Forum du Royaume de France Index du Forum

Forum du Royaume de France
« Mon principe est tout, ma personne n'est rien » Henri V, Comte de Chambord

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Sujets français militaires ou civils dans l'Empire russe en 1793

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Histoire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Svetozar
Comte

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2012
Messages: 920
Localisation: Russia
Masculin

MessagePosté le: Jeu 11 Oct - 07:24 (2012)    Sujet du message: Sujets français militaires ou civils dans l'Empire russe en 1793 Répondre en citant

Le 21 Janvier 1793,  date de l'assassinat de Louis XVI, la nouvelle a fait une si forte impression sur Catherine II l'impératrice, que sa secrétaire personnelle, témoigne:
AV Khrapovitski :" Elle se mit au lit, malade et triste"
1. Après avoir récupéré du choc, elle a ordonné de rompre tout contact avec la France et conduire à le serment de tous les Français, qui étaient à ce moment-là sur le territoire de l'Empire russe. Sujets français, pris en 1793 en Russie, a dû signer un document dénonçant les atrocités de la révolution, et à jurer sur le saint Evangile dans la fidélité la grâce de Dieu a fait descendre l'autorité royale. Tous ceux qui ont refusé de prêter le serment d'être déportés dans les trois semaines de la Russie. Ce fut le point culminant de l'arrêté du 8 Février 1793 2 prudemment Impératrice ordonna de publier dans les journaux les noms de tous les Français, qui ont prêté serment, afin d'éviter d'éventuels malentendus.

Comme les documents d'archives, au début de 1793 à la Russie, a vécu en 2424 le Français. Dans la grande majorité d'entre eux ont condamné la révolution et a réitéré l'engagement des Bourbons. Seules 18 personnes ont refusé de «infliger le serment», après quoi ils ont été chassés de l'empire.
Parmi les 39 étaient Français juré qui a servi à cette époque dans l'armée russe 4. Dans la liste ci-dessous montre que les Français étaient dans pratiquement tous les types de forces armées de la Russie - dans l'infanterie, la cavalerie et l'artillerie (terre et mer), à la fois dans les gardes de capitaux, les régiments et dans les garnisons éloignées, y compris en Sibérie. Certains d'entre eux ont pris part à la guerre entre la Russie et la Turquie, et la Suède, et quelques-uns à jamais lié son sort avec la nouvelle patrie. Ainsi, on peut supposer que est mentionné dans la liste publiée par Ensign Konnogrenaderskogo Kye Régiment était le grand-père (ou grand-père) de la célèbre artiste russe Nikolaï Gue (1831-1894) et son frère cadet, Ivan Nikolaïevitch Ge (1852-1893), connu à l'époque de l'écrivain et dramaturge.








СПИСОК    

Учиненной в Военной коллегии    

о находящихся в службе Ея Императорскаго Величества    

французской нации генерал-майоре, штаб, обер и унтер-офицерах,    

кои по силе имяннаго 793-го, Февраля 8-го Указа приведены к присяге    

Инженер генерал-майор Дешардон, с женой и сыном    

Витебскаго пехотнаго полку подполковник Деманже    

Разсыпной крепости комендант и премьер-майор Марисаль    

Елецкаго пехотнаго полку секунд-майор Иван Роберт    

Астраханскаго гарнизона плац-майор Деверзе.    

Капитаны пехотных полков    
 
Дероже    

Козловскаго (полка) - Депуль     

Ростовскаго - Барлам.    

Драгунских    

Кинбурскаго - Деваль-Нобль    

Иркутцкаго - Ригонье    

Сформированнаго в Москве Мушкатерскаго 1-го баталиона - Десионер.    

Ротмистры Карабинерных полков    

Ригскаго - Алексей Дебуль     

Тверскаго - Деантремонт.    

Порутчики    

Артиллерийских Гребных баталионов - Амвросий Офрейн    

Ростовскаго Карабинернаго - Иван Делет.    

Подпорутчики Пехотных полков    

Лейб-Гранадерскаго - Дерош    

Псковскаго - Деруфини    

Тверскаго Карабинернаго - аудитор Бирк.    

Адъютанты    

Штаба генерал-майора Исленьева – Депиньей    

Кинбурскаго Драгунскаго - Жилбер     

Конногранадерскаго Военнаго ордена - прапорщик Ге.    

Кадеты    

Лейб-Кирасирскаго – Бешов    

Таврическаго Конноегерскаго - Осип Банк    

Иркутцкаго Драгунскаго - Барбиш     

Астраханскаго Гранадерскаго - Иван Буже.    

Сержанты Артиллерийских Гребных баталионов    
 
Муа     

Юг    

Белозерскаго пехотного полку - Евтевни.    

Конноегерских полков вахмистры    

Таврическаго - Денис Банк    

Переяславскаго - Деворен    

Таврическаго - ротный квартермистр Мартын Банк    

Сформированнаго в Москве Мушкатерскаго 1-го баталиона фуриер Желева    

Ендестейн    

Астраханскаго Гранадерскаго - капрал Федор Моро    

Сибирскаго корпуса доктор Диабол.    

Штаб-лекари баталионные    

Артиллерийских Гребных - Сергиле, с женою    

Тверскаго гарнизоннаго - Критьян    

Жирард    

Козловскаго пехотнаго полку лекарь Редер    

Находящийся у полковника Тараканова во услужении Петр Лильпон.    

Подлинной подписал Померанцов    

Мартынов    

АВПРИ. Ф. Внутренние коллежские дела. On. 2/1. Д. 1293. Л. 215-216; подлинник, рус. яз.    


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 11 Oct - 07:24 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Henryk
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2011
Messages: 3 611

MessagePosté le: Jeu 11 Oct - 15:40 (2012)    Sujet du message: Sujets français militaires ou civils dans l'Empire russe en 1793 Répondre en citant

Merci pour ce document Svetozar. Le choc émotionnel ressentit par l'impératrice de Russie, fut ressentie par beaucoup de français.
_________________


Revenir en haut
Comte de Chinon
Comte

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2012
Messages: 518
Localisation: Génelard
Religion: Catholique traditionaliste
Masculin

MessagePosté le: Jeu 11 Oct - 18:10 (2012)    Sujet du message: Sujets français militaires ou civils dans l'Empire russe en 1793 Répondre en citant

on peut rajouter à cette liste de Français qui ont servi en Russie dans ces années sombre, le Duc de Richelieu, créateur d'Odessa et administrateur de la Crimée, ami personnel du Tsar et futur 1er Ministre de Louis XVIII, le Comte de Langeron qui atteint le Grade de Général d'Infanterie, le Comte de Saint-Priest qui fut Lieutenant-Général.
Par ailleurs la Russie fut  le dernier Pays à accueillir l'armée de Condé avec Bienveillance; 
_________________
Comte de Chinon
Capitaine-Lieutenant des Gendarmes de la reine



Revenir en haut
V.F.H.78
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 11 Oct - 19:43 (2012)    Sujet du message: Sujets français militaires ou civils dans l'Empire russe en 1793 Répondre en citant

Pourrait-on avoir la traduction de cette liste en français s'il vous plait ? Pour ma part, je ne comprends pas le russe...

Revenir en haut
Svetozar
Comte

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2012
Messages: 920
Localisation: Russia
Masculin

MessagePosté le: Ven 12 Oct - 06:40 (2012)    Sujet du message: Sujets français militaires ou civils dans l'Empire russe en 1793 Répondre en citant

 Traduire liste possible. Mais je crains de distorsion de noms.Depuis lors, le nom peut être changé pour un zvuchascheee plus euphonique en russe.Et je ne sais pas comment le nom sonnait français. En Russie, à l'époque déforme les noms étrangers.
Dans la langue française, il ya des noms de Fiodor ou Fedor-Федор,Мартын-Martin,Осип-Ossip? Ces noms, il ya dans cette liste.


Revenir en haut
Comte de Chinon
Comte

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2012
Messages: 518
Localisation: Génelard
Religion: Catholique traditionaliste
Masculin

MessagePosté le: Ven 12 Oct - 17:54 (2012)    Sujet du message: Sujets français militaires ou civils dans l'Empire russe en 1793 Répondre en citant

voici le serment que devaient prêter ceux qui désiraient rester:


"Je soussigné jure devant Dieu Tout-Puissant et sur son Saint Evangile, que n’ayant jamais adhéré de fait ni de volonté aux principes impies et séditieux introduits et professés maintenant en France, je regarde le gouvernement qui s’y est établi comme une usurpation et une violation de toutes les lois, et la mort du Roi Très-Chrétien Louis XVI comme un acte de scélératesse abominable et de trahison infâme." 
_________________
Comte de Chinon
Capitaine-Lieutenant des Gendarmes de la reine



Revenir en haut
REQUETE CARLISTE
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2011
Messages: 1 150
Localisation: Provence
Religion: catholique romain FSSPX
Masculin

MessagePosté le: Ven 12 Oct - 22:01 (2012)    Sujet du message: Sujets français militaires ou civils dans l'Empire russe en 1793 Répondre en citant

Je souscrit à 100 pour cent .
_________________
POUR DIEU, LA PATRIE ET LE ROI



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
REQUETE CARLISTE
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2011
Messages: 1 150
Localisation: Provence
Religion: catholique romain FSSPX
Masculin

MessagePosté le: Sam 13 Oct - 16:14 (2012)    Sujet du message: Sujets français militaires ou civils dans l'Empire russe en 1793 Répondre en citant

Au sein de l'armée russe[modifier]


La vraie région du Pont est au bord de laMer Noire.
 
 



Le comte Louis-Victor-Léon de Rochechouart, neveu du colonel-duc de Mortemart, combat avec son régiment puis au sein de l'armée russe.
 
 


Où l'émigration française paraît éveiller des sympathies véritables, c'est à la Cour de Russie. Apprenant que le prince de Condé n'a pas reçu cent mille écus promis par l'empereur d'Allemagne, l'impératrice de Russie les envoie aussitôt au prince, en disant : Tant qu'ils emploieront bien l'argent, je les secourrai69. L'impératrice Catherine II de Russie donne ordre en février 1793 à ses ambassadeurs, de racheter, chez toutes les puissances, les gentilshommes et autres émigrés quelconques, qui ont pris service dans leurs troupes, après le licenciement de l'armée des princes29.
Au mois de janvier  1793, elle mande à prince de Condé, par l'intermédiaire du duc de Richelieu, qu'elle est décidée à soutenir vivement la cause des émigrés, et qu'elle leur offre,pour le cas où la République française viendrait à se consolider, un établissement sur la mer d'Azov, au 46e degré de latitude. La colonie se serait composée de six mille nobles, à la disposition desquels on aurait mis, pour qu'ils pussent s'y rendre, une somme de six mille ducats. Chacun d'eux aurait eu deux chevaux cl deux vaches. Ils auraient conservé leur culte, obéi à leurs propres lois, et reconnu pour chef le prince de Condé. Le pays qu'on leur donne avait autrefois fait partie de ce Royaume du Pont qu'illustra le génie de Mithridate69.
Mais cette bienveillance de l'impératrice de Russie s'explique par le caractère incertain et obscur de ses rapports avec les émigrés. D'ailleurs, comme cette princesse a eu soin de se tenir à l'écart, dans la lutte terrible engagée entre la France et l'Europe, sa générosité lui coute peu : celle que les émigrés réclament de la Prusse et de l'Autriche se mesure, au contraire, par des millions d'écus jetés au vent et des millions d'hommes tués !69.
Les émigrés français affluent eu Russie70. Ce sont généralement des militaires très hostiles à la France révolutionnaire.
A son avènement le Tsar Paul Ier de Russie (1796-23 mars 1801) s'empresse de donner aux émigrés français les témoignages du plus vif intérêt. Il confère à plusieurs d'entre eux des grades dans son armée. Il appelle leur chef dans ses États, et l'y reconnaît avec des qualifications vaines, il est vrai, mais que la République ne peut souffrir. Des comités contre-révolutionnaires se forment pour correspondre avec les mécontents demeurés dans l'intérieur de la France, et y soutenir des espérances propres à retarder le rapprochement des esprits et l'affermissement des institutions de la République71.
Pour premier gage de réconciliation, le Gouvernement français demanda au Tsar de retirer la protection éclatante qu'il avait accordée jusqu'alors aux émigrés. Il faut encore s'entendre pour prévenir le cas où quelque émigré' admis au service russe prétendrait s autoriser de son uniforme étranger pour venir en France comme sujet russe, en dépit des magistrats. Ce cas aurait pu amener entre les deux gouvernements des explications toujours désagréables, et qui sont bien souvent des germes de mésintelligence71.
Paul Ier de Russie consent au fond de la demande ; afin que la stipulation soit conçue en termes tellement ménagés, qu'elle n'est pas l'air d'un abandon commandé par la France, on évite d'employer le mot émigrés et toute autre expression qui les aurait désignés d'une manière trop directe71...
Sous le premier rapport, et en vertu de la première partie de l'article, le Gouvernement français peut requérir que tout émigré établi en Russie, qui se permet d'entretenir des correspondances avec les ennemis intérieurs, soit expulsé des terres qui reconnaissent la domination russe. Sous le second rapport, si un émigré au service de la Russie vient en France sous l'uniforme russe, ou avec une mission du Gouvernement, comme il y en a eu des exemples, les magistrats de la République auraient la faculté de l'expulser sans qu'il puisse se réclamer de la protection étrangère71.
_________________
POUR DIEU, LA PATRIE ET LE ROI



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:29 (2016)    Sujet du message: Sujets français militaires ou civils dans l'Empire russe en 1793

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum du Royaume de France Index du Forum -> Patrimoine -> Histoire Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com