000 francs… Le président Grévy, qui aurait couvert Wilson, démissionne. Qu’arrive t’il à Wilson ? Rien. La Loi ne permettant pas son arrestation ni même sa démission, il continua son travail de député comme si de rien était…

En bref, le 14 Juillet commémore la Fête de la Fédération de 1790, fête de la Nation au service du Roi. Manipulation politique, cette loi du 6 juillet 1880 permet de redorer le blason de l’armée, et d’éviter une autre crise politique, fait courant pendant la III°république. Les politiciens n’en ont rien à faire de l’armée et de son blason, seule la conservation des privilèges des députés sont en vue ! L’affaire des décorations finira de démontrer l’hypocrisie républicaine à ce sujet. 


Source Observatoire du Royalisme


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 13 Juil - 13:11 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Corentin
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2011
Messages: 10
Localisation: Quimper
Religion: Catholique romain
Masculin

MessagePosté le: Mer 13 Juil - 16:24 (2011)    Sujet du message: 14 juillet ? L'imposture ré-pue-blicaine... Répondre en citant

Vous avez tout à fait raison en disant que le 14 juillet 1790 est la célébration de l'union de tous Français et de leur roi! Donc, n'ayons ni honte ni doute et célébrons cette fête (en rappelant, évidemment, le pourquoi de l'affaire)!
_________________
Un gueux de Basse Bretagne


Revenir en haut
Prodeo
écuyer

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2011
Messages: 37
Localisation: Alsace
Religion: Catholique Romain
Masculin

MessagePosté le: Mer 13 Juil - 17:06 (2011)    Sujet du message: 14 juillet ? L'imposture ré-pue-blicaine... Répondre en citant

« Moi, roi des Français, je jure d'employer le pouvoir qui m'est délégué par la loi constitutionnelle de l'État, à maintenir la Constitution décrétée par l'Assemblée nationale et acceptée par moi et à faire exécuter les lois »



Corentin a écrit:
Vous avez tout à fait raison en disant que le 14 juillet 1790 est la célébration de l'union de tous Français et de leur roi! Donc, n'ayons ni honte ni doute et célébrons cette fête (en rappelant, évidemment, le pourquoi de l'affaire)!

Le "Roi des Français" ? Conception du pouvoir bien différente du "Roi de France" comme le veut la tradition. Qui n'a fait du reste que précipiter la France vers la révolution et dans la terreur.

Contraindre le roi par la force à accepter que la nation s'organise sous la forme d'un parlement comme c'est le cas ici, nous emmène vers un système Monarchique de type orléaniste. Il ne peut y avoir distinction entre la nation et le roi. Le roi ne fait qu'un avec son peuple, c'est du même corps qu'il s'agit, il en est la tête.
_________________
"Prodeo" en mémoire d'un ami disparu.


Revenir en haut
Véronique
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2011
Messages: 126
Localisation: Haute-Corse
Féminin

MessagePosté le: Mer 13 Juil - 17:21 (2011)    Sujet du message: 14 juillet ? L'imposture ré-pue-blicaine... Répondre en citant

En l'absence de Roi sur le trône  Mr. Green , je préfère retenir le 15 août, jour de fête depuis le voeu de Louis XIII de consacrer son royaume à la très Sainte Vierge. Je retiens également le 25 août, Saint-Louis, Roi de France.


N'oublions pas les pressions subies par Louis XVI pour accepter ce simulacre de fête le 14 juillet 1790. Le roi pensait encore à ce moment-là sauver la monarchie...


Revenir en haut
Véronique
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2011
Messages: 126
Localisation: Haute-Corse
Féminin

MessagePosté le: Mer 13 Juil - 17:25 (2011)    Sujet du message: 14 juillet ? L'imposture ré-pue-blicaine... Répondre en citant

Prodeo a écrit :


<< Contraindre le roi par la force à accepter que la nation s'organise sous la forme d'un parlement comme c'est le cas ici, nous emmène vers un système Monarchique de type orléaniste. Il ne peut y avoir distinction entre la nation et le roi. Le roi ne fait qu'un avec son peuple, c'est du même corps qu'il s'agit, il en est la tête. >>





Je partage totalement l'avis de Prodeo


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:04 (2016)    Sujet du message: 14 juillet ? L'imposture ré-pue-blicaine...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Histoire Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com