Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Chronologie des roys de France de l'an de grâces 496 à nos jours

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Rois de France
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 609

MessagePosté le: Mer 22 Aoû - 21:34 (2012)    Sujet du message: Chronologie des roys de France de l'an de grâces 496 à nos jours Répondre en citant

Clovis Ier
(466, ? – 27 novembre 511, Paris)
 mort à 45 ans


Lettre de félicitation de St Avit en 496 au rois Clovis

Epouse Clothilde en 493

486 Bataille de Soissons: Il attaque Siagrius général des Romains

492: Conquête de la Cité de Tongres.

Gondebaud, arien, est son vassal, contre Géodégisile. Puis Clovis se bat contre Gondebaud, avec Théodoric roi des Ostrogohts.

507: bataille de Vouillé, contre Alaric.

508 Clovis prend Angoulême. 509 Il est battu à Arles par Théodoric. Traité de Paix entre les Francs les Visigohts et les Bourguignons.
Invasions
407-409
Charité de Sts Exupère, St Aignan, St Loup...

 Attila 451

Les autres royaumes sont ariens.

"Eucaristicum" de Paullin

monastère des Iles de Lérins,

Formé par les Évêques Clovis après une dizaine d'années de formation religieuse, se convertit à Tours sur la Tombe de St Martin.
Source: St Avit

Papes
Félix III :492
Gélase I :496
Anastase II :498
Symmaque I:514

Roi des Francs saliens puis Roi des Francs




Cri:
Salus mihi conjuge partaest



481 – 511

Sacré en 496
 

Régence de Clothilde


Reine des francs (Reine de Toulouse)

431: concile d'Ephése: Marie "Mère de Dieu
451: Attila battu aux champs Catalauniques
Concile de Calcédoine: Jésus vrai Dieu et vrai homme


Premier roi chrétien des Francs, à sa mort, son royaume est partagé entre ses cinq enfants Clodomir, Thierry, Childebert, Clotaire et Clotilde la Jeune.

Ste Geneviève protège Paris

St Léon Protège Rome

475 Saint Avit de Vienne
Saint Rémi de Reims

506 Concile d'Agde
511 Concile d'Orléans

À la mort de Clovis, sa mère Clotilde partage le royaume entre cinq des enfants de Clovis. Childebert récupère son royaume après avoir assassiné Amalaric, chef des Wisigoths du Languedoc








Thieri I
roi d'Austrasie
règne à Metz
Clodomir
règne à Orléans
Childebert I
règne à paris
Clotaire I
règne à Soissons
Symmaque 514
Hormisdas: 523
Jean I   : 526
Félix IV : 530
520 Thieri aide Hermanfroi à dépouiller son frère Baldéric de la partie de Thuringe qu'il possédait.
Hermanfroi lui manque de parole, quand il n'as plus besoin de lui.
523 Clodomir fait la guerre à Sigismond roir de Bourgogne. Il le fait prisonnier et ensuite le fait mourir. Il est tué lui-même dans un combat qui  livre à Gondemar, devenu roi de Bourgogne, depuis la mort de Sigismond
523 CHildebert se joint à Clodomir et à Clotaire contre Sigismond, héritier de Gonde baut qui retenait injustement le bien de Clothilde leur mère; Ils défont Sigismond et en demeurent là.

523 Clotaire se joint à Childebert et à Clodomir contre Sigismond.
Fils de Thierry Ier.534: Mort de St Benoit


 531 Theri s'empare du Royaume de Thuringe après avoir défait Hermanfroi et l'avoir fait mourir. Il est aidé par Clotaire, à qui il dresse des embuches.
qui est au nombre des saints.


531: Childebert fait la guerre à Amalaric roi des Visigohts, qui traitait mal sa femme Clotilde sœur de Childebert. Amalaric est vaincu est assassiné par ses gens.
531: Clotaire accompagne Thieri à la guerre contre le roi de Thuringe et se sauve heureusement des pièges que lui tend son frère.

Boniface II: 531
Jean II: 535


534
533


534




534



Clotaire Ier
(v. 497,? – 29 novembre 561, Soissons) mort à 64 ans


511
524–558
558–561
555 –558
558 –561











Roi de Soissons
Roi d'Orléans
Roi de Toulouse
Roi de Reims
Roi des Francs











Dernier survivant des enfants de Clovis, réunifie le royaume. À sa mort, ses quatre fils Caribert, Sigebert, Chilpéric et Gontran se partagent le royaume.
Caribert Ier
(v. 521, ? – 5 mars 567, près de Bordeaux) mort à 46 ans




561– 567Roi des Francs (Roi de Paris)


Sigebert Ier
(535, ? – décembre 575, Vitry-en-Artois) mort à 40 ans





561– 575Roi des Francs (Roi de Reims)
Chilpéric Ier
(v. 526, ? – septembre 584, Chelles) mort à 59 ans





561
567 –584






Roi de Soissons
Roi des Francs (Roi de Paris)







Gontran
(v. 528, ? – 28 mars 592, Chalon-sur-Saône) mort à 64 ans





561– 592
584– 592






Roi de Burgondie
Roi des Francs (Roi de Paris)







Childebert II
(6 avril 570, ? – mars 596, ?) mort à 25 ans





575– 596
592 –596






Roi d'Austrasie
Roi de Burgondie et de Paris





Fils de Sigebert Ier.

Théodebert II(585, ? – 612, ?) mort à 27 ans







595– 612

Roi d'AustrasieFils de Childebert II.
Théodoric II
(587, ? – 613, ?) mort à 26 ans







595–
612 –613





Roi de Burgondie
Roi d'Austrasie





Fils de Childebert II.

Sigebert II
(
v. 601, ? – 10 octobre 613, Renève) mort à 12 ans







613

Roi d'AustrasieFils de Thierry II. Vaincu et tué par Clotaire II.

Clotaire II le Jeune ou le Grand(mai 584, ? – 18 octobre 629, ?)
mort à 45 ans









584
595 –613
613 –629







Roi de Neustrie
Roi de Paris
Roi des Francs







Fils de Chilpéric Ier, réunifie le royaume franc.
Dagobert Ier
(v. 602/5, ? – 19 janvier 639,
Épinay-sur-Seine)
mort à 34 ans







629–638 ou 639

Roi d'Austrasie Roi des Francs (moins l'Aquitaine)Roi des Francs





Fils de Clotaire II.

Caribert II
(v. 606/10, ? – 8 avril 632, ?) mort à 22 ou 26 ans




629 –632

Roi d'AquitaineFils de Clotaire II.
Sigebert III
Saint Sigebert
(631, ?–février 656?) mort à 25 ans



639 – 656Roi d'AustrasieFils de Dagobert Ier.636: St Isidore de Séville



Clovis II le Fainéant(633, ? – 31 octobre 657, ?) mort à 24 ans

639 –657Roi de Neustrie et de BurgondieFils de Dagobert Ier.

Childebert III l'Adopté(vers 650, ? - 18 octobre 662, ?)


656 –662

Roi d'AustrasieFils adoptif de Sigebert III.

Clotaire III
(v. 652, ? – 673, ?) mort à 21 ans




657– 673Roi de Neustrie et de BurgondieFils de Clovis II.

Childéric II
(v. 655, ? – 675, Lognes) mort à 20 ans








662673– 675



Roi d'AustrasieRoi des Francs



Fils de Clovis II.

Théodoric III
(v. 657, ? – 691, ?) mort à 34 ans





673, puis
675
679–691






Roi de Neustrie
Roi des Francs

Fils de Clovis II.
Clovis III
(vers 670-676)








675 –676Roi d'AustrasiePrétendument fils de Clotaire III, placé sur le trône d'Austrasie par le maire du palais Ébroïn.

Dagobert II
(v. 652 –
23 déc 679) mort à 27 ans







676–679

Roi d'AustrasieFils de Sigebert III. Canonisé en 892.
Clovis IV
(v. 680– 695,) mort à 15 ans



691–695Roi des FrancsFils de Thierry III.

Childebert IV
(v. 683– 711)
mort à 28 ans

695-711Roi des FrancsFils de Thierry III.
Dagobert III
(v. 699– 715)
mort à 16 ans







711–715

Roi des FrancsFils de Childebert IV.

Chilpéric II(v.670–721)
mort à 51 ans







715
719–721






Roi de Neustrie et de Burgondie
Roi des Francs





Probablement fils de Childéric II. Élu roi de Neustrie en 715, sous l'égide du maire du palais Rainfroi. Devient roi de tous les Francs après la mort de son concurrent Clotaire IV, en 719.

Clotaire IV
(v. 685– 719)


mort à 34 ans

717 – 719Roi d'AustrasieProbablement fils de Thierry III, placé sur le trône d'Austrasie par Charles Martel, en lutte contre les Neustriens Chilpéric II et Rainfroi.
Théodoric IV de Chelles(vers 713, ? - 737, ?)

721– 737Roi des FrancsFils de Dagobert III, placé sur le trône par Charles Martel après la mort de Chilpéric II.

Childéric III
l'Insensé(vers 714- 754)

743 – 751

Roi des FrancsPlacé sur le trône par Pépin le Bref, déposé par ce même Pépin en novembre 751 et cloîtré dans un monastère. 

vers 740: Opposition de St Jean Damascène contre l'Iconoclasme

















Carolingiens





PortraitNomRègneTitresDynastieNotes
Pépin Ierle Bref
(v. 715, ? – 24 septembre 768, Saint-Denis) mort à 53 ans







751 – 768Roi des FrancsCarolingiensDevient maire du palais de Neustrie à la mort de son père Charles Martel, en 741, puis d'Austrasieaprès le retrait de son frère Carloman.
Dépose le Mérovingien Childéric III et se fait élire roi des Francs en novembre 751, et est sacré par Saint Boniface en 752. Meurt le 24 septembre 768.





Carloman Ier
(v. 751, ? - 4 décembre 771, Samoussy) mort à 20 ans





768– 771Roi des Francs d'Austrasie, Alémanie et ThuringeCarolingiensFils cadet de Pépin le Bref.

Charlemagne
(Charles Ier)
(2 avril 742, ? – 28 janvier 814, Aix-la-Chapelle)
mort à 71 ans





768 –774 - 814
800 - 814







Roi des FrancsRoi des Lombards
Empereur d'Occident








CarolingiensSacré de manière anticipée avec son père et son frère Carloman en 754. Devient roi des Francs à la mort de son père en 768, conjointement avec son frère Carloman, qui meurt en 771.
Est couronné empereur d'Occident par le pape Léon III à Rome le 25 décembre 800. Meurt à Aix-la-Chapelle le 28 janvier 814.

Louis Ierle Pieux
(778, Chasseneuil-du-Poitou – 20 juin 840, Ingelheim) mort à 62 ans







814- 840



Roi d'AquitaineRoi des FrancsEmpereur d'Occident





CarolingiensDevient roi d'Aquitaine en 781, puis empereur d'Occident le 11 septembre 813, associé au titre par son père. Est sacré par le pape Étienne IV à Reims le 5 octobre 816. Déposé le 7 octobre 833 par son fils Lothaire, est restauré le 15 février 835. Meurt le 20 juin 840.
Charles II le Chauve
(13 juin 823, Francfort-sur-le-Main – 6 octobre 877, Avrieux) mort à 54 ans

832 – 834 838- 845
843- 877
875 -877





Roi d'AquitaineRoi de Francie Occidentale
Empereur d'Occident





CarolingiensDevient roi de Francie occidentale après le traité de Verdun (843). Est sacré empereur d'Occident à Rome le 25 décembre 875, après la mort de son neveu Louis II le Jeune. Meurt le 6 octobre 877.
Louis II le Bègue
(1er novembre 846, ? – 10 avril 879, Compiègne) mort à 32 ans


867 – 877877 - 879





Roi d'AquitaineRoi de Francie Occidentale



CarolingiensDevient roi d'Aquitaine en 867, puis roi des Francs à la mort de son père Charles II. Est sacré à Compiègne le 8 décembre 877. Meurt le 10 avril 879.
Louis III
(v. 864, ? – 5 août 882, Saint-Denis) mort à 18 ans






879 – 882Roi des Francs de Francie OccidentaleCarolingiensEst élu roi des Francs conjointement avec son frère Carloman II après la mort de leur père Louis II. Est sacré à Ferrières en septembre 879. Meurt sans descendance le 5 août 882.
Carloman II
(v. 866, ? – 12 décembre 884, Lyons-la-Forêt) mort à 18 ans







879 – 884Roi des Francs de Francie OccidentaleCarolingiensEst élu roi des Francs conjointement avec son frère Louis III après la mort de leur père Louis II. Est sacré à Ferrières en septembre 879. Devient seul roi après la mort de son frère le 5 août 882, meurt à son tour sans descendance le 12 décembre 884.

Charles III
 le Gros (839, ? – 13 janvier 888, Neudingen)
mort à 49 ans





876 – 888


881

884- 888









Roi d'Italie et de Francie Orientale

Empereur d'Occident

Roi de Francie Occidentale




CarolingiensFils de Louis le Germanique, est appelé pour assurer la régence, les nobles refusant de reconnaître le jeune Charles le Simple, dernier fils de Louis II roi des Francs. Est déchu à Mayence de ses titres en novembre 887. Meurt le 13 janvier 888.

Eudes
(v. 860, ? – 1er janvier 898, La Fère) mort à 38 ans
866 - 868

 886 - 888

 882 - 888

885 - 888
888 – 898





Marquis de Neustrie
Comte de Paris

Comte de Troyes

Roi de Francie Occidentale



RobertiensEst élu roi des Francs après la mort de Charles le Gros. Est sacré à Compiègne le 29 février 888 et à Reims encore en 888. Meurt le 1er janvier 898.
Charles III le Simple(17 septembre 879, ? – 7 octobre 929, Péronnes)
mort à 50 ans









898 – 922Roi de Francie OccidentaleCarolingiensFils de Louis II, est écarté du trône à la mort de son frère Carloman II en raison de son jeune âge. Lorsque le régent Charles le Gros est déposé, est encore trop jeune et se voit préférer Eudes, le comte de Paris.
Est cependant sacré à Reims le 28 janvier 893, alors qu'Eudes règne encore. Après avoir accepté de cohabiter, les deux rois s'accordent pour que Charles succède seul à Eudes après sa mort. Charles devient roi des Francs le 1er janvier 898.

Il est déposé par les grands du royaume, qui élisent et font sacrer Robert, comte de Paris, le 30 juin 922. Est fait prisonnier en 923 après la défaite de Soissons. Meurt en détention le 7 octobre 929.


Robert Ier(v. 866, ? – 15 juin 923, Soissons) mort à 57 ans




898 - 923922 – 923




Comte de ParisRoi de Francie Occidentale






RobertiensFrère d'Eudes, ne revendique pas la couronne à la mort de ce dernier.
Avec plusieurs nobles, se révolte contre Charles le Simple en 921.
Est sacré à Reims le 30 juin 922. Meurt durant la bataille de Soissons, le 15 juin 923.

Raoul(v. 890, ? – 15 janvier 936, Auxerre) mort à 46 ans

921 - 923923 – 936



Duc de BourgogneRoi de Francie Occidentale



BosonidesDevient roi des Francs à la mort de Robert Ier, les grands du royaume refusant de rendre la couronne à Charles le Simple. Est sacré le 13 juillet 92 à Soissons. Meurt de pédiculose corporelle le 15 janvier 936 sans laisser d'enfant mâle.
Louis IV d'Outre-mer
(10 septembre 921, Laon – 10 septembre 954, Reims)
mort à 33 ans





936 – 954Roi des FrancsCarolingiensFils de Charles le Simple, ne devient roi des Francs qu'après la mort de Raoul, lorsque Hugues le Grand refuse la couronne pour lui-même. Est sacré à Laon le 19 juin. Meurt le 10 septembre 954 des suites d'une chute de cheval.

Lothaire
(941, Laon – 2 mars 986, Laon) mort à 45 ans



954– 986Roi des FrancsCarolingiensDevient roi des Francs à la mort de son père Louis IV, le 10 septembre 954. Est sacré à Reims le 12 novembre. Meurt le 2 mars 986.
Louis V
le Fainéant
(967, ? – 22 mai 987, Compiègne)
mort à 20 ans




980– 982986- 987


Roi d'AquitaineRoi des Francs



CarolingiensEst sacré à Compiègne le 8 juin 979. Devient roi des Francs à la mort de son père Lothaire, le 2 mars 986. Meurt des suites d'un accident de chasse le 22 mai 987 sans descendance.

_________________


Dernière édition par Henryk le Mer 8 Avr - 18:13 (2015); édité 22 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 22 Aoû - 21:34 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 609

MessagePosté le: Mer 22 Aoû - 23:06 (2012)    Sujet du message: Chronologie des roys de France de l'an de grâces 496 à nos jours Répondre en citant



Capétiens

PortraitNomRègneDynastieNotesArmoiries
Hugues IerCapet
(v. 940, Dourdan – 24 octobre 996, Prasville) mort à 56 ans
      







987 – 996CapétiensFils d'Hugues le Grand, petit-fils de Robert Ier, Duc des Francs depuis 960, est élu roi des Francs après la mort de Louis V et sacré à Noyon le 3 juillet 987. Meurt le 24 octobre 996
Robert II
le Pieux
(27 mars 972, Orléans – 20 juillet 1031, Melun) mort à 59 ans



996 – 1031CapétiensEst sacré le 25 décembre 987 à Orléans comme roi associé. Devient roi des Francs à la mort de son père Hugues Capet, le 24 octobre 996. Meurt le 20juillet 1031.

Henri Ier
(4 mai 1008, ? – 4 août 1060, Vitry-aux-Loges) mort à 52 ans







1031 – 1060CapétiensEst sacré le 14 mai 1027 à Reims comme roi associé. Devient roi des Francs à la mort de son père Robert II, le 20 juillet 1031. Meurt le 4 août1060.


Philippe Ier
(23 mai 1052, ? – 29 juillet 1108, Melun) mort à 56 ans







1060 – 1108CapétiensEst sacré le 23 mai 1059 à Reims comme roi associé. Devient roi des Francs à la mort de son père Henri Ier, le 4 août 1060. Meurt le 29 juillet 1108.
Louis VI
(1er décembre 1081, Paris – 1er août 1137, Béthisy-Saint-Pierre) mort à 55 ans






Devise: Qui se humiliat, exaltabitur!      
1108 – 1137CapétiensDevient roi des Francs le 29 juillet 1108, à la mort de son père Philippe Ier. Est sacré à Orléans le 3 août. Meurt le 1er août 1137.

Louis VII
(1120,? – 18 septembre 1180, Paris) mort à 60 ans






1137 – 1180CapétiensSecond fils de Louis VI. Est sacré le 25 octobre1131 à Reims comme roi associé. Devient roi des Francs à la mort de son père, le 1er août 1137. Meurt le 18 septembre 1180.

Philippe II Auguste(21 août 1165, Gonesse ou Melun ou Abbaye du Jard – 14 juillet 1223, Mantes) mort à 57 ans




Devise :  Jam illustrabit omnia!


1180 – 1223CapétiensEst sacré à Reims le 1er novembre 1179 comme roi associé. Devient roi des Francs à la mort de son père Louis VII, le 18 septembre 1180. Premier à utiliser le titre de roi de France. Meurt le 14 juillet 1223. Philippe Auguste doit renoncer au droit de régale (droit de jouissance du temporel des évêchés vacants)Il annule en 1189 la « dîme saladine » accablante pour les bourgeois et nobles de robe qu'il exige avant sa croisade en 1188
Le Trésor est géré par les Templiers.

Si Philippe Auguste se montre intraitable, c'est avant tout pour entretenir une armée soldée ; il renonce autant qu'il le peut aux levées féodales, plus encombrantes qu'utiles, et Bouvines lui apprend à ne pas compter sur les milices communales en rase campagne.

Il compose le gros de son armée avec des « soudoyers », chevaliers et « sergents », nobles ou non, à pied ou montés ; parfois, il les paie en terres, faute de numéraire, mais toujours à titre viager ou révocable.
Il ceinture Paris d'une muraille continue, renforcée de trente-quatre tours rondes sur la rive gauche et de trente-trois sur la rive droite ; à l'ouest, il élève l'énorme donjon du Louvre, où il dépose ses archives. Cette monarchie nomade tend à devenir sédentaire ; le roi séjourne volontiers à Paris, dont il fait paver les rues principales et qui prend figure de capitale.
En 1200, il accorde aux écoliers, organisés en universitas, le privilège de ne dépendre que des juges ecclésiastiques.



Louis VIII
(5 septembre 1187, Paris – 8 novembre 1226, Montpensier) mort à 39 ans

Devise: Non furit, indmitus!


1223 – 1226CapétiensDevient roi de France à la mort de son père Philippe II, le 14 juillet 1223. Est sacré à Reims le 6 août. Meurt de la dysenterie le 8 novembre 1226.

Louis IX
 Saint-Louis(25 avril 1214, Poissy – 25 août 1270, Tunis) à 56 ans



Devise: Hors cest anel point n'ay d'amour



1226 – 1270CapétiensDevient roi de France à la mort de son père Louis VIII, le 8 novembre 1226. Est sacré à Reims le 29 novembre 1226. Meurt de la dysenterie le 25 août 1270.
Philippe III
(30 avril 1245, Poissy – 5 octobre 1285, Perpignan) mort à 40 ans



Devise:


1270 – 1285CapétiensDevient roi de France à la mort de son père Louis IX, le 25 août 1270. Est sacré à Reims le 30 août 1271. Meurt le 5 octobre 1285.
Philippe IV
(1268, Fontainebleau – 29 novembre 1314, même lieu) mort à 46 ans

Devise:

1285 – 1314CapétiensDevient roi de Navarre (sous le nom de Philippe Ier) en épousant la reine Jeanne Ire, le 14 août 1284, puis roi de France à la mort de son père Philippe III, le 5 octobre 1285. Est sacré à Reims le 6 janvier 1286. Meurt le 29 novembre 1314.
Louis X
(4 octobre 1289, Paris – 5 juin 1316, Vincennes) mort à 26 ans

Devise: Justum et tenacem propositi virum

1314 – 1316CapétiensDevient roi de France et de Navarre (sous le nom de Louis Ier) à la mort de son père Philippe IV, le 29 novembre 1314. Est sacré à Reims le 24 août 1315. Meurt le 5 juin 1316 en laissant un enfant à naître.

Jean Ier
(15 novembre, Paris – 19 novembre 1316, même lieu) mort à 4 jours

Devise:

1316CapétiensFils posthume de Louis X, qui ne vécut que quatre jours. Il aura régné autant de jours qu'il aura vécu, ce qui constitue un cas unique dans l'histoire de la royauté française.
Philippe V
(17 novembre 1293, Lyon – 3 janvier 1322, Paris) mort à 28 ans

Devise:

1316 – 1322CapétiensSecond fils de Philippe IV. Devient roi de France et de Navarre (sous le nom de Philippe II) à la mort de son neveu Jean Ier, le 19 novembre 1316. Est sacré à Reims le 11 janvier 1317. Meurt sans descendance mâle le 3 janvier 1322.
Charles IV
(18 juin 1294, Creil – 1er février 1328, Vincennes) mort à 33 ans

Devise:

1322 – 1328CapétiensTroisième fils de Philippe IV. Devient roi de France et de Navarre (sous le nom de Charles Ier) à la mort de son frère Philippe V, le 3 janvier 1322. Est sacré à Reims le 21 février. Meurt sans descendance mâle le 1er février 1328. Sa succession complexe entraînera la guerre de Cent Ans. C'est le dernier Capétien de la branche dite aînée.




PortraitNomRègneDynastieNotesArmoiries
Philippe VI
(1293, ? – 22 août 1350, Nogent-le-Roi ou Coulombs) mort à 57 ans




1328 – 1350ValoisNeveu de Philippe IV le Bel (fils de son frère Charles de Valois). Devient roi de France à la naissance de Blanche de France, fille de son cousin germain Charles IV le Bel, le 1er avril 1328. Est sacré à Reims le 29 mai. Sous son règne commence la Guerre de Cent Ans: le roi d'Angleterre, Édouard III, revendique le trône de France car il est le petit-fils de Philippe IV le Bel. Meurt le 22 août 1350.

Jean II
(26 avril 1319, Le Mans – 8 avril 1364, Londres) mort à 44 ans
1350 – 1364ValoisDevient roi de France à la mort de son père Philippe VI, le 22 août 1350. Est sacré à Reims le 26 septembre. Est capturé par les Anglais le 19septembre 1356 à la bataille de Poitiers. Meurt en captivité à Londres le 8 avril 1364.

ST Charles V
(21 janvier 1338, Vincennes – 16 septembre 1380, Beauté-sur-Marne) mort à 42 ans
Canonisé


Devise: Recte et Fortiter



1364 – 1380ValoisDevient roi de France à la mort de son père Jean II, le 8 avril 1364. Est sacré à Reims le 19 mai. Il possédait une partie des terres de Cilicie qu'il partageait avec la famille Arslanian. Meurt le 16 septembre 1380, affaibli par la mort de Jeanne de Bourbon, sa femme.

Charles VI
(3 décembre 1368, Paris – 22 octobre 1422, même lieu) mort à 53 ans Devise: Spes
1380 – 1422ValoisDevient roi de France à la mort de son père Charles V, le 16 septembre 1380. Est sacré à Reims le 4 novembre. Frappé de folie en 1392, meurt le 21 octobre 1422.
Charles VII
(22 février 1403, Paris – 22 juillet 1461, Mehun-sur-Yèvre) mort à 58 ans



1422 – 1461ValoisSous son enfance, doit affronter la guerre entre Armagnacs et Bourguignons. Devient roi de France à la mort de son père Charles VI, le 21 octobre1422, refusant d'entériner le traité de Troyes qui le déshéritait au profit d'Henri V d'Angleterre. Est sacré à Reims le 17 juillet 1429 grâce à l'aide de Jeanne d'Arc, qui est brûlée vive par les Anglais deux ans plus tard. Meurt le 22 juillet 1461.


Louis XI
(3 juil 1423, Bourges – 30 août 1483, Plessis-lès-Tours) mort à 60 ans
Devise: Immensi trémor Océani


1461 – 1483ValoisDevient roi de France à la mort de son père Charles VII, le 22 juillet 1461. Est sacré à Reims le 15 août 1461. Affronte Charles le Téméraire, duc de Bourgogne durant son règne. Meurt le 30 août 1483.

Charles VIII
(30 juin 1470, Amboise – 7 avril 1498, même lieu) mort à 27 ans



1483 – 1498ValoisDevient roi de France à la mort de son père Louis XI, le 30 août 1483. Est sacré à Reims le 30 mai 1484. Meurt accidentellement le 7 avril 1498 en frappant le linteau d'une porte sans descendance mâle pour lui succéder.
Louis XII
(27 juin 1462, Blois – 1er janvier 1515, Paris) mort à 52 ans



1498 – 1515Valois-OrléansDevient roi de France à la mort de son cousin (éloigné) Charles VIII, le 7 avril 1498. Est sacré à Reims le 27 mai 1498. Meurt le 1er janvier 1515 sans descendance mâle pour lui succéder. François d'Angoulême lui succède sous le nom de François Ier.1512 Concile du Latran





François Ier
(12 septembre 1494, Cognac – 25 janvier 1547, Rambouillet) mort à 52 ans

1515 – 1547Valois-AngoulêmeDevient roi de France à la mort de son grand-cousin et beau-père Louis XII, le 1er janvier 1515. Est sacré à Reims le 25 janvier 1515. Remporte l'éclatante victoire de Marignan le 14 septembre 1515 et se fait armer chevalier par Bayard. Meurt d'une fistule tuberculeuse et de syphilis le 25 janvier 1547. 1518:Léon X proclame la croisade génrale contre les turcs 1527:Les Turcs attaquent Vienne
1531:Notre Dame de Guadalupe

1537: fondation des Jésuites






Henri II
(31 mars 1519, Saint-Germain-en-Laye – 10 juillet 1559, Paris) mort à 40 ans

1547 – 1559Valois-AngoulêmeDevient roi de France à la mort de son père François Ier, le 25 janvier 1547. Est sacré à Reims le 26 juillet 1547. Le 30 juin 1559, pour célébrer le mariage de sa fille Élisabeth avec Philippe II d'Espagne, Henri II organise un tournoi au cours duquel il est mortellement blessé. Il meurt dix jours plus tard.
François II
Roi consort d'Écosse
(19 janvier 1544, Fontainebleau – 5 décembre 1560, Orléans) mort à 16 ans


1559 – 1560Valois-AngoulêmeDevient roi de France à la mort de son père Henri II, le 10 juillet 1559. Est sacré à Reims le 18 septembre 1559. Meurt de mastoïdite aiguë ou d'une méningite le 5 décembre 1560, peut-être empoisonné par Catherine de Médicis, sa mère.

Charles IX
(27 juin 1550, Saint-Germain-en-Laye – 30 mai 1574, Vincennes) mort à 23 ans

1560 – 1574Valois-AngoulêmeDevient roi de France à la mort de son frère François II, le 5 décembre 1560. Est sacré à Reims le 15 mai 1561. Meurt de pleurésie le 30 mai 1574. St Pie V: Cathéchisme, Missel, Bréviaire Romain



Henri III
Roi de Pologne et Grand-Duc de Lituanie
(19 septembre 1551, Fontainebleau – 2 août 1589, Saint-Cloud) mort à 37 ans








1574 – 1589Valois-AngoulêmeÉlu roi de Pologne le 11 mai 1573, rentre en France le 6 septembre 1574 à l'annonce de la mort de son frère Charles IX, le 30 mai 1574. Est sacré à Reims le 13 février 1575. Meurt assassiné par Jacques Clément le 2 août 1589. Dernier des Valois. Martyre de St Edmond Campion




















Bourbon
PortraitNomRègneDynastieNotesArmoiries
Henri IV
(13 décembre 1553, Pau – 14 mai 1610, Paris) mort à 56 ans



1589 – 1610BourbonDescend du dernier fils de Louis IX. Roi de Navarre en 1572, devient roi de France à la mort de son cousin éloigné (on monte de 11 générations et on redescend de 10) Henri III, le 2 août 1589, qui l'a désigné comme successeur. Abjure le protestantisme le 25 juillet 1593 pour être sacré à Chartres le 27 février 1594. Meurt assassiné par François Ravaillac le 14 mai 1610. 1597 Martyrs de Nagasaky1598 Edit de Nantes




Louis XIII
(27 septembre 1601, Fontainebleau – 14 mai 1643, Saint-Germain-en-Laye) mort à 41 ans



1610 – 1643BourbonDevient roi de France et de Navarre à la mort de son père Henri IV, le 14 mai. Est sacré à Reims le 17 octobre. Sous l'influence de Richelieu, il est mène une la lutte nationale contre la maison d’Autriche. Le 14 mai 1643, il meurt de tuberculose. Son fils Louis XIV n'a que quatre ans et huit mois. 1616 Le pére Joseph fonde les bénédictines du Calvaire1632: Jéuites expulsés du Japon1636: Le St Enfant Jésus de Beaune et de Prague






Louis XIV
(5 septembre 1638, Saint-Germain-en-Laye – 1er septembre 1715, Versailles) mort à 76 ans



1643 – 1715BourbonDevient roi de France et de Navarre à la mort de son père Louis XIII, le 14 mai 1643. Est sacré à Reims le 7 juin 1654 Ne commence à réellement gouverner qu'après la mort de Mazarin, en 1661. Perd son fils en 1711, son petit-fils et son premier arrière-petit-fils en 1712. Meurt de la gangrène le 1er septembre 1715.1648: Traité de Westphalie; Protestation du St Siège Appparitions à Ste Marguerite Marie: 1643; 1690




Louis XV
(15 février 1710, Versailles – 10 mai 1774, même lieu) mort à 64 ans



1715 – 1774BourbonDeuxième arrière-petit-fils de Louis XIV, il lui succède le 1er septembre 1715. Est sacré à Reims le 25 octobre 1722. Il tenta lui et ses ministres plusieurs réformes contre les privilèges, toutes refusées par les Parlement et les privilègiés. Son règne voit trois grands conflits : la Guerre de Succession de Pologne, la Guerre de Succession d'Autriche et la Guerre de Sept ans. Meurt de variole le 10 mai 1774.
Louis XVI
(23 août 1754, Versailles – 21 janvier 1793, Paris) mort à 38 ans


– 1792BourbonDevient roi de France et de Navarre à la mort de son grand-père Louis XV, le 10 mai 1774.Est sacré à Reims le 11 juin 1775. Désigné comme roi des Français par la Constitution du 3 septembre 1791, qu'il accepte le 13. Suspendu par l'Assemblée nationale le 10 août 1792 et détrôné le 21 septembre. Guillotiné au terme de son procès le 21 janvier 1793.
Son fils le dauphin Louis XVII, emprisonné, est reconnu comme héritier par le comte de Provence et par les Coalisés, sans avoir pu être sacré.







Roi  martyr proclamé non sacré : Louis XVII du 21 janvier 1793 au 8 juin 1795












 Restauration
PortraitNomRègneDynastieNotesArmoiries

Louis XVIII
(17 novembre 1755, Versailles – 16 septembre 1824, Paris) mort à 68 ans



1814 – 18151815 – 1824
BourbonAuto-proclamé roi dès la mort de son neveu Louis XVII, le 8 juin 1795, ne le devient que le 6 avril 1814.


Charles X
 (9 octobre 1757, Versailles – 6 novembre 1836, Goritz) mort à 79 ans


1824 – 1830BourbonDevient roi de France à la mort de son frère Louis XVIII, le 16 septembre 1824. Est sacré à Reims le 29 mai 1825. Doit abdiquer, (sic)suite aux Trois Glorieuses le 2 août 1830. Son fils, Louis XIX, qui abdique(sic)son petit-fils, Henri V, non proclamés









Roi proclamé non sacré : Louis XIX le 2 août 1830
Roi proclamé non sacré : Henri V du 2 août 1830 au 7 août 1830

_________________


Dernière édition par Henryk le Ven 26 Déc - 14:32 (2014); édité 10 fois
Revenir en haut
Svetozar
Comte

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2012
Messages: 920
Localisation: Russia
Masculin

MessagePosté le: Jeu 23 Aoû - 06:11 (2012)    Sujet du message: Chronologie des roys de France de l'an de grâces 496 à nos jours Répondre en citant

Merci pour la liste. Smile  Comment on traduit avec français le nom Clodomir ?A l'air comme le nom typiquement slave avec la fin "мир"-"mir"(Владимир,Добромир,Яромир, Славомир,Мирослав,Ладомир,Божемир...).Il y a un nom slave de Kladomir.

Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 609

MessagePosté le: Jeu 23 Aoû - 17:46 (2012)    Sujet du message: Chronologie des roys de France de l'an de grâces 496 à nos jours Répondre en citant

Louis XIX
duc d'Angoulême


comte de Marnes

(6 août 1775, Versailles – 3 juin 1844, Görz) mort à 68 ans







1836 – 1844Bourbon-ArtoisÀ la mort de son père à Göritz (Autriche) le 6 novembre 1836, Louis-Antoine de France devient l’aîné des descendants de la famille royale selon la tradition de primogéniture male.

La plupart des légitimistes le reconnaissent alors comme roi de France et de Navarre sous le nom de « Louis XIX », contre Louis-Philippe d'Orléans (certains lui préférant son neveu Henri V, en vertu de l'acte d'abdication).


Henri V

duc de Bordeaux
comte de Chambord

(29 septembre 1820, Paris – 24 août 1883, Frohsdorf) mort à 62 ans

1844 – 1883Bourbon-ArtoisL'accession au trône du comte de Chambord paraît très proche d'aboutir en 1873. Néanmoins son attachement à la conservation du drapeau Blanc comme drapeau national français fit échouer toute tentative de Restauration en 1873.

PortraitNomDuréeDynastieNotesArmoiries
Jean III
comte de Montizón
(15 mai 1822, Aranjuez – 19 Nov 1887, Hove)
mort à 65 ans









1883– 1887Bourbon-AnjouCe prince devient, en 1883, à la mort de son beau-frère le comte de Chambord, dont il était le plus proche parent par les mâles, l’aîné de la Maison de Bourbon. A ce titre, malgré la tentative des princes de la branche d’Orléans, il préside les obsèques officielles du comte de Chambord à Göritz ou Gorizia (Slovénie et Italie). Jean III meurt le 18 novembre 1887 à Brighton, où il résidait habituellement. Il est inhumé dans la cathédrale de Trieste. Son fils lui succéda.


Au décès de son cousin le comte de Chambord à Frohsdorf (Autriche) le 24 août 1883, Jean de Bourbon devint l'aîné des descendants d'Hugues Capet, de saint Louis, d'Henri IV et de Louis XIV. Une partie des légitimistes français le reconnurent alors comme roi de France et de Navarre sous le nom de Jean III.
Charles XI
duc de Madridcomte d'Alcarria

(30 mars 1848, Ljubljana – 18 juillet 1909, Varèse) mort à 61 ans


1887 – 1909Bourbon-AnjouAu décès de son père le 18 novembre 1887, Charles de Bourbon devint l'aîné des descendants d'Hugues Capet, de saint Louis, d'Henri IV et de Louis XIV.Les légitimistes français le reconnurent alors comme roi de France et de Navarre sous le nom de « Charles XI ». Il est inhumé à Trieste, dans la cathédrale Saint-Just.
Jacques Ier
duc d'Anjouduc de Madrid

(27 juin 1870, Vevey – 2 octobre 1931, Paris) mort à 61 ans




1909 – 1931Bourbon-AnjouAprès la Première Guerre mondiale il prit en outre le titre de « duc d'Anjou », en tant qu'aîné des descendants du roi Philippe V d'Espagne (1683-1746), né Philippe de France, duc d'Anjou. Ce titre « d'attente » sera par la suite repris par la plupart des prétendants légitimistes jusqu'à aujourd'hui. De son côté l'actuel roi d'Espagne porte un écu aux armes d'Anjou (d'azur à trois fleurs de lis d'or et à la bordure de gueules), placé au centre des armes d'Espagne.
Charles XII
duc d'Anjou


duc de Saint-Jacques

(12 septembre 1849, Londres – 29 septembre 1936, Vienne) mort à 87 ans


1931 – 1936Bourbon-AnjouLes légitimistes français, marginaux et en sous-nombre depuis la mort du comte de Chambord (alors que les orléanistes étaient quasiment reconnus de tous les royalistes français) le reconnurent alors comme « roi de France et de Navarre » sous le nom de « Charles XII » et « duc d’Anjou ».

Alphonse Ier
roi d'Espagne

duc de Tolède

(17 mai 1886, Madrid – 28 février 1941, Rome) mort à 54 ans




1936 – 1941Bourbon-AnjouDurant son exil, le roi résida en divers endroits. Il passa les dernières années de sa vie à Rome. Au décès de son cousin le duc de San Jaime à Vienne le 29 septembre 1936, Alphonse XIII devient l'aîné des Capétiens. Les légitimistes français le reconnurent alors comme « roi de France et de Navarre » sous le nom d'« Alphonse Ier».

Henri VI

infant d'Espagne

duc de Ségovie
duc d'Anjou
duc de Madridduc de Tolède

(23 juin 1908, San Ildefonso – 20 mars 1975, Saint-Gall) mort à 66 ans

1941 – 1975Bourbon-AnjouAprès la fin de la Seconde Guerre mondiale, Jacques de Bourbon, « duc de Ségovie », entendit assumer sa position de « chef de la maison royale de France » en tant qu'aîné des Capétiens, en prenant le titre de courtoisie de « duc d’Anjou » et les pleines armes de France, et demanda par lettre datée du 28 mars 1946, à Rome, à Jacques de Bauffremont-Courtenay, qui vivait à Paris, d’être son représentant en France.

Alphonse II
duc de Bourbon


duc de Bourgogne
duc de Cadix
duc d'Anjou

(20 avril 1936, Rome – 30 janvier 1989, Beaver Creek) mort à 52 ans

1975 – 1989Bourbon-AnjouConnu en France sous le titre de courtoisie de « duc d'Anjou », il était considéré par les partisans légitimistes d'une restauration de la royauté comme le prince appelé à régner (« Alphonse II »), en qualité d'héritier des rois de France. En effet, il était l'aîné des descendants mâles par primogéniture d'Hugues Capet.
1989 :décision du Prince Alphonse de consacrer la France au Sacré Coeur

Louis XX
duc de Bourbon

duc d'Anjou

(25 avril 1974 , Madrid)



1989 – Aujourd'huiBourbon-Anjou

_________________


Dernière édition par Henryk le Ven 26 Déc - 14:34 (2014); édité 7 fois
Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 609

MessagePosté le: Jeu 23 Aoû - 18:07 (2012)    Sujet du message: Chronologie des roys de France de l'an de grâces 496 à nos jours Répondre en citant

Clodomir ou Clodomer « Glorieux et grand », chlod (gloire) et mir, mer (grand) en vieux francique.


Bataille de Vézéronce

Elle se déroule lors de la deuxième expédition de la guerre que les rois francs Clodomir, Childebert, Clotaire et Thierry avaient engagée contre le roi burgonde Sigismond leur cousin — les rois francs sont en effet fils de Clotilde une princesse burgonde qui n'est autre que la tante de Sigismond, lequel venait d'être tué, avec ses deux fils, sur l'ordre de Clodomir.

Ce même Clodomir veut alors s'emparer avec ses frères de ce qu'il reste du royaume burgonde et se remet en campagne dès le printemps 524 avec ses troupes. Il s'avance sur Lyon, s'en empare sans combattre et cherche à contacter l'armée ennemie sous les ordres de Godomar III, frère de Sigismond, qui se replie vers les Alpes.

Il la trouve aux environs du village actuel de Vézéronce, vaste zone de plaine. Lors de la bataille, les troupes franques du roi Clodomir prennent rapidement l'avantage et repoussent les troupes Burgondes. Mais croyant rejoindre un parti de cavaliers francs, Clodomir se jette au milieu de guerriers adverses qui s'emparent de lui et le tuent. Décapité, sa tête est fichée bien haut sur une pique et présentée en trophée sanglant aux guerriers francs qui déposent les armes.
Les écrits diffèrent sur l'issue de la bataille.

D'après Grégoire de Tours, proche des Francs, et à l'historiographie partisane, il écrit que ce sont eux qui ont gagné ; les Francs voyant leur chef décapité auraient eu un regain d'énergie et remporté la bataille. Agathias, historien de l’empereur byzantin de Constantinople attribue la victoire aux Burgondes ; enfin, Marius, évêque d'Avenches ne fait que signaler la bataille et la mort du roi.

Gondemar resta maître du terrain et le royaume burgonde survit encore dix ans avant de succomber définitivement sous les coups des rois Francs. Quelques années plus tard, les frères de Clodomir Ier ayant assassiné deux de leurs neveux, se partagèrent le royaume de Clodomir.
Un casque a été retrouvé dans une sépulture princière, dans les marais des Rippes de Pillardin sur la commune de Vézeronce. Il se trouve actuellement au Musée de l'Ancien Évêché de Grenoble.

Une élévation de terre, et toute en longueur dans ce paysage de plaines est appelée "Mollard de Coyne". La légende dit que c'est la sépulture du roi, bien que ce monticule est naturel.
_________________


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 609

MessagePosté le: Ven 28 Sep - 13:11 (2012)    Sujet du message: Chronologie des roys de France de l'an de grâces 496 à nos jours Répondre en citant

Philippe Auguste doit renoncer au droit de régale (droit de jouissance du temporel des évêchés vacants).
Il annule en 1189 la « dîme saladine » accablante pour les bourgeois et nobles de robe qu'il exige avant sa croisade en 1188.

Le Trésor royal est géré par les Templiers.


Philippe Auguste se montre inflexible pour entretenir une armée soldée .

Il compose le gros de son armée avec des « soudoyers », chevaliers et « sergents », nobles ou non, à pied ou montés ; parfois, il les paie en terres, faute de numéraire, mais toujours à titre viager ou révocable.

Il ceinture Paris d'une muraille continue, renforcée de trente-quatre tours rondes sur la rive gauche et de trente-trois sur la rive droite ; à l'ouest, il élève l'énorme donjon du Louvre, où il dépose ses archives. Cette monarchie nomade tend à devenir sédentaire ; le roi séjourne volontiers à Paris, dont il fait paver les rues principales et qui prend figure de capitale.
En 1200, il accorde aux écoliers, organisés en universitas, le privilège de ne dépendre que des juges ecclésiastiques.
_________________


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 609

MessagePosté le: Sam 29 Déc - 08:27 (2012)    Sujet du message: Chronologie des roys de France de l'an de grâces 496 à nos jours Répondre en citant

Philippe Auguste





La naissance de Philippe Auguste, en 1165, est accueillie comme un miracle par la famille royale.
En effet, Louis VII attend depuis près de trente ans un héritier et c'est sa troisième épouse, Adèle de Champagne, qui lui donne tardivement ce fils tant espéré. Une attente qui vaut au futur Philippe II le surnom de Dieudonné.
Comme tous les premiers rois capétiens depuis Hugues Capet, Louis VII, accablé par la maladie, pense à associer son fils à la couronne et à lui laisser le pouvoir au printemps 1179. Mais la cérémonie du sacre est retardée suite à un accident de chasse du jeune prince dont la vie est menacée. L'état de santé du prince est suffisamment grave pour que Louis VII se déplace en Angleterre, malgré sa santé déclinante, et aille se recueillir sur la tombe de Thomas Becket, fêté le 29 décembre, l'archevêque de Cantorbéry mort en 1170 et devenu un saint thaumaturge.
Complètement remis sur pied et en l'absence de son père de plus en plus souffrant, Philippe est associé à la couronne et sacré le 1er novembre 1179 à Reims par son oncle l'archevêque Guillaume aux Blanches Mains. Le Jeudi de l'Ascension 29 mai 1180 à Saint-Denis, lors de la consécration de son épouse Isabelle de Hainaut comme reine de France, il reçoit une seconde fois l'onction sainte à Sens par Guy Ier de Noyers.

La mort de son père survient le 18 septembre 1180 et laisse Philippe seul roi, à quinze ans. Confronté à l'affaiblissement du pouvoir royal, Philippe se révèle rapidement à la hauteur du défi. À l'intérieur du domaine, l'une de ses premières décisions est totalement contraire à la politique suivie par son père : l'expulsion des juifs et la confiscation de leurs biens (17 avril 1182) tranche avec la protection que Louis VII avait accordée à la communauté juive. La raison officiellement donnée désigne les juifs responsables de calamités diverses, mais l'objectif réel est surtout de renflouer les caisses royales, bien mal en point en ce début de règne.

Ces mesures, au demeurant populaires, ne dureront pas : l'interdiction du territoire (d'ailleurs difficile à faire respecter) cesse en 1198, et l'attitude conciliatrice qu'avait adoptée Louis VII redevient bientôt la norme. Cependant, le pape Innocent III condamne quelques activités des juifs en France et exhorte Philippe Auguste dans la lettre Etsi non displiceat en 1205 à les sanctionner pour montrer la ferveur de sa foi chrétienne (en latin: « in eorum demonstret persecutione fervorem quo fidem prosequitur Christianam »).
Rivalités
Dès 1181, le conflit avec les barons est ranimé, mené par le comte de Flandre, Philippe d'Alsace avec lequel Philippe s'est brouillé. Il parvient toutefois à contrer les ambitions du comte en brisant les alliances que ce dernier a nouées avec le landgrave de Brabant, Godefroy de Louvain, et l'archevêque de Cologne, Philippe de Heinsberg. En juillet 1185, le traité de Boves confirme au roi la possession du Vermandois, de l'Artois et de l'Amiénois.

Les Plantagenêts sont l'autre préoccupation majeure de Philippe Auguste. Les possessions d'Henri II d'Angleterre, également comte d'Anjou, comprennent la Normandie, le Vexin et la Bretagne. Après deux ans de combats (1186-1188), la situation reste indécise. Philippe cherche habilement à profiter des rivalités entre les fils du roi d'Angleterre, Richard avec lequel il se lie d'amitié, et son cadet Jean sans Terre. Une paix de statu quo est finalement négociée, alors que le pape Grégoire VIiI, après la prise de Jérusalem par Saladin en 1187, appelle à la croisade. Philippe Auguste est peu motivé par une telle aventure mais ne peut opposer un refus au pape. Il prend la croix et invoque les dangers qui menacent son royaume pour surseoir. La mort d'Henri II en juillet 1189 clôt ces querelles.
_________________


Revenir en haut
Comte Karl de Pepinster
Banni définitivement

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2014
Messages: 13
Localisation: Duché de Wallonie
Religion: Lollard
Masculin

MessagePosté le: Sam 1 Nov - 17:46 (2014)    Sujet du message: Chronologie des roys de France de l'an de grâces 496 à nos jours Répondre en citant

Clovis est également pour les Allemands, le premier roy d'Allemagne et ne peut donc être considéré comme un roy de France, mais ça, je suppose que vous le saviez déjà.
_________________
"Abi pedicatum" "coeur vaillant"


Revenir en haut
FLF_BZH
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2012
Messages: 1 758
Localisation: Dugeleh Breih — Duché de Bretagne
Masculin

MessagePosté le: Sam 1 Nov - 18:21 (2014)    Sujet du message: Chronologie des roys de France de l'an de grâces 496 à nos jours Répondre en citant

Disons qu'il est un peu les deux. La France et l'Allemagne d'aujourd'hui sont les deux principales héritières du royaume des Francs tel que Clovis l'a fondé.
_________________
http://www.royalistesbretons.fr/


Revenir en haut
REQUETE CARLISTE
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2011
Messages: 1 150
Localisation: Provence
Religion: catholique romain FSSPX
Masculin

MessagePosté le: Dim 2 Nov - 23:08 (2014)    Sujet du message: Chronologie des roys de France de l'an de grâces 496 à nos jours Répondre en citant

Je n'avais jamais entendu parler de l'existence d'un royaume d'Allemagne..... Laughing
_________________
POUR DIEU, LA PATRIE ET LE ROI



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Comte Karl de Pepinster
Banni définitivement

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2014
Messages: 13
Localisation: Duché de Wallonie
Religion: Lollard
Masculin

MessagePosté le: Lun 3 Nov - 15:13 (2014)    Sujet du message: Chronologie des roys de France de l'an de grâces 496 à nos jours Répondre en citant

Peut-être, n'ai-je pas été assez juste dans mes propos disons plutôt "Roy Allemand" ou "Roy Germanique"

Il est d'ailleurs (probablement né) à Tournai, ce qui en fait un Roy "Belge", enfin si on peut parler de Belgique à cette époque . . .
_________________
"Abi pedicatum" "coeur vaillant"


Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 609

MessagePosté le: Ven 10 Avr - 00:19 (2015)    Sujet du message: Chronologie des roys de France de l'an de grâces 496 à nos jours Répondre en citant





Origine
Les lois Fondamentales, appelées aussi lois du royaume, peuvent être :
- coutumières (c’est le cas le plus fréquent). Elles sont de traditions orales. La plupart d’entre elles s’expriment par une maxime qui sous une forme incisive et imaginée traduit leurs objets.
Ex : « En France, les lys ne filent point .»


- écrites. Elles sont relativement récentes. Elles sont enregistrées par le parlement de Paris qui devient ainsi garant de leur qualité de lois fondamentales. Ex « Le traité de Moulins (1566) proclamant l’inaliénabilité du domaine de la couronne. »
Nature
Nature des lois
Elles sont inaliénables.
Elles concernent essentiellement la Fonction Royale et la Couronne.
Elles ne traitent que de questions d’ordres générales ou de questions touchant directement le roi.
Ex :« La catholicité du roi ». 
Dévolution de la Couronne
Ces lois sont au nombre de cinq :
A savoir :
La loi d’hérédité.
La loi de primogéniture.
- La loi d’indivisibilité de la Couronne.
- La loi de masculinité.
- La loi d’agnation.


Ces deux lois souvent confondues en une seule, appelée à tort d’ailleurs loi salique.
Primauté de la Couronne
- Leurs principes :
  1. Le Roi n’est pas le propriétaire de la Couronne; il n’en est que le dépositaire. (Suprématie du Christ).  « Les princes dit Bodin en 1575 ne sont qu’usufruitiers, ou pour mieux dire, usagers du domaine public. »
  2. Ces lois confèrent au roi la possibilité d’exercer, hors de toutes contraintes physiques ou morales, la plénitude des devoirs qui lui incombent.



Ces lois sont au nombres de quatre :
  • La loi d’indisponibilité de la Couronne.
  • La loi d’inaliénation de la Couronne
  • La loi d’indépendance de la Couronne
  • La loi de continuité de la Fonction Royale



- Importance de ces lois : Au début du XV siècle, ces lois ont été exploités par des juristes. (Jean de terre Vermeillel, Juvénal des Ursins) qui ont tiré les bases de la théorie statutaire.
Lois Concernant la personne du Roi


Elles sont au nombre de trois :


- La loi d’inviolabilité du Roi.
- La loi de catholicité du Roi.
- La loi de nationalité du Roi.

Ces lois sont en grande partie contenues dans l’arrêt de la loi salique » ou Arrêt Lemaîstre.


A ces lois, il faut ajouter :
Les lois concernant les mariages royaux dont le caractère fondamental est justifiée par l’importance que revêtent ces unions dans la formation territoriale de la France.

_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:27 (2016)    Sujet du message: Chronologie des roys de France de l'an de grâces 496 à nos jours

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Rois de France Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com