Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Suède
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Politique Internationale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 608

MessagePosté le: Mar 7 Aoû - 12:43 (2012)    Sujet du message: Suède Répondre en citant

... (Gustav III), 1746  assassiné le 29 mars 1792) fut roi de Suède et prince de Finlande du 12 février 1771 jusqu'à sa mort. Fils d'Adolphe Frédéric de Suède et de Louise Ulrike de Prusse, la sœur de Frédéric le Grand, il épouse en 1766 Sophie Madeleine de Danemark. Gustave III eut deux enfants : Gustave IV Adolphe, roi de Suède, et Charles (1782 – 1783), duc de Småland.

Règne
Gustave III, prince francisé et lecteur des philosophes, succéda à son père Adolphe Frédéric en 1771 et effectua un coup d’État en août 1772 au moment où le pays s'apprête à sombrer dans l'anarchie.

Soutenu par l'armée et le peuple, il fait arrêter les membres du riksdag, et du rad, qui possédaient le pouvoir depuis la constitution de 1719. Il règne en réorganisant la justice et les finances, abolissant la torture, encourageant l'enseignement primaire, améliorant la condition paysanne en amorçant le remembrement des sols, et en instituant la liberté de commerce des grains.

Désireux de renforcer ses liens avec la France et de donner à la Suède un empire colonial, en 1784, Gustave III se fait céder par la France l'île de Saint-Barthélemy contre un droit d'entrepôt à Göteborg. Les Suédois font de Saint-Barthélemy un port franc en 1785. En hommage au roi de Suède, le principal bourg de l'île (Le Carénage) est renommé Gustavia vers 1787.

En 1789, il renforce l'absolutisme pour lutter contre la noblesse par l'Acte d'Union et de sécurité, qui accorde à tous les Suédois l'égalité des droits, dont l'accès aux fonctions publiques.
Les bonnes relations qu'il entretenait avec la France furent rompues lors de la Révolution française. Le 16 mars 1792, la noblesse fomenta un complot et il fut assassiné par Ankarström lors d'un bal masqué. Son fils Gustave IV Adolphe lui succéda.
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 7 Aoû - 12:43 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
FLF_BZH
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 1 755
Localisation: Dugeleh Breih — Duché de Bretagne
Masculin

MessagePosté le: Mar 7 Aoû - 21:19 (2012)    Sujet du message: Suède Répondre en citant

Une bonne preuve que la monarchie absolue peut réaliser de bonnes choses, loin des fantasmes et des préjugés des révolutionnaires. Cet exemple contraste fortement avec la monarchie suédoise actuelle, où Charles XVI Gustave n'a absolument aucun pouvoir, encore moins que les autres monarques européens.
_________________
http://www.royalistesbretons.fr/


Revenir en haut
Comte de Chinon
Comte

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2012
Messages: 518
Localisation: Génelard
Religion: Catholique traditionaliste
Masculin

MessagePosté le: Mar 7 Aoû - 22:18 (2012)    Sujet du message: Suède Répondre en citant

Oui, mais aussi la preuve que la Noblesse (pour laquelle j'ai par ailleurs le plus grand respect) doit rester à sa place! et que Richelieu puis Louis XIV ont eu raison de l'abaisser!
On pourra remarquer aussi que le propre frère du Roi, Charles, duc de Sodermanland, n'a cessé de conspirer, ou tout au moins de critiquer son action, à l'instar d'un certain Comte de Provence, et qu'il était chef de la Franc-Maçonnerie locale! Peut-être fut-il même au courant de la préméditation d'assassinat sur son Frère, mais sans certitude! Enfin, il fut nommé roi après l'abdication de son neveu Gustave IV Adolphe, alors que celui-ci avait un fils tout à fait apte à lui succéder! Usurpation!!! Evil or Very Mad  
_________________
Comte de Chinon
Capitaine-Lieutenant des Gendarmes de la reine



Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 608

MessagePosté le: Mar 7 Aoû - 23:12 (2012)    Sujet du message: Suède Répondre en citant

1) Oui, mais aussi la preuve que la Noblesse (pour laquelle j'ai par ailleurs le plus grand respect) doit rester à sa place! et que Louis XIII puis Louis XIV ont eu raison de l'abaisser!


Développez sur Richelieu et l'abbaissement du parti des dévôts, par exemple, quoique ce sujet ai déjà été entrepris dans un autre post.
_________________


Dernière édition par Henryk le Mer 8 Aoû - 08:10 (2012); édité 2 fois
Revenir en haut
FLF_BZH
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 1 755
Localisation: Dugeleh Breih — Duché de Bretagne
Masculin

MessagePosté le: Mer 8 Aoû - 00:06 (2012)    Sujet du message: Suède Répondre en citant



Comte de Chinon a écrit:


Oui, mais aussi la preuve que la Noblesse (pour laquelle j'ai par ailleurs le plus grand respect) doit rester à sa place! et que Richelieu puis Louis XIV ont eu raison de l'abaisser!



Effectivement, l'histoire nous montre qu'elle fut parfois menaçante pour le pouvoir royal, chose à éviter absolument.

Comte de Chinon a écrit:


On pourra remarquer aussi que le propre frère du Roi, Charles, duc de Sodermanland, n'a cessé de conspirer, ou tout au moins de critiquer son action, à l'instar d'un certain Comte de Provence, et qu'il était chef de la Franc-Maçonnerie locale! Peut-être fut-il même au courant de la préméditation d'assassinat sur son Frère, mais sans certitude! Enfin, il fut nommé roi après l'abdication de son neveu Gustave IV Adolphe, alors que celui-ci avait un fils tout à fait apte à lui succéder! Usurpation!!! Evil or Very Mad  


Les Bernadotte seraient-ils alors illégitimes?
_________________
http://www.royalistesbretons.fr/


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 608

MessagePosté le: Mer 8 Aoû - 08:14 (2012)    Sujet du message: Suède Répondre en citant

La loi salique a été abrogée au Danemark en 1953 et en Belgique en 1991. Depuis l'abolition de la primogéniture mâle  suédoise en 1980, l'héritier de la couronne est l'enfant aîné du roi, quel que soit son sexe. L'héritière est donc actuellement la princesse Victoria, fille aînée du roi Carl XVI Gustaf, bien qu'elle ait un frère cadet.


Charles XIV Jean de Suède dit Bernadotte

 janvier 1763, naît à Pau leur cinquième enfant, Jean-Baptiste. Celui-ci doit dans un premier temps suivre la voie ouverte par son père, c'est-à-dire poursuivre dans des études de droit, auxquelles Jean-Baptiste se destine dans un premier temps. Cependant, trouvant ces études ennuyeuses, il décide de s'engager dans l'armée.
Après la mort de son père en 1780, Jean-Baptiste s'engage dans le régiment Royal-la-Marine.

Lorsque la Révolution française éclate, il a le grade de sergent. Après s'être distingué aux armées du Rhin et de Sambre-et-Meuse, il est promu, grâce à Jean Baptiste Kléber général de brigade après la bataille de Fleurus en juin 1794. Deux mois plus tard, il est général de division.

La Campagne d'ItalieIl est chargé en 1797 de conduire en Italie 20 000 hommes de l'armée de Sambre-et-Meuse.

En 1798, Bernadotte est envoyé à Vienne, en qualité d'ambassadeur. Il y rencontre Beethoven, et y provoque une émeute pour avoir arboré le drapeau tricolore sur la façade de l'ambassade française. Il quitte alors la capitale autrichienne deux mois seulement après son arrivée. La même année, il épouse Désirée Clary, la première fiancée de Napoléon, et devient ainsi le beau-frère de Joseph Bonaparte. L'année suivante va naître Oscar son unique enfant.

Ministre de la guerre
Chargé du commandement de l'armée d'observation, en 1799, il reçoit l'ordre de passer le Rhin pour bloquer Philippsburg; mais les revers des Français en Italie et en Allemagne les forcent à renoncer à ce projet.
Nommé alors ministre de la guerre du 3 juillet au 14 septembre 1799 , il cherche à ranimer le zèle des armées françaises par des mesures vigoureuses, et réorganise en deux mois (2 juillet-11 septembre 1799) les services qui étaient dans un état déplorable. Présenté comme proche des Jacobins, Il est écarté par une intrigue de Sieyès.
Il refuse de participer au coup d'État du 18 brumaire, mais est cependant ménagé par Bonaparte. En effet, il entre au Conseil d'État, et reçoit le commandement de l'armée de l'Ouest. Il est basé à Rennes.
Il est compromis par la conspiration des « libelles », dite aussi des « pots de beurre » montée par le général Simon.


En 1804, Bernadotte se rallie à Napoléon devenu Empereur. Il est nommé gouverneur à Hanovre, et reçoit le bâton de maréchal.
Fouché lui obtient l'armée de l'Escaut à la fin de juillet 1809. Il repousse les Britanniques débarqués à Walcheren (juillet 1809). Malgré ce succès, il se voit encore une fois privé de son commandement : l'Empereur lui enlève l'armée de l'Escaut dès septembre.


Prince de Suède

En 1810, alors qu'il se trouve à Paris en semi-disgrâce, le parti pro-français suédois lui propose d'être candidat lors de l'élection du nouveau prince héritier, avec l'idée de récupérer avec l'appui de Napoléon la Finlande que la Russie a annexée en 1809. Grâce à Jean-Antoine Fournier, un grenoblois ayant vécu 18 ans en Suède, qui y retourne se faisant passer pour l'« envoyé » de Napoléon, et y mène une propagande active et habile, Bernadotte est élu à la surprise générale. L'élection s'est tenue à Orebro ville du centre de la Suède, afin d'éviter des troubles possibles à Stockholm. Il part avec l'assentiment de Napoléon qui accepte ce choix, espérant tenir ainsi un allié solide au nord de l'Europe. Il débarque à Helsingborg le 20 octobre 1810, et le 31 suivant, il est présenté aux États ; le 5 novembre, adopté par le roi Charles XIII, il prend le nom de Charles-Jean. Il consent d'abord à seconder la politique de l'Empereur et participe au blocus continental. En fait, dès 1811, à cause de la sénilité de son père adoptif, il dirige les affaires du royaume.


Sa politique veut qu'il renonce à la Finlande pour être en paix avec les Russes. Il espère néanmoins récupérer la Norvège, danoise depuis trois siècles, avec l'accord de l'Empereur. Devant le refus de ce dernier qui lui propose par la suite de l'accompagner pour attaquer la Russie, Charles-Jean rompt avec Napoléon qui vient d'envahir la Poméranie suédoise, et se rapproche du tsar Alexandre Ier.


Il participe en 1813 à la coalition contre la France, et prend le commandement de l'armée alliée du nord de l'Allemagne.
Il défait Oudinot à Gross-Beeren  août 1813, Ney à Dennevitz (6 septembre 1813), et prend part à la bataille de Leipzig (1813).

Puis il descend l'Elbe, s'empare de Lubeck et se dirige vers le Holstein, et menaçant le Danemark, obtient lors du traité de Kiel, le 14 janvier 1814, que la Norvège soit cédée à la Suède.
Il répugne à l'idée d'entrer en France en ennemi, et souhaite que son ancien pays conserve sa frontière sur le Rhin. L'intransigence de Napoléon rendra impossible ce désir.
Il avait caressé l'espoir de remplacer Napoléon, perspective à laquelle le tsar Alexandre Ier n'eût pas été hostile. Cette solution, envisagée, n'eut pas de suite, et les Bourbons furent restaurés sur le trône de France.
Après un bref séjour à Paris, il revint en Suède, où il est reçu avec enthousiasme. Il marche sur la Norvège dans laquelle des troubles ont éclaté, et s'en rend maître en 15 jours (1814).
En 1815, suite au retour de Napoléon pour les Cent jours, la Suède n'est pas tenue de combattre. Elle s'engage désormais dans une neutralité désirée par le prince héritier.


Armoiries de Charles XIV, Roi de Suède et de Norvège

En Février 1818, l'ex-maréchal Bernadotte devient roi de l'Union des royaumes de Suède et de Norvège sous le nom de Karl XIV Johan (Charles XIV Jean). Il fait prospérer ses États, développant l'instruction publique, l'agriculture, l'industrie, le commerce.


La légende veut que cet ancien soldat de la République ait porté un tatouage disant « Mort aux rois ! » (ou « Mort aux tyrans ! ») selon les témoignages.


Il avait comme devise : L'amour du peuple sera ma récompense. Il était franc maçon. Il décède le 8 mars 1844. Il fut inhumé dans la nécropole des rois de Suède en l'église de Riddarholmen. Son fils Oscar lui succède, et les Bernadotte règnent toujours sur la Suède, le roi actuel étant Charles XVI Gustave.
_________________


Dernière édition par Henryk le Mer 8 Aoû - 17:47 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Comte de Chinon
Comte

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2012
Messages: 518
Localisation: Génelard
Religion: Catholique traditionaliste
Masculin

MessagePosté le: Mer 8 Aoû - 11:03 (2012)    Sujet du message: Suède Répondre en citant

En 1544, Gustave 1er prend le pouvoir et rend la succession héréditaire dans la maison de Vasa (sa famille)!
ainsi on aura:
Gustave 1er  1523-1560
Eric XIV 1560-1568, son fils! il est déposé et remplacé par son frère Jean
Jean III 1568-1592
Jagellon 1592-1599  son fils Il est déposé par son Oncle au motif qu'il est roi de Pologne et Catholique! La Suède est alors Protestante 
Charles IX Régent puis Roi de Suède de 1599 à 1611, fils de Gustave 1er
Gustave II Adolphe 1611-1632 son fils
Christine 1632-1654 sa fille
Charles X Gustave 1654-1660 Petit fils de Charles IX par sa mère Catherine, fille aînée de Charles IX et donc cousin de Christine!
Charles XI 1660-1697 fils de Charles X (le Louis XIV Suédois)
Charles XII 1697-1718 fils de Charles XI (l'un des plus grands capitaines de l'Histoire)
Ulrique-Éléonore Reine puis Reine de Suède de 1718 à 1741 fille de Charles XI 
Frédéric 1er  1720-1751 époux d'Ulrique-Éléonore 
Sans héritier il choisit Adolphe-Frédéric de Holstein-Gottorp et ses descendants mâles pour lui succeder, par l'acte de Succession de 1743
Adolphe-Frédéric  1751-1771
Gustave III 1771-1792 son fils
Gustave IV Adolphe 1792-1809 son fils, ennemi acharné de la Révolution
Gustave IV est déposé en 1809 suite à une gestion calamiteuse et à des guerres coûteuses, avec notamment la perte de la Finlande! Après sa déposition Lui et ses héritiers sont déclarés déchus à jamais de la couronne! Il avait un fils, Gustave 1799-1877 qui ne put règner! Pourtant plusieurs fosi furent émises des possibilites de Restauration, mais elles échouèrent! Il vécut en Exil, officier de l'armée Autrichienne! Il épousa une Princesse de Bade dont il eu deux enfants, Carola, reine de Saxe et Louis né et mort en Février 1832
Suite à la Déposition de Gustave IV c'est son oncle Charles, duc de Sodermanland, qui est nommé Roi, sous le nom de Charles XIII! Sans Enfant il adopte le prince Christian-Auguste de Sonderburg , mais celui-ci meurt avant d'acceder au trone! Il adopte donc le maréchal Jean-Baptiste Bernadotte qui deviendra Charles-Jean XIV!


Pour considérer la légitimité des Bernadotte il faut se placer du coté Suédois ou les règles de successions sont très particulières! au départ la monarchie est élective, comme en Pologne  et c'est le coup de Force de Gustave 1er qui la rend héréditaire!  Donc oui certainement les Bernadotte sont légitimes, et avec la mort de Gustave (5) en 1877 la succession revient au duc de Sodermanland et donc à Bernadotte, puisque seul les mâles pouvaient hériter!
_________________
Comte de Chinon
Capitaine-Lieutenant des Gendarmes de la reine



Revenir en haut
Comte de Chinon
Comte

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2012
Messages: 518
Localisation: Génelard
Religion: Catholique traditionaliste
Masculin

MessagePosté le: Mer 8 Aoû - 11:06 (2012)    Sujet du message: Suède Répondre en citant

Henryk a écrit:
1) Oui, mais aussi la preuve que la Noblesse (pour laquelle j'ai par ailleurs le plus grand respect) doit rester à sa place! et que Louis XIII puis Louis XIV ont eu raison de l'abaisser!


Développez sur Richelieu et l'abbaissement du parti des dévôts, par exemple, quoique ce sujet ai déjà été entrepris dans un autre post.



comme vous le dîtes cela a déjà été entrepris auparavant, et si c'est pour que le sujet soit verrouillé, je ne vois aucun intérêt à cela!
_________________
Comte de Chinon
Capitaine-Lieutenant des Gendarmes de la reine



Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 608

MessagePosté le: Mer 8 Aoû - 18:02 (2012)    Sujet du message: Suède Répondre en citant

Le fait que le sujet ait été vérrouillé, n'apportait rien à la connaissance de la légitimité dans ce petit groupe, et aboutissait a des joutes de raisons.
_________________


Revenir en haut
Comte de Chinon
Comte

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2012
Messages: 518
Localisation: Génelard
Religion: Catholique traditionaliste
Masculin

MessagePosté le: Mer 8 Aoû - 18:07 (2012)    Sujet du message: Suède Répondre en citant

et bien comme cela recommencera, aucun intérêt!!! Embarassed
_________________
Comte de Chinon
Capitaine-Lieutenant des Gendarmes de la reine



Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 608

MessagePosté le: Mer 8 Aoû - 18:19 (2012)    Sujet du message: Suède Répondre en citant

-L'abandon de la "loi salique" est en fait la destruction discrète des Lois Fondamentales. On nie le fait que ce sont elles qui sont les garantes du Bien Commun, par le simple fait qu'elles ne sont pas modifiables au gré des caprices humains.
Mais leur destruction "participe de "l'égalité en droit" qui est passée sur le siècle": le travail de sape moral organisée par les oligarchies, que l'on nomme "Opinion" est la nouvelle norme impérieuse de la Vérité... L'arbitraire humain d'une poignée de puissants du jour devient donc la loi suprême.
Et plus tard, pourquoi ne pas suivre les conseils du "comte de Paris", et élire au suffrage universel le chef de l'Etat... et revenir à la République? Il faut ménager l'avenir!!!

-Le couplet sur la déchristianisation s'appuie comme toujours sur une caricature de la situation d'Ancien Régime, fruit d'une ignorance à laquelle on commence à s'habituer...
L'idée que le Roi viendra de la France rechristianisée au préalable est une dangereuse illusion, celle de a plupart des catholiques du XIX°s., séparatistes du Trône et de l'Autel, et qui n'est absolument pas un "préalable dans le droit fil de la doctrine légitimiste intégrale".

C'est évidemment le panneau dans lequel on veut nous faire tomber! D'ailleurs on nous dit que cela "nous convoque à l'impossible, et à cela nul n'est tenu sur terre (...) L'urgence prime une hypothétique christianisation des sols qu'il n'est pas non plus inutile de mettre en mouvement dès à présent."!


Soyez catholiques,
mais que cela ne vous paralyse pas, ne vous empêche pas de rentrer dans la ronde du groupe réducteur pour promouvoir "un roi de consensus ", c'est-à-dire un roi de la Révolution, un Louis-Philippe II, le pantin des oligarques, au sein d'une pseudo-monarchie "déliée de la transcendance": c'est un contre-sens absolu, car la monarchie "est, substantiellement, ce régime qui légitime son autorité sur une transcendance, sur la primauté du spirituel."


Voilà donc le réalisme actuel qu'on nous propose: le maintien intégral des principes de la Révolution en politique, maquillé sous des astuces idéologiques destinées à endormir les préventions du bon sens.

Dès lors, on n'est guère surpris par l'indigestion de ce forum tel qu'il est, avec une autorité et surtout, la Vérité (qui est l'adéquation de l'intelligence au réel, faut-il le rappeler!): voilà le calvaire des princes des nuées, de ceux qui réclament un espace libre, c'est-à-dire une société de pensée, où ils sont naturellement les maîtres.


Quant à la digestion de la transcendance par les botuliques, car cela n'est pas autre chose que leur prévisible immanence. D'ailleurs, le mépris condescendant dans lequel ils tiennent la vraie Foi montre assez quel est le Dieu qu'ils adorent!

Curieuse reconnaissance de la transcendance, d'ailleurs, qui fait qu'on n'en tient aucun compte, et donc qu'on la nie au moins en pratique!

Le Magistère nous renseigne très bien sur l'agnosticisme, ou positivisme (comme par hasard!), puisqu'il l'a condamné deux fois (Apostolicae Sedis-1869, et Vatican I-1870)!
Le Positivisme restreint injustement le rôle de la raison, puisqu'il limite la connaissance aux faits sensibles, nie la valeur de la généralisation et du raisonnement. Il confond les deux termes: inconnaissable et incompréhensible.

Cela vous conduit tout droit à la Révolution, si bien définie par Mgr Gaume comme "la haine de tout ordre que l’homme n’a pas établi et dans lequel il n’est pas roi et Dieu tout ensemble."
_________________


Dernière édition par Henryk le Dim 12 Aoû - 00:03 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Comte de Chinon
Comte

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2012
Messages: 518
Localisation: Génelard
Religion: Catholique traditionaliste
Masculin

MessagePosté le: Mer 8 Aoû - 18:31 (2012)    Sujet du message: Suède Répondre en citant

Pourquoi cette tirade?  Question   
Ais-je encore dit quelque chose d'incorrect?
_________________
Comte de Chinon
Capitaine-Lieutenant des Gendarmes de la reine



Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 608

MessagePosté le: Mer 8 Aoû - 18:37 (2012)    Sujet du message: Suède Répondre en citant

C'e n'est guère une tirade, c'est une esplication triviale sur la loi salique.
_________________


Revenir en haut
Comte de Chinon
Comte

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2012
Messages: 518
Localisation: Génelard
Religion: Catholique traditionaliste
Masculin

MessagePosté le: Mer 8 Aoû - 18:47 (2012)    Sujet du message: Suède Répondre en citant

d'accord! Very Happy


Mais comment faire dans des pays qui n'ont jamais appliqué la loi Salique, ou tardivement comme l'Espagne! dans les Pays nordiques il n'y en n'avait pas, de meme qu'en Russie!! 
_________________
Comte de Chinon
Capitaine-Lieutenant des Gendarmes de la reine



Revenir en haut
FLF_BZH
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 1 755
Localisation: Dugeleh Breih — Duché de Bretagne
Masculin

MessagePosté le: Mer 8 Aoû - 22:52 (2012)    Sujet du message: Suède Répondre en citant


Ce roi Charles XIV Jean m'a toujours paru avoir un destin surprenant effectivement: passer de républicain français à roi de Suède; et que le Charles XVI Gustave en descend.

Comte de Chinon a écrit:



Pour considérer la légitimité des Bernadotte il faut se placer du coté Suédois ou les règles de successions sont très particulières! au départ la monarchie est élective, comme en Pologne  et c'est le coup de Force de Gustave 1er qui la rend héréditaire!  Donc oui certainement les Bernadotte sont légitimes, et avec la mort de Gustave (5) en 1877 la succession revient au duc de Sodermanland et donc à Bernadotte, puisque seul les mâles pouvaient hériter!



Ah, je comprends un peu mieux. Et donc en fait les hommes pouvaient régner à partir de 1743 et Gustave, celui qui aurait dû régner n'avait pas de postérité masculine, donc branche suivante, etc. Ma question est donc bien résolue. Wikipédia ne m'avait pas suffit. Merci pour vos éclaircissements.



Pour revenir sur l'explication de la loi salique que vous faites Henryk, on peut rajouter aussi que la modifier reviendrait à modifier l'ordre de succession, une autre loi fondamentale pour ce qui nous concerne en France. Et plus généralement, même aujourd'hui, on n'a pas besoin de telle chose: notre roi a maintenant deux fils, et ensuite, au moins 120 hommes sont successibles; on est donc assez tranquille.
_________________
http://www.royalistesbretons.fr/


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:41 (2016)    Sujet du message: Suède

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Actualité -> Politique Internationale Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com